AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moi une stalker ? Jamais ! Feat Dae Jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Hwang Katherine



■ messages : 53
■ à ulsan depuis : 10/06/2013
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Vendeuse chez Maybe is Just a Dream et styliste en devenir
■ humeur : Great !

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Moi une stalker ? Jamais ! Feat Dae Jun   Mer 2 Avr - 7:42

Assise sur mon canapé, un bol de céréales dans une main, une cuillère pleine des dites céréales dans l’autre, me voilà en train de regarder tranquille « La Reine des neiges », soit le dernier Disney à ce jour. Inutile de préciser que je me trouvais dans une tenue plus que décontractée, je n’avais même pas encore pris ma douche. C’était désespérant. Il était quatorze heures et je n’avais pas trouvé le courage de me lever avant midi. Une journée de perdu en perspective, c’était pratiquement certain. Mon air pas tout à fait réveillé et mes cheveux en bataille laissaient présager que de toute évidence, je n’allais pas sortir, du moins pas avant ce soir. Un peu de calme et de relâchement ne pouvaient pas faire de mal après tout, de temps en temps c’était agréable. Ok, ok, je me voilais la face de toute évidence. J’avais beau jouer les fortes têtes et paraître un vrai roc de l’extérieur, cette histoire tordue de famille m’affectait bien plus que je ne l’aurais voulu. Je n’avais plus envie de parler à qui que ce soit dans ma famille, je n’avais pas non plus eu de nouvelles de leur part récemment. Je feignais de m’en ficher, mais au fond cela me faisait mal de voir que parce qu’on nous avait caché des membres de notre famille, nous en étions arrivés à un point de non-retour. C’était du moins le sentiment que j’avais à ce sujet.

Malheureusement, un Disney ne dure jamais très longtemps et un peu plus d’une heure plus tard, je me trouvai à nouveau face à mon oppressante solitude. Je ne pouvais pas non plus appeler Min Ah et lui expliquer que j’étais seule et que c’était en partie sa faute. Très mauvaise idée et terrible solution. Un jour, je devrais penser à m’acheter un animal de compagnie. Ou me mettre à écrire. Mieux encore : décrocher enfin un boulot en tant que styliste. Cela aurait au mieux l’avantage de ne pas me laisser le temps de m’ennuyer et de réfléchir au fait que je ne voulais plus voir personne pour le moment. La prochaine fois, je réfléchirais trois fois avant de m’engueuler ouvertement avec mes grands-parents. Même si à vrai dire, c’était entièrement eux les responsables. Enfin bon, je n’allais pas recommencer à y penser, j’en arrivais toujours à la même conclusion : ils avaient été horribles. Et ce fut précisément quand il me sembla que je n’avais rien de mieux à faire que de retourner dans mon lit, que mon portable vibra pour me délivrer de mon isolement volontaire.

C’était un texto de la part de l’une de mes collègues à « Maybe is just a dream ». Je dus le relire trois fois avant de comprendre ce qu’il voulait dire, tant mon esprit était à moitié comateux. Elle me disait que si ça m’intéressait, Dae Jun venait de commencer de bosser dans son écurie de F1. Il n’en fallut pas plus pour que je me lève précipitamment, que je pose mon bol et ma cuillère dans le lavabo et que je coure m’enfermer dans la salle de bains. S’il y avait bien un mec que je ne me lasserais pas de regarder, c’était bien Dae Jun. Sans rire, j’avais vu des Américains et des Coréens, mais aucun ne m’avait autant tapé dans l’œil que ce type-là. Je l’avais croisé totalement par hasard, au magasin et c’étaient les filles qui m’avaient dit qu’il travaillait dans l’écurie de F1 de la ville. Je n’ai pas mis beaucoup de temps à la localiser et à prendre l’habitude de m’y rendre quasiment toutes les semaines pour observer le jeune homme. C’était un peu flippant, j’avais bien conscience d’être ce qu’on appelait une « stalker » mais tant pis. Ma malchance avec les garçons était telle que je ne voyais pas de mal à aller me rincer l’œil de temps en temps. Au moins, en ne lui parlant pas et en ne l’approchant pas, je ne risquais pas d’être déçue et, pour tout dire, je ne nourrissais absolument aucun espoir qu’il y ait jamais quelque chose entre nous plus tard. Mais bon, c’était mon petit plaisir et puis, qui savait, une petite aventure ne me déplairait pas après tout. Mais ça, je ne le saurais sans doute jamais.

Une demi-heure après réception du texto, j’étais prête à partir. Je m’étais faite toute belle, j’étais pomponnée et je n’avais a priori rien à faire dans une écurie de F1. Un problème aussi était que si on me demandait ce que je faisais là, je n’avais pas encore préparé de raison plausible à offrir. Chose qui restait d’être problématique. Néanmoins, je sortis dans mon bel ensemble blanc sans oublier ma petite pochette. Je ne devais pas non plus trop me faire remarquer et c’était pourquoi des accessoires comme une écharpe ou des lunettes de soleil étaient à proscrire : j’aurais fait peur je pense sinon. En quelques minutes, j’arrivai rapidement au lieu convoité et je ne me mis pas longtemps à repérer Dae Jun, occupé à son travail de mécanicien.

Heureusement, il y avait de l’herbe près de ce genre d’endroit et je m’assis donc dans un coin ensoleillé, mais pas trop de façon à ne pas être éblouie. Discrètement, je fis mine de regarder mon portable avec intérêt, histoire de ne pas montrer du tout que je prenais Dae Jun en photo : oui cela faisait aussi partie de mes lubies. Mais je n’en prenais pas beaucoup, par précaution. Je me lançai ensuite dans une partie de Candy Crush, observant de temps à autre le beau blond à la dérobée. De toute façon, il devait bien trop être concentré sur son travail pour me prêter la moindre attention. Enfin, c’était ce que je me disais depuis déjà plusieurs mois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Moi une stalker ? Jamais ! Feat Dae Jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il ne faut jamais se venger, ni par les mots, ni par les actes. Et ne jamais dire jamais. [Feat: Nuage de la Ritournelle et Petit Paon]
» [TERMINER] Un endroit lugubre pour un changement à jamais //Feat Alec, le diable//
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» "Je n’ai jamais été membre d’aucun parti politique"
» En fait, elle ne nous a jamais quittés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: les rues-