AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Kang Jin Yoon



■ messages : 77
■ à ulsan depuis : 06/04/2014
■ localisation : à la bibliothèque, certainement
■ occupation : Chanter / Lire / Sortir avec les potes
■ humeur : It's okay

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   Ven 18 Avr - 16:32



Son cœur battait, prêt à exploser. Sa gorge le faisait souffrir et son souffle commençait à lui manquer…. Jin Yoon accéléra cependant et essaya tant bien que mal d’arriver au bout du chemin sans faire mal aux passants. Cette course effrénée arrivait bientôt à son terme mais il ne devait surtout pas s’arrêter avant d’être sûr de parvenir à l’arrivée. C’était difficile pour quelqu’un comme lui, n’aimant pas courir. L’effort physique n’était pas sa tasse de thé, et ce, depuis bien longtemps. Mais il n’avait pas eu le choix. Le bus qui se trouvait à quelques enjambées menaçait de partir d’une minute à l’autre et il ne pouvait se permettre d’attendre le prochain. Peu importe son manque d’endurance, il devait y arriver….

Finalement les efforts payèrent et le jeune étudiant entra essoufflé dans le bus. Il se tenait devant le chauffeur, reprenant difficile son souffle et n’ayant pas encore la force de bouger le moindre muscle. Ce fut une course de seulement quelques mètres mais, n’étant pas habitué, elle lui avait paru insurmontable. A  l’écouter, il venait de courir un marathon et avait battu le record de Usain Bolt ! Mais là n’était pas vraiment le sujet. Payant enfin, il prit place sur un siège encore libre et reprit complètement son souffle. Dans quelques minutes il allait arriver à destination, il devait en profiter pour se remettre de ses émotions et pour essayer d’arranger son apparence physique. Ses cheveux étaient complètement en désordre et il devait être complètement rouge. Heureusement il avait de l’eau avec lui, parce que sa gorge était sèche. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas faire pour une demoiselle….

En effet, si Jin Yoon avait été aussi pressé, ce n’était pas pour rien, bien au contraire. Il avait en fait rendez-vous et il avait pris beaucoup de retard. Ce n’était pas à cause de ses études mais à cause de ses camarades. Le jeune homme avait profité de son après-midi de libre pour passer du temps à étudier à la bibliothèque mais c’est en sortant de cette bibliothèque qu’il se mit en retard. A peine sortit, il rencontra des camarades de classe et ensemble, ils discutèrent et rigolèrent. Le temps défila sans que l’étudiant ne s’en rende compte. Mais lorsque, entre trois blagues, il sortit son téléphone, il fut surpris de découvrir l’heure qu’il était. Il s’excusa rapidement et après des pas rapides, il entama son fameux sprint.

Kwon Yi Jung. Ce n’était pas n’importe qui que Jin Yoon devait retrouver. C’était aussi pour cette raison qu’il avait autant pressé le pas, ne souhaitant pas faire attendre la jeune femme trop longtemps. Ils s’entendaient bien tous les deux et il était vraiment ravi de pouvoir passer un moment avec elle. Sa compagnie était des plus agréable, il n’y avait pas à dire. La jolie demoiselle devait déjà attendre et Jin Yoon commençait à se sentir coupable. « Qu’est-ce que je peux être tête en l’air parfois ! » Râla-t-il en sortant du bus et en remettant en place ses vêtements. Il marcha quelques minutes avant d’arriver au lieu de rendez-vous, réfléchissant déjà à son excuse. Mais il fut stoppé dans ses réflexions lorsqu’il aperçut la ravissante demoiselle… accompagnée ! Hum… il semblait y avoir un changement de plan, Jin Yoon était persuadé qu’ils n’allaient être que tous les deux alors qui était cet énergumène, d’où sortait-il ? Un ami, un petit ami ? Visiblement, Jin Yoon n’était pas emballé par cette troisième personne qui faisait tâche dans ses projets de la journée. Les sourcils froncés malgré lui, il s’avança des deux individus. « Salut noona ! » Salua-t-il en essayant d’être joyeux mais son regard était tourné vers l’inconnu. Il ne put se retenir de le regarder de haut en bas, le jugeant sévèrement. Ringard… Il a l’air idiot… Ses pensées n’avaient rien de bien positif mais la jalouse l’envahissait. Pourquoi ce type devait-il être grand, en plus de ça ? «  T’es qui toi ? » Demanda-t-il froidement. Pourquoi se cacher plus longtemps, bien sûr qu’il était vert de jalousie! « Je croyais qu’on devait prendre un café, tous les deux. » Insista-t-il sur les trois derniers mots tout en se tournant vers la jeune femme.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exotic-meg.tumblr.com/

avatar

Kwon Yi Jung



■ messages : 98
■ à ulsan depuis : 27/02/2014
■ localisation : Sûrement dans sa boutique, endormie dans une cabine d'essayage.
■ occupation : Styliste / Directrice de Lady's Things
■ humeur : yeah ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   Sam 19 Avr - 17:12




La cinquième roue du carosse

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Tu ne pus t’empêcher malgré la conversation avec ton ami avec qui tu parlais depuis une vingtaine de minutes déjà de regarder une énième fois ta montre que tu avais au poignet. Ton ami te dévisagea, ayant sûrement remarqué tes nombreux coups d’œil à ta montre, comme si tu n’avais qu’une hâte, qu’il ne cesse de te parler. Il lança alors :
- Bah alors ? Je suis si chiant que ça pour que tu regardes autant de fois ta montre ?
-Non non, c’est pas ça, j’attends quelqu’un en fait !
Lanças-tu en riant à sa petite blague avant de te récapituler tout le début de ta journée jusqu’à maintenant, plusieurs heures auparavant en somme.
Comme chaque jour, tu t’étais réveillée à neuf heures du matin… Pardon, petite erreur. Tu étais censée te réveiller à neuf heures du matin mais par pur flemme et dû au petit accident causé à ton réveil qui s’est accidentellement écrasé violemment contre un de tes quatre murs, il n’a pu sonner qu’une fois et donc tu as eu temps de te rendormir la minute suivante. Ce fut trente belles et magnifiques minutes qui te rendirent également en retard, toi qui déteste être en retard, il ne se pouvait pas que tu arrives aujourd’hui à la bourre, cela fait exactement 23 ans que tu n’as jamais été en retard, en somme, depuis le jour où ta mère a écarté les jambes pour faire sortir ton jolie minois de son ventre , vision très charmante je sais.
Tu t’es levée en sursaut et tu t’es mis à courir de partout, tu ne savais pas quoi mettre et tu ne pouvais te permettre de t’habiller comme une clocharde car :

1. Tu es une styliste.
2. Tu as rendez-vous.
3. Tu as rendez-vous avec Jin Yoon.
4. C’est Jin Yoon.

Bref, tu ne pouvais pas ter permettre une telle erreur. Tu étais dans tous tes états car tu avais mis tous tes vêtements à la machine, l’heure tournait et tu ne t’étais toujours pas douchée, donc tu te douchas. Mais après ça, tu dus encore courir nue à travers ton appartement pour trouver une tenue sèche et décente. Finalement, tu avais enfilé des vêtements à moitié sec, qui ont séché grâce à ton fer à repasser. Mais au moins, ta tenue était plutôt stylée par rapport à ce que tu imaginais avant. Cependant, le maquillage tu ne le négligeas pas, c’était la seule condition que tu t’étais imposée. Une fois maquillée, tu ne pris bien sûr pas de petit-déjeuner, tu enfilas des baskets et pris à la main tes escarpins que tu allais enfiler là-bas, après ton sprint, mis ton sac sur ton épaule et quittas ton appartement en vitesse.

Finalement, bien que de justesse, tu arrivas à l’heure, tu eus même le temps de te recoiffer pendant que tu travaillais et de t’arranger un peu le temps que 15 heures ne sonne. Et une fois qu’il était 15 heures, tu disparus aussitôt de ta boutique, hâte d’arriver au rendez-vous que tu avais avec Jin Yoon.

Et te voilà ainsi, depuis vingt minutes à l’attendre comme une débile, puis il n’avait même pas prévenu de son retard. Heureusement que l’autre était là pour te tenir compagnie.
- C’est dur d’être une femme… Lâchas-tu à toi-même en secouant la tête de gauche à droite avant de continuer ta conversation avec ton ami. Tu aperçus de loin Jin Yoon et ton sourire se fit plus grand aussitôt, au moins il ne t’avait pas posé un lapin, c’était déjà ça.
- Le voilà !
- C'est qui ce pet... Ah ! Il a l’air jeune, non ?
Lança l’ami avec un air assez étonné. Tu hochas simplement la tête à sa remarque, il était plus jeune que toi et tu le savais bien, ça ne te gênait pas plus que ça.
- Maintenant c’est l’homme qui se fait attendre ? Bah bravo ! Lanças-tu à Jin Yoon presque prête à bouder, mais il te stoppa net dans ton élan avec sa petite crise de jalousie. Tu souris discrètement, légèrement amuser de la situation. Monsieur était apparemment jaloux, si ce n’était pas mignon. Et bien ça lui servira de punition, il ne fallait pas arriver en retard.
- Je te présente Min Hyuk, c’est un ami à moi, on a été dans la même université pendant un petit moment tout ça, tout ça. D’ailleurs le Min Hyuk en question fit signe qu’il allait y aller, sûrement déstabiliser par la jalousie de Jin Yoon. Tu lui fis un dernier signe avant de dévisager Jin Yoon. Il aurait au moins pu faire preuve d’un peu plus de civilité…
- Ah et… N’étais-tu pas en retard en fait ? Lanças-tu remarquant qu’il ne s’était toujours pas excusé.




love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kang Jin Yoon



■ messages : 77
■ à ulsan depuis : 06/04/2014
■ localisation : à la bibliothèque, certainement
■ occupation : Chanter / Lire / Sortir avec les potes
■ humeur : It's okay

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   Dim 20 Avr - 16:06



Jin Yoon venait d’arriver sur le lieu de rendez-vous. Yi Jung était bel et bien présente, bien évidemment, mais elle n’était pas seule. Et cela semblait poser problème à Jin Yoon qui se demandait qui était cette personne. Il ne l’avait jamais vu et il n’était pas du tout ravi de le rencontrer. Au contraire, il aurait préféré le voir partir et n’avoir qu’une simple vue sur son dos. Mais ce n’était pas le cas. « Maintenant c’est l’homme qui se fait attendre ? Bah bravo ! » Jin Yoon ne prit pas vraiment la peine d’écouter Yi Jung. Le jeune homme ne sembla même pas entendre la question de cette dernière, son attention étant toute portée sur cet homme qu’il ne connaissait guère. Sans même s’en cacher, il l’observait de la tête aux pieds, méfiant. Et bien entendu, jaloux, il ne put s’empêcher de se comporter comme un sale gosse, en se montrant peu poli. Et il n’était pas non plus des plus ravi lorsque Yi Jung présenta cette fameuse personne. « Je te présente Min Hyuk, c’est un ami à moi, on a été dans la même université pendant un petit moment tout ça, tout ça. » Un ami de l’université, donc quelqu’un de son âge en somme. C’était vrai qu’il faisait plus mature que Jin Yoon, et c’était certainement pour ça qu’il était d’aussi mauvaise humeur. Il n’avait pas du tout envie de faire bonne figure et de se montrer courtois. Il n’avait pas été mis au courant de sa présence, c’était prévu ? « Ah, enchanté. » répondit-il simplement. Il faisait un effort, ça lui coutait beaucoup. Mais cet effort sembla plus ou moins mal perçu par l’ami à Ji Yung qui prit bien vite la poudre d’escampette. Jin Yoon s’en voyait rassuré, la situation était à présent correcte, tout reprenait sa place initiale. Jin Yoon soupira, soulagé. Il avait vraiment imaginé devoir passer le reste de l’après-midi avec cet individu. Autant dire que cette idée ne l’avait pas vraiment emballé. Bien au contraire.

« L’adorable » Min Hyuk parti, Jin Yoon se souvint que tout n’était pas réglé. Il n’avait pas eu le temps de s’excuser de son retard et il s’en rendit compte en voyant l’expression de Yi Jung. Oups, il aurait peut-être dû s’excuser avant de se montrer aussi appréciable vis-à-vis de l’ami de cette dernière. « Ah et… N’étais-tu pas en retard en fait ? » Mal à l’aise quant à cette situation, le jeune étudiant en droit se gratta l’arrière de la tête et essaya d’amadouer la demoiselle avec un grand sourire. Comment lui dire qu’il n’avait pas surveillé l’heure ? Après tout, il avait pourtant été impatient de la retrouver. « Ah, pour ça. Je suis désolé ! Vraiment ! » Commença-t-il par s’excuser. Il l’était vraiment. « Je n’ai pas vraiment fait attention en sortant de l’université. J’ai rencontré des amis et ensuite ben… Mais j’en ai payé le prix, j’ai dû courir pour attraper un bus et crois-moi, ce fut difficile. » Si elle voyait qu’il avait souffert, pour elle qui plus est, elle allait certainement vite lui pardonner, hein ? Il l’espérait de toute cœur parce que réellement, il s’en voulait. En règle générale, il n’arrivait jamais en retard à un rendez-vous. Il ne se montrait pas non plus impoli, mais là, il n’avait pas vraiment réfléchi. Jin Yoon n’était pas quelqu’un de mauvais, mais il était assez colérique et voir Yi Jung et cet homme ensemble, ça ne lui avait pas plu. Pas du tout. Alors, bien évidemment, il avait eu du mal à se contrôler. Le gentil chiot avait grogné. Mais tout se terminait bien maintenant qu’il était parti. La situation aurait pu dégénérer si l’étranger (n’ayant pas sa place ici) avait montré les crocs à son tour. Certainement qu’il avait compris où se trouvait sa place. Jin Yoon en était fier ! Et pour en revenir à Yi Jung, elle ne pouvait pas trop lui en vouloir, n’est-ce pas ? « Je me ferai pardonner, en t’invitant. Qu’est-ce que tu en penses ? » Bon c’était déjà prévu à l’avance, il essayait de bien se comporter avec la jeune femme. « Alors, tu me pardonnes pour ce léger retard ? » Léger ? Il n’avait décidemment aucune montre implantée dans le cerveau, c’était évident.

Malgré ce début de rendez-vous un peu bouleversé par Jin Yoon, ce dernier ne désespérait pas de passer un bon moment avec la belle. Toujours avec le sourire, il espérait se faire pardonner par la jeune femme. Il espérait également que celle-ci ne parle pas de sa crise de jalousie soudaine. C’était embarrassant!
Prenant le temps de regarder plus en détail la demoiselle, son regard se posa malgré lui sur les jambes de cette dernière. De longes et fines jambes mises en valeur par ses escarpins et sa jupe. Elle était toujours aussi sublime et tout à coup il regretta de ne pas s’être regardé dans un miroir. Est-ce que ses cheveux étaient corrects ? « J’aime beaucoup ta tenue ! » Avoua-t-il avec un petit sourire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exotic-meg.tumblr.com/

avatar

Kwon Yi Jung



■ messages : 98
■ à ulsan depuis : 27/02/2014
■ localisation : Sûrement dans sa boutique, endormie dans une cabine d'essayage.
■ occupation : Styliste / Directrice de Lady's Things
■ humeur : yeah ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   Lun 21 Avr - 7:54




La cinquième roue du carosse

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


Alors qu’au début sa petite crise de jalousie te faisait doucement glousser, rapidement, tu espérais être une autruche afin de pouvoir enfuir ta tête dans le trottoir goudronné, ou encore pouvoir devenir invisible, arrêter le temps et prendre tes jambes à ton cou ou tout simplement arrêter ce petit cinéma. Bien que voir Jin Yoon jaloux ne te dérangeait point, ah ça non, tu te délectais même de cette petite scène et tu ne perdrais aucune occasion de la lui rappeler, si tu pouvais même, tu filmerais et tu t’achèterais un paquet de pop-corn au caramel. Non, le problème était bien Min Hyuk qui à présent devait associer ton prénom, Yi Jung, à une noona qui sort avec un garçon jaloux, possessif, agressif et sauvage sur les bords, ou quelque chose dans cette optique-là, et sûrement qu’il s’empresserait de le dire à tous ses amis bien que tu n’avais plus contact avec tes amis de l’université, mais si un beau jour tu en croisais un, il ne faudrait pas que tu paraisses étonnée si on t’interpelle par un surnom bizarre. En tout cas, ton ami eut la merveilleuse idée de s’éclipser avant que les choses ne tournent de manière encore plus étrange qu’elles ne le sont déjà.  Enfin… Histoire que tu ne t’en sortes pas aussi bien, Minhyuk eut la merveilleuse idée de t’offrir un baiser volant.
Tu lâchas un soupir, l’insultant intérieurement et te promettant que la prochaine fois que tu le croiseras, tu lui tireras les oreilles. Puis bien sûr, une fois Min Hyuk parti, tu t’intéressas de nouveau à Jin Yoon, attendant une excuse crédible pour son énorme retard, toi qui avait horreur du retard, tu lui aurais en temps normal fais une clé de bras, mais tu étais particulièrement de bonne humeur.
D’après lui, ses amis l’avaient retardé. Tu hésitais à l’excuser ou pas, avec la petite crise qu’il venait de taper t’avais envie de dire non, mais comme tu étais la femme la plus gentille de ce monde, tu lui répondis alors :
«  Jin Yoon-chou, je sais que même traverser le trottoir en courant te fait transpirer… Donc je n’imagine pas quel effort surhumain tu as dû faire pour rattraper ce bus qui sûrement était juste deux mètres devant toi. Cependant, je ne t’excuse pas ! » Tu lui tapotas l’épaule pour lui remonter le moral, tu savais bien qu’en seulement trois phrases tu avais brisé ses petits espoirs de jeune adulte, mais c’était toujours comme ça entre vous, tu aimais bien le faire tourner en bourrique, et ça commençait par ne jamais accepter ses excuses et toujours chercher à te faire supplier. Au fond, tu voulais juste le voir se démener pour qu’il se fasse pardonner, mais tu savais pertinemment que tu n’allais pas tenir bien longtemps ce petit jeu, tu fus déjà tenter en entendant le verbe « inviter ».  Tu souris intéressée mais tu tentas de cacher ta joie intérieure.

« C’est vrai.. ? De toute façon t’avais pas le choix, il fallait bien que tu te rachètes pour le léger retard de VINGT MINUTES que tu avais. T’as du toupet d’appeler ça léger franchement, je te boude encore plus voilà, c'est bien fait, tu le mérites. » Tu croisas les bras et pris donc un air boudeur, à présent c’était toi qui jouais la grande enfant. Et tu étais décidée à rester ainsi, fallait dire que tu étais le genre de personne têtue sur les bords mais… Très simple à amadouer et un peu naïve parfois. La preuve, il suffisait d’un compliment pour te faire changer complètement d’avis, plus girouette que toi, je me demandais bien si ça existait, en espérant que non.

« Tu aimes vraiment ma tenue ? Héhé, j’ai mis du temps à… » Puis tu plissas les yeux avec méfiance, tu avais failli te faire avoir pensas-tu. Pour la peine, tu lui donnas un coup dans l’épaule et repris ton air boudeur de tout à l’heure. Il était hors de question que tu cèdes aussi facilement voyons. Pas cette fois-là. C'était une occasion pour lui demander tout ce que tu voulais. « Si tu crois que c’est avec deux trois compliments que je vais te pardonner, tu te trompes ! Mais... Tu aimes vraiment ? Pour de vrai ? » Il suffisait juste qu'il te réponde oui, et tu lui sauterais sûrement au cou comme une adolescente ou encore digne du plus grand film romantique hollywoodien. Tu aimais vraiment trop les compliments.
Finalement, ayant l'envie et l'aimabilité de lui laisser une chance de se rattraper, tu te tournas face à lui, cependant toujours les bras croisés pour te donner un petit air difficile, bien que tu ne l'avais pas été bien longtemps. Tu levas tes yeux vers le ciel, réfléchissant à quelque chose, puis tu l'analysas de haut en bas, tout comme il l'avait fait avec Min Hyuk. Il fallait que ce soit quelque chose de suffisamment chiant pour qu'il soit pardonné, ah bah oui avec toi on ne pouvait pas tout obtenir facilement, ça jamais.
Trouvant enfin une idée, tu affichas un grand sourire qui annonçait sûrement de mauvais présages pour le petit Jin Yoon.

« Je veux bien accepter tes excuses... D'ailleurs rien que pour ça tu devrais me baiser les pieds, m'enfin. D'abord tu me paies une glace ! J'ai chaud, Min Hyuk est tellement hot comme gars... » Lâchas tu pour le faire rager, tu n'avais pas pu t'en empêcher. « Une gigantesque et une bien chère ! Bien sûr, toi tu devras tout simplement me regarder la manger, hors de question que tu t'en paies une. Puis... Tu sais attendre vingt longues minutes c'est fatigant... Avec des talons en plus ! J'espère bien que tu vas me porter, hum ? » En réalité tu ne lui laissais pas réellement le choix, à moins qu'il voulait que votre rendez-vous se passe dans la joie à vous faire la gueule, mais enfin ça c'était à lui de voir. « Puis avec la crise que tu viens de taper là... T'as tout intérêt à le faire ! »


Spoiler:
 

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kang Jin Yoon



■ messages : 77
■ à ulsan depuis : 06/04/2014
■ localisation : à la bibliothèque, certainement
■ occupation : Chanter / Lire / Sortir avec les potes
■ humeur : It's okay

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   Lun 21 Avr - 16:25



L’étudiant soupira à nouveau lorsque Min Hyk partit. La raison de ce soupir ? L’attitude de cette personne mais toutefois, Jin Yoon se réjouit vite de ce départ. « Jin Yoon-chou, je sais que même traverser le trottoir en courant te fait transpirer… Donc je n’imagine pas quel effort surhumain tu as dû faire pour rattraper ce bus qui sûrement était juste deux mètres devant toi. Cependant, je ne t’excuse pas ! » Il aurait dû se douter que Yi Jung n’allait pas le pardonner aussi aisément et qu’il allait surement avoir le droit à quelques piques. Il n’aidait aucunement en lui donnant de quoi se moquer. Après tout, elle le connaissait bien à présent et elle était donc au courant de son problème avec le sport et l’endurance. Et oui, il exagérait souvent à ce niveau. Comme réponse, il rigola nerveusement et offrit une mine boudeuse à la demoiselle. Avec un peu de chance, la carte de l’aegyo allait marcher. Il y avait plus virile comme comportement, mais il préférait tenter le tout pour le tout. Elle allait bien finir par lui pardonner et ils allaient pouvoir partager un bon casse-croûte tous les deux, que monsieur comptait bien acheter qui plus est. « C’est vrai.. ? De toute façon t’avais pas le choix, il fallait bien que tu te rachètes pour le léger retard de VINGT MINUTES que tu avais. T’as du toupet d’appeler ça léger franchement, je te boude encore plus voilà, c'est bien fait, tu le mérites. » A nouveau il sourit un peu embarrassé. Sa notion du temps n’était pas très bonne apparemment. « Hum, en effet, j’ai un peu exagéré, je l’admets. Je ne le referai plus, promis ! » Autant éviter une nouvelle situation comme celle-ci, c’était préférable.

Finalement son regard se posa sur la tenue de Yi Jung. Elle était vraiment très belle et il n’était jamais étonné de la voir bien habillé, c'était assez normal. A chaque fois, il faisait même en sorte de faire un effort pour lui montrer que lui aussi, il pouvait avoir du goût. Même si à vrai dire, il ne connaissait pas grand-chose à la mode. Il espérait toutefois que sa propre tenue était pas mal. Mais ce n’était pas le plus important. Ainsi il complimenta la jeune femme, en étant sincère et tout en espérant se faire pardonner de la même façon. En règle générale, elle adorait les compliments donc ça tombait bien. Il restait sincère bien sûr ! Mais il en profitait, en effet. « Tu aimes vraiment ma tenue ? Héhé, j’ai mis du temps à… » Son silence ne présageait rien de bon et Jin Yoon comprit que la jeune femme avait saisi son stratagème, dommage. Un coup dans son épaule et les dires de cette dernière approuva ses penséeon hypothèse : « Si tu crois que c’est avec deux trois compliments que je vais te pardonner, tu te trompes ! Mais... Tu aimes vraiment ? Pour de vrai ? » Mais sans grand étonnement, elle demanda toutefois confirmation. « Aie ! » Exagéra Jin Yoon en se massant son épaule faussement endolorie à cause de "l’horrible douleur qui lui avait été infligée". « Je ne vois pas de quoi tu parles~  Et depuis quand je suis un menteur hein ? Bien sûr que c’est vrai, j’aime beaucoup ! »

Espérant toujours se voir excuser, Jin Yoon observa la jeune styliste, espérant la voir craquer. Il fut surpris lorsque celle-ci l’observa de haut en bas, pensive. Et tout à coup, il sentit un drôle de danger se poser au-dessus de sa tête. Elle réfléchissait certainement à une petite punition et venant d’elle, il valait mieux se méfier, rien n’était très bon. Le grand sourire qui prit possession de ses lèvres quelques secondes plus tard annonça que la sentence allait tomber. « Je veux bien accepter tes excuses... D'ailleurs rien que pour ça tu devrais me baiser les pieds, m'enfin. D'abord tu me paies une glace ! J'ai chaud, Min Hyuk est tellement hot comme gars... » Le sourire de Jin Yoon tomba bien vite pour laisser place à une expression outrée. Elle osait remettre cet homme sur le tapis, et de cette façon qui plus est. Il était toujours jaloux et cette remarque n’était pas la bienvenue. Vexé, il fronça les sourcils et regarda ailleurs, la laissant continuer. Il n’avait pas du tout envie de creuser encore plus sa tombe en continuant son caprice de mec jaloux. Elle tapait fort, dès le début. « Une gigantesque et une bien chère ! Bien sûr, toi tu devras tout simplement me regarder la manger, hors de question que tu t'en paies une. Puis... Tu sais attendre vingt longues minutes c'est fatigant... Avec des talons en plus ! J'espère bien que tu vas me porter, hum ? » Jin Yoon retourna son regard vers la demoiselle, soudainement un peu pâle par toutes ces demandes extravagantes. Elle en demandait beaucoup n’est-ce pas et elle n’était pas complètement sérieuse ? « Yi Jung… euh…. » Il ne savait pas trop quoi dire, elle tapait vraiment vraiment fort. « Puis avec la crise que tu viens de taper là... T'as tout intérêt à le faire ! » Et surtout, il n’avait pas le choix s’il souhaitait se faire pardonner, en effet. Il souffla, imaginant déjà la souffrance qui l’attendait. Mais il voulait avoir ce rendez-vous et puis, il était plutôt habitué à présent. « Je vois que je n’ai pas trop le choix. Cependant, je n’ai vraiment pas le droit à une glace moi aussi ? C’est vil ça ! Mais comme je suis un mec bien, et que je sais me faire pardonner, je ferai de mon mieux pour respecter tes demandes. Ta bonté m’étonnera toujours ! » Malgré cette punition, Jin Yoon était toutefois content. Au moins, ils allaient pouvoir continuer ce rendez-vous. Cependant un petit détail le frappa soudainement. « Yah, je ne vois pas de quelle crise tu parles d’ailleurs ! » Il ne comptait pas l’admettre, il n’avait pas fait de crise de jalousie. Il avait juste…euh… ce garçon semblait étrange. « Ce Min Hyuk, je le sentais pas c’est tout. J’étais inquiet pour toi, tout simplement ! » Très bon menteur qu’il était, il essayait lui-même de croire à son propre mensonge. Mais il avait une fierté à retrouver, au plus vite. Yi Jung était dangereuse !

Même si elle décidait de le taquiner à ce sujet, ça ne lui était pas trop étranger alors il pouvait faire avec. Et pour s’amuser et oublier ce petit embarras, il proposa de poursuivre, ou plutôt, de commencer cette petite sortie. Ils étaient ici pour passer un bon moment ensemble alors pourquoi est-ce qu’ils restaient au même endroit ? C’était une perte de temps, une glace les attendait, en plus de cela !  « Alors, on va t’acheter cette fameuse glace ? Je connais un bon endroit ! » Il semblait excité, oubliant un instant qu’il n’avait pas le droit d’avoir une glace, lui aussi. «  Dis, s’il te plait ? J’ai pas le droit à une touuuuutee petite glace moi aussi ? S’il te plait ! » Armé de son meilleur sourire, il regarda Yi Jung droit dans les yeux, la suppliant du regard. Une glace, il ne pouvait pas dire non. « Tu m’aimes bien non ? Donc, j’ai le droit pas vrai ? » Avec un clin d’œil, il espérait gagner une réduction de peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exotic-meg.tumblr.com/

avatar

Kwon Yi Jung



■ messages : 98
■ à ulsan depuis : 27/02/2014
■ localisation : Sûrement dans sa boutique, endormie dans une cabine d'essayage.
■ occupation : Styliste / Directrice de Lady's Things
■ humeur : yeah ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   Mer 30 Avr - 16:57




La cinquième roue du carosse

when life leaves you high and dry, i'll be at your door tonight, if you need help. i'll shut down the city lights, i'll lie, cheat, i'll beg and bribe to make you well.


C'était avec toute la pitié et la sympathie du monde que t'avais aimablement puni l'enfant insolent qu'était Jin Yoon. D'apparence, ça semblait être une sentence plus que dénuée de bons sentiments, un peu trop extravagante et exigeante ou encore digne d'un caprice d'une gamine de six ans, d'ailleurs c'était un peu le cas, il ne fallait pas le cacher, mais tu avais choisi cette punition avec beaucoup d'amour, la preuve était que tu y avais réfléchi pendant cinq bonnes et longues minutes. Et bien que tu étais une femme très sérieuse, tu te prêtais à la réflexion que dans de rares moments importants. A vrai dire, si tu avais réfléchi si longtemps, c'était parce que parmi ta liste de punitions à affliger, il y avait beaucoup de concurrences pour punir un retard avec comme supplément une crise de jalousie. Dans ce cas là tu avais plus d'une vingtaine jolies punitions. Tu choisis parmi cette liste, l'effort physique, chose que Jin Yoon ne supportait guère, torture mental après l'effort physique, donc la glace était ton ami et un second type de torture mental, lui rappeler constamment sa petite crise. Mais à part ça, tu avais choisi tes sanctions avec beaucoup d'amour et peu de sadisme. Tu n'étais pas ce genre de personnes diaboliques, évidemment que non...
Tu ne comptais pas, malgré ta bonté, changer d'avis sur sa punition, tu étais convaincue qu'il le méritait bien et que de toute façon tu avais trop fais preuve d'indulgence jusqu'ici. En plus de ça il tentait de te convaincre avec des aegyos, mas tu n'étais pas si faible que ça ! Tu valais bien mieux que des clins d'oeils et des buings buings. N'est-ce pas..? Bon, disons que tu faisais exprès de fondre devant ses aegyos, une sorte de feinte pour lui briser ses espoirs de plus belles... Dsons plutôt cela, oui, pour tenter de conserver ta crédibilité...

« Aaaanh, trop mignon ! » Et tu aurais pu te faire avoir si il n'avait pas nié sa crise de jalousie de tout à l'heure, et dire qu'il était à deux doigts de te faire tomber dans le panneau, il en fallut peu pour te sortir de tes rêveries et ne pas succomber. Tu croisais les bras en hochant la tête, un air moqueur sur le visage, il lui suffisait juste d'assumer le fait qu'il avait été jaloux et sûrement tu passerais à autre chose, ah pourquoi était-il aussi fier...? Tu fis comme si tu croyais à son petit cinéma, juste inquiet disait-il, mais oui c'est ça... Tu ne comptais pas pour l'instant remuer le couteau dans la plaie, comme te le disais ta mère, on mange toujours le dessert en dernier et tu n'allais pas faire exception à la règle, pas aujourd'hui du moins. Tu souris innocemment en l'entendant parler de la glace, il était temps d'y aller, vous n'alliez pas vous éterniser dans cette rue de toute manière. Cependant, Jin Yoon parlait de cette glace avec tellement de détermination qu'il semblait presque avoir oublié qu'il n'allait évidemment pas en avoir une. Mais comme tu étais gentille, tu allais trouver un compromis qui irait à vous deux. N'est-ce pas ? Tu pris un air réfléchis à nouveau, plissant les yeux comme si cela te demandait un grand effort.
« Ne préfères-tu pas que l'on partage une glace ensemble, hm ? » Tu uses également d'aegyos pour le faire céder. En réalité, partager était un grand mot, mais il s'en rendra sûrement compte un peu plus tard.

Avant que vous ne partiez, tu pris un air narquois. Pensait-il y échapper ? Bien que tu y avais pensé de justesse, il était tout de même naïf de croire que tu allais passer à autre chose... Tu remontas ta robe, montrant davantage tes jolies gambettes avant de te placer derrière Ji Yoon, prête à lui sauter dessus pour être portée, d'ailleurs tu ne tardas pas à le faire, faisant une sorte de saute mouton, sauf qu'au lieu de passer au dessus de lui, tu t'accrochas à son dos pour ne pas glisser. Il fallait le dire, ce genre de position lorsqu'on était en jupe était plutôt une mauvaise idée, mais au moins, tu ne marchais pas, tu économisais tes forces. Tu lui donnais par moment quelques tapes dans le dos pour qu'il accélère, comme un cheval, il ne manquait plus que le lasso et un chapeau, et on pourrait te considérer comme cow-girl.

Une fois arrivée devant le glacier, tu glisses de son dos, remettant ta jupe en place une fois les pieds au sol.
« Ah, je suis essoufflée ! » Eus-tu le toupet de lancer alors que tu n'avais fait aucun effort, bien loin de là-même, tu étais celle qui avait été porté. Tu n'avais même pas une goutte de transpiration sur le front. Tu entras chez le glacier juste face à toi, un air fière sur le visage, ah bah oui, il fallait que les gens comprennent à ton expression que MADAME avait été porté, comme une [i]princesse[i].
Face aux nombreux parfums que te proposait le glacier, tu levas les yeux au ciel, un air hésitant sur le visage. Ne sachant pas trop quoi prendre, tu fais alors appel au très cher Jin Yoon.
« Tu veux prendre quoi ? Vanille ? Chocolat..? Fraise, citron ? Personnellement je n'aime pas la vanille ! Tu patientas le temps qu'il fasse son choix et qu'il paie la glace cependant, tu fus la première à te jeter sur celle-ci, volant carrément des mains du vendeur la glace qu'il te tendait. Et bien sûr, tu fus la première à l'inaugurer, en la goûtant.
« C'est vrai que c'est bon ce parfum là! » Tu souris toute fière de ton choix... Choix qui avait été en faites pris par Jin Yoon. Tu lui tendis finalement la glace, un air menaçant sur le visage. « Un seul coup de langue, ok ? N'essaye même pas la technique de l'aspirateur sinon je te fais tout recracher ! Tu y gouttes qu'une seule fois, sinon tu te retrouveras à lécher le sol, pas la glace. ». Tu souris ensuite innocemment, comme si de rien était, les fleurs, les papillons, tout ça, tout allait bien.
Tu passas par la suite une main dans ses cheveux que tu décoiffas au passage et lanças tout de même avant de lui embrasser la joue. « Merci pour la glace en faites ! »

Spoiler:
 

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kang Jin Yoon



■ messages : 77
■ à ulsan depuis : 06/04/2014
■ localisation : à la bibliothèque, certainement
■ occupation : Chanter / Lire / Sortir avec les potes
■ humeur : It's okay

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   Lun 5 Mai - 12:55





« La cinquième roue du carrosse.  »

Ft. Kwon Yi Jung!


Jin Yoon avait attendu ce rendez-vous avec impatience mais il n’avait pas imaginé celui-ci commencer de cette façon. Avoir 20 minutes de retard, ça ne jouait pas du tout en sa faveur et une crise de jalousie, non plus. Il en était bien conscient et essayait tant bien que mal de se faire pardonner.. « Aaaanh, trop mignon ! » Jin Yoon était plutôt confiant en usant de l'aegyo. Il savait pertinemment que cette carte pouvait s’avérer efficace. Autant le dire, il avait eu un entrainement quotidien lorsqu’il vivait encore avec ses parents. En effet sa mère ne résistait jamais à son fils lorsque ce dernier jouait de son charme. Et il en profitait parfois pour se faire pardonner ou pour faire plaisir à sa mère, tout simplement. Et ces années semblaient efficaces avec les demoiselles, lorsque nécessaire. Cependant, malgré cette image qu’il pouvait donner, il préférait avoir l’air « cool » plutôt que mignon mais lui-même craqué pour cette carte. C’était une faiblesse, il ne résistait pas aux yeux de chien battu ! Ainsi pour se faire pardonner auprès de la demoiselle, il usa de ce « talent ». Il avait de quoi se faire pardonner, même si pour lui, il n’avait fait qu’être en retard. La crise de jalousie ? Il la nia, prétextant qu’il avait été inquiet pour Yi Jung. Et ce mensonge, il voulait qu’elle y croit et à vrai dire, il voulait lui-même y croire car sa fierté avait pris un sacré coup. Et autant le dire, sa fierté était très importante. Il n’avait toujours pas oublié l’attitude de cette personne. Il soupira discrètement à cette pensée avant de penser à de meilleures choses. Il était en plein rendez-vous, autant en profiter. Il avait déjà fait des siennes.

En observant la jeune femme, la réaction de cette dernière n’était pas vraiment celle qu’il avait espérée. Apparemment, sa carte était défectueuse et ne fonctionnait pas si bien. Pourtant pendant un instant, Yi Jung avait semblé convaincue. Peut-être que sa fierté était vraiment un obstacle. Dommage. « Ne préfères-tu pas que l'on partage une glace ensemble, hm ? » Ooops, comme d’habitude, il ne pouvait pas résister aux aegyos et Yi Jung semblait très bien le savoir. Il céda sans même lutter en acquiesçant timidement. « Bien sûr, ça me va ! » Ajouta-t-il avec un sourire. C’était mieux que rien~

Ce petit air sournois sur le joli visage de Yi Jung effraya Jin Yoon. Qu’est-ce qu’elle avait en tête cette fois ? La réponse arriva bien vite et tout à coup, la jeune femme sauta sur le dos de Jin Yoon qui  eut le souffle coupé avec ce mouvement soudain. Par réflexe cependant, il ne tarda pas à passer ses bras sous les jambes de Yi Jung pour la tenir à son tour. Ce n’était pas la situation la plus confortable et beaucoup de regards étaient à présent tournés vers eux. Mais le jeune homme ne pouvait pas se débarrasser de la jeune femme même en râlant. C’était également une chance pour lui montrer qu’il avait de la force, lui aussi. Et ce, malgré son manque évident d’intérêt pour l’exercice physique. Un coup sur son épaule avertit Jin Yoon qu’il devait commencer à trotter… Oui, tout à coup, il avait l’impression de devenir un cheval. « Bon, je suppose que tu es prête, allons-y ! » Le chemin sembla beaucoup plus long que d’habitude, cette fois-ci. Certainement parce que le jeune étudiant ne gambadait pas. Yi Jung n’était pas grosse, loin de là, mais ça faisait quand même un poids sur son pauvre dos…

Lorsqu’ils arrivent devant le glacier et que Yi Jung descendit, Jin Yoon souffla, sentant son dos se libérer. Il posa ses mains sur ses genoux et reprit son souffle. Cette promenade avait été difficile, il avait tenu mais le résultat n’était pas celui qu’il avait espéré. Il avait besoin de quelques secondes pour retrouver une respiration convenable et pour retrouver son dos. « Ah, je suis essoufflée ! » Osa lancer Yi Jung avant de rentrer chez le glacier. Il souffla à nouveau et reprit une bonne position. Se retrouver droit fut un peu difficile mais ça faisait quand même du bien. « Je ne sens plus mon dos, aoutch~ » Râla-t-il en prenant place aux cotés de la styliste.

« Tu veux prendre quoi ? Vanille ? Chocolat..? Fraise, citron ? Personnellement je n'aime pas la vanille ! » Jin Yoon observa tous les parfums à disposition. Comme toujours, il y avait le choix et l’hésitation était à nouveau présente. La vanille pouvait étre oubliée. « Une grande glace parfum citron s’il vous plait. » Décida-t-il finalement.  Le glacier lui tendit la glace que Jin Yoon offrit à Yi Jung et paya ensuite.  Il se tourna ensuite vers la jeune femme qui gouta la glace. Sa réponse était rassurante. « C'est vrai que c'est bon ce parfum là! » Elle lui proposa ensuite de gouter. « Un seul coup de langue, ok ? N'essaye même pas la technique de l'aspirateur sinon je te fais tout recracher ! Tu y gouttes qu'une seule fois, sinon tu te retrouveras à lécher le sol, pas la glace. ». Un sourire prit place sur les lèvres de Jin Yoon. « Je croyais qu’on devait la partager… On n’a pas la même idée de la signification du mot ‘partager’ n’est-ce pas ? » Il prit cependant la glace et la gouta légèrement avec un seul coup de langue, tout en prenant une bonne part. « J’ai pas triché ! » Dit-il pressement en redonnant la glace à Yi Jung. « Elle est délicieuse hein ? » Il était heureux de la tournure que prenait maintenant ce rendez-vous. Et encore plus lorsque Yi Jung le remercia pour cette glace.  « Merci pour la glace en faites ! » En effet, elle l’avait embrassé sur la joue, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Il avait été surpris, toutefois, ce qui le rendit un peu embarrassé. « Ah huuumm, avec plaisir !  » Répondit-il maladroitement. « Je gagne des points ou pas ? » Continua-t-il avec un sourire taquin.  « Allons ailleurs !  » Chantonna-t-il en prenant la main de Yi Jung. Il y avait beaucoup à faire là où ils se trouvaient. « Qu’est-ce que tu as envie de faire maintenant ? Cinéma ? Patinoire ? Magasin ? Parc ? Tout ce que tu veux~  Moi, Kang Jin Yoon, je ferai de mon mieux pour la magnifique Kwon Yi Jung~ » Il s’inclina tel un prince tout en offrant un clin d’œil.


Codage by TAC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://exotic-meg.tumblr.com/



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung   

Revenir en haut Aller en bas
 

La cinquième roue du carrosse. Ft Kwon Yi Jung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cherche Roue KTM
» roue à cliquets
» Le Cinquième élément [DVDRiP] uptobox
» A VENRE ROUE HONDA CRF
» La Roue de la Fortune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: les rues-