AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I need a nurse ♮ Soon Hee - Seong Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Baek Seong Hee



■ messages : 41
■ à ulsan depuis : 27/03/2014
■ localisation : Chez moi ou à l'université. Peut-être à traîner dans les rues s'il fait beau.
■ occupation : Etudiant en photographie et dessinateur à mes heures perdues.
■ humeur : Bagarreuse.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: I need a nurse ♮ Soon Hee - Seong Hee   Mer 2 Avr - 16:34


I need a nurse. Like, right now.
Seong Hee sut dès son réveil que la journée allait être horrible. A peine avait-il ouvert les yeux qu'un mauvais  pressentiment l'avait envahi et il s'était levé avec une désagréable sensation au creux de l'estomac. Il y avait des jours comme ça, où il se réveillait mal à l'aise et avec une envie forte de rester chez lui pour dessiner ou développer ses photos sans personne pour l'emmerder. Mais malheureusement, il devait sortir. Les cours étaient certes des cours d'art mais ils n'en étaient pas moins importants et même si ce n'était pas l'envie qui manquait, il ne pouvait pas sécher comme ça. Et alors qu'il était confortablement installé sous sa couette, il se força à sortir un pied, puis deux et finalement, à se lever difficilement. Étant un gros dormeur, il haïssait plus que tout le matin. Les cheveux en bataille et l'air débraillé annonçaient d'avance son humeur de la journée. Le premier à le faire chier allait prendre. Et même s'il n'aimait pas particulièrement frapper les autres, il devait avouer que blesser des cons était toujours libérant. Et justement, c'était un de ces jours où il avait l'impression que la terre entière était remplie d'enfoirés. Même les chats envahissants son appartement semblaient chiants alors qu'ils se frottaient à sa jambe en miaulant et réclamant de la nourriture. Se dégageant d'un geste lasse, il se traîna à la cuisine en grommelant des phrases intelligibles et se frottant les yeux. Sa vue était encore un peu floue à cause de sa longue nuit de sommeil et de l'absence de ses lunettes mais il en fit abstraction pour se jeter sur le réfrigérateur et se servir un bol de céréales. Ses gestes se faisaient automatiques alors qu'il se préparait son petit déjeuner. Le quotidien commençait à l'abrutir. C'était plutôt mauvais signe car, même s'il appréciait les petits rituels journaliers, ça devenait vite lassant et ennuyant. C'était dans ces moments là qu'il faisait une connerie en essayant de briser la routine. La dernière fois, il avait finit à l'autre bout de Séoul, avec une gueule de bois et une nana qu'il n'avait jamais vu de sa vie, prétendant être sa fiancée. Enfin, tout ça pour dire que l'ennui avait une mauvaise influence sur lui.
La tête dans son bol de lait, il mastiquait ses Kellogs d'un air morne, les noyant avec sa cuillère et touillant la mixture jusqu'à rendre les céréales mous. Il n'avait vraiment la force de rien, pas même de virer un des chatons qui vint boire dans sa tasse. Au final, il avala le reste de son déjeuner avec la lenteur d'une tortue tétraplégique et passa le reste de l'heure dans la salle de bain pour prendre sa douche et s'habiller. Il allait sûrement être en retard pour la première heure mais pour tout dire, il s'en fichait bien. La seule chose qui lui importait à la minute, c'était de ne pas fermer les yeux trop longtemps, au risque de s'endormir sur place. Lui pourtant si minutieux quand ça concernait ses cheveux n'avait même pas le courage de se coiffer correctement et il sortit de la salle de bain avec le même air débraillé que quand il y était entré. Tant pis, ce n'était pas comme si les gens à la FAC prêtaient attention à la tête qu'il avait. Et c'était tant mieux d'ailleurs, parce que les cernes qui ornaient son visage rendaient son regard, déjà sombre, presque agressif.

Ce fut donc avec un visage de déterré qu'il sortit de son appartement, emprunta l'ascenseur et prit le chemin vers l'université, sac sur le dos et écouteurs dans les oreilles. Il marcha pendant quelques minutes ainsi, pensif et fixant le sol sans grand intérêt. Il avait toujours ce mauvais pressentiment qui lui prenait la gorge. Peut-être se faisait-il des films. Peut-être que la journée allait être comme les autres, sans gros problèmes. Il devait juste être un peu fatigué. Il bailla discrètement et releva les yeux s'engager dans une ruelle peu fréquentée. Un raccourci vers l'université qu'il empruntait souvent. Mais malheureusement mal fréquentée, la ruelle abritait à ce moment même un groupe de sales types qui vinrent lui chercher des noises dans la seconde où Seong Hee posa les yeux sur eux. Le plus gros de la bande vint se placer devant lui pour l'empêcher de passer et, d'après ce que le jeune photographe comprit, ayant toujours la musique dans les oreilles, le menaça tout en lui réclamant son porte-feuille. Peu intéressé par le fait d'obéir, Seong Hee se contenta de le fusiller du regard et de le contourner, le tout, accompagné d'un charmant doigt d'honneur.

Et ce fut à ce moment là qu'il comprit d'où lui venait cette sensation désagréable depuis tout à l'heure. Ce moment où un des types le bouscula contre le mur et lui postillonna des insultes à la gueule. Comprenez, Seong Hee faisait vraiment des efforts pour se contrôler et cesser d'être impliqué dans des bagarres. Mais là, c'était trop, et même en sachant que la bande de voyous qui le menaçait était plus dangereuse que lui tout seul et ses misérables poings, il frappa violemment son agresseur. Chose qu'il regretta aussitôt quand les coups se mirent à pleuvoir sur lui et même s'il se débattait comme un beau diable, au final il n'était pas Superman et il finit la tronche en vrac à se tenir les côtes et à souffler comme un bœuf. Il saignait du nez apparemment. A moins que ce soit de la lèvre ? Dans tous les cas, il sentait le goût métallique du liquide se glisser entre ses lèvres et ça le fit grimacer. Il passa sa langue sur ses dents pour vérifier qu'il n'en manquait pas une et finalement, se redressa avant de s'essuyer rapidement le visage avec la manche de sa veste beige. Il devait être bien amoché parce qu'en plus du saignement abondant, il ne sentait plus sa joue et son œil commençait déjà à enfler.

Et bien sûr, à ce moment là, une seule chose lui vint à l'esprit. Soon Hee. Non, il n'avait absolument aucune raison particulière pour penser à elle maintenant. Mais franchement, les pensées se bousculaient tellement dans sa tête qu'il ne pensa plus qu'à rejoindre son amie car elle était sa seule qu'il connaissait dans le quartier. Il se traîna jusqu'à son appartement, sous les yeux des passants éberlués et y parvint avec toute la volonté dont il pouvait faire preuve, c'est à dire pas beaucoup, parce que la journée qu'il passait semblait la lui aspirer à vue d’œil. Heureusement que la jeune femme n'habitait pas très loin, car il ne se serait pas senti le courage d'aller jusqu'à l'hôpital ou même retourner chez lui. Enfin  il attendait surtout de voir la réaction de la styliste avant de se dire « soulagé ». Il la connaissait assez pour savoir qu'elle pouvait aussi bien l'engueuler que le cajoler.
Le corps entier endolori, il appela l'ascenseur, appuya sur le bouton de l'étage et sonna à la porte de Soon Hee avec un peu d'appréhension. Il attendit que l'entrée s'ouvre et força un sourire ironique.

« Salut. Ça te dirait d'héberger un blessé quelques heures ? Pas envie de retourner chez moi avec cette tronche, les gens pourraient me prendre pour un monstre et commencer à me jeter des pierres. »
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: I need a nurse ♮ Soon Hee - Seong Hee   Mer 2 Avr - 17:37


∞ I need a nurse

Seong Hee & Soon Hee



La nuit avait tout simplement été longue. Je n'avais pas réussi à dormir j'avais fait une nuit blanche, étant incapable de fermer l'oeil de la nuit. Je déteste quand ce genre de connerie me tombe dessus, car après, je suis encore plus de mauvaise humeur, que je ne suis déjà, par nature. Je suis invivable et je passe une journée plus que pourrie, oui tant qu'à faire, ne pas faire les choses à moitié. Je me lève avec peine, j'aimerai rester au lit, mais je ne peux pas me faire à l'idée d'y rester toute la journée. Ce n'est pas dans ma nature de rester dans mon lit, toute une journée. Une fois debout, je traîne des pieds, j'ouvre le rideau et mes volets. Fronçant les sourcils et fermant les yeux quand je me prends la lumière en plein visage. Au moins le soleil allait couronner cette journée. Je n'allais pas avoir besoin d'aller au boulot, parce que j'avais des jours de congés, ouai vous l'avez devinés je bosse trop comme nana. Comme ils ne veulent pas me payer plus et bien j'ai droit à des petits congés, sans rien avoir demandé, mais bon je ne vais pas en faire tout un fromage.

Je me dirige vers la salle de bain. Je fais coulée l'eau pour qu'elle soit à la bonne température, je me déshabille avant d'entre dans la douche et j'y reste au moins une bonne demi-heure. Je passe une serviette autour de moi, je me rince les cheveux avec une autre serviette. J'enlève la buée avec mon autre main puis, je remets en place mes cheveux pour qu'ils ne s'emmêlent pas. Je vais à nouveau dans ma chambre, j'enfile mes sous-vêtements, mon jogging noir, t-shirt blanc, sweet noir bien trop grand, je m'assois ensuite pour mettre mes chaussettes et mes chaussons. Je retourne rapidement dans la salle de bain et j'étends ma serviette, je m'attache les cheveux. Je ne prends pas la peine de me maquiller, je me brosse  les dents et je me mets un peu de parfum. Une fois prête, je me dirige vers la cuisine, je me sers un café bien chaud avec deux sucres, je prends un pain au lait qui date de la veille, que je mets dans ma bouche. Je m'avance vers mon canapé et je m'y assois comme une masse. Je pose ma tasse sur la petite table et j'allume la télévision, je mets la chaîne Guili et je regarde les dessins animés, parce que j'adore ça, même si je ne suis pas du genre à avouer ce genre de choses à quiconque. Je commence à boire mon café tout en aimant le dessin animé que je regarde en ce moment. Soudainement, j'entends ma sonnette retentir. Je soupire et je ne me déplace pas sur le moment, mais quand je vois que la personne insiste, je n'ai pas d'autres choix que d'aller voir, la personne qui se pointe chez moi, à cette heure. J'appuie sur l'interphone et je vois Seong Hee, j'ai un bref moment de recul, il m'aurait presque fait rendre le peu que j'ai mangé, mais j'arrive à passer outre. Je l'écoute tout en ayant une expression dès peu expressive, montrant clairement que sa présence ici me dérange, surtout en ce moment. Je fais un bref signe de main quand il me salut. J'hésite un cours instant puis, je décide de lui ouvrir, regardant autour de moi, en espérant que personne ne l'aura vu sonner à ma porte. Je le tire par le bras brusquement pour le faire rentrer, tout en manger mon pain au lait. Je referme la porte derrière nous. Je le fixe, grimaçant et je le pointe du doigt.

- « T'es vraiment sûr que tu n'as pas déjà reçu des pierres en pleine tronche ? Parce-que c'est l'impression que ça donne. ». Je grimace un peu, tout en me moquant un peu de lui. Je retourne vers mon canapé et je m'y allonge avec négligence, avant de me redresser pour prendre mon café, je regarde le dessin animé avant de me rendre compte qu'il reste planté là sans réagir. -« Tu comptes rester figé ici toute la journée ? ». Je le taquine, une fois que j'ai avalé ma dernière bouchée et bu une autre gorgée de mon café, je lui fais signe de venir s'asseoir. -« Viens t'asseoir Seong Hee. Ne compte pas sur moi pour te tenir par la main, pour t'amener sur le canap !». J'insiste avec mes gestes. Ma voix n'est pas vraiment une douce mélodie, mais elle n'est pas brutuse non plus. Je le fixe tout en le voyant s'approcher du canapé. Ce n'est pas vraiment joli à voir, il est sacrément amoché. Je me demande pourquoi il est venu me voir dans un état comme ça. Qu'est-ce qu'il a bien pu se passer ? Je lui lance un regard suspicieux à chaque fois qu'il se rapproche.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Baek Seong Hee



■ messages : 41
■ à ulsan depuis : 27/03/2014
■ localisation : Chez moi ou à l'université. Peut-être à traîner dans les rues s'il fait beau.
■ occupation : Etudiant en photographie et dessinateur à mes heures perdues.
■ humeur : Bagarreuse.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: I need a nurse ♮ Soon Hee - Seong Hee   Ven 4 Avr - 15:07


I need a nurse. Like, right now.
Seong Hee hésitait sincèrement entre être soulagé ou au contraire, commencer à s’inquiéter. Parce que, peut-être que Soon Hee restait indifférente à sa blessure, ce qui en soit était une bonne chose, mais il était probable qu'elle ne veuille pas l'aider à se soigner un minimum, ou du moins, l'aider à arrêter le saignement continu de sa lèvre. Le liquide qui envahissait sa bouche commençait réellement à le dégoûter et il se retenait de le cracher par terre. Il doutait que Soon Hee apprécie ça s'il le faisait. A la place, il avalait le sang et son liquide affreusement métallique alors qu'il restait immobile dans l'entrée, fixant son amie d'un œil ennuyé. La seule et unique raison pour laquelle il ne rentrait pas était qu'il pissait le sang et que déjà, quelques gouttes tombaient à ses pieds, même s'il essayait de les essuyer avec son tee shirt désormais taché. Mais tout cela ne l'empêcha pas de sourire à la remarque de la jeune styliste, répliquant aussitôt dans un gargouillement étranglé.

« Presque. Une bagarre qui s'est mal terminée. Mais l'autre type est bien amoché également. »

Bien que ce en soit pas vraiment une consolation, ça lui faisait plaisir de savoir qu'autre part, ces abrutis étaient en train de pleurer leurs nez désormais cassés. Le sien en revanche n'avait pas eu une égratignure. C'était sa mâchoire et ses côtes qui avaient tout pris. D'ailleurs, ces dernières firent remarquer leur mécontentement en lui envoyant une onde de douleur dans tout le corps et il fut obligé de s'adosser contre le mur pour s'empêcher de tomber. Il releva un peu son haut pour constater les dégâts. Un énorme bleu de la taille d'un poing ornait son torse pale et il eut un petit sourire, mélange de dégoût et d'amusement. Il n'osait même pas l'effleurer. A la place, il se redressa et retira tranquillement ses chaussures en entendant Soon Hee qui l'invitait plus ou moins gentiment à prendre place dans son appartement.

« Ton hospitalité te tuera Soon Hee. Je voulais pas foutre du sang sur ton beau parquet, mais puisque t'insiste. »

Avec un sourire narquois, il s'approcha du canapé, essuyant toujours sa lèvre avec sa manche. Il allait avoir besoin de la salle de bain de son aînée s'il voulait se débarbouiller un minimum. Il connaissait le chemin, mais préférait tout de même demander avant de s'incruster dans l'appartement de la jeune femme. Mais pour l'instant, il était trop occupé à soutenir le regard suspicieux qui lui lançait Soon Hee. Il en était sûr : Il n'aillait pas échapper à l'interrogatoire. Et encore moins alors qu'il se trouvait dans cet état. Mais ce n'était tout de même pas sa faute s'il était tombé sur des abrutis ! Bon, il avait frappé en premier mais il allait se faire racketter, c'était de la légitime défense. Et puis, ce n'était pas comme si la styliste pouvait lui faire la morale, elle aussi était bagarreuse.

« Pas besoin de me faire ces yeux là. J'y suis pour rien. Une bande de types m'a coincé pour me prendre mon porte-feuille. J'ai fais que me défendre. »

Il s'assit sur le canapé juste à côté de son amie et retira  sa manche de sa lèvre, vérifiant si elle saignait toujours. Un peu moins, mais malheureusement, ça n'avait pas complètement arrêté. Il allait vraiment avoir besoin d'un minimum de soins s'il ne voulait pas passer l'heure à saigner comme un porc. Il soupira, s'adossa au confortable siège et vérifia ses bras et son torse à la recherche une quelconque autre blessure. Bien heureusement, c'était tout et sa lèvre saignait plus superficiellement qu'autre chose. Rien de bien grave en somme. Il jeta un regard en coin à Soon Hee.

« Tu permets que je t'emprunte ta trousse à pharmacie et ta salle de bain ? »

Il n'attendit pas vraiment de réponse parce qu'il commençait à en avoir assez de devoir s'essuyer sur sa chemise favorite et à peine eut-il posé la question qu'il se leva et se dirigea avec un pas pressé vers la salle de bain. Il ne perdit pas de temps pour retirer son haut et s'arroser le visage d'eau froide, ce qui lui tira un grognement de douleur et de soulagement mélangés. Il grommela en voyant le chiffon importable qu'était devenu son vêtement et fit de même en voyant dans le miroir dans quel état il était. Ouais, la remarque de Yoon Hee tout à l'heure était assez pertinente : On aurait dit qu'on l'avait lapidé. Et encore, il était gentil.
Trempé, il détourna du regard, quittant son reflet des yeux et fouilla dans le placard sous l'évier pour en sortir les quelques objets de soin que possédait la jeune styliste. Il ne se gênait pas vraiment pour ça. Il avait passé plus de temps ici qu'il ne pouvait en compter et il considérait sa relation avec Yoon Hee comme étant assez intime pour se permettre ce genre de choses. Il ramassa donc la trousse à pharmacie et retourna dans le salon, le visage rincé.

« Je suis déçu, où est donc ta tenue d'infirmière sexy ? Tu aurais pu l'enfiler le temps que je ramène le nécessaire. »
codage par Junnie sur apple-spring
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: I need a nurse ♮ Soon Hee - Seong Hee   Ven 4 Avr - 16:32


∞ I need a nurse

Seong Hee & Soon Hee



L'autre type avait été aussi amoché que lui. Je soupire pourquoi les hommes ont toujours besoin de préciser ce genre de détail. Je ne dis rien, car je ne sais pas ce que j'aurai pu lui balancer, j'avoue que je ne voulais pas non plus blesser son égaux. Je n'aimais pas quand on le faisait quand ça me concernait donc je ne le ferai pas en ce qui le concerne. Mon hospitalité me tuera ? Je souris quand il me dit ça, je ne pense pas qu'elle pourrait mettre ma vie en danger. J'en suis persuadée. Je vais le narguer un peu, parce que j'aime bien le charrier.


- « Ne t'inquiète pas pour ma vie. Je sais très bien m'en occuper moi-même. Si t'aime pas mon hospitalité, je n'y suis plus rien c'est à prendre ou à laisser, mais depuis le temps tu devrais t'y avoir fait. Pour te pointer chez moi c'est que tu ne vois pas ça sur un mauvais oeil. ». Je lui souris toujours autant, avant de poursuivre, calmement. - « Fait juste attention quand tu marches, ne mets pas du sang partout, c'est le bordel après quand il faut l'enlever et tu sais que j'ai horreur de ça. ». Une fois assise sur mon canapé, je le regarde avec attention et interrogation. Je suis obligée de lui dire de s'approcher comme un grand, il le fait. Je suis surprise quand il me parle comme ça, je ne voulais pas vraiment savoir ce qui lui était arrivé. J'étais curieuse, mais bon pas vraiment pour ce genre de chose. Je prends la parole, d'une voix claire et inflexible.


- « Je n'ai pas besoin d'avoir d'explication. Je ne veux même pas savoir ce qui t'es arrivé dans les détails, je te regarde parce que t'a une sale tronche, mais par parce que je veux à tout prix savoir ce qui t'es arrivé. ». Je le fixe et je lui laisse un peu plus de place, il s'assoit et je regarde son visage avec une pointe d'inquiétude. Tout comme ses vêtements recouverts de sang. Je le touche avec mon regard, mais pas avec mes propres gestes. Je le laisse bouger comme il l'entend, tout en gardant un oeil à ses moindres faits et gestes. Il veut aller à la salle de bain, je n'ai pas le temps de répondre, qu'il s'y hâte sans plus tarder. Je veux objecter, mais je ne le fais pas, je l'aurai fait sans doute avec d'autres individu, mais avec lui ce n'était pas la même chose. Je hoche juste la tête pour lui dire que je suis d'accord, j'aurai voulu le suivre, mais je n'en fais rien. Je reste assise sur le canapé et je regarde la télévision, attendant qu'il revienne, je bois mon café en silence.


Surprise. Quand je l'entends descendre, mais surtout de me parler de ce genre de truc « débile ». Je lui lance un regard mauvais devant ce genre de connerie. Il n'a pas dû recevoir un gros coup sur la tête, car il dit toujours autant d'ânerie quand il est avec moi. Je vous avoue que c'est rassurant pour moi.


- « Faut croire que ton cerveau n'a pas été endommagé pour dire ce genre de connerie. » Je grince des dents, je fixe la boite à pharmacie avec intérêt. Il compte sur moi pour le soigner ? Comme toujours. C'est la routine pour nous deux, mais quand même, moi qui penser prendre mon petit déjeuné en paix, c'est loupé. Il finit par venir s'asseoir. Je lui pends la boîte des mains, sans le moindre ménagement. Je lui demande de s'asseoir correctement pour faciliter la tâche qui va suivre. J'ouvre la boite, je prends une compresse que j'imbibe de dakin. Je soulève quelques mèches de ses cheveux pour dégager son visage, afin de me faciliter la tâche. Je tapote un peu sur les blessures pour les désinfecter, je sais me montrer douce et patiente quand je m'occupe de lui, de cette façon. -« Tu sais je vais finir par te demander de l'argent, parce que tu viens souvent me voir quand tu te fous dans la merde, pour m'occuper de tes blessures. Tu me prends pour ta mère ou quoi ? J'en suis bien loin tu sais Seong Hee. ». Je renifle un peu, tapotant un peu plus durement sur sa lèvre inférieure, pour lui faire comprendre, quoi ? Pas grand-chose on va dire. Puisqu'il n'y a rien à expliquer. Il gémit. -« Arrête de faire ta chochotte, franchement je t'ai à peine effleuré. » Je nie ouvertement, avant de prendre une autre compresse que j'applique sur sa joue, mettant l'autre sur le papier pour ne pas salir mon canapé ou ma table. Je pose ma main sur sa nuque approchant son visage près du mieux, observant chaque partie de son visage, avec concentration, remettant ensuite ses cheveux en place. Je balance la compresse qui va rejoindre l'autre avant de fermer le papier comme je peux. - « T'a mal ailleurs ? Accouche ! ». Je m'assois sur le canapé négligemment et j'attends ses prochaines plaintes que je dorloterai aussi pour ne pas changer. Je caresse ses cheveux en attendant, parce que j'aime bien toucher ses cheveux. Ce n'est pas du tout un geste d'affection, quoique je dois méditer là-dessus. D'ailleurs, il est moins vilain à regarder, même si quelques bleus commencent à se faire plus violacés à certaines zones. Ses plaies sont beaucoup moins vilaines.

code by PANICK!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: I need a nurse ♮ Soon Hee - Seong Hee   

Revenir en haut Aller en bas
 

I need a nurse ♮ Soon Hee - Seong Hee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New-York Islanders
» Dennis MacInnis «Scouting Report» Avril
» Dennis MacInnis «Scouting Report» Mai
» Jang Seong Hee ft Lee Chae Rin - CL from 2NE1
» Vous aimez le cosplay ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: les résidences :: quartier moyen :: appartement de Yin Soon Hee-