AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand pari rime avec ennuis ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité




MessageSujet: Quand pari rime avec ennuis ...   Sam 15 Fév - 12:38

- Aller Kwang Ja ! Depuis que tu es une idole, tu es vraiment pas drôle !


Elle fit mine d'être indignée. Mais elle le savait, ses amis avaient raison. Elle ne pouvait pas accepter leur pari aussi facilement, les conséquences pourrait être graves. Sur le moment, cela serrait amusant mais quand elle rentrerait à la compagnie, Ki Hyun et Chin Hwa ne trouveraient pas drôle de la voir faire la une des magasines. Un scandale à cent wons, c'était peu. Pourtant, elle était tentée. L'adolescence c'est l'âge bête comme on dit.

- O.K., mais faut monter la mise parce que ça va pas être facile, je vous le dis.

Cent petit wons devenus deux cents wons, Kwang Ja était satisfaite. Elle alla dans la salle de bain avec son amie et entreprit un changement complet alors que les autres attendaient avec impatience dans le salon. Le changement serait désagréable pour la jeune fille, bien qu'elle aurait juste à changer de style vestimentaire radicalement, l'allure qu'elle aurait ne lui plairait pas. Elle dû se faire gronder plusieurs fois pour se laisser faire. Le miroir fasse à elle avait été caché pour éviter de lui donner envie de faire marche arrière. Elle aimait l'argent plus que tout mais pour subir ça, deux cents wons étaient trop peu. Elle n'avait pas pu éviter sa rencontre avec sa tenue et son bonnet qui étaient tous ce qui était le plus mignon et détestable pour Kwang Ja. Elle était devenue tout ce qu'elle détestait des jeunes fille coréennes. Si elle venait à se faire reconnaître par n'importe qui, plus jamais elle n'aurait de crédibilité. Et comme si le tout n'était pas suffisant, elle avait eu le droit d'être aspergée par une bombe colorant les cheveux. Elle avait envie de pleurer mais elle ne voulait pas paraître encore plus innocente et gamine qu'elle le semblait. Elle avait l'air d'une fille de quatorze ans.

Le groupe d'amis allèrent vite au magasin Hyundai avant que l'arc-en-ciel ambulant ne change d'avis.


- Tu sais, si tu veux jouer un jour dans un drama, tu auras un rôle totalement différent de toi. Dis-tu que tu es dans un film Hollywoodien et que tu joue le rôle de ... Cho Jung Ran, une collégienne maladroite.


Kwang Ja manqua d'hurler qu'elle n'était pas actrice et qu'elle ne le serait jamais mais se retint. Il était devant la boutique victime et elle devait faire les choses bien. Elle voulait leur prouver qu'elle n'avait pas du tout changer. Elle rentra dans la parfumerie sous le regard curieux de ses amis qui avaient pris soin de se cacher pendant qu'elle parcourait les rayons. Personne ne semblait avoir reconnu Kwang Ja et ne prêtèrent pas attention à Jung Ran. Elle chercha un parfum, le plus cher que le magasin possédait. Le choix de sa victime était dur, elle se trouvait tout de même dans un magasin de luxe. Au final, le dernier sorti semblait le mieux à ses yeux et la somme qu'il coûtait était affolante. Elle le prit et fit mine de le sentir avant de le lâcher maladroitement. Attirée par les bruit de verre qui casse, des vendeuses se précipitèrent vers Kwang Ja.


- Oh je ... je suis vraiment désolée, je ne voulais pas, vraiment ...


Les vendeuses en colère la grondèrent en lui demandant de payer. Kwang Ja qui, même avec son salaire pas maigre, ne pouvait pas et ne voulait pas payer, refusa catégoriquement. Les femmes commencèrent à s'énerver et appelèrent des agents de sécurités qui arrivèrent très vite. La jeune fille qui sentait les ennuis arriver, partit vite en courant. Les adolescents n'avaient pas prévus que cela de passe de cette manière et Kwang Ja venait de se faire prendre à son propre jeu. Et bien sûr, personne n'alla l'aider. Elle regarda derrière si elle était toujours suivit -ce qui était le cas- et percuta une personne se promenant dans les galeries. Elle leva les yeux pour s'excuser brièvement quand elle croisa le regard surpris qu'on lui ait foncé dedans de Kil Han. Elle oublia qu'elle n'était plus Kwang Ja mais Jung Ran et se cacha derrière son dos, le laissant face aux agents. Elle sortit sa tête de derrière lui pour lui expliquer.

- Appa ! Ces monsieurs me suivent depuis tout à l'heure ! J'ai cassé leur parfum qui sens pas bon et ils veulent pas comprendre qu'on est trop pauvre pour pouvoir payer parce que maman et partie avec tout pour ce monsieur plus beau que toi.


L'histoire de Kwang Ja tenait la route, mais étant aux yeux de Kil Han une parfaite inconnue, ce qu'elle faisait était déplacé et elle craignait qu'il ne l'aide pas, alors il lui fit passer un message discret.

- Dit-le lui toi, que tu n'as même pas pu m'acheter le dernier album de la sublime Lee Kwang Ja tellement on est pauvre !


Kwang Ja trouvait la situation amusante finalement, car même si elle avait l'impression qu'il était parfois son père, c'était impossible à cause de leur différence d'âge. Mais elle aimait bien son histoire du pauvre papa célibataire avec à sa charge une adolescente pas très gentille lui rappelant une douloureuse séparation. Il était pourtant réellement un papa célibataire, et elle lui faisait régulièrement des avants goûts de lorsque son enfants sera adolescent. Même si à ce stage on ne peut pas faire pire qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Quand pari rime avec ennuis ...   Sam 15 Fév - 18:38

Kwang Ja & Kil Han.
Quand pari rime avec ennuis ...

   

   
Être papa célibataire ça veut dire, tout gérer soi-même. Les courses, le ménage et j’en passe. Voilà pourquoi je suis de sorti en ville cette après-midi. Ce matin j’étais de service, mais là je suis libre. Je ne travaille plus depuis midi et pourtant Jin Woo est toujours chez la nourrice. J’ai été faire les courses pour remplir le frigo, qui en avait bien besoin. Je dois aussi passer à l’animalerie pour les trois bêtes à poils de la maison, puis chez le vétérinaire car avoir des animaux c’est en prendre soin, veillez ce qu’ils n’aient pas de puces en fait partie. Enfin, je passe acheter de quoi pour bébé. J’ai des sacs pleins le coffres. Avant de rentrer, je décide de faire un tour au grand magasin Hyundai. Hier c’était la St Valentin et je n’ai même pas assuré avec Cho Hee. J’étais de service toute la soirée … On est ensemble depuis le vingt-cinq décembre, soit pas très longtemps, mais tout de même. Je ne voulais pas oublier la St Valentin. En fait, je ne l’ai pas vraiment oublié, je n’ai juste pas eu l’occasion de passer cette soirée avec celle que j’aime. Après tout … Cette fête est juste commerciale, je peux très bien couvrir Cho Hee de cadeaux tous les autres jours de l’année, pas uniquement attendre le quatorze février de chaque année. Bref … Je compte tout de même me rattraper. Je vais acheter un petit quelque chose pour faire plaisir à Cho Hee. Dans dix jours, ça fait deux moi qu’on est ensemble … Et puis c’est aussi parce qu’elle supporte tous les jours où l’on ne peut pas se voir pendant longtemps à cause de mon travail de chirurgien qui me prend tout mon temps. Jin Woo aussi occupe énormément mes journées …

Bref ! Pour changer je ne veux pas lui prendre encore des vêtements ou des chaussures, j’ai déjà fait cela pour Noël. Je pensais à un parfum ou … Un bijou. Je ne sais pas je verrai. Je me promène tranquillement dans les galeries, tout en réfléchissant à ce qui pourrait faire plaisir à Cho Hee. Finalement j’opte pour un bijou et lorsque je quitte la bijouterie, quelqu’un me rentre dedans et se cache derrière moi. Elle vient de m’appeler « appa » ? Est-ce que je la connais ? Ce qu’elle me dit me fait tiquer, mais cette voix je la reconnaîtrais entre mille. Qu’est-ce que Kwang Ja fait habillé comme ça et qu’est-ce qu’elle a fait comme connerie ? Enfin ça, je le sais … Elle vient de me le dire. Ce qu’elle ajoute me confirme l’identité de cette brunette aux mèches roses. Y’a qu’elle pour s’attirer des ennuis pareils. Je soupire. Mentir arrangera les choses peut-être ? Certainement pas. Les deux hommes qui poursuivaient Kwang Ja arrivent à notre hauteur. Comment je suis censé partager le mensonge de ma dongsaeng, vu comment je suis habillé, j’ai pas vraiment une tête à vivre dans la pauvreté et j’ai un petit sac Chanel qui contient le cadeau de Cho Hee. C’est sûr … Je suis le plus pauvre des hommes de cette ville. Sans être le plus riche non plus, je m’en sors. Kwang Ja reste derrière moi et je me retrouve à discuter avec les deux hommes qui me demande si je la connais et d’autres blabla. Pour éviter plus de problème à ma dongsaeng je fais un chèque à l’ordre du magasin et avec la somme que valait ce parfum. Je m’excuse encore une fois à la place de celle que je viens de faire passer pour ma petite sœur, parce que bon … On a même pas dix ans d’écarts … Puis ils repartent. Elle a de la chance que je gagne bien ma vie en tant que chirurgien ! Je ne demande pas à ce qu'elle me rembourse, mais en tout cas elle me redevra ça !

- Kwang Ja … Je peux avoir quelques explications ? C’est quoi ces histoires ? J’aimerais bien croire que tu ne l’as pas fait exprès, mais vu ton chic pour t’attirer des problèmes … Cela ne m’étonnerait pas qu’il y ai une autre explication …

Je la regarde en fronçant les sourcils. Est-ce que je compte lui faire la morale ? Un peu, oui … Elle m’appelle « appa », elle devra en payer les conséquences maintenant …

- C’est quoi cet accoutrement ? Sérieusement Kwang Ja … Quand est-ce que tu seras un peu responsable ? C'est quoi cette manie de toujours t'attirer des problèmes ? Tu ne peux pas rester calme, juste une fois ? J'ai déjà assez de chose à me soucier, je ne tiens pas à te rajouter à ma liste, alors montre moi que je n'ai pas sans cesse besoin d'être inquiet pour toi, juste ... Une fois.

Je ne suis pas en colère, juste un peu agacé qu’elle prenne autant de risque à chaque fois, je ne serais pas toujours là pour la sortir d’un mauvais pas.

Spoiler:
 
   
   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Quand pari rime avec ennuis ...   Dim 16 Fév - 11:13

Kwang Ja ouvrit les yeux aussi grand qu'elle le pu quand elle vit Kil Han signer le chèque. Elle avait prit soin de choisir le parfum le plus cher de la boutique la plus luxueuse et son compte en banque contenait ce prix ! Dans sa petite tête, elle se préparait déjà à aller pleurer une augmentation. Mais elle aurait pu être la personne la plus riche d'Ulsan, jamais elle aurait payé ce foutu parfum. Kwang Ja ne prit pas la peine de s'excuser, il le fit très bien à sa place et puis ... elle n'était pas désolée du tout. Elle eut juste l'air d'une imbécile, Kil Han ne semblant pas vouloir se faire passer pour son père, préférant le rôle de grand frère. Elle avait pourtant souvent l'impression d'avoir un appa devant elle. Un appa plus sévère que celui qu'elle avait eu, parce que le sien lui avait toujours laissé faire tout ce qu'elle voulait, et cela se sentait maintenant qu'elle était devenue autonome, livrée à elle-même. En même temps, Kil Han n'avait pas vraiment le choix, elle faisait tellement de bêtises et il était le seul en mesure de la réprimander, bien que cela n'ait pas beaucoup d'effet.

- Tu es vraiment blessant. Directement les grands mots ... Bien sûr que non c'est pas ma faute ... Bon ! D'accord, c'était intentionnel ! Mais j'ai pas fait ça sans raison, en échange de deux cents wons, c'est une bonne affaire.


Elle regarda autours d'elle. Elle savait ne pas être la seule Kwang Ja du monde mais préférait ne prendre aucun risque. Si on la reconnaissait habillé de cette façon, elle irait s’exiler le plus loin possible du continent asiatique. Elle sentait venir la morale qu'allait lui faire Kil Han. Qu'elle est irresponsable à cet âge là, qu'il ne serait pas toujours là, qu'elle le fatiguait, enfin tous ce qu'un parent dirait. Et elle était tombée juste.


- Tu veux mourir ?! Arrête de crier comme ça et de dire tout le temps mon prénom, si je suis habillée comme une gamine de manga et que j'ai les cheveux en crinière de petit poney c'est pour pas être reconnue. On me demande d'être responsable au quotidien O.K. ? Pour une fois que je peux faire les choses pas dans les règles ... Heu ... laisses tomber ma dernière phrase.


Kwang Ja était réputée pour ne rien faire dans les règles alors ça paraissait pas vraiment crédible. Chaque jour on lui demandait d'être plus adulte, responsable et mature. Sauf qu'elle était encore qu'une adolescente à qu'à cet âge-là on pense seulement à s'amuser. C'était souvent de manière débile mais elle faisait avec ce qu'elle avait, et puis on ne devait pas oublier qu'elle était de moins en moins libre de faire tout ce qu'elle voulait ... Et elle était aussi de moins en moins libre tout court. Elle aurait pu exprimer tout ça à Kil Han, après tout, si il était là pour la disputer, il serait là pour l'écouter aussi. Mais elle aimait pas se confier, elle se sentait faible de mettre ses sentiments et sensations à nu.

- Dit-toi que je suis un excellent entraînement. Peut-être que Jin Woo sera pire que moi, tu en sais rien.


Kwang Ja lui prit les mains et l’emmena sur un banc. Elle aimait pas se faire disputer, personne ne l'avait jamais grondé et elle détestait quand Kil Han le faisait. Elle n'aimait pas le voir pas content et ce qui arrivait toujours quand elle faisait des bêtises, ce qui était régulier. Alors comme toujours, elle changeait de sujet.

- Oppa ... Ne soit pas fâché ... C'est pas grave tu sais si tu peux facilement te faire passer pour mon appa. Je sais pas ce que je ferais sans toi !


Elle lui fit un câlin avant de se redresser, les yeux grands ouverts.

- Je serais en prison depuis longtemps ou en maison de redressement.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Quand pari rime avec ennuis ...   Lun 17 Fév - 18:32

Kwang Ja & Kil Han.
Quand pari rime avec ennuis ...

 

 
Kwang Ja n’arrêtera jamais de m’en faire voir de toutes les couleurs. C’est bien celle que je vois comme une petite sœur qui vient de me rentrer dedans, même si elle est bien étrangement habillé et que ses cheveux ont pris une teinte arc-en-ciel. Oui, je signe un chèque pour payer les dégâts, heureusement pour moi chirurgiens est un métier qui rapporte, surtout à mon grade. Bref ! C’était surtout pour éviter des ennuis en plus à ma tornade ambulante de soi-disante petite sœur. Je m’excuse aussi encore une fois à la place de Kwang Ja et les hommes retournent au magasin sans en demander plus. Ils me préviennent juste qu’elle n’a pas intérêt à recommencer. Oh oui, ça je vais y veiller personnellement ! Il est temps qu’elle se prenne en main ! Je lui fais un peu, bon ok beaucoup la morale, mais elle l’a cherché ! Si elle se calmait et qu’elle arrêtait d’être un aimant à ennui. Je la réprimande à chaque fois, elle m’écoute d’une oreille, limite elle m’ignore ! Je vais avoir des cheveux blancs avant l’heure à cause d’elle ! Je lève les yeux au ciel. Une bonne affaire ? Elle se paie ma tête ? Je ne prends même pas la peine de répondre, ça doit se voir sur mon visage qu’elle m’épuise de toute façon …

- C’est moi qui veux mourir ? Arrêtes d’attirer l’attention sur toi et on ne te reconnaîtra pas ! Et franchement aller casser volontairement, le parfum d’une boutique de luxe, ce n’est pas ce que j’appelle passé inaperçu.

Je soupire, complètement dépassé.

- Oui, en effet je vais oublier. Kwang Ja et règles, sont deux choses que je n’associerai jamais dans une même phrase !

Kwang Ja est une vraie tornade à elle toute seule. Je faisais tranquillement les courses et je faisais les boutiques pour trouver un cadeau de Saint Valentin, que je fêterai je ne sais pas quand, à Cho Hee, quand elle m’a foncé dedans pour alléger mon compte en banque de quelques Wons … Je l’adore, mais là s’en est trop ! Un excellent entrainement ? Oh non, pitié que Jin Woo soit un petit ange, même pendant son adolescence … Oui, bon je rêve, un adolescent c’est toujours difficile à vivre à un moment ou un autre, mais j’espère qu’il ne sera pas aussi compliqué et hyperactif, irresponsable et j’en passe, que Kwang Ja. Elle me prend la main et m’attire sur un banc.

- Justement ! Un jour viendra où tu devras faire sans moi, je ne serai pas toujours là pour te tirer d’affaire ! Le jour où je ne serai pas là pour te donner un coup de main, qu’est-ce que tu feras ? Kwang Ja … S’il te plait, apprends à te prendre en main.

Je suis en colère, je ne le nie pas, mais … Je pense à son bien, je veux qu’elle ouvre les yeux.

- S’amuser c’est bien, j’étais pareil, mais … Je pense à ton bien. Amuses-toi, mais n’en fais pas trop, un jour tu le regretteras.

C’est cliché ce que je dis, mais c’est vrai ! Quand j’étais jeune je sortais beaucoup, je jonglais entre mes études de médecine et les soirées. Puis je me suis assagie avec le temps, en fait c’est surtout le fait que Min Hee tombe enceinte et que Jin Woo vienne au monde qui m’a calmé … Je ne souhaite pas à Kwang Ja qu’elle ait un bébé maintenant pour qu’elle se responsabilise, mais je veux qu’elle comprenne que je ne fais pas cela juste pour l’embêter. Je pose le paquet qui m’encombre les mains, sur mes genoux.

- Oh je te jure que le jour où j’ai besoin de venir te chercher en prison, tu vas m’entendre ! Tu n’as pas intérêt à ce que ça t’arrive un jour, crois-moi !

Je soupire encore une fois et j’ébouriffe les cheveux de Kwang Ja.

- Je t’adore et tu le sais, même si tu m’en fais voir de toutes les couleurs, juste … Je ne serai pas toujours derrière toi ou pour te sortir des mauvais moments, d’accord ? Pour le moment je joue les ange-gardiens, appa, oppa, tout ce que tu voudras … Mais je ne peux pas te surveiller H24, aujourd’hui encore tu as juste eu de la chance que je sois dans le coin.

   
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Quand pari rime avec ennuis ...   Mar 4 Mar - 10:46

Les hommes avaient demandé à Kil Han de faire attention à Kwang Ja. S'ils pensaient que quelqu'un pouvait l'empêcher de faire des bêtises, ils se trompaient grandement. Rien ni personne avait réussit à maintenir la jeune fille tranquille, et ils avaient pourtant tout essayer, même son grand frère. Enfin, son grand frère de sang. Là, son appa-oppa lui faisait surtout la morale. Elle avait fini par s'y habituer, ce n'était pas la première fois. Elle trouvait fou que même à des kilomètres de ses parents quelqu'un parvenait à prendre leur place. Bon, cela avait des avantages. Comme là. Parce que le prix, elle n'aurait jamais pu le payer. Ou alors elle l'aurait fait et n'aurait pas mangé pendant plusieurs mois. Kwang Ja qui aimait l'argent par dessus tout se demandait si elle allait pas se convertir dans la médecine finalement. Pauvre Kil Han, devoir s'occuper d'elle était une lourde tâche. Les parents de la jeune fille devraient lui être reconnaissant, limite lui verser un salaire.

Kwang Ja médita sur la phrase de Kil Han. Arrêtes d’attirer l’attention sur toi et on ne te reconnaîtra pas ! Et franchement aller casser volontairement, le parfum d’une boutique de luxe, ce n’est pas ce que j’appelle passé inaperçu. En effet, c'était pas bête. Elle était puérile, stupide et irresponsable. Oui, elle venait de le dire. Mais dans sa tête et elle ne l'avouera jamais à voix haute. Kwang Ja dire qu'elle avait tord ? C'était comme Kwang Ja et règle dans une même phrase, c'était simplement impossible. Il fallait qu'il le comprenne dès maintenant : les adolescents font des choses stupides et pleurent pour un rien. Elle ne risquerait pas à fondre en larmes devant lui, elle savait que ça ne l'empêcherait pas de recommencer. Sinon elle serait pas encore confrontée aux problèmes et serait dans sa chambre en train de réviser ou dans la salle d'entraînement ... en train de réviser aussi.

- Penses aux deux cents wons, deux cents wons !


Kwang Ja l'avait dit, sans lui elle serait en prison ou en maison de redressement. Enfin, elle aimerait bien voir qui serait capable de la redresser. En prison, elle ferait moins la fière. Mais dans ces cas là, c'est pas à Kil Han qu'elle aurait à faire mais à ses parents. Si elle écoute encore moins sa mère que lui, elle n'aimait pas lui faire face. En général, la maison refaisait la scène de Hiroshima. C'est pour ça que si un jour elle avait des problèmes qui nécessitait l'intervention de ses parents, elle songeait à donner le numéro de téléphone de Kil Han. Pour le moment elle avait pas de grosses bêtises encore en vue, elle lui laissait du répit. Kwang Ja pouvait être sérieuse parfois. Parfois. Seulement avec les étrangers en fait. Quand on la connaissait bien, elle était assez puérile et immature. Mais c'était vrai qu'il ne serait pas toujours là pour elle. Un jour viendra elle sera assez adulte. Mais pas pour le moment.

- Je serais adulte et mature quand tu seras plus là. Pour le moment tu es là et j'en profite. Je te dis, je suis un entraînement. Et dis-toi que Jin Woo peut pas être pire que moi donc tu auras déjà eu le plus dur. Mais si je me trompe ... Non, il peut pas être pire. Sauf s'il cambriole une banque. Tues quelqu'un. Deviens yakuza. Je continues ?


Kwang Ja n'avait rien fait de ce qu'elle avait dit dans sa liste. Elle voyait pas pourquoi alors il était si en colère. C'est vrai, elle aurait pu voler le parfum. Et comme n'importe quel adolescent fasse à un adulte qui évoque ne serais-ce qu'un peu son passer, elle lève les yeux au ciel. Elle le voyait mal faire la fête ou des trucs de ce genre pour s'amuser. Elle préférais regretter d'avoir fait des erreurs plutôt que de regretter de ne pas l'avoir fait.

- Toi ? Bae Kil Han a été jeune et s'est amusé dans sa vie ? Tu n'étais pas un de ces intellos qui pensaient qu'aux études ? Franchement, tu faisais quoi ? A ton époque, y'avait ... quoi ? La télé n'était pas en noir et blanc ?


Et comme n'importe quel adolescent, faire passer les adultes pour des vieux lui arrivait souvent. Kil Han était loin d'être aussi âgé mais elle aimait taquiner tout le monde sur leur âge, parce qu'elle est toujours la plus jeune partout et avec quiconque elle est.


Après la menace de Kil Han, elle raya dans sa tête les grosses bêtises de sa liste. Ne pas prendre de risques si elle voulait rester en vie, c'était noté.

- Ah oui ? Tu m'adores ? J'étais pas au courant. Moi aussi je t'adore, même si tu me cries. Je veux bien être sage dix minutes, après faudra m'occuper pour pas que je trouve de nouvelles bêtises à faire. Mais tu sais, même je n'étais pas tombée sur toi, je leur aurais dit de t'appeler pour réglé cette affaire. Je suis pas folle hein.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Quand pari rime avec ennuis ...   Dim 9 Mar - 17:07

Kwang Ja & Kil Han.
Quand pari rime avec ennuis ...

 

 
Elle m’en fait toujours voir de toutes les couleurs … Franchement j’adore Kwang Ja , elle est comme une petite sœur, mais elle enchaîne souvent bêtise sur bêtise. Aujourd’hui elle a été imaginative. Elle a cassé le parfum le plus cher de cette parfumerie. Heureusement que je suis passé dans le coin, pour lui sauver la mise. Je soupire. Je ne serais pas toujours là pour veiller sur elle ! Je fais attention à Kwang Ja chaque fois que j’en ai l’occasion, pas besoin que ces agents de sécurité me le rappellent. Il se prenne pour qui … Je me retrouve assis sur un banc aux côtés de Kwang Ja et je ne peux pas m’empêcher de lui faire la morale. Il faut qu’elle comprenne et qu’elle grandisse. Je ne connais pas les parents de Kwang Ja, je ne les ai jamais rencontrés. Pourtant ça ne m’empêche pas d’en quelque sorte prendre leur place. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai pris soin ou aidé ma dongsaeng. Après je le fais parce que j’en ai envie. Il est difficile de me faire-faire quelque chose que je fais à contre cœur. Je me suis attaché à Kwang Ja, voilà pourquoi j’agis comme un grand frère ou un père avec elle maintenant.

Elle me dit vouloir passer inaperçu … Elle me fait rire. C’est comme ça que Kwang Ja veut passer inaperçu ? En se faisant remarquer et en étant toujours plus inventive pour faire une bêtise ? Après que j’ai prononcé cette phrase, elle semble réfléchir. Oui, c’est une bonne idée, qu’elle médite sur ce que je viens de dire ! Si ça peut lui inculquer un tant soit peu de bon sens. Je soupire à nouveau.

- Les deux cents wons j’avais oublié, soufflais-je ironiquement.

Je me tourne vers et j’ajoute.

- Tu crois que c’est une raison suffisante pour justifier ce que tu as fait ? Deux cents wons suffisent pour mettre ta carrière en danger ? Tu penses être inaperçu, mais imagine qu’un jour quelqu’un te reconnaisse ?

Kwang Ja a de la chance. Une chance que beaucoup ne pourront jamais saisir ou apprécier. Tout ce qu’elle fait, c’est se déguiser en espérant duper tout le monde, mais on finit toujours par tomber sur plus fort ou plus malin que soit. Elle devrait faire attention plutôt que de jouer avec le feu. En ce qui me concerne jamais je ne ferai quelque chose qui peut dégrader ma carrière de chirurgien. Après j’imagine que je suis plus mature et réfléchit que notre petite Kwang Ja l’adolescente rebelle.

Elle me fait sourire en disant qu’elle sera mature et adulte quand je ne serai plus là. S’il ne s’agit que de cela je peux arrêter de prendre soin d’elle comme je le fais et elle n’aura pas d’autre choix que mûrir. Sauf que bien sûr je ne le ferai pas. Je tiens bien trop à Kwang Ja pour la laisser tomber du jour au lendemain, j’ai pris goût à m’occuper d’elle comme un papa aussi. Puis je me ferai bien trop de souci pour elle, sachant pertinemment qu’elle aime beaucoup se mettre dans des situations pas possibles.

- Eh ! Ne porte pas malheur, je ferai en sorte qu’il ne soit pas plus difficile que toi ! & il a, à peine deux ans j’ai encore un peu de temps avant qu’il ait ton âge.

Je ne dis pas que les parents de Kwang Ja l’ont mal éduqué, pas du tout ! Après tout à son âge tous les ados sont plus ou moins compliqué, chacun à leur façon et chacun à leur degré. Jin Woo fera aussi sa crise d’adolescence à sa manière. Je ne préfère pas trop précipité les choses, car pendant que Jin Woo grandit, moi je vieillis. Dans quatre ans j’ai déjà trente ans, quand même. Je n’ai pas peur de vieillir mais bon si je pouvais rester à mes vingt-six ans et Jin Woo a ses un an et demi, je ne dirai pas non. Je lui confie ensuite que moi aussi j’ai été jeune et que je m’amusais beaucoup durant mes années d’étudiant. Sa réponse me fait rire et je fais mine d’être vexé.

- Hey ! Je ne suis pas si vieux, je n’ai même pas l’âge d’être ton père ! râlant gentiment. Et non je n’étais pas vraiment intello, j’étais même plutôt le contraire. Puis je te signale que j’avais ton âge y’a moins de dix ans alors, alors arrêtes donc de te moquer !

Je sais que Kwang Ja me taquine et je rentre dans son jeu car ça m’amuse. Je lui dis de suite après que je l’adore. Je le pense aussi. C’est ma petite dongsaeng, elle m’en fait voir de toutes les couleurs mais je me suis attachée. Elle me fait souvent bien rire. Elle leurs aurait dit de m’appeler car elle sait très bien que je ne la laisserai pas tomber et que je ne l’engueule jamais vraiment. Enfin pas vraiment … Je la gonfle avec mes leçons de morales, mais c’est pour son bien !

- T’occuper ? Tu veux faire quoi ? Maintenant qu’on est là autant en profiter pour faire quelque chose ensemble, non ?

On a pas toujours l’occasion de passer du temps ensemble, car je travail et je dois m’occuper de mon films, puis maintenant que je suis en couple, je dois porter beaucoup d’attention à Cho Hee, ce qui est normal. J’espère qu’elle aimera mon cadeau au moins …
   
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Quand pari rime avec ennuis ...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand pari rime avec ennuis ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» Quand "Tingapour" rime avec "nid de blurps"... [PV Lya, Nybelus, Shinzô, Keylo et Kirya'tylanhem]
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
» Quand on joue avec le feu, on se brûle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: Hors-Jeu :: topics archivés-