AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Lun 3 Mar - 10:25

Aujourd’hui le temps était au rendez-vous. Heureusement, car aujourd’hui Hyun Wu sortait en compagnie de Soon Hee. Il y a quelques jours ce dernier c’était énervé après la jeune femme, ne supportant pas le fait qu’elle lui dise encore et encore de ne pas la fréquenter. Des mots qu’il aurait pu dire lui-même n’étant pas plus fréquentables qu’elle. Qu’elle lui apporte des ennuis, il en avait rien à foutre, il n’avait pas besoin d’elle pour attirer les problèmes alors un peu plus un peu moins qu’est-ce ça change ? Le coréen était bien décidé à fréquenter la jeune femme, même si à trop s’approcher il pouvait s’en brûler les doigts. Soon Hee l’intriguait, quand il la regardait et passait du temps avec elle, il avait l’impression de voir son double au féminin. Sur plusieurs point ils se ressemblaient beaucoup, c’est d’ailleurs peut-être ces quelques points communs que Hyun Wu aimait bien passer du temps avec Soon Hee sans pour autant le montrer et utilisant l’excuse de l’emmerder pour rester vers elle. Non, il ne l’aimait pas, enfin pas de l’amour en tout cas, mais il était tout de même attiré par elle, comme une abeille attirer par le doux parfum d’une fleur. Bien que le temps semble annoncer une journée ensoleillé, Hyun Wu s’habilla assez chaudement, il ne souhaitait pas tomber malade même s’il avait une santé de fer.

Il quitta l’appartement, n’oubliant pas de prendre les tickets pour le parc d’attraction. Pour une fois il avait envie de passer un moment sympathique avec Soon Hee, bien sûr avec l’option la faire encore un peu chier. Qui châtie bien s’aime bien, la demoiselle devrait le prendre de cette manière. Pour aller au parc d’attraction, le jeune homme n’avait nul autre choix que de prendre le bus. Il n’avait pas de moyens de transport autre que celui-ci pour se déplacer en ville. Une fois à bord de l’autobus, il s’installa, prit ses écouteurs pour mettre en marche la musique sur son portable, comme il devait s’arrêter au terminus pour ensuite reprendre un autre bus, il pouvait se permettre d’écouter de la musique tranquillement. Il laissa sa tête se poser contre la vitre froide et ferma les yeux. Il avait plus qu’à attendre le terminus. Les bras croisés, il sentit quelqu’un s’asseoir à côté de lui, il ouvrit les yeux sans pour autant tourner la tête et regarda du coin des yeux la personne assise à ses côtés. Une demoiselle dans son uniforme d’écolière parlant avec sa voisine de derrière. Elle gigotait trop à son goût, il se leva et donna un coup de pied dans ses jambes. « Bouge ! » dit-il d’un ton désagréable, il passa et la jeune adolescente râla. Il en avait rien à faire, ce n’était pas une gamine pas plus haut que trois pommes qui allaient lui pourrir la journée. Il se tint à la barre afin de ne pas tomber pendant que le transport se déplace. Une fois arrivé au terminus, il descendit et attendit. Il regarda sa montre, il était dans les temps. « J’espère qu’elle n’est pas en retard. » Il attendit deux petites minutes avant de rentrer dans le bus qui l’emmènerait au parc d’attraction, il eut dû mal à trouver une place, comme souvent certains autobus était plein à craquer au point que parfois ça en était suffoquant.

Finalement il arriva, avec deux petites de retard ce qui étaient négligeable. Il s’approcha de l’entrée et chercha du regard la demoiselle, où pouvait-elle bien être ? Il avança tout en regardant à droite et à gauche, se frottant les mains un peu froides. Il prit son portable arrêta la musique rangea les écouteurs et il s’apprêtait à appeler la demoiselle. Hyun Wu pouvait se montrer de nature impatiente et il ne tenait pas attendre dix minutes la demoiselle, si elle n’arrivait pas tant pis il rentrerait en premier. Il chercha dans ses contacts la demoiselle et appuya sur son écran tactile à l’appeler. Il continua à avancer et finalement son regard se posa sur la silhouette de la jeune femme. Il raccrocha immédiatement et se rapprocha d’elle. « Je t’avais devant l’entrée, pas trois mètres plus loin. » Pour ne pas changer, Hyun Wu l’accueillait toujours de la même manière avec un reproche. La délicatesse et lui ça faisait vraiment deux. Il la regardait du coin des yeux et il enchaîna avant qu’elle dise quelque chose. « On y va, j’ai les tickets. » Il tourna le dos et se dirigea vers l’entrée, n’attendant pas la demoiselle. La file d’attente n’était pas bien grande, ils ne mirent donc pas longtemps avant de rentrer à l’intérieur du parc. Il donna les tickets qu’il avait au préalable acheté pour la jeune femme et lui. Il entra donc dans le par cet regarda autour de lui, il y avait pas mal de foule. « On commence par quoi ? » demanda-t-il en se tournant vers la jeune femme. Il n’avait même prit la peine de la saluer correctement, ni même demander si ça allait. Il n’avait pas besoin de le faire, car à première vue elle semblait bien aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Lun 3 Mar - 15:43



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


Le parc d'attraction je voulais y aller depuis un bon bout de temps maintenant. J'y songeais sans pour autant agir, ne sachant pas si y aller seule serait tout aussi amusant qu'être « en bonne compagnie ». J'avais cogité pas mal de temps, là dessus, quand subitement Hyun Wu surgit dans ma tête, comme s'il s'agissait d'une « évidence », comme si ça pouvait être un tant soit peu amusant d'y aller en sa compagnie. C'est donc de cette façon que nous avions décidé de se voir pour y aller ensemble. Je ne savais pas ce qui allait bien pouvoir m'attendre en passant une journée avec lui, dans ce parc, mais je n'y pensais pas vraiment, ne cogitant pas. Je verrai bien comment ça se passera quand j'y serait, voilà tout. J'étais tout simplement heureuse et satisfaite, sautillant presque de joie, car j'allais pouvoir m'amuser. Ca faisait tellement longtemps que je n'avais pas passé un moment plaisant en laissant de côté cette image de moi, je voulais montrer ce côté « sensible » et « amusant » qui faisait partie de moi aussi bien. Je sentais qu'il avait besoin de ressortir, maintenant. Je ne vois pas pourquoi je l’empêcherai de voir le jour.




Une fois prête, vêtu d'un jean usé et plutôt large, d'un long pull en laine verte pomme, avec une tête d'ours au milieu du pull. Des converse et une veste légère, mais chaude tout de même, ne prenant pas mon écharpe cette fois, car le temps était beaucoup moins sombre aujourd'hui. Une bonne journée s'annonçait et nous allions pouvoir en profiter sans que le temps nous en empêche. J'étais en avance, parce que j'avais hâte de m'y rendre. Je voulais monter dans ses attractions et sentir l'adrénaline montaient en moi, me libérant ainsi, riant aux éclats et laissant mon coeur se libérer pour une fois laissant de côté ma froideur consistante qui impactait mon coeur un peu plus chaque jour. J'avais décidé de prendre un taxi pour faire le trajet seul et tranquille. Le trajet se passa rapidement et sans le moindre souci à l'horizon. Je soupire de contentement avant de payer le chauffeur et d'être maintenant, devant ce parc d'attraction qui n'attendait plus que nous. J'avance et je m'arrête près de l'entrée, à une trop longue distance ça se trouve. Je regarde l'heure à plusieurs reprises, je commence à perdre patience, grognant un peu, j'espère qu'il ne va pas me planter sinon j'allais mal le prendre. -« Ou est-il bon sang ? ». Je sursautais quand j'entendis une voix loin d'être des plus chaleureuses, bien au contraire sa voix était colérique. Mes joues s'empourprèrent et je réponde tout doucement, ne m'énervant pas, un en colère c'était bien assez suffisant. - « Désolé. Je ne pensais pas à mal au fait de ne pas m'approcher deplus près, je n'ai pas pensé à le faire. C'est tout. Ne te m'est pas en colère. Je veux passer un après-midi agréable et amusant avec toi, alors je m'excuse, c'est bon ? Tu me pardonnes Hyun Wu ? ». Je ne sais pas s'il m'a entendu, je grimace un peu d'un air enfantin et je le suis quand il me montre les tickets je ne perds pas de temps et je marche à ses côtés, d'une manière détendue. Touché qu'il est payé le ticket pour moi, une fois que nous sommes à l'intérieur, je l'attrape par le bras pour le faire ralentir le pas. -« Merci pour le ticket, c'est vraiment sympa. Tu n'aurais pas dû te sentir obligé de le faire. C'est « gentil » de ta part. ». Je lâche son bras et je reste à côté de lui. La foule est tout de même impressionnante et je ne sais pas par où commencer. Un manège à forte sensation ? La grande roue ? Ou le palais du rire ? Je réfléchis et je prends sa main dans la sienne pour ne pas qu'on se perdent. - « Tenons-nous la main pour ne pas que nous nous perdions. Je ne veux pas te perdre dans la foule, je suis venue ici pour passer un après-midi, amusant avec toi alors je ne veux pas te perdre. D'accord ? Ça ne te gêne pas que je te tienne la main ? ». Je desserre l'emprise de ma main que j'exerce sur la sienne. Je lui propose donc quelques attractions sans savoir ce qu'il va préférer faire, pour commencer. - « La grande roue ou le palais du rire pour commencer ? Une autre idée en tête peut être ? Je t'écoute. ». J'attends sa réponse ou une autre proposition de sa part, avant de continuer notre chemin.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Lun 3 Mar - 20:51

Hyun Wu tourna les talons, il entendit la jeune femme parler, mais il ne comprit pas un traite mot de ce qu’elle venait de dire et en fait il s’en fichait. Ils arrivèrent devant les caisses, par chance le coréen avait au préalable acheté les tickets et heureusement, car sur lui le jeune homme n’avait pas grand-chose. Il donna donc les tickets au monsieur à l’entrée qui découpa la partie qui l’intéressait et les laissèrent passer pour s’occuper des personnes derrière eux. Il fut surpris lorsque la demoiselle agrippa son bras le remerciant d’avoir acheté son ticket, c’était un geste sympathique de sa part. Il grimaça et fit un petit mouvement de main tout en disant. « C’est bon. Cela évitait de faire la queue pour acheter les tickets directement au guichet. » Elle le lâcha, il soupira de soulagement il avait un peu chaud et ayant la flemme d’enlever pour le moment son manteau, il n’avait pas envie que la demoiselle le colle ainsi. Il demanda ce qu’elle souhaitait faire en premier, ça faisait bien longtemps qu’il n’était pas venu ici, depuis… Six ans. Vraiment longtemps. Il se gratta l’arrière de la tête attendant la réponse de la demoiselle. Il sentit alors quelque chose lui prendre la main, son regard se posa sur cette dernière regardant l’autre main et remonta le regard vers la jeune femme du genre qu’est-ce qu’elle faisait. Ça ne le gêne pas ? Elle veut vraiment connaître la réponse. « Se tenir la main ? T’es sérieuse ? » Il sentit qu’elle relâchait un peu la pression sur sa main, il en profita pour la retirer. « Je n’ai pas envie d’avoir les mains moites à la fin de la journée, c’est désagréable. Et puis ce sont les couples ou alors les gamins qui se tiennent la main. » Il était donc pas moyen qu’ils se tiennent la main, si la demoiselle avait peur de se perdre elle avait qu’à trouver une autre solution. S’il avait eu encore ses cheveux rouges, la demoiselle n’aurait eu aucun problème pour le retrouver si elle l’avait perdu.

Elle proposa la grande roue ou le palais de rire. Il ne put s’empêcher de faire une remarque immédiatement. « La grande roue ? C’est pour les amoureux ça. Palais du rire. » Il ne laissait pas le choix à la demoiselle, la grande roue très peu pour lui, il trouvait cela un peu trop cucul à son goût. Si la jeune femme souhaitait vraiment y aller, elle ira seule ou alors avec une autre personne, mais jamais elle ne le fera monter dans ce truc. Il se dirigea donc s’en vraiment savoir où aller, il s’arrêta devant le plan du par cet chercha le palais du rire. « On continue tout droit et ensuite il faudra tourner à droite là. »dit-il tout en pointant l’endroit où ils devront tourner. Il avança et finit par enlever sa veste, s’il avait su il serait venu sans. Ils finirent par arriver devant l’attraction appeler palais du rire. Hyun Wu n’avait aucun souvenir de cet attraction, il s’arrêta devant et leva les yeux vers la façade. « C’est ça ? Mais c’est pour les gosses ! » râla-t-il encore. La jeune femme souhaita passer une bonne journée, mais cela n’allait pas être simple avec un type comme Hyun Wu bourré de défaut et surtout râleur né. « Ça plutôt intérêt de faire rire. » Il avança jusqu’à l’entrée de l’attraction. Il allait tout de même le faire bien qu’il avait quelques aprioris dessus. Il s’arrêta à l’entrée et se tourna vers Soon Hee. « Les femmes d’abord. » dit-il suivit d’un sourire tout en faisant preuve de galanterie… Ou pas.

Il laissa donc la demoiselle passer en première et la suivit. « C’est quoi le but de cet attraction ? Je ne vois pas ce qui peut être drôle à première vue. » Il avançait doucement en regardant autour de lui, il sentit alors quelque chose le bousculer, deux gosses. « Et le pardon c’est pour les chien ?! » gueula-t-il se fichant pas mal s’il attirait l’attention ou les foudres des parents. « Sale morveux. » Encore en train de râler. Il reprit le pas une fois que Soon Hee avança. Il sentit ses pieds bouger sous lui, ce qui le surprit et le déséquilibra au point qu’il avança trop rapidement et se colla au dos de la demoiselle se retenant à elle dans un sens. « Désolé. » dit-il tout en reculant et levant légèrement les bras afin de ne pas perdre à nouveau l’équilibre. « C’est dangereux ce truc quand on s’y attend pas. » Il mit pied sur le sol stable et continua son aventure dans cette étrange attraction inconnue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Mar 4 Mar - 9:01



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


Il ne voulait pas me tenir la main ? Je soupire, mais le pire c'est que je savais qu'il allait refuser. Qu'il fasse ce qu'il souhaite ça ne me regardait pas mais qu'il se le plaigne pas après, si on se trouve séparer, car je n'irai pas à sa rechercher. « Fait comme tu veux. T'étonne pas si un moment donné on se perd de vue, ne t'attend pas à ce que je parte à ta recherche, j'aurai mieux à faire. ». Je suis là pour m'amuser je voulais rendre service, être sympathique la prochaine fois je la fermerai et je me dirai que ce n'est pas bien grave si on se perd de vue. Je soupire à nouveau. -« Tu ne veux pas ok ! Mais tu n'as pas besoin de trouver des justifications pareilles, mais n'essaie pas d'en rajouter, ça pourrait être mal interprété aux personnes avec qui tu peux sortir ce genre de « connerie » je trouve. C'est un conseil. ». Je reste calme tout de même en sa présence, je ne m'énerve pas car je ne souhaite pas gâcher mon après-midi à cause de sa mauvaise humeur. S'il ne voulait pas y aller il n'avait qu'à me le dire. -« Je ne t'ai pas obligé de venir Hyun Wu,  si tu ne voulais pas venir fallait pas te forcer, tu vas me gâcher ma journée et je n'ai pas spécialement envie que tu me la gâche. Particulièrement aujourd'hui. ». Je hausse les épaules face à sa réplique, mais je ne dis rien, allons au palais du rire sans plus tarder, plus tôt nous y serons mieux ça sera. Quelle idée ai-je eu de venir avec lui ? Je le regarde d'une manière étrange et anormale. Mon dieu qu'est-ce qu'il m'est passé par la tête quand j'ai pris cette décision ?




Regardant la grande pancarte du parc, j'observe le plan en silence. Je le laisse m'expliquer le chemin que nous allions prendre, je hoche la tête positivement et je le suis. J'enlève mon pull que j'attache autour de ma taille. Ayant oublié ma veste dans la voiture du taxi, une chose que je préfère oublier et je n'en parlerai pas, sinon j'aurai l'air d'une parfaite idiote et d'une fille tête en l'air que je ne suis pas, cela va sans dire. J'ai bien fait de mettre un débardeur sous mon pull, je vais pouvoir profiter de ce beau temps sans avoir des vêtements chauds contraignant sur ma peau. Il râle encore. Je le fixe cette fois, souriant d'un air amusé. -« Dis, tu ne pourrais pas arrêter de pleurnicher pendant quelques heures ? Pourquoi tu penses que c'est pour les gosses ce n'est pas précisé à ce que je sache. C'est amusant tu verras. Alors, arrête je gindre tu agis comme un gosse tu t'en rends comptes ? ». Je ne lui laisse même pas le temps de répondre. Je me dirige comme une grande fille vers l'attraction, deux petits garçons sont devant moi et je m'arrête devant eux, alors que Hyun Wu me sort la réplique « les femmes d'abords. Les gosses me laissent passer et je leur ébouriffe les cheveux tout en les complimentant pour être aussi galant avec une « personne » comme moi. Pour le narguer je lui souris aussi, je lui tourne le dos car les gosses ne me lâchent pas jusqu'à l'entrée.




Les enfants de tout à l'heure passent devant nous, sans nous bousculer. Hyun Wu se trouve derrière moi et je reste dos à lui tout en commençant à entrer dans cette attraction avec la ferme intention de m'amuser. - « Il faut vraiment que tu arrêtes d'être aussi négatif Hyun Wu, tu n'es pas ici pour te morfondre, mais tu es là pour t'amuser alors tait toi et laisse-moi en profiter. Tu ne peux pas dire que tu n'aimes pas sans savoir ce qu'il t'attend. ». J'entends des propos injurieux sortir de sa bouche maintenant, je me sens désolé pour les enfants même s'ils poursuivent leur route et qu'ils ne sont pas blessés. Je lui lance un regard franc et d'un direct fracassant. - « Tu ne peux pas surveiller ce qu'il sort de ta bouche devant ces enfants, où tout simplement te servir de ta bouche pour autres choses Hyun Wu ? Je ne suis pas venue ici pour m'occuper d'un enfant, mais pour agir comme telle, alors ne me force pas à avoir le rôle de parent avec toi. Surveilles tes paroles ou alors laisse moi ! ». Je commence à avancer sur le tapis qui bouge sous mes pieds et j'apprécie, perdre l'équilibre tout en parvenant à me réajuster. Je commence à me sentir amusée face à cette situation. Je me penche légèrement en arrière avant de me redresser quand il heurte mon dos, l'aidant à retrouver son équilibre. Je souris juste quand il s'excuse, mais je poursuis en accélérant le pas, je saute ainsi en allant un peu plus vite. Au tour du cercle qui tourne rapidement avant de freiner d'un coup, ma hanche se heurte à la barre de sécurité, mais je m'amuse et je commence à rire. Je tourne plusieurs fois autour du poteau avant de sortir du cercle -« C'est trop marrant. Les gosses ! Attendez-moi. ». Ils courent en traversant le prochain tapi roulant sans la moindre difficulté, je décide de faire comme eux, n'ayant pas peur de me lancer. Je cours donc sur ce tapis sans la moindre difficulté. Nous nous tapons dans les mains en signe de « victoire », je pense. La grande roue apparaît devant nous. Les deux gamins la passent sans souci et ils m'attendent de l'autre côté. Je prends un peu d'élan, tout en inspirant profondément et je me lance et manque de bol mon pied droit glisse un peu et comme je suis en train de perdre l'équilibre et avant que je ne tombe, le cul par terre. Les gosses me tirent avec leurs petites mains, un genou à terre, je leur ébouriffe les cheveux pour les remercier. Tapotant leur dos avec mes mains pour leur dire de continuer sans moi pour le moment, car j'attends « mon ami », qui traîner derrière moi et que j'ai un peu oublié je vous l'accorde. Je le vois et les enfants poursuivent leur chemin. Il reste planté devant cette roue sans bouger. Je souris d'un air amusé et je lui lance. -« Allez viens Hyun Wu tu vas voir c'est vraiment facile. Et puis je suis là pour te récupérer dans mes bras si jamais il y a un souci. Oh à moins que ça soit un geste « amoureux » donc « inapproprié » alors que faisons-nous ? ». Je le cherche un peu, tout en croisant mes bras, bien contente que la situation tourne à mon avantage, je décide de ne pas être aussi méchante et je réplique. -« Je plaisante. Fonce et cramponne toi à-moi si tu as besoin, je suis là si tu as besoin d'aide. Sinon ... je peux continuer ma route ... ». Comme je n'ai aucune réponse de sa part c'est ce que je comprends, je secoue mes épaules un peu, prête à faire un signe vers les gosses pour leur signaler que je vais les retrouver.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Jeu 6 Mar - 19:39

C’était un boulet, littéralement un boulet. À agir de la sorte, il allait surtout gâcher leur journée tous les deux et il énerverait surtout Soon Hee. Certes, il aimait l’emmerder, mais il ne souhaitait pas se la mettre à dos, il avait décidé d’avoir des bons rapports avec elle et non s’en faire une ennemie. Il devait sérieusement apprendre à réfléchir avant de parler. Elle lui fit la remarque qu’il agissait comme un gosse. Il voulut répliquer, mais la jeune femme pris les devants, il grogna et frappa du pied par terre, essayant de reprendre le contrôle avant de péter un câble. Il ne supportait pas être traité de gamin, autant le traiter de con ou d’idiot, il s’en fichait, car oui il était idiot, mais gamin il ne supportait pas. Il avança également, il la laissa passer en premier par galanterie, les deux enfants devant eux firent de même, elle les remercia et lui il eut le droit à juste un sourire. Se moquait-elle de lui ? Il avança, passant devant les gamins, suivant les pas de la demoiselle se grattant un peu la nuque. Il se demandait bien ce qu’il attendait dans cette attraction et surtout s’il portait bien son nom.

Les deux gamins repassèrent devant eux et bousculèrent ce dernier, bien sûr Hyun Wu ne put s’empêcher de râler et encore plus de lancer quelques petites injures. Des injures que la demoiselle remarqua et il se fit encore gronder par celle-ci. Elle l’engueulait comme une mère et franchement ça ne lui plaisait pas du tout. Qu’il arrête d’agir comme un gosse ? Mais que pouvait-il faire contre les mauvaises habitudes ? Il soupira et avança, ne s’attendant pas du tout à ce que le sol bouge sous lui, il perdit l’équilibre et se retrouva contre la demoiselle s’en faire gaffe. Elle l’aida à reprendre son équilibre et il s’excusa. Il suivit la demoiselle sans pour autant se précipiter comme elle. Son regard se posa sur sa personne et il se murmura à lui-même. « Après on dit que c’est moi le gamin, tsss. »  Il sourit et continua à avancer, main dans les poche, après avoir passé le cercle, il se retrouva face à un nouveau tapis roulant. « Cette fois je ne me ferais pas avoir. »  Il avança et en trois foulées il arriva sur le sol normal, finalement c’était un avantage d’avoir de grandes jambes. Lorsqu’il leva les regards la demoiselle était là à l’attendre. Ah ben quand même, après c’est elle qui disait qu’ils ne devaient pas se perdre. Il arriva donc devant un nouvel obstacle et regarda la demoiselle qui le cherchait. La prochaine fois, il fermera sa gueule comme ça elle ne l’embêterait pas. Elle présentait tsss… C’est ça, il la regarda et ne dit rien pendant quelques minutes et soupira. « Aide-moi au lieu de me chercher comme ça. Ça marche comment ce truc ? »  Il resta planté de l’autre côté en attendant que la demoiselle lui dise quoi faire.

Une fois de l’autre côté de la demoiselle, il la regarda. « Tu sembles bien t’amuser. » dit-il avec un sourire qui ne dura que quelques secondes avant de reprendre une expression normal et passer devant la demoiselle, il s’arrêta devant un filet pas bien haut. Il fallait monter pour accéder à l’étage et donc au obstacle suivant. Sans grande difficulté, il arriva au-dessus et regarda si Soon Hee était encore là, il vit les enfants un peu plus loin. « Tes petits copains sont là-bas. »  dit-il en pointant du doigt la direction des mômes ne sachant pas si elle était montée. Il continua à avancer et une succession de boudin blanc tournant lui barrait la route. Il avança tournant autour d’un, arrivant à s’en sortir pour atteindre le deuxième dont il eut beaucoup de mal à s’en aller pour atteindre le dernier et finalement sortir. « C’est plutôt un parcours de survie. » Et il n’avait pas fini. Il avança et sous lui le sol s’affaissa et se releva, il se tint au barre sur chaque côté afin de ne pas tomber et il décolla ses pieds de cet obstacle et avança en se déplaçant grâce à la force de ses bras. Il jeta un coup d’œil, bien évidemment il n’arrivait pas à semer Soon Hee. Elle s’amusait, mais pas lui. Il n’arrivait pas à s’amuser, ça pouvait se lire sur son visage, il avait plutôt l’air perdu et déconcerté. « Tu as déjà fait ce genre d’attraction avant ? » Il avait l’impression que c’était le cas, la jeune femme semblait beaucoup plus à l’aise que lui sur cette attraction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Ven 7 Mar - 9:28



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


L'aider ? Comme si j'en avais pas l'intention, s'il me demandait de lui prêter mains fortes, je n'allais pas le laisser tomber. Je l'entends soupirer, mais cette fois -ci je me décide à ne pas le narguer à nouveau. Je tends mes bras vers lui, faisant quelques mouvements afin de pouvoir lui expliquer comment il devait s'y prendre. Une fois qu'il a tout entendu de mes explications. Il s'exécute sans broncher, il ne sort pas une pique négative et il se jette. Il s'en sort très bien, j'ai juste tendus mes bras vers lui au cas où sans avoir eu besoin de lui apporter le moindre soutient. - « C'est bien. Tu as fait mieux que moi sur ce coup là. ». Si je m'amusais, certainement plus qu'il ne pourrait l'imaginer. Je lui souris tout en le regardant à mon tour. - « Oui, je ne vois pas pourquoi cela en serait tout autrement. ». Il continue de me sourire et j'en fais de même, avant de retrouver une expression plutôt calme. Je le laisse passer devant pour l'instant. Je passe le filet tout en me baissant un peu, pendant que je me déplace. Par contre, ça n'était pas vraiment une partie de rigolage de monter ses escaliers qui montent et qui descendent en même temps. Ça me donne un peu chaud, parce que je donne tout ce que je peux pour pouvoir arriver à l'étage suivant, je me maintiens fermement sur les barres, pour atteindre mon but. Je soupire fortement, mes joues sont légèrement rouges sous le coup de l'effort. Je prononce un léger « hum », quand il me parle des enfants qui sont là en train de m'attendre. - « Oui ils m'attendent. Ils sont vraiment sympa tu sais, ils ne sont pas aussi intenable que tu ne le penses. ». Je souris un peu tout en parvenant à reprendre mon souffle petit à petit. Je le fixe un moment, je constate qu'il ne doit pas vraiment s'amuser autant que moi, mais qu'est-ce que j'y peux, hein ? J'avais l'intention de retrouver les enfants, je les adorais, mais je ne voulais pas non plus laisser Hyun Wu, seul. Je n'étais pas venue ici en sa compagnie pour que nos chemins se séparent ensuite.




Les boudins blancs. Une étape que je n'affectionnais pas particulièrement. Lui devant, je reste derrière lui et je me prends un boudin en plein visage et je grogne sous la surprise, parce que ça me sonne un peu et que ça m'a surprise. Il n'y est pour rien c'est moi qui n'est pas fait attention. Pourtant, je demeurais toujours aussi joyeuse sous la surprise de Hyun Wu, j'arrivais toujours à le suivre et je voyais bien que ça l'énervait de me voir aussi tenace. Je ris un peu, quand vient le tour du sol qui s'affaisse sous nos pieds, je me tiens aux barres pour ne pas perdre l'équilibre. J'observe son dos qui est devant mon champ de vision, m'empêchant de voir devant moi. Ce qui peut parfois se retourner contre moi, quand je ne vois pas où je vais. - « On peut voir ça comme ça, c'est surtout tellement drôle à mes yeux. Tu ne trouves pas ? ». Si j'avais déjà fait ce genre d'attraction oui enfin quand j'étais enfant et il m'arrivait parfois d'y aller en étant une jeune adulte, mais ça faisait maintenant pas mal de temps que je n'étais pas venue, dans un parc d'attraction. Le son de sa voix montrait clairement qui ne partageait pas les mêmes sentiments ou sensation que moi. Je devais trouver un moyen de le faire rire avant de sortir du palais du rire. Bingo. Mon regard s'illumina, je suis persuadée que ça pourrait le faire rire. Je commençais à faire genre que « je paniquais » car il n'avançait pas assez vite, j'allais lui faire croire que mes bras me portaient plus. Une voix légèrement paniqué d'un timbre assez fort. - « Hyun Wu avance plus vite s'il te plait. Je tiens plus. ». Je joue la comédie sans savoir si je m'en sors ou pas. Et quand il quitte le sol affaissait et bien je fais genre que je tombe le cul par terre entre le tapis roulant et la terre ferme. Ce qui fait que j'ai l'air totalement ridicule sur le moment. Je secoue mes jambes en l'air comme une enfant sans pour autant agir comme une enfant. Ma voix est légèrement boudeuse, mes cheveux sont décoiffés et mes vêtements sont froissés et pour couronner le tout, ma ceinture se trouve être bloqué entre le coin du tapi et la barre. Je l'entends rire et je rougis de plus belle car tout le monde nous regard, mais en même temps je suis fière de l'avoir fait rire même si je me retrouve dans une situation plus qu'embarrassante. Je tends mes bras vers lui pour lui montrer que j'ai besoin de son aide maintenant, car mon dos commence à me chauffer un peu avec le frottement. - « Hyun Wu aide moi s'il te plait. Je suis coincée. Arrête de rire maintenant. ». Je gonfle mes joues et j'attends qu'il vienne à mon aide, les enfants m'ont entendu et ils commencent à venir vers lui, mes yeux se voilent un peu face à son manque de réaction. - « Si tu m'aides pas alors les petits m'aideront. Mon dos ... ». Quel manque de réaction et de compassion de sa part et pourtant je suis tout de même heureuse de l'avoir entendu rire, grâce à ma « fausse maladresse » qui s'est hélas, retournée contre moi.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Sam 8 Mar - 9:43

Soon Hee prenait la défense de ses enfants, disant qu’ils n’étaient pas si terribles que ça. Hyun Wu ne dit rien, lui, il ne supportait pas les mômes, il ne supportait pas les entendre brailler et piquer des crises. Quand il les entendait, il n’avait qu’une envie les plaquer contre le mur. Il n’aimait pas du tout les enfants, enfin peut-être qu’avec le temps il changerait d’avis, il n’avait que vingt-et-un ans, il était encore jeune. Il avança, le sol s’affaissant sous ses pieds l’énervait, c’est pourquoi il décida d’avancer en étant en suspension au-dessus de celui-ci en s’appuyant avec la forces de ses bras. « Franchement… Non je ne trouve pas ça amusant, plutôt déroutant. » répondit-il continuant alors que la demoiselle lui demanda d’avancer plus vite. « Je vais aussi vite que je peux. » râla-t-il avant de se dépêcher comme la coréenne lui avait demandé jusqu’à arriver sur le sol dur. Il se frotta les mains et se retourna pour regarder celle-ci chuter. Il ne put s’empêcher de pouffer de rire. « Tu nous fais quoi là, un numéro de clown ? » dit-il de manière moqueuse alors qu’il ne put se retenir de se moquer ouvertement de la demoiselle. « Complétement ridicule, hahahaha. »  Voilà un moment qu’il n’avait pas ri de la sorte. La jeune femme tendit les bras vers lui, Hyun Wu la regarda toujours en riant alors qu’elle lui demandait de l’aide. « Tu es tellement drôle, que je te laisserais bien là à continuer à faire le clown. » S’il ne l’aidait, les enfants s’en chargeront d’ailleurs ceux-ci arrivèrent, aller il allait se montrer sympathique. Il ne voulait pas se faire passer une un sale type maltraitant les femmes devant des gosses. Il attrapa sa main et il la tira d’un coup, peut-être un peu trop fort, par réflexe il la retint par la taille. « Tu l’as fait exprès avoue-le ? » demanda-t-il en ayant un petit sourire en coin avant de lâcher la jeune femme et continuer son chemin.

Il devait monter un escalier, rien de bien compliqué, les montant deux par deux, mains dans les poches il continua son avancé laissant Soon Hee avec les enfants à l’arrière. Il n’avait qu’une envie sortir au plus vite de cette attraction et aller à la prochaine. Comprenant un peu plus le système de cette attraction, l’avancée ne fût pas trop compliqué. Il finit par arriver à une barre de pompier qui ramenait en bas et sûrement vers la sortie. Il s’arrêta et d’un geste il indiqua le chemin pour la jeune femme et les deux enfants. « Passer en premier. » Il attendirent qu’il passe et arrive en bas, avant de se lancer, attrapant avec ses deux mains la barre en métal et l’entourant avec ses jambes pour se laisser glisser jusqu’en bas. Une fois les pieds au sol, il continua le reste du parcours pour finir par sortir de l’attraction et rejoindre Soon Hee. Finalement cette attraction était pas mal, bon il n’en était pas fan mais s’était un peu amusant. « Où allons-nous après... Hmmm, tu aimes tout au fait comme attraction où il y en a certaine que n’aime pas ? »  Il préférait demander avant de choisir. Hyun Wu n’était pas bien difficile, mise à part qu’il ne supportait pas tout ce qui pouvait faire genre «amoureux». Il n’aimait pas que les gens pensent tout de suite qu’en traînant avec une femme il était forcément en couple avec elle et non qu’il soit juste ami avec elle. C’est pourquoi quand la demoiselle lui avait pris également la main, il l’avait rejeté. Il ne souhaitait pas être pris pour son petit-ami, il ne supportait plus ce qui pouvait toucher à l’amour, après avoir vécu une très mauvaise expérience avec une fille qui l’avait fait beaucoup souffrir Hyun Wu ne croyait plus du tout à ce genre de chose. Déjà avec l’épisode avec son père, il considérait que l’amour était juste une bonne blague et avec cette fille, il était évident que cela n’existait pas. Embrasser la jeune femme ou même coucher avec elle ne le dérangeait pas, car il ne fallait pas forcément être amoureux pour faire ça, mais pour le reste non il n’aimait pas ça.

Il continua à marcher, ne savant pas forcément trop où aller. Il s’arrêta et leva un peu les yeux vers le ciel pour voir l’attraction se démarquant, des cris se faisaient entendre. Il tourna le visage vers une pancarte avec marqué «Maison de l’horreur». Ah ce genre de truc l’intéressait beaucoup plus, enfin s’il n’y avait pas d’araignée en tout cas, car ces petites bêtes étaient sa phobie. « Allons-là. » dit-il tout en pointant du doigt l’endroit.


Dernière édition par Seo Hyun Wu le Sam 8 Mar - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Sam 8 Mar - 10:54



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


Il rigole. Je ne peux pas m'empêcher de me sentir victorieuse sur ce coup là. Au moins ça l'aura empêché de faire la tronche pendant quelques minutes, c'était plutôt plaisant et rassurant de le voir rire comme les autres. Il n'était en rien « différent », enfin il l'était d'une certaine manière, le nier serait mentir alors que le mensonge n'était pas ma tasse de thé. La vie nous a juste rendu ainsi « aigri de tout », enfin c'était mon cas. Nous nous ressemblions tellement que parfois on parvenait à bien s'entendre, même plus que bien. On se supportait c'était déjà « un miracle ». Exprès ? Oui mais j'allais le nier parce que je l'avais décidé. Et lui dire qu'il avait raison j'aurai eu encore plus honte, vis-à-vis du spectacle que j'offrai, gratuitement en plus. - « Ce n'est pas mon genre. ». Il me tire trop fort et je dois tenir ma ceinture et mon jean pour de ne pas qu'ils se déchirent. Je me raidis et je lui hurle dessus, devant sa brusquerie j'étais sur le point de le repousser, mais il me relâcha, bonne initiative de sa part. - « Tu veux que je me retrouve en sous- vêtement ou quoi ? Calme tes ardeurs ! Sérieux ... ». Je penche mon visage vers mon jean et je pose mes mains sur mes fesses pour vérifier que tout est en règle et je lui lance un regard noir. Je le laisse passer devant à nouveau et je reste avec les enfants, nous parlons et nous sourions pendant que nous nous déplaçons. Depuis combien de temps je n'avais pas ressenti cette sérénité, de pouvoir parler aux autres, sans que ma froideur n'empiète sur celle que je suis vraiment au fond de moi ? Dilemme. Je me contenterai d'en profiter aujourd'hui, en leur présence avant de replonger dans un masque de « faux semblants » qui commence à devenir une habitude et qui me caractérise parfaitement. Angoissant vous ne trouvez pas? Nous arrivons devant la barre des pompiers, nous nous stoppons, je souris aux enfants. - « Je passe devant et vous y allez ensuite, d'accord ? ». Ils me firent un salut avec leur main en signe « d'accord », je me mets à rire bêtement, mais discrètement avant de glisser sur la barre, la tenant fermement et descendant au rythme que je voulais. Une fois en bas j'attends et je prends les enfants dans mes bras l'un après l'autre quand ils descendent. Je ne l'attends pas et je poursuis mon chemin seul avec les enfants qui courent devant moi. Cette image me rappelle mon enfance et mon coeur se sent meurtri pour pouvoir être encore capable de ressentir de la peine, du chagrin et des regrets. Tournant ma tête de droite à gauche, je veux me chasser ça de ma tête. Je salue les gamins qui poursuivent leur route. Affichant un bref sourire pour les rassurer et les saluant jusqu'à ne plus les voir. Je soupire, mains dans mes poches, je l'attends sans dire le moindre mot, sans savoir l'attraction que nous pourrions faire, maintenant. Après, quelques minutes  il arrive, je l'écoute me poser une question, je secoue mes épaules négativement. Qu'est-ce que j'en sais moi, pourquoi je devrais décider de tout aujourd'hui ? Alors que je n'en ai pas envie. -« Pas vraiment, je te laisse choisir une attraction que tu aimerais faire maintenant. ». Je lui souris en signe d'encouragement et je me contenterai de le suivre sans me plaindre ni broncher.




Nous marchons pendant un long moment. Pendant que nous marchons je remets mon pull, car le vent commence à être désagréable au contact de ma peau. Je reste silencieuse, à côté de lui en attendant qu'il trouve l'attraction qu'il souhaiterait faire. Je me force à ne pas être de mauvaise humeur en le voyant si indéci, en ne sachant pas ce qu'il souhaite faire. « Soon Hee tu dois être patiente avec les gens ». Voilà ce que je me dis, me parlant à moi-même pour ne pas m'énerver contre lui. Les cris se font entendre, des frissons me parcoururent, mais pas une sensation des plus agréable. J'ai un mauvais souvenir dans ce genre d'attraction, j'espérai seulement qu'il ne la choisisse pas. Pas de bol c'est celle-ci qu'il veut faire. Je ne peux pas refuser non plus, je prendrai sur moi comme à chaque fois, je ne suis pas une froussarde c'est juste que je n'aime pas être surprise sous les coups de l'horreur et du danger. J'avale difficilement ma salive, je ne montre pas pour autant mon désaccord. Je souris un peu avant de me diriger vers l'attraction en passant devant lui cette fois. - « D'accord. » Le bout de mes doigts qui se trouvent être dans les poches de mon jean commencent à bouger d'une manière anxieuse, je suppose. Mon corps est loin d'être aussi de marbre. Je pais ma place et je constate que ça doit se faire à pied, je dégage mes cheveux en arrière, sous cette « annonce », souriant d'une manière crispée. Je l'attends, je ne dois pas montrer que je suis angoissée, car je ne sais pas ce qu'il nous attend. Une fois qu'il est prêt de moi je le laisse passer devant moi, c'est lui qui se chargera d'être « l'éclaireur ». Je marche derrière lui, sans me précipiter cette fois. Ma bonne humeur et mes éclats de rires ne seront pas de la partie, cette fois. Les cris sont de plus en plus stridents et le noir commence à nous envelopper, sans avoir le moindre moyen de garder le contact avec lui, ce n'est pas ça qui me dérange de ne plus être auprès de lui, j'ai juste une angoisse folle d'être seule et d'être enveloppé par autant de terreur. - « Hyun Wu !? T'a pas intérêt à faire le con à me lâcher ici, sinon t'es mort à ... ». J'attends une réponse objective sortir de sa bouche. Un rire se fait plus distinctif que tous les autres et je sens une présence derrière moi et quand je me tourne, une lumière verte éclaire un squelette dans son cercueil et je donne un coup de pied dedans, enfin je tente, mais je frappe dans le vide. Mon coeur comment fais-tu pour être aussi solide ? Une main sur mon coeur, je me retiens de lui flanquer un coup de pied à ce satané squelette et là qui ne compte pas sur ma malchance du départ. Je ne l'aurai pas loupé. - « Saloperie de squelette, tu veux ma mort ? ». Un autre rire sort de sa bouche qui bouge et là je ris aux éclats, tellement ça ne fait pas réaliste où ses mes nerfs qui commencent à me jouer des tours. Pourquoi pas un mélange des deux pour ne pas faire de jaloux ? Je m'avance, mais en reculant, sans savoir où je dois aller. Je ne l'appelle pas, car je ne souhaite pas lui montrer mon angoisse, même s'il a dû déjà la constater, je ne veux pas lui donner une dimension encore plus importante. A cette angoisse ! J'ai beau être courageuse il a des choses qui m'effraient aussi.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Sam 8 Mar - 17:32

Soon Hee accepta, il la regarda et eut un petit sourire au coin des lèvres. Il ne connaissait pas beaucoup de fille qui appréciait ce genre d’attraction. En même temps qui appréciait se faire surprendre par des gens déguisé en monstre ou bien avoir peur, pas grand monde. Enfin pour Hyun Wu ce genre d’attraction était juste un bon moment de rire, car peu de chose lui faisait peur, mise à part les araignées, choses qu’il n’espérait pas croiser, car il se payerait bien la honte devant la demoiselle. Il rentra donc dans la maison on décor très sombre, il jeta un coup d’œil vite fait, le décor avait changé depuis la dernière fois qu’il était venu. La jeune femme le laissa passer, mains dans les poches il avança donc prenant la tête prenant le chemin indiqué par les flèches luisante dans le noir. La demoiselle râla ce qui le fit sourire, il s’apprêtait à la couper lorsqu’elle s’arrêta d’elle-même, le coréen se retourna et regarda la lumière verte éclairant un squelette dont le rire machiavélique semblait avoir alerté la demoiselle qui frappa dans le vide avec son pied. « Tu as l’air ridicule comme ça. » Je passais devant elle et je me rapprochais du squelette me penchant devant alors que sa mâchoire de celui-ci bougea au rythme du rire. « Ça se voit que c’est un faux, t’inquiète tu ne risques rien. » dit-il avant de tourner les talons et reprendre le chemin. « Si tu as peur reste vers moi. »

Il continua le chemin, il faisait vraiment noir, il voyait à peine ce qui se passait autour de lui, il entendit des grincements, des coups comme si on toquait à une porte alors que la musique tiré sûrement d’un film d’horreur en effrayait plus d’un à l’intérieur de la maison d’après les cris. Il s’arrêta et se tournait pour savoir si Soon Hee suivait bien. « Soon Hee tu suis ? » hurla-t-il pour s’assurer qu’elle entende. Il se retourna face à une personne déguisé en clown zombie plutôt bien réussi. Sur le coup, il sursauta et recula d’un pas, puis il sourit. « Yahhh, costume réussi, il faudrait me donner l’astuce pour Halloween. » dit-il en riant alors que la personne éteignit la lampe torche qui avait illuminé son visage pour continuer son chemin. Il aimait bien aussi quand des personnes déguisés de manière horrible bougeait dans ce genre de lieu c’était beaucoup plus drôle et amusant. Il décida de s’arrêter, préférant attendre la demoiselle avant de continuer, ce n’était pas très pratique de ne pas voir dans le noir. Il attrapa son portable pour activer l’application lampe torche afin de chercher la demoiselle dans cette obscurité, lorsqu’il la vit, il lui demanda amusé. « Tu as croisé le clown-zombie ? Son costume et son maquillage sont vraiment bien fait. » Il arrêta son application et rangea son portable. « Bon continuons. » Il continua donc avec la jeune femme, lorsqu’un bruit comme si quelque chose leur tombait dessus le fit se baisser d’un coup. Levant la main en l’air, il put remarquer qu’il n’y avait rien au-dessus de lui. « Waaah j’avais vraiment l’impression que quelque chose tombait. » Il se redressa sur ses deux jambes. Des cris se firent entendre plus loin, ce qu’il y avait plus loin devait effrayer ou peut-être pas.

Il marchait main dans les poches, s’était endroit ne faisait même pas peur voilà ce qu’il pensait. Il trouvait que cet endroit avait eu beaucoup de succès il y a quelques années en arrière. La lumière illuminait les murs où des tableaux représentant des personnes dont leurs yeux bougeaient comme s’ils suivirent du regard Hyun Wu. Il continua et quelque chose lui tomba sur l’épaule, il s’arrêta net. « C’est quoi ce truc. » Il rapprocha sa main sur ce truc, en le touchant il sentit quelque chose de poilu de velu, il déglutit. Il espérait sérieusement que ça ne soit pas ce qu’il pensait, même si ce truc était en plastoc. Il continua à parcourir ce truc et il sentit des genres de pattes. Il ne réfléchit même pas et frappa la chose avec le dos de sa main et recula, mais un autre truc le toucha, il se mit à se débattre sur place ayant encore l’impression d’avoir ce truc sur lui. « Soon Hee débarrasse-moi de ce truc rapidement. Vite ! »cria-t-il tout en continuant à gigoter. S’il y avait une chose qu’il ne supportait pas c’était bien les araignées, oui le jeune en avait terriblement peur même si cela pouvait paraitre peu probable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Sam 8 Mar - 18:41



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...

Ridicule ? Je ne m’en rends pas vraiment compte mais je pense que ça peut être tout à fait possible. Je ne tente même pas de m’excuser d’agir de cette façon,  je fronce juste le nez et je le laisse parler. Rester avec lui,  mais j’en ai bien l’intention, je n’allais pas rester toute seule ici, il en était hors de question. - «  Je n’ai pas l’intention de m’éloigner de toi alors ne va pas trop loin, ok? ». On ne se touchait pas les mains, mais je voulais quand même me sentir rassurée en sentant sa présence non loin de la mienne. C’est un moyen de continuer d’avancer dans le noir, sans avoir envie de m’éclipser et de prendre la porte de « sortie de secours ». Le bruit puis le silence qui s’en suit, je ne supporte pas ça. Je continue d’avancer mais je ne fais pas ma maline.  Si je suivais, bien sûr enfin je faisais ce que je pouvais pour le suivre. –« Oui je fais ce que je peux pour te suivre. ». Une lumière surgie à nouveau et je vois un clown zombie, d’une réalité déconcertante, je cligne des yeux à plusieurs reprises, en ayant un geste de recule avant de poursuivre ma marche. Je peux enfin distinguer Hyun Wu, je le suis donc. A nouveau dans l’obscurité la plus totale, je me contente de suivre les flèches qui me servent de repère. Je ne flanche pas et je poursuis, prête à voir d’autres horreurs sur mon passage. Je marche, sans rien dire, je reste prudente, l’air qui souffle autour de moi me fait frissonner d’une façon des plus désagréable. Je mets ma main devant mes yeux quand une lumière vive éclaire mon visage c’est le portable de Hyun Wu. Je soupire de soulagement, je ne sais pas trop quoi lui répondre. Je reste calme, je souris un peu tout en le regardant dans les yeux. -« Oui, je l'ai vu quand il a surgi devant toi, mais je n'ai pas vraiment vu son costume. Si tu dis que c'est bien alors ça doit certainement être vrai. ». Il éteint son portable et je prends sur moi à nouveau. Surprise quand il se stoppe. Je heurte son dos et je pose mes mains sur ses avant bras pour ensuite m'éloigner. -« Désolé. Tu crois que c'est le plafond qui s'affaisse ou bien qu'une ouverture s'y trouve et que des trucs risquent de nous tomber dessus. Je ne crois pas. Ca serait totalement idiot franchement, non ? ». Des cris se font entendre et je me mets à côté de lui pour voir ce qu'il peut bien se passer là-bas. Je suis curieuse maintenant et je veux savoir ce que nous allons bien pouvoir trouver comme « horreur », pourtant je suis anxieuse aussi. Je le fixe sans qu'il ne puisse s'en apercevoir. -« Cette attraction est tout simplement débile, elle est encore plus déconcertante que celle du Palais du rire qui était dix fois, non cent fois plus drôle franchement. ». Je ne sais pas ce qu'il me prend de continuer à avancer dans cette obscurité, j'aurai dû sortir par la porte de secours et le laisser. Il le mériterait, non ?




Et maintenant il commence à me crier dessus, il ose hausser la voix vers moi . Qu'est-ce qu'il lui prend ? Une peur des insectes ? Bingo. Je me mets à rire sur le moment alors que pour moi ce genre de choses ne m'effraie pas, je me contente de les dégager et puis c'est tout. Je dois quand même agir sinon tout le monde va finir par paniquer s'il continue à hurler. -« Calme-toi Hyun Wu. Si tu n'arrêtes pas de bouger je ne pourrais pas t'aider, tu sais qu'on ne voit rien, je ne pourrais pas toutes te les enlever et puis c'est du caoutchouc, elles sont fausses alors déstresse un peu. ». Je ricane un peu tout en le charriant un peu tant qu'à faire. Je pose mes mains sur ses épaules pour dégager les araignées enfin je suppose vu la texture ça ne peut être que ça. Ensuite, tout le long de son corps, ce qui n'est pas un exercice évident vu qu'il bouge dans tous les sens. -« Arrête de bouger, tu vas nous faire tomber si tu continues et après tu me diras dégages tu es collante alors lâche moi sérieux !? ». J'essaie de le calmer enfin je ne sais pas si c'est d'une grande « aide ». Quelques choses commencent à trembler sous nos pieds et subitement un fauteuil apparaît, enfin ça y ressemble et le sol se surélèvent un peu et nous nous retrouvons assit l'un sur l'autre, alors qu'il bouge toujours. Pivotant à droite à gauche brusquement. Je maudis ce fauteuil. Les coups de pieds et de bras que je reçois en prime. C'est superbe ! Des cris se font entendre à nouveau, je sens un truc humide se poser sur mon visage, de l'eau pour nous faire croire que c'est du sang ? J'ai vraiment horreur de ce genre « d'effets » qui se veulent « spéciaux ». -« Hyun Wu par pitié calme toi maintenant, il n'y a plus rien. Pourquoi tu me tiens comme ça ? Enlève tes jambes qui coincent les miennes là. Laisse-moi respirer ! ». Je peine à retrouver mon souffle je parviens à dégager mes bras qui étaient coincé derrière son dos et je cale mon dos contre le fauteuil en cuir bien amoché au passage. Je suis contrariée et confuse. - « Je croyais que ça devait être à pied c'est quoi ce délire ? Hyun Wu tu t'es ressaisi non ? Alors qu'elle qu'il suit maintenant ? ». Des spots rouges sanguinolent se trouvent autour de nous et le fauteuil tremble sous nos fesses, sensation étrange, car ça ne présente rien de bon pour la suite. Je m'avance vers lui et je pose ma main dans ses cheveux pour lui dégager cette fausse araignée qui se retrouve projeté dans le vide, désormais. Je me ressaisis un peu, mais je reste tendue. - « Tu vas mieux ? Tout à l'heure t'avait l'air complètement paniqué ? Peur des araignées à ce que je vois ? ». Je n'emprunte pas un ton moqueur, mais plutôt soucieux et je m'inquiète un peu pour lui. Les railles commencent à grincer et subitement le fauteuil tourne dans tous les sens, une grande descente nous attend, je peux le voir grâce à mon regard. Je tape sur son épaule et je le secoue, tirant fermement sur son pull. - « C'est un menteur ce forain ça devait être à pied, on va descendre à fond la caisse et avec mon petit gabarit et la barrière qui ne me maintien pas correctement. Je vais m'éjecter du fauteuil et mon crane va se briser contre le sol ça fera « Crrraccc » et ma cervelle va s'étaler en mille morceaux. Quelle belle mort ! ». Je fais de grands gestes, j'ai une grande peur du vide et l'obscurité en plus ne fait que l'accentuer. Et bien que le massacre commence enfin non, que cette attraction se termine au plus vite. J'enfonce mes ongles dans le cuir du fauteuil et je ferme les paupières en retenant mon souffle.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Sam 15 Mar - 13:39

Comment perdre sa virilité d’homme en quelques secondes. Faire apparaître ce qu’ils détestent le plus au monde et ce qui l’effraie. Ahhh qu’est-ce qu’il se sentait ridicule face à la demoiselle qui tentait tant bien que mal de lui retirer ses araignées ou truc dans le genre qui était sur lui. Hyun Wu savait pertinemment que c’était en plastoc et pourtant il ne les supportait tout de même pas. Qui avait déjà eu l’idée de rentrer dans cette attraction ?... Ah oui c’était lui. Il pouvait se trouver con parfois. Tellement qu’il était agité, il n’entendit même pas les paroles de la demoiselle, ce n’est que lorsqu’il sentit le sol trembler sous ses pieds qu’il se calma. Qu’est-ce qui se passait ? Il regarda à droite, à gauche, en haut, en bas, mais il ne voyait rien. Ce qui était normal vu qu’il faisait sombre et que les flèches fluorescentes semblaient avoir brusquement disparus sans qu’ils s’en rendent vraiment compte. Il sentit quelque chose taper dans ses jambes, l’obligeant alors à tomber sur quelque chose qui semblait être un siège. « On est assis sur quoi ? » demanda-t-il alors que sa main épousseta son épaule où il sentit encore une de ses horribles bêbêtes qui le fit encore gesticuler et râler encore la demoiselle. Cela ne dura pas longtemps lorsqu’il sentit quelque chose lui asperger le visage. Il ne se rappelait pas avoir vu une pancarte annonçant douche gratuite. Il passa sa main sur son visage tandis que l’objet sur lequel ils étaient assis se mettait en mouvement. Il bougea un peu histoire de ne plus écraser la demoiselle. Elle lui demandait ce qu’il suivait. « J’en sais rien, l’attraction a bien changé depuis la dernière fois que je suis venue qui remonte à longtemps. » Très longtemps même.

Le grincement des rails, lui fit comprendre qu’ils étaient sûrement assit sur un chariot ou quelque chose de genre qu’on pouvait trouver sur d’autre attraction et qui se déplaçait sur un circuit. Enfin plus qu’un chariot cela semblait être un fauteuil, celui-ci tournant sur lui-même. Pour le moment il faisait toujours noir bien qu’il lui semblait voir une lumière à quelques mètres, sûrement l’endroit où ils allaient passer. Il chercha avec sa main et il put sentir les barrières de sécurité qui les maintenaient. Elle le frappa sur l’épaule ce qui lui décrocha un « Quoi ? » avant qu’elle ne réponde semblant en panique. Il eut un petit sourire aux lèvres et d’un ton moqueur oubliant totalement ce qu’ils les attendaient, il lui répondit. « Ou tu peux te faire empaler sur des piques aussi. » dit-il en rigolant, mais reprenant vite son sérieux sentant que la demoiselle n’était pas du tout à l’aise. Il bougea légèrement et passa son bras autour d’elle, la maintenant assez fermement alors qu’il se rapprochait un peu plus de cette lumière où ils pouvaient percevoir des cris. « Tiens-toi à moi. » proposa-t-il tout en attrapant la barre pour essayer de la baisser un peu plus, bien qu’il se sentait un peu plus serré. C’est alors qu’ils se rapprochèrent de la lumière et que les rails descendaient rapidement. « Là j’adore ! » Alors que le fauteuil avait légèrement ralentit, il descendit rapidement, il aurait bien aimé levé les bras pour prendre plus de plaisir, mais il était condamné à tenir la demoiselle. Enfin cela ne le gênait pas, car si elle avait peur, il n’allait pas non plus faire son salaud et la laisser être terrorisé.

Une fois la descente fini, ils remontèrent brusquement pour redescendre tout aussi vite une petit colline et continuer pour rentrer dans ce qui semblait être un tunnel où des voix de sorcières semblaient réciter des incantations alors que les personnages mécaniques autour d’une marmites illuminés. Une fois au bout du tunnel ils remontèrent, le peu de lumière, leur permettait de voir un peu le décor, des chauves-souris pendus un peu partout, des sorcières sur leur balais, tout un décor à la mode halloween. Ils remontèrent tranquillement pour revenir sur du plat avant de redescendre de manière progressive en tournant et découvrant petit à petit des décors comme des vampires, lycans et compagnie. Ce n’est que quelques minutes plus tard qu’ils purent quitter les fauteuils, voyant quelqu’un à la fin, il ne put s’empêcher une réflexion. « Faudrait peut-être annoncé que vous aspergé de l’eau, car c’est bon pour tomber malade votre truc.. » Il sortit du truc et s’étirait un peu les bras en l’air avant de craquer sa mâchoire. « C’était bien plus drôle avant, je suis déçu. » Le coréen se tourna vers Soon Hee puis lui demanda. « Ça va Soon Hee ? Tu veux qu’on s’assoit un peu pour manger un petit truc avant de reprendre ? Ou tu veux continuer ? » La demoiselle ne semblait pas avoir aimé cette attraction, enfin c’est ce qu’il pensait. « Tu en es sortie vivante et pas le crâne fracassé » dit-il pour l’embêter un peu avant de reprendre la marche sous l’atmosphère qui semblait s’être réchauffé un peu par rapport à tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Sam 15 Mar - 16:15



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


Se faire empaler par des piquets ? Est-ce que je devais rire comme lui, le faisais ? Non il manquerait plus que ça. Je ne trouve pas ça drôle, je suis surtout en plein stress face à ce qui nous attend. Et si, je mourrai ? Il y avait-il pensé ? Certainement pas et pourquoi il s'en soucierait de toute façon ? Tout mon corps est tendu, car je sais que je risque d'être éjecté du fauteuil, enfin j'en ai surtout la certitude. Je sais que la plupart du temps, il n'y a jamais ce genre de souci, mais sur le moment je n'arrive pas à être logique et optimiste. Quand il me dit de se tenir à moi je n'hésite pas. Ses bras me tiennent fermement, je parviens à me détendre un peu, je dis bien « un peu ». Je passe mes bras autour de lui et je le serre fort parce que je le dois, pour passer outre cette peur : du vide. -« D'accord. Merci. ». Je ferme les yeux tout le long du circuit, je n'ose pas ouvrir mes paupières, les secousses me dissuadent de les ouvrir, c'est déjà bien assez violent je n'imagine même pas ce qu'il doit y avoir autour de nous, pendant que nous nous déplaçons. Il adore, lui ? Je lui lance un regard apeuré qu'il ne doit pas percevoir à cause de l'obscurité. Il est cinglé, ce n'est pas possible d'aimer ce genre de connerie. Et voilà le pire arrive : la descente. Je me serre encore plus contre lui, main autour de sa nuque et mon visage cachait contre son cou, paupières closes, je me mords la lèvre inférieure jusqu'au sang pour ne pas crier. Je ne veux pas me sentir encore plus apeurée et plus idiote que je ne le suis déjà. Je suis une vraie froussarde là et je n'aime pas quand c'est le cas. Je le ne supporte pas, je voudrais simplement disparaître là pour ne pas que la honte et la peur ne m'enveloppe entièrement comme maintenant.



La descente prend fin, mais je reste dans ses bras je le serre un peu moins. Des cris se font entendre et cette fois je garde les yeux ouverts. Je suis soulagée quand l'attraction prend fin et que le fauteuil arrive à destination. Je mets un peu plus de temps que lui pour en sortir. Je ne l'entends même pas se plaindre, alors que moi je commence à marcher, tout en ayant les jambes flageolantes. Je reprends un tant soit peu mes esprits, mais avec difficulté. Je reste silencieuse quand il s'exprime, je ne sais pas s'il attendait une réponse de ma part, mais je ne lui réponds pas parce que je n'en ressens pas la moindre envie, ni que ça soit forcément nécessaire. Quand il se tourne vers moi, j'ai un geste de recul, car je ne m'y attendais pas. Si je vais bien, oui on peut dire que ça va enfin je ne vois pas mon visage en ce moment pour savoir la tête que je dois tirer. Je renifle un peu avant de répondre, secouant mes épaules au passage pour détendre mes muscles. -« Ca va. ». Là, je ne suis pas capable de savoir ce que je veux faire. Manger ? Continuer ? Je lui lance un regard inquiet, me mordant l'intérieur des joues. Je m'efforce à ne pas paniquer. -« Je ne sais pas. Je ne sais pas. Fait ce que tu veux. Je vais juste m'asseoir un moment. ». Je n'avais même pas compris qu'il me demandait s'il voulait que je m'assois, je n'écoutais pas vraiment ce qu'il me disait. Il risquait de mal le prendre. C'est sûre même. Je m'en foutais complètement. Je sors de l'attraction et je marche tout doucement. Il me charrie alors que je suis dos à lui et que j'avance vers un banc, ma fois sympathique en apparence. Je ne prends même pas la peine de me retourner. J'ai mal au ventre et ma tête me tourne un peu. Je frotte mes tempes, j'aurai presque été capable de chialer comme une gamine et c'est ce que je risquais de faire, m'en fiche si ça ne plait pas aux autres ce genre de spectacle, avant de chialer dans mon coin, seule comme toujours je lui réponds. -« Lâche-moi Hyun Wu. Je n'ai pas le coeur à l'ouvrage là ... va faire chier quelqu'un d'autre ... le temps ... et puis merde ... ». Je reste dos à lui et je tente même de l'encourager en lui donnant un moyen de me laisser ici, toute seule. Tiens pour le faire chier, j'en rajoute une couche. Je veux qu'il craque et qu'il le fasse : me lâcher la grappe. -« Tu trouveras bien une nana ou un mec, qu'importe je m'en fou ... que tu pourras emmerder ... ça doit certainement courir les rues. Vu ton sex-appeal ça ne devrait pas te poser de problème. ». Je le haïssais là, de me rendre aussi faible à cause de cette putain d'attraction et juste parce que je voulais lui faire plaisir en acceptant. C'est un sale type et le pire c'est que je m'en contre fou. Parce-que j'en suis une en plus d'être conne et instable. Une pique en plus. - « Je vais aller dans la grande roue tiens ! ». Un moyen de lui faire lâcher prise, comme je souhaiterai qu'il le fasse. Certaine qu'il le fera. Autant être mal et reprendre mes esprits et le contrôle de moi-même, comme une grande. Sans être un fardeau ni qu'on se fiche de moi, de paraître aussi « mal » en ce moment. Avec lui, je pense que j'ai ma dose pour ce soir. La pâleur doit se lire sur mon visage, alors que le soleil commence à se coucher. Je continue ma route s'il veut me retrouver plus tard pourquoi pas, ça sera avec plaisir, parce qu'à ce moment-là, j'aurai repris le contrôle de mes émotions. Qu'il fasse son choix le mien était décidé. Je fixe la grande roue, les larmes me montent aux yeux, affreux souvenirs, faiblesse, peur, cris, douleur et la liste n'est pas complète. J'accélère le pas et je pleure en silence, mes pas arrivent à m'emmener vers la grande roue, comme un automatisme.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Mar 1 Avr - 16:45

Enfin il pouvait sortir de cette attraction pour retrouver la lumière du jour et les rayons lumineux qui avaient percé le ciel pour réchauffer un peu plus l’atmosphère. Il prit une bonne inspiration, il était pour une fois content de traîner dehors et faire autre chose que voler les gens. Il se retourna et regarda la jeune femme qui ne semblait pas être dans son assiette, même si celle-ci lui répondit que ça allait. Pour la détendre un peu Hyun Wu voulu l’embêter en disant qu’elle s’en était sortie et que finalement elle n’était pas morte le crâne fracassé, une blague de mauvais goût, car cette dernière réagit mal. Très mal même. Derrière elle, mais dans les poches, il haussait d’un sourcil l’écoutant, était-il allé trop loin ? Il la laissait poursuivre et au fil de ses mots qui se succédèrent, il fronça des sourcils alors qu’elle annonça qu’elle se cassait à la grande roue. Sûrement un moyen pour lui faire fond bon. Il la regarda s’éloigner. « Qu’est-ce que j’ai dit ou encore fait de ma, bordel ?. » Cette femme allait le rendre chèvre, il ne comprenait pas du tout sa réaction. Il avait vraiment l’impression d’être un abruti. Il se gratta l’arrière de la nuque, il n’aimait pas être laissé en plan. Elle voulait qu’il lui lâche les bask’ ? Très bien il fera le contraire de ce qu’elle veut, ce n’était pas dans les habitudes du coréen d’obéir aux gens surtout pour le faire plaisir. Oh que non.
« Pourquoi les femmes sont si compliquées à comprendre ?!. » dit-il sans se soucier du monde autour de lui avant de prendre le pas et de prendre la direction dans laquelle la demoiselle s’était dirigé. Il avait besoin d’être éclairci sur un point, pourquoi avait-elle réagit de cette manière. Ouais ça le faisait chier de ne pas savoir, en temps normal Hyun Wu s’en foutrait pas mal et l’aurait abandonné ne voulant pas se prendre la tête avec elle et serait effectivement allé faire chier quelqu’un d’autre. Cependant il n’en avait pas envie. Il avança main dans les poches et vit la demoiselle prête à monter à l’intérieur, bien qu’il n’aimait pas ce genre d’attraction, il allait faire une exception pour ce coup-ci. Il accéléra le bas et lorsque la demoiselle monta à l’intérieur de la cabine, il poussa les gens devant, un homme allait l’empêcher de poursuivre sa route, mais il s’imposa et prit place en face de la demoiselle, fermant la porte de la cabine, croisant les bras et regarda dehors. Le mec le regarda sceptique, mais finalement laissa passer. Hyun Wu se tut jusqu’à ce que la cabine monte un peu plus haut et coupa la demoiselle avant qu’elle ne dise quoique ce soit. « Pas de commentaire sur le fait que je sois dans ce truc alors que je ne le souhaitais pas, mais on va dire tu ne m’as pas vraiment laissé le choix. »
La tête toujours tournée vers l’extérieur, il regarda la demoiselle de biais. « T’as tes règles ou quoi pour me péter un câble comme ça ? » Il tourna son visage dans la direction de la demoiselle, ne la lâchant pas un instant du regard. « Te lâcher ? Trouver quelqu’un d’autre avec qui m’amuser ? Bon je te remercie du compliment pour ce qui est de mon sex-appeal, mais je te signale que je suis venu ici avec toi et pas pour m’amuser avec quelqu’un d’autre. Qu’est-ce que j’ai encore dit pour que tu t’énerves ? Eclaire-moi ? » Hyun Wy ne passait par quatre chemin et demandait clairement ce qui avait pris la demoiselle. Il était venue ici avec la demoiselle pour s’amuser et non pas pour l’abandonner et voir ailleurs, s’il devait franchement l’abandonné, dans ce cas il serait rentré directement à l’appart’. « Si tu en as marre de moi, dit-le clairement et dans ce cas la next, on ne se voit plus, on ne se contacte plus, moi je m’en fou. Tu me viras l’argent à une adresse et c’est tout. » Si la jeune femme en avait réellement marre de lui qu’elle le dise, après il quitterait la cabine et leur chemin se séparons donc pour ne jamais se recroiser. Ce qui est plutôt dommage, car Hyun Wu commençait à apprécier un peu la demoiselle, il faut dire qu’elle lui ressemblait d’une certaine façon et puis il aimait bien l’embêter, même si elle ne semblait ne pas le supporter. Pourtant elle devrait le prendre bien, car soit Hyun Wu emmerde les gens par pur plaisir de les faire chier ou alors car il apprécie dans un sens la personne. Même si ça il ne l’avouera pas de lui-même. La cabine qui s’était remise en marche s’arrêta à nouveau, ne se trouvant pas encore tout en haut de la roue.« Si tu ne veux plus, ok, dès que l’attraction s’arrête je sors et on ne se voit plus du tout. Jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Mar 1 Avr - 18:26



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


Je n'ai plus la notion du temps, ce n'est pas l'une de mes priorités en ce moment. Je marche en silence. Je ne précipite pas mes pas, j'y vais tout doucement, j'arrive à reprendre le contrôle de mes émotions. Voilà pourquoi j'ai besoin de m'isoler et de marcher, afin que mon angoisse disparaisse. La grande roue est un moyen comme un autre de m'isoler, enfin tout ça, c'était quand je n'étais qu'une enfant et quand nous venions avec mes camarades de l'orphelinat. Me voilà devant la grande roue, mes larmes ont cessé de couler. Je renifle un bon coup cette fois et je m'avance vers le guichet pour payer ma place. Je m'assois sur un siège, je ne me préoccupe pas de ce qu'il se passe autour de moi. Je ne me rends même pas compte de la queue qu'il y a. Subitement un homme prend place à côté de moi, je regardais la vue pendant cette action. Quand je suis sur le point de me tourner vers lui pour lui dire de me laisser seule. Je ne peux pas lui répondre, ni lui dire de partir, parce que c'est Hyun Wu et qu'il m'en empêche, je ne m'attendais pas à le voir ici. Je l'écoute tout en le fixant de biais. -« Je ne t'ai pas demandé de me suivre tu avais le choix de me laisser tranquille, mais tu n'as pas eu l'envie de le faire Hyun Wu. Je n'y suis pour rien si tu agis comme ça avec moi. ». Je dois rougir en ce moment, sous le coup de l'agressivité alors que je ne devrais même pas l'être. Je dois m'excuser, je soupire. - « Pardon, je ne voulais pas m'énerver contre toi, mais tu es tellement ... bon sang ... pourquoi tu es là? ». Mes règles ? Je ne préfère pas répondre, je me contente de soupirer. J'ai du mal à soutenir son regard, mais je reste concentrée sur lui. Me lâcher, oui il aurait dû, où était le problème avec ça ? Il aurait dû me laisser et ne pas venir me rejoindre. Je croise mes bras autour de mon ventre, je suis un peu tendue. Qu'est-ce qu'il attend de moi ? Je tourne mon regard vers le paysage. - « Tu n'as rien fais. Pourquoi penses-tu que tout se résume à toi, ce n'est pas toi le problème, si j'ai agi ainsi ce n'est pas à cause de ce que tu m'as dit. Tu me prends la tête c'est vrai, mais il n'y a pas mort d'homme non plus. ». Je ne sais pas si me livrer à lui m'apporterai quelque chose de bien. Je ne veux pas lui dévoiler mes faiblesses et mon passé, je ne veux pas qu'il me juge ou qu'il est pitié de moi. Je mérite plus que ça. Instinctivement je tourne mon visage vers lui et je serre sa main dans la mienne fermement pour le rassurer. Pourquoi est-ce qu'il pense que j'en ai marre de lui alors que c'est loin d'être le cas. Je suis peut-être une femme froide et glaçante, mais je ne suis pas un monstre non plus. - « J'en ai pas marre de toi d'où t'es venu cette idée débile bon sang ? ». Je tire son bras jusqu'à ce que sa main soit sur ma cuisse, je la tiens toujours dans la mienne. Je le fixe intensément, mais mon regard est fatigué, à cause de ces larmes qui sont sorties de nulle part. -« C'est peut-être toi qui en marre de moi Hyun Wu pour me proposer de te livrer le fric via une adresse quelconque, non ? Dis le clairement, mais franchement, c'est en contradiction avec ta présence ici. T'es cinglé, mais là quand même c'est presque le comble, c'est surtout tes sentiments qui prenne les devants sur le reste. ». Je lâche sa main que j'éloigne de moi, pour rompre le contact. La cabine s'arrête à nouveau, j'observe le paysage à nouveau.


La nuit me fait beaucoup moins peur en haut tout comme l'obscurité. Elle est moins effrayante. Je ferme les yeux, mon visage se tourne vers lui. -« Tait toi juste. Si je ne voulais plus être avec toi il y aurait longtemps que je me serai tirée. Et toi tu veux toujours me voir ou plus jamais ? ». Je renvois la question, ne souriant pas pour autant, je me penche vers lui, ébouriffant ses cheveux protestant qu'il y avait de la poussière, mais il n'y avait rien de telle. -« Quand tu agis comme ça j'ai encore plus envie de passer du « bon » temps avec toi. J'aime être avec toi alors que toi tu penses juste à ton fric ? Hyun Wu je me suis attachée d'une certaine façon, d'accord et je ne veux pas livrer mes faiblesses aux autres, ni m'attacher, mais toi tu ... j'apprécie quand on se voit et tu vas contre tous mes principes. Je te hais, enfin pas vraiment, mais voilà quoi. ». Je glisse ma main sur sa nuque, avant de murmurer tout bas. Je me livre un peu. -« Ecoute. J'ai peur du noir d'accord, donc j'ai agi comme ça pour pouvoir chialer seule comme une gamine, parce que je ne voulais pas pleurer devant toi. Tu te serais foutu de moi et je n'aurai pas pu l'encaisser, j'aurai encore plus pleuré, alors que je ne pleure jamais quoi. Non, mais ce n'est pas concevable hein, de pleurer comme ça ... c'est cette peur ... oui c'est ça ... je déteste avoir peur et repenser à des trucs que je veux oublier. ». Je reprends mon souffle en respirant fortement puis, j'enlève ma main de sa nuque, pour la glisser dans ses cheveux. - « Comme toi tu as peur des araignées, sauf que toi tu ne pleures pas du tout à cause de ça pas vrai ? Maintenant tu sais que tu n'y est pour rien, alors ... prend les choses comme tu l'entends. Je ne peux rien te dire d'autres. » Je souris un peu. Je le lâche enfin, soupirant fortement. J'allonge mes jambes sur le siège que je remonte un peu pour qu'il ait suffisamment de place. Je cale mon dos contre le siège et la cabine reprend sa montée. Je cligne des paupières à plusieurs reprises, tout en gardant un sourire discret sur mes lèvres. -« Tu veux faire quoi après ? Ou maintenant ? ». J'observe son visage minutieusement, laissant mes yeux se poser sur ses lèvres quelques instants puis vers sa nuque, je mets mes mains sur mon visage, pour chasser ce qu'il m'est passé par la tête. Je grogne un peu. -« Tu veux qu'on aille manger un truc après ? Une boisson chaude et des bonbons en tout genre pour se remplir l'estomac, hein ? ». Je souris un peu alors que la cabine s'arrête à sa hauteur maximale et je pose mes mains sur la vitre, regardant les lumières de la ville, tout en me levant, je fais le tour de la cabine pour tout voir. J'apprécie ce que je vois et j'en profite. Je m'arrête à côté de lui, je tape brusquement son épaule avant les masser, ma joue caresse la sienne, je ferme un peu les yeux, appréciant ce geste simple et chaste, c'est l'impression que cela donne. - « Lève tes fesses et approche toi de la vitre, tu vas adorer et regarde autour de toi et un peu en bas et tu verras tu te sentiras « étrange » tout comme tu te sentiras « fort » grâce à cette hauteur, comme si rien ne pouvez t'arrêter. C'est trop bien. Ca ne sera pas aussi flippant que ce foutu siège ! ». Je sautille un peu ce qui fait bouger la cabine au passage, je ris un peu, je tente de nous faire oublier tout ça et la misère qu'est « notre vie ». Enfin c'est une façon de parler, ça ne veut rien dire.


Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Dim 6 Avr - 15:58

Hyun Wu la regardait de manière dubitative. Il ne comprenait pas vraiment ce qu’elle venait de lui dire mise à part qu’elle s’excusait d’avoir agi ainsi. Il fallait réussir à la suivre. Elle lui avait également demandé pourquoi était-il là, il ne lui répondit pas trouvant la réponse évidente. Il voulait comprendre pourquoi elle avait agi de la sorte avec lui précédemment. Le coréen lui demanda clairement s’il y avait un problème et ce qu’il avait bien pu faire pour que la demoiselle l’engueule, ce à quoi elle répondit négativement que ce n’était pas de sa faute. L’incompréhension totale le prit. Cette femme était vraiment bizarre, mais alors la plus bizarre de toute. Il ne cherchait même pas à réfléchir sur ce qui aurait pu la rendre ainsi à son égard, il ne souhaitait pas avoir la migraine. Un peu dans les nuages, il atterrit lorsqu’il sentit cette dernière lui prendre la main et la serrer, il posa son regard sur celles-ci puis les remontèrent doucement pour les plonger dans ceux de la jeune femme. Elle n’en avait pas marre de lui, il fût assez content d’entendre cela même s’il ne le montrait pas. « D’où cette idée m’est venue. Et si ça avait été moi qui de gueule dessus sans raison comme ça, tu aurais pensé quoi ? » Il fallait aussi se mettre à sa place, sur le coup il avait l’impression d’avoir été un enfant engueuler par ses parents sans raison.

« Mes sentiments ? Quel sentiment ? » Il ne comprenait pas du tout de quoi parlait la jeune femme. « Si j’en avais marre de toi, tu crois que je serais venu là alors que je déteste ce genre de chose. Tsss... » dit-il tout en tournant la tête pour regarder à l’extérieur tandis que la cabine s’était à nouveau arrêté. Il sentit soudain une main lui ébouriffer les cheveux, chose dont il avait vraiment horreur. Il grogna et râla comme à son habitude jusqu’à ce qu’elle arrête son geste. Quand il releva le regard vers elle, la demoiselle se confessa enfin c’est comme ça qu’il le prit en tout cas. Il la regarda fixement ne la coupant à aucun moment dans sa parole. Puis elle vint glisser sa main dans sa nuque, il la laissa faire restant silencieux pour le moment et l’écoutant simplement parler. Il comprit ainsi pourquoi elle avait agi ainsi, elle ne voulait tout simplement pas qu’il la voit pleurer. Elle avait peur du noir, chose qui pouvait arriver, il ne se moqua pas d’elle, car il n’avait lieu de le faire surtout qu’il était mal placé, lui et sa phobie des araignées étaient beaucoup plus ridicules qu’elle et sa peur du noir. Il attendit qu’elle le lâche pour enfin dire quelque chose. « Je me serais foutu de toi ? Qu’est-ce tu en sais ? J’aurais été mal placé pour ça alors que j’ai peur des araignées, c’est plutôt moi qui a l’air ridicule. » Il croisa les bras et soupira. « Si tu as envie de pleurer, pleure. Et si tu ne souhaites pas que je te vois pleurer dit le moi et je me tournerais la prochaine fois. » Il laissa son regard rivé à nouveau vers l’extérieur, si elle avait été un homme oui il se serait moqué qu’elle pleure, mais là ce n’était pas le cas. Soon Hee était bien une femme et même si elle paraissait forte, elle restait néanmoins une femme avec une part de fragilité.

Elle lui demanda ce qu’elle souhaitait qu’il fasse après ou même maintenant. Il la regarda de biais et eu un petit sourire au coin des lèvres. « Un truc à manger c’est une excellente idée, en plus je commençais à avoir faim. » Finalement la cabine arriva au point culminant tout en haut et s’arrêta à nouveau offrant ainsi une magnifique vue. Hyu Wu regarda Soon Hee excité par ce qu’elle voyait, il garda un fin sourire sur ses lèvres tout en l’observant, elle avait l’air vraiment heureuse. Lorsqu’elle vint s’asseoir à côté il arrêta rapidement de sourire avant qu’elle ne le voit et elle le frappa à l’épaule. « Ça va pas la tête de me frapper ! » dit-il alors qu’elle massa ses épaules. « T’es vraiment une fille bizarre, tu le sais ça Soon Hee. » dit-il alors qu’elle lui demanda de bouger ses fesses et se rapprocher de la vitre pour voir le paysage qui s’offrait à eux. Elle fit bouger la cabine tout en sautillant. « Heyyyy ! Calme-toi tu vas finir par décrocher la cabine à force de sautiller comme ça. Je ne tiens pas à mourir de cette façon-là. » Elle ne semblait pas vouloir s’arrêter, il attrapa donc son bras et l’attira jusqu’à lui. Son visage proche du sien, il lui dit. « Tu vas rester tranquille maintenant. » dit-il tout en la lâchant et se décalant un peu pour qu’elle reprenne place à côté de lui. Il se rapprocha donc de la vitre et regarda le paysage. La cabine se remit en route et il ne fallut pas longtemps pour que tous les deux retrouvent la terre ferme. Il sortit en premier de la cabine et se dirigea un peu plus loin. « Bon cherchons à manger avant que je meurs de faim. » Bien qu’ils faisaient bon même si la nuit tombait, Hyun Wu avait envie de quelque chose de chaud ce qui n’était peut-être pas le cas de la jeune femme. « Bon allons donc chercher un endroit dans ce parc où on pourra se remplir la panse. » dit-il tout en prenant la marche en premier suivant les panneaux qui indiquaient les zones où ils pourraient manger avant de continuer ou bien de partir. « Je ne sais pas ce que tu veux, mais moi un bon repas chaud me ferait le plus grand bien, ça m’éviterais de dévaliser le frigo en rentrant chez mon hyung. » Chose qu’il avait déjà fait au point que le lendemain Si Yoon n’avait plus rien à manger malheureusement. Quel vilain colocataire il pouvait faire parfois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Dim 6 Avr - 17:28



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


A quoi j'aurai pensé s'il avait réagi de la même manière que j'ai agis ? Je le regarde perplexe. J'hésite un moment avant de parler. -« Je ne sais pas comment j'aurai réagi, vu que ça ne s'est pas produit. ». C'est direct, mais c'est la stricte vérité, je n'allais pas raconter un tissu de mensonge. C'est vrai. S'il me détestait vraiment il n'aurait pas pris la peine de venir me rejoindre. - « C'est vrai, ou avais-je la tête hein ? Quelle question stupide. ». Je ne sais plus quoi penser, enfin tout ce que je croyais et bien ça s'avérait être différent. Je pensais qu'il me détestait, qu'il allait se foutre de moi, comme tout le monde quand j'avais besoin de pleurer. On s'était tellement moqué de moi à ces moments-là, enfant que depuis, je me cache pour pleurer pour ne pas me prendre des éclats de rires en plein visage. -« Je ne suis pas du genre à pleurer devant les autres. Je ne vois pas pourquoi j'aurai fait une exception ce soir. ». Je l'entends soupirer, je souris légèrement. - « Les peurs ne sont pas vraiment ridicules, elles font parties de nous qu'on le veuille ou non. Alors, tu n'as pas de raison à te sentir ridicule parce que tu as peur des araignées. ». Mon regard se porte toujours vers l'extérieur. Un peu nostalgique, mais tout en gardant une oreille attentive. - « C'est bon à savoir, je le retiendrai la prochaine fois, si ça doit se reproduire un jour. ». Je laisse mon regard rivait vers le paysage que m'offre la hauteur et l'obscurité de la nuit, elle me semble moins effrayante à cette hauteur.



Je souris. Je suis contente de l'entendre dire qu'il souhaite manger quelque chose parce que moi aussi, je commençais à avoir faim. On va dire que ce genre de choses m'a toujours ouvert l'appétit. -« Moi aussi. Alors, nous irons manger tous les deux pour nous remplir l'estomac. ». Je me lève et je tourne autour de la cabine, je me sens mieux désormais. Je souris toujours tout en frappant son épaule pour attirer son attention. Je grogne à mon tour quand il s'énerve un peu. -« Pourquoi tu t'énerves comme ça ? T'aimes pas quand je te frappe ? Ca ne te plaît pas ? ». Je le taquine un peu. Oui je le sais depuis fort longtemps que je suis « étrange », j'appuis mon geste sur son épaule comme pour le soutenir vis-à-vis de cette réalité. -« Oui je suis bizarre depuis toujours, il faudra t'y faire Hyun Wu. ». Je sautille dorénavant, faisant bouger la cabine sous mes assauts. J'avais bien l'intention de continuer, mais il me tira vers lui pour me faire arrêter. Je suis obligée de tout stopper, je boude un peu et je finis par soupirer. -« D'accord. Tu peux me lâcher maintenant, j'ai capté le message. Monsieur ronchon. ». Je le fixe tout en restant proche de lui, le regard peu expressif. On retourne s'asseoir et nous observons le paysage en silence, sans rien nous dire, mais ce n'est pas du tout gênant bien au contraire. La cabine redescend avant de retrouver la terre ferme. Je sors après lui. Je n'objecte pas et je le suis tout en restant derrière lui. Nous trouvons un chemin qui va nous conduire vers un stand de nourriture. Nous marchons et je l'écoute, sans savoir ce que je veux manger. -« Je ne sais pas. On verra quand nous y serons. Un truc chaud pourrait être sympa à cette heure. ». Je lui montre la flèche où je veux que l'on aille, c'est un petit stand genre « Robinson Crusoé » comme décor et ça me tente en fait. -« Je veux qu'on aille à ce stand, je pense que ça pourrait être sympa de manger là-bas. ». Je passe devant cette fois et nous arrivons enfin. Je m'arrête devant le stand et je regarde les pancartes, sans savoir quoi prendre. Je me gratte la nuque sous la nervosité, je le tire doucement par la manche pour qu'il passe devant moi et je me mets à côté de lui. -« Je ne sais pas quoi prendre. Tu veux manger quoi, toi ? ». Je décide de le laisser prendre ce qu'il veut après tout j'aime tout ce qu'ils proposent, donc je pourrais prendre comme lui. -« Cette fois je paie d'accord. J'y tiens ! ». Une fois qu'il prend notre commande, je passe devant lui et je paie sans plus tarder, reprenant la monnaie, je remets mon portefeuille dans ma poche avant. Je prends les boissons chaudes qui se trouvent sur un plateau. Nous restons debout un moment, en quête d'une place où nous pourrons nous poser. Mon regard se pose vers un endroit. Isolé, autour de « la forêt » mais, on peut tout aussi bien voir toutes les attractions qui scintillent de partout. C'est assez calme et nous serons tranquille et loin des autres. -« Allons là-bas, nous serons tranquille. ». Je lui souris et je passe devant lui à nouveau, nous y sommes. Je le laisse s'asseoir d'abord avant de m'asseoir, à côté de lui, posant le plateau par la même occasion. - « L'endroit te va au moins, sinon on peut changer ? ». Je lui mets la boisson devant lui, avant de prendre la mienne dans mes mains. J'enlève le couvercle en plastique, soufflant un peu dessus, avant d'y boire quelques gorgées. Je soupire de bien être parce que j'apprécie tout simplement. La mousse se met sur ma lèvre supérieure, je l'enlève avec ma manche tout en balançant mes pieds. Une musique se fait entendre autour de nous, des chants un peu tsiganes ce qui n'est pas vraiment déplaisant.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Mar 15 Avr - 16:46

[Il n’aimait pas se faire frapper, en même temps qui aimerait franchement ? À part peut-être les masochistes, mais il était encore bien loin de ce stade. Il garda sa réflexion pour lui et laissa la conversation continuer tranquillement alors que la cabine finit par les ramener au point de départ. Hyun Wu sortit le premier, ne faisant preuve d’aucune galanterie en laissant passer la demoiselle, bien trop pressée de quitter cette attraction au plus vite et d’avoir les deux pieds sur la terre ferme. L’altitude ne le gênait pas, mais il préférait avoir les deux pieds sur terre plutôt que dans les airs. Il étira un peu ses bras en l’air tout en craquant ses doigts, maintenant il avait faim et il n’était pas près de faire autre chose que de manger. Sinon il serait ronchon et encore plus chiant pour le reste de la journée pour le plus grand malheur de la pauvre Soon Hee. Il lui demanda donc si quelque chose la bottait, elle n’en avait pas la moindre idée quoique comme lui la jeune femme souhaitait quelque chose de plutôt chaud. Ça marche, ça sera donc quelque chose de chaud pour tous les deux. Elle pointa du doigt une pancarte pour indiquer un restaurant portant le nom de « Robinson Crusoé », il se frotta légèrement le nez et renifla un peu sentant comme une petite goutte au bout du nez le déranger. Il hocha de la tête tout en acquiesçant. « Ça marche pour moi. » Il la laissa ouvrir la marche pour la suivre simplement main fourrée dans les poches de son pantalon.

Ils ne leur faillirent pas longtemps pour y arriver. L’odeur qui s’échappait du stand venait titiller ses narines ce qui eut pour réaction de faire grogner son estomac, il grimaça. Il s’arrêta auprès de la demoiselle et lit les pancartes par la même occasion, tant de chose lui faisait envie, il regarda donc les prix, mais la demoiselle le sortit de son occupation en le tirant pour qu’il passe devant elle. La coréenne lui demanda ce qu’il souhaitait, franchement il n’en savait rien. Elle annonça par la suite qu’elle allait payer, il eut un petit sourire au coin des lèvres mesquin et dit. « JE vais donc commander quelque chose de cher si c’est toi qui paye. » Il jeta un dernier coup d’œil à la pancarte et s’approcha de la personne s’occupant des commandes et commanda son plats, mais en plus un café. Il remercia la personne et laissa la demoiselle commander par la même occasion, on leur servit les boissons chaudes sur un plateau avec également le repas que Hyun Wu avait pris en plus afin de combler son estomac. Il laissa la demoiselle prendre le plateau et ils partirent s’installer dans un coin plutôt tranquille où il ne semblait avoir que très peu de circulation. Il la suivit et vint posa ses fesses. Il étira un peu ses longues jambes et se décontracta un peu et attrapa le paquet qui contenant sa nourriture et attaqua sans plus tarder celui-ci tout en poussant un râle de satisfaction. « Enfin je peux manger. Ça fait du bien. » Soon Hee lui demanda ensuite si l’endroit était bien, il attendit d’avaler sa boucher pour lui répondre. « Qu’importe le lieu tant que je peux manger. » Il savoura tranquillement sa nourriture lorsque son regard se stoppa sur les lèvres de la demoiselle, les fixant quelques instants. La demoiselle avait oublié une petite partie de mousse. « Tu en as encore un peu là. » dit-il tout en pointant du doigt la zone sur son propre visage où la demoiselle n’avait pas tout enlevé avec sa manche.

Il sortit son portable et regarda l’heure, s’il avait su il serait venue plus tôt, ainsi ils auraient pu mieu profiter de la journée. Enfin ce n’est pas comme si ce genre de chose il ne pouvait pas le refaire plus tard, bon certes on ne savait jamais ce qu’y pouvait arriver demain, mais bon. « Tu as prévu quoi quand tu rentreras chez toi ? » demanda-t-il pour faire la conversation, mais également par curiosité. Pour lui en tout cas, une bonne douche bien chaude s’imposait et il comptait bien y rester un moment en-dessous tant pis si son hyung râle pour la facture, il lui payera le surplus, enfin quand il aura vraiment de l’argent. « Au faite le gamin de la dernière fois, il va bien ? Il est toujours chez toi ? » Non, il ne se souciait pas vraiment du gamin, mais il avait juste envie de savoir. Il finit rapidement son morceau et manqua de s’étouffer, il prit sa boisson rapidement sans souffler dessus et bu pour faire passer ce qui passait mal, mais il réussit à se brûler la langue et le palais. « C’est chaud bordel. » Il reposa la boisson, tourna la tête dans le sens opposé à son amie et toussa plusieurs fois, il était bon pour ne plus sentir le goût des aliments pendant quelques jours maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Mer 16 Avr - 15:28



C'est pas l'esprit qu'on s'amuse, c'est par le coeur qu'on ...


Je ne dis rien quand il me fait cette réflexion. Je le laisse prendre nos commandes et je paie. Saluant poliment l'homme qui nous a servi avant d'aller nous installer dans un endroit calme. Les plateaux se trouvent sur la table de pique nique en bois. Je m'assois une fois qu'il est installé. Je suis un peu étonnée de le voir aussi satisfait, je souris un peu. Je commence à manger calmement sans parler, trouvant qu'il n'est pas vraiment utile de parler pendant que nous mangeons. Je secoue un peu les épaules quand il me dit qu'il est bien où nous sommes, plutôt satisfaite aussi. Je sens son regard vers moi. Je bois mon café en silence, j'essuie ma bouche avec ma manche, pensant que j'ai tout enlevé. Je suis sur le point de manger à nouveau quand il me dit qu'il en reste encore un peu sur mes lèvres. Je prends une serviette en papier et j'enlève ce qu'il reste. -« Merci. ». C'est tout ce que je lui dis et je reprends où j'en étais. J'apprécie ce que je mange et j'aime me remplir l'estomac avec des choses que j'aime.



Mon regard est étonné quand il me pose cette question, je ne sais pas quoi répondre. Je m'arrête de manger parce que je n'ai plus vraiment faim maintenant. Je n'ai mangé que la moitié comme d'habitude. Je le fixe tout en déviant mon regard, apportant le gobelet à mes lèvres pour boire le café chaud. -« Je ne sais pas. Rien d'extraordinaire comme toujours. Une douche et après je rejoindrai mon lit. ». Je souris un peu, buvant mon café, balançant mes pieds dans le vide. Je repose mon gobelet et je regarde autour de nous. J'aime beaucoup le décor qui me plait grandement. Je soupire de satisfaction, avant de plonger mon regard dans le sien. « Il va bien. S'il ne m'appelle pas c'est qu'il va bien. ». C'était la vérité. Si je n'avais pas un coup de fil ou un sms je savais qu'il se portait bien, enfin il arrivait à sans sortir comme il le fait le plus souvent. -« Il n'est pas chez moi en ce moment. Et toi ? Tu vis avec quelqu'un ou pas ? ». Je m'intéresse à lui, je ne vois pas pourquoi je ne ferai pas attention à lui. Je suis sur le point d'agir quand il s'étouffe, mais je retiens mon geste, freinant cette main qui aurait voulu se poser sur son dos. Je soupire quand il se tourne à l'opposé d'où je suis. Je frotte son dos en douceur pour atténuer cette gêne et pour lui apporter mon soutien en quelque sorte. « Tu m'étonnes que c'est chaud Hyun'. C'est une boisson chaude. ». Quand il revient vers moi je laisse ma main sur ses épaules, le regardant avec un peu trop de douceur et d'inquiétude sans doute. Etrange comportement à mes yeux. Je viens de le surnommer « Hyun », sérieusement ? Mon regard est légèrement surpris de cette action. Je tente de ne pas trop y penser. Je prends sa boisson enlevant le couvercle et je souffle dessus tout en mélangeant avec une cuillère en plastique. Soufflant quelques minutes dessus pour que la chaleur soit moins accablante. Je voudrais le lui tendre, mais je me contente de le poser sur la table et de faire glisser le gobelet vers lui. - « Ça va mieux ? ». Je retirai ma main subitement parce que je suis bien trop tactile avec lui et qu'il n'aime pas ça. -« Désolé je n'aurai pas dû te toucher, mais je ... ». Je ne pouvais pas lui dire que je ne pouvais pas m'en empêcher, parce qu'avec lui agir ainsi ne me dérangeait pas, mais je dois vraiment le respecter pour ne pas lui imposer ce qu'il ne souhaite pas. Je réfléchis avec une grande concentration. Est-ce que je dois lui dire qu'il me plait ? Que je voudrais qu'on se fasse des sorties ensemble plus souvent ? -« C'était vraiment sympa ce soir d'être avec toi. J'ai pu te supporter comme tu as pu me supporter. ». Je veux boire le reste de mon café, mais je me rends compte qu'il est vide. Je vais devoir me lever pour ne pas faire de bêtises, car je trouve que j'en ai suffisamment faits pour ce soir. Je me lève tout en m'exprimant, sans le regarder vraiment, je tente d'agir sans rien laisser paraître. -« Je vais m'en chercher un autre, je reviens. ». Je cherche à fuir certainement comme tout à l'heure, mais pour une toute autre chose. Je glisse un peu sur le banc prêt à poser mes pieds sur le sol après avoir passé cette petite marche en pierre. J'attrape le gobelet vide qui va aller rejoindre la poubelle, je descends la petite marche. Hélas, je ne peux pas vraiment avancer, car un groupe de danseur et de chanteur commencent leur représentation, alors qu'il y a peu de monde à cette heure. -« C'est quoi ce délire ? Il faut que je passe. Vous ne pouvez pas vous pousser. Je dois vraiment passer. ». Je n'allais pas crier haut et fort que c'était une question de vie ou de mort, ça l'était en quelque sorte, mais le dire ça aurait vraiment été idiot. Je commence à être de nouveau agressive, prête à répliquer à nouveau parce qu'ils s'en moquent.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Seo Hyun Wu



■ messages : 369
■ à ulsan depuis : 11/08/2013
■ localisation : Traînant dans les rues sombres d'Ulsan.
■ occupation : Voler, faire chier les autres et dormir.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   Jeu 24 Avr - 15:50

Soon Hee n’avait donc rien prévu à faire une fois rentrée chez elle, douche et zou au lit. Ce qu’il allait faire également, quoique lui n’irait pas au lit, mais sûrement encore traîner un peu voir même faire un petit tour en boîte. Hyun Wu se souvenu du petit garçon de la dernière fois et demanda de ces nouvelles auprès de la demoiselle, il allait bien, comme on dit si souvent pas nouvelle bonne nouvelle. Elle lui demanda ensuite si lui vivait avec quelqu’un. « Oui, je vis avec quelqu’un, avec mon meilleur ami. » Une très bonne colocation, à défaut de ne pas pouvoir lui fournir un loyer, il faisait le ménage, achetait la nourriture quand il pouvait et préparait des bons petits plats, sans se vanter il avait des talents culinaires et Si Yoon pouvait le confirmer. Enfin il était content de ne pas vivre seul, bien qu’avant la solitude ne le dérangeait pas, au contraire il préférait être seule. Le fait d’avoir rencontré son hyung l’avait rendu plus sociable avec les gens et il avait fini par apprécier la compagnie d’autrui, enfin pas de tous bien sûr.

Hyun Wu faillit s’étouffer, prenant rapidement le café qui bien trop chaud lui brûla la langue et le palais. La demoiselle fit la remarque qu’il était normal pour une boisson chaude d’être chaude. Il la regarda alors qu’elle avait glissé sa main sur son épaule et répliqua à sa remarque. « Nan sans blague, une boisson chaude c’est chaud. » Elle prit sa boisson et souffla dessus afin de la refroidir un peu, il la laissa faire. Lorsqu’elle eut fini, il attrapa la boisson et tenta une nouvelle fois de boire une gorgée. « Encore un peu chaud, mais c’est supportable. » Sa main alors sur son épaule se retira, la coréenne s’excusa, il riva à nouveau son regard vers elle fronçant les sourcils. Elle s’excusait de l’avoir touché. C’est reparti pour une incompréhension totale, encore une fois il ne la comprenait pas. Pourquoi s’excusait-elle alors qu’il n’avait fait aucune remarque là-dessus. Il n’eut pas vraiment le temps de dire quoique ce soit que la demoiselle poursuit annonçant qu’elle s’était bien amuser aujourd’hui et qu’ils avaient pu se supporter. Elle se leva, elle allait chercher un autre café. « Ok. » dit-il tout simplement la laissant partir et le laisser seul pour un petit moment. Il sortit son portable et tout en buvant son café, il décida de jouer un peu sur son portable le temps qu’elle revienne.

Il attendit, les minutes filaient et il s’en rendit compte. Il quitta son jeu et regarda l’heure. « Il ne faut pas un quart d’heure pour aller chercher un café. » Il se leva, prenant son café qu’il jeta dans une poubelle sur le chemin et parti en direction du stand de tout à l’heure. Soon Hee ne s’y trouvait pas. « Elle est où bordel ?! » Il tourna légèrement cherchant aux alentours, mais toujours rien. Apparemment, elle s’était cassée, le laissant en plan comme ça. Il s’en rendit vite compte et cela ne lui plut pas, il prit son portable. « T’es sérieuse. Me laisser comme ça. » Il se mit à taper sur son écran tactile pour écrire un sms montrant qu’il n’avait pas apprécié le fait qu’elle se casse sans même lui dire et le laisser attendre comme un con. « Ouaaah, c’est la première fois que quelqu’un me laisse en plan comme ça. T’as intérêt à avoir une bonne raison pour m’avoir fait ça Soon Hee. » dit-il à lui-même, se fichant pas mal qu’on l’entende ou non. Il rangea son portable dans sa poche et prit le pas en direction de la sortie. Il n’avait plus qu’à rentrer à l’appart’ maintenant. En tout cas il espérait que la demoiselle lui réponde, sinon il allait se démerder pour trouver où elle niche et irait par lui-même demander des explications.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est par l'esprit qu'on s'amuse ; c'est par le cœur qu'on ne s'ennuie pas. |ft. Soon Hee|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau
» Esprit Démoniaque || MANQUE LE KIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: le grand parc :: le parc d'attraction-