AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 In thought / Feat : Lee Tae Hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Song Hyuk Jin



■ messages : 92
■ à ulsan depuis : 18/01/2014


MessageSujet: In thought / Feat : Lee Tae Hyun   Mar 4 Fév - 18:50



In thought

Lee Tae Hyun



Le réveil ce matin fût difficile après autant de nuit à travailler jusqu’au levé du soleil j’avais l’impression d’être déphasé avec le temps. Mon corps me semblait lourd alors que je me posais au pieds de mon lit pour ensuite partir dans la salle de bain me préparer… me préparer à quoi puisque je ne travaillais pas ? Cette question me trotta dans la tête une bonne heure si pas deux, le temps de prendre un petit déjeuner et de bien m’apprêter.
Finalement je pris la route vers le parc, cet endroit que j’avais l’habitude de visité anciennement, étant plus petit j’y jouais souvent seul ou avec mes sœurs avant il y avait quelques jeux en plus situé au plein milieu un banc, un une balançoire, un toboggan et plein d’autres jeux d’enfants qui aujourd’hui n’étaient plus là … enfin plus tous là …  

Mes mains dans mes poches je m’avance contrant la brise d’air frais qui traverse mon corps de bout en bout, je m’arrête auprès de cet arbre me rappelant les quelques moments heureux de mon enfance, il n’y avait qu’auprès de celui ci que nous tournions pendant des heures, ma main se tend pour effleurer l’écorce de ma peau, c’est bizarre je suis seul mais j’ai comme l’intuition qu’on m’observe pourtant mon visage se porte de droite à gauche ne repérant personne, je devais surement rêver…

Je m’avance poursuivant mon parcourt pour m’attarder sur un banc, l’air pensif et la mine triste je pense à cette histoire mais surtout à moi qui ne suis pas heureux au final au milieu de tout ça j’ai l’impression de me mettre de côté même si je ne souhaite blesser personne.. Fixant au loin la pleine de jeu déserte … un semblant de larme vient caresser ma peau pour glisser le long de ma joue, me fessant abaisser la tête pour essuyer par fierté cette larme qui était de trop pour un homme.

Mes yeux se ferment un instant et quelques images me reviennent des moments que j’ai passés ses dernières semaines entre La jolie fille que j’avais rencontré et pour qui j’éprouve bien plus que de la sympathie et Taek qui fait littéralement battre mon cœur … j’étais simplement perdu entre mon choix celui de la morale ou celui de mon cœur en sachant qu’un des deux serait blessé ?! Je rouvre mes yeux car les images que je me repasse en boucle me font mal au cœur.. Tellement mal que je décide de reprendre ma route  et cette sensation étrange ne me quittait pas… Au loin j’aperçois quelqu’un mais bien trop furtivement que pour pouvoir l’accuser d’un quelconque voyeurisme.

Tracasser par ce qui m’attends.. Mon futur…  Je marche et marche encore pour oublier jusqu’à faire le tour du parc. A un moment j’avance en connaissant la route je décide de remonter ma main vers ma nuque pour me masser toniquement celle-ci, mes yeux  se ferment  pourtant que quelques secondes mais je me sens partir vers l’arrière, immédiatement j’ouvre les yeux sous le coup de la surprise, mes mains relâchent leurs prise afin de pouvoir me réceptionné sur le sol mais je sens cette main me soutenir m’évitant ainsi la chute par ce très bon reflexe.  

Mes yeux remontent sur cette personne, non je n’étais pas énervé  comme dans tous lieu public j’aurais du regarder devant moi seulement le parc me paraissait étrangement calme mais tellement tentant pour se laisser allé à un moment de détente.


Cette main tendue appartenait à un jeune homme, brunet assez frêle. Il me disait quelque chose vaguement je pensais l’avoir aperçu tout à l’heure mais aucune idée de qui il était.

« M..Merci, j’aurais du regarder devant moi »

En y réfléchissant aucune raison d’être agressif ou même rancunier avec cet inconnu, je me confondais juste en excuses.  Intrigués par cette personne je lui pose une question tout à fait idiote

"Est ce qu'on se connait? J'ai l'impression qu'on c'est déjà croisés"

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lee Tae Hyun



■ messages : 223
■ à ulsan depuis : 24/01/2014
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Prendre les gens en photos
■ humeur : Rêveur

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: In thought / Feat : Lee Tae Hyun   Mer 5 Fév - 19:13

Tourner en rond sans savoir quoi faire ! Cette sensation de ne pas pouvoir rester en place, de faire les cents pas, et quand vous pensez avoir trouver une occupation, comme faire la vaisselle, vous vous rendez compte que c’est déjà fait, et vous êtes repartit pour tourner en rond dans votre appartement. C’est ce qui m’arrive en ce moment et je commence à m’agacer, j’ai besoin de bouger, de sortir et de prendre l’air. Je suis levé depuis à peine 2 heures que je n’ai pas d’occupation… Mes photos sont dans la chambre noir en train de se faire, et je n’ai aucun rendez vous de prévu pour ma journée. Enfin si on peut appeler ça ‘journée’ en sachant l’heure bien avancé qu’il était. Je m’étais attelé à prendre un douche, enfilant au passage les premiers vêtements qui me venait sous la main, et j’avais entreprit de me faire mon premier repas de la journée que j’avais essayer de faire équilibré, bien que c’était, avec moi, vain. J’avais finit par manger et avait fait la vaisselle puis fait un peu de rangement, chose que j’avais faite quelques jours auparavant. Et maintenant, me voilà à tourner en rond chez moi, n’ayant qu’une envie, fuir mon propre appartement. Mais au fait, qu’est ce qui me retient ? Je me redresse vivement et sans attendre une seconde, j’attrape un appareil photo, mon pull et mes clefs. En quelques minutes, je suis dans ma voiture qui roule à une allure correcte dans les rue de Ulsan. Je ne sais pas trop où je vais à vrai dire et je laisse mon instinct me guider. Mais au fond de moi je crois que je connais déjà la destination, le parc. C’est l’endroit où généralement je vais pour passer le temps et espérer prendre quelques photos qui seront le plaisir de la journée. Je finis très vite par arriver au lieu dit, je me gare dès qu’une place se présente et remonte le long des rues pour arriver à l’une des très nombreuses entrées du parc. Je m’y aventure sans me faire prier et comme à me balader. Je finis par remonter mon écharpe et regrette subitement d’être partit dans la précipitation et de ne pas avoir pensé à prendre un manteau plus chaud, après tout, on est pas en plein été… Je soupire de ma propre stupidité et continu à marcher. J’arrive près du lac et m’arrête à un endroit que je trouve agréable. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai put m’installer ici, surtout l’été, à profité de l’ombre des arbres et la fraîcheur de lac à proximité. Très pratique en temps de canicule et aussi endroit à faire de magnifique photo. Je soulève mon numérique et l’approche de mon œil, mais très vite je trouve obstacle à ce que mon iris regard dans l’objectif, mes lunettes… Je soupire de nouveau et me rend compte qu’encore une fois, je suis parti tellement vite que j’ai oublier de mettre mes lentilles. Embêtant pour un photographe non ? Et j’aurai beau retirer mes lunettes qui me gêne, je ne verrai absolument rien sans elle. Foutu maladie, moi je vous le dis…

Et voilà, je déprime car ma journée va être gâché par ma propre bêtise et cette tête en l’air que je suis. Je traîne des pieds et fait demi tour pour me diriger d’un pas lent et lasse, vers la sortie du parc. Avec mes pieds, je viens pousser les feuilles qui me gêne sur mon chemin et les fait voler autour de moi, faisant la mou tel un enfant qui boude. Je soupire de nouveau pour accentuer ce mécontentement mais très vite mon regard est attirer par une silhouette qui bouge non loin de moi. Je fixe cette ombre du regard et fronce les sourcils, intrigué, alors que cette personne s’approche d’un banc. Je me déplace alors, m’éloignant de mon chemin d’origine et me cale à côté d’un gros arbre sur lequel je m’appuie. La personne, ou plutôt cette homme, car il n’a pas l’air d’avoir de poitrine, continu son chemin vers le banc avant de s’y asseoir, l’esprit ailleurs, les yeux dans le vide. Je le fixe et c’est alors que quelque chose m’intrigue et l’interpelle en même temps. Ce n’est pas la première fois que je ressens ce genre de sensation à vrai dire, c’est comme… Un don ? Oui on pourrait le qualifié ainsi, je sens que la personne est dans son monde et que, dans ce moment que l’on pourrait dire d’intime, ils montrent plus facilement ce qui se passe, comme une aura. Je lève mon appareil photo mais je me rappelle très vite que mes lunettes me gène. Tant pis, je les enlève et un peu à l’aveuglette car ma vision se devient flou, je cadre et après quelques instants sans rien faire, un déclique retentit, avertissant que la photo venait d’être faite. C’est à ce moment que la silhouette flou que je perçoit dans l’appareil se redresse et se tourne vers moi. Par instinct je me tend et pivote d’un coup ou coller mon dos contre l’arbre et être hors de porté. Mais au fait, pourquoi je réagis ainsi ? Je lève les yeux au ciel et soupire doucement. Mon dos se relâche enfin et se laisse glisser le long du tronc d’arbre. Dans la précipitation, mes lunettes que j’avais mit en attendant sur ma tête on glisser sur le bout de mon nez, j’en profite donc pour les remettre en place et retrouver ma vision. Après de longues minutes où je retiens ma respiration, je finis par tourner la tête et jeter un coup d’œil au banc. Plus personne ! Je regard autour de moi et me rend compte que le lieu est vide. Je sors de ma cachette et m’avance vers le banc qui semble à présent m’intrigué. Je m’assoies à cette même place, pose mon dos contre le dossier et fixe devant moi. Qu’est ce qu’il regardait ? Etait-il perdu dans ces pensées ? Etait-il triste ?

Je reste ainsi un moment, combien de temps ? Je ne serai le déterminé car je suis à nouveau dans mes pensées, et je ne vois pas le temps passé. C’est un bruit non loin qui me fait revenir sur terre et je tourne de nouveau la tête pour regarder le nouveau venu qui n’est autre que mon inconnu. Je me lève, mais il ne semble même pas me remarquer et continu son chemin. Je le suis du regard pour le voir enfin s’arrêter et glisser une de ces mains dans son cou. Va-t-il bien ? Pas le temps de me poser plus de question que je le vois vaciller en arrière. Pas le temps de peser le pour et le contre, je me précipite et arrivé à sa hauteur, je l’attrape par le haut du bras et je ramène vers haut, plaçant mon autre main dans son dos pour accompagné mon mouvement. Le voilà sur pied, ou tout du moins pour le moment… Il finit par ouvrir les yeux et me fixe un moment, avant de prendre la parole.

« M..Merci, j’aurais du regarder devant moi »

« Pas de quoi mais… Vous allez bien ? Et me dites pas oui car vous en avez pas l’air… »

Et sinon Tae Hyun, si tu le laissais tranquille ? Mais ma main le tient toujours, même un peu trop fermement, mais l’idée de le revoir basculer me tracasse un peu. J’aimerai pas le retrouvé le crâne explosé par terre non ? Non j’exagère pas…

« Est ce qu'on se connait? J'ai l'impression qu'on c'est déjà croisés »

Je le regard en reculant légèrement, mouvement qui va sûrement me trahir et montrer ma soudaine gêne.

« Euh ça dépend pourquoi ? Enfin non on se connaît pas… Mais… C’est important ? »

Tae Hyun, vraiment, tu ne sais pas mentir…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Song Hyuk Jin



■ messages : 92
■ à ulsan depuis : 18/01/2014


MessageSujet: Re: In thought / Feat : Lee Tae Hyun   Ven 7 Fév - 6:03



In thought

Lee Tae Hyun



C’était totalement idiot d’être dans un tel état pour une histoire de cœur pourtant ça parait si important pour moi que j’en suis malade, je suis simplement mal… J’avais besoin d’air, voir autre chose mais même à l’extérieur de chez moi je ne pensais qu’à ça !! La solitude ne m’aidait pas me laissant en tête à tête avec mes pensées il fallait à tout pris que je trouve quelque chose pour m’occuper l’esprit. C’est décidé je sortirais de mes pensées mais avant je suis ma route déposant ma main sur ma nuque rien qu’en fermant les yeux quelques secondes mais assez pour que je me sente partir en arrière pour je ne sais quelle raison !

J’eu juste le temps de défaire la main qui était contre ma nuque pour prévoir une éventuelle chute, qu’est ce que j’avais l’air idiot et tout ça parce que j’avais fermer les yeux ?! Avais-je été déstabilisé ... aucune idée. Je sentis seulement quelque chose me retenir en me tirant vers l’avant puis une main dans mon dos pour m’aider à me redresser chose que je fis. Un peu troublé par la situation, je pose mon regard sur le jeune homme cheveux brun et des lunettes noir, habiller simplement tout comme moi…


« Pas de quoi mais … Vous allez bien ? Et me dites pas oui car vous n’en avez pas l’air ».

Je souris à sa phrase, en quelques secondes à peine il venait de poser la question et donner la réponse, décidément il était fort cet inconnu !

« J’ai même plus besoin de répondre puisque tout est dit » disais-je en lâchant un léger rire avant de remonter mon regard vers lui « Non c’est vrai que je me laisse un peu emporter par mes pensées rien de très grave, je devrais être plus attentif »

Puis parlant d’attention je regardais bien le jeune homme, la façon dont il est habillé me rappelait un moment ou du moins quelque chose, il ne me semblait pas étranger mais j’avais beau le regarder aucun nom ne sortit pour autant de ma bouche.

« Est ce qu’on se connaît ? J’ai l’impression qu’on c’est déjà croisés ».

A un moment avant qu’il ne me réponde, je ressens une douleur au poignet comme un lancinement parcourant mon bras tout entier, abaissant mon regard je me rend compte qu’il me tient encore fermement par peur que je ne bascule à nouveau.

« Tu peux » me lâcher maintenant ? Pas le temps de finir ma phrase qu’il me lâche de lui même en se reculant légèrement, un mouvement brusque comme s’il avait peur de quelque chose.

« Euh ça dépend pourquoi ? Enfin on ne se connaît pas… mais ... c’est important ? »

Mon regard n’en devint que plus intriguer par la situation puisque le jeune homme semblait mal alaise, j’allais jouer un peu de ça et en l’observant bien je remarque qu’il porte un appareil photo et la les images qui défilent dans ma tête s’éclaircissent : moi sur le banc et cette silhouette au loin…

« C’est à toi de voir si c’est important. »

« Tu es photographe ? Je crois qu’on c’est juste entrevu tout à l’heure c’est tout. Je comprends pourquoi ton visage me dis quelque chose.»


Je comprenais que ce n’était pas la pleine de jeu qui l’intéressait mais surement moi et mon grand désespoir. Qu’est ce qui pouvait bien l’intéresser dans le fait que je sois triste ? Pourquoi est ce qu’il avait tourner son objectif vers moi tout à l’heure ? Pour moi je n’étais pas intéressant ni de près ni de loin en plus j’ai la fâcheuse manie d’éviter les photos, du plus loin que je me souvienne mes pitreries m’avaient toujours évités de me retrouver derrière l’objectif.

J’en oubliais presque les bonnes manière en y réfléchissant je l’avais assez vite tutoyer sans même le connaître, le simple fait qu’il ne paraisse pas si vieux surement et puis il y avait cette proximité entre nous.


« J’oubliais, moi c’est Hyuk Jin ou bien le gars qui tombe en plein milieu du parc comme tu veux ».

Il se ferait assez vite son opinion sur moi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lee Tae Hyun



■ messages : 223
■ à ulsan depuis : 24/01/2014
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Prendre les gens en photos
■ humeur : Rêveur

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: In thought / Feat : Lee Tae Hyun   Ven 7 Fév - 13:48

A quelques secondes prêt et il s’écrasait par terre, merci les réflexes moi je le dis. Et dire que je suis quelqu’un de mou d’habitude, surtout pour réagir, là non. C’est même bizarre, mon corps est parti en avant sans que j’ai le temps de dire ‘ouf’ et je suis déjà en train de le ramener vers le haut. J’attend quelques secondes pour le voir reprendre ces esprit et je lui demande s’il va bien, bien que la réponse était déjà trouvée.

« J’ai même plus besoin de répondre puisque tout est dit. Non c’est vrai que je me laisse un peu emporter par mes pensées rien de très grave, je devrais être plus attentif »

Tu t’attendais à quoi Tae Hyun ? Qu’il te dise qu’il a un cancer et qu’il a fait un malaise ? Ou qu’il est atteins d’un maladie rare et qu’il a fallait mourir ? Non mais et puis de quoi je te mêle aussi, sale gosse mal élevé que je suis… Oui je m’inquiète mais il n’a pas tord, j’ai répond u à m propre question, du tout moi ça ! Je finis par sourire quelque peu bêtement à sa remarque et prend la parole.

‘Ok… Faites attention à vous…’

Et aussi tu ne le connais pas, donc je pense pas que mes conseils soient très utile. De plus il doit se dire la même chose alors, à quoi bon le lui rappeler ? Il finit par demander si on ne sait pas déjà croisé et je réalise enfin qu’il m’a aperçu pas plus tard que tout à l’heure, en flagrant délit de photo non autoriser. Je le lâche soudainement et fait un bon en arrière pour m’éloigner de lui, me rendant compte par la même occasion que j’étais trop proche. Il avait commencer à prendre la parole sans finir sa phrase, mais j’en déduisis aussi qu’il souhaitait que je le lâche, chose assez compréhensible c’est sur. J’avais peur qu’il retombe, car vraiment, il n’avait pas l’air dans son assiette mais on ne se connaissait pas et je n’avais aucune raison de continuer à le maintenir. Dans tout ça, je finis par lui répondre que ça dépendait et lui demanda si c’était important. Ou comment en 5 secondes se trahir dans sa façon de parler et bafouiller et d’insinuer qu’il y avait possibilité. Moi qui voulait passé inaperçu, c’était loupé en tout cas ! Il finit par me regarder et je marmonne quelque chose d’incompréhensible, contre moi même. Foutu appareil photo…

« C’est à toi de voir si c’est important. Tu es photographe ? Je crois qu’on c’est juste entrevu tout à l’heure c’est tout. Je comprends pourquoi ton visage me dis quelque chose.»

Se souvient-il au moins que je l’ai prit en photo ? Ou se souvient-il juste de mon visage qu’il a croisé quelques minutes plus tôt ? Je doute et j’hoche la tête d’étonnement à ces paroles. J’avais envie de dire un ‘C’est tout ?’ mais je me contenta de garder le silence. Je ne sais pas quoi lui dire, quoi répondre à ça. Je dis la vérité si il ne la sait pas ? Ou je me contente de lui dire qu’il est dans le vrai, sans en dire plus ? Pas le temps de dire quoi se soit qu’il se présente.

« J’oubliais, moi c’est Hyuk Jin ou bien le gars qui tombe en plein milieu du parc comme tu veux. »

Je ne peux m’empêcher de sourire de nouveau. Il a beau avoir fait un mini chute, il arrive à plaisanter ! J’aime bien !

‘Tae Hyun ! Et moi ça sera… Le mec qui prend en cachette des gens en photo ?’

Bon et bah plus besoin de se poser la question, je me livre au grand jour et, je pense que vous l’avez deviné, sans le vouloir. Je marmonne encore des mots incompréhensible et je fini par m’incliner devant lui.

’Désolé, je n’aurai pas du faire ça et je comprend parfaitement que vous ayez le droit de me demander de supprimer cette photo.‘

je me redresse et le fixe alors qu’il me regard d’un air surpris.

‘Je sais que c’est déplacé de prendre de photographier des inconnus sans leur accord mais… J’arrive pas à me contrôle c’est… Impulsif ! Demandez moi ce que vous voulez en contre parti !’

Je crois que je m’enfonce là… Non ? Il doit me prendre pour un fou bien que je dois en être un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Song Hyuk Jin



■ messages : 92
■ à ulsan depuis : 18/01/2014


MessageSujet: Re: In thought / Feat : Lee Tae Hyun   Mar 11 Fév - 21:53



In thought

Lee Tae Hyun



Cette journée devenait très particulière pour moi : déjà j’étais sorti de chez moi pour faire une ballade tout seul, une chose que je fais très rarement moi qui ait horreur de la solitude et des longues ballades …
Ensuite pendant cette longue ballade je ressassais toutes mes tristes pensées alors que dans la vie de tous les jours j’évitais un maximum de ruminer les actes qui sont derrière moi ! Aujourd’hui était un jour différent pour tous ses points là.

Je ne sais pas trop a quoi je m’attendais à me balader la tout seul, c’est sur que ça n’allait pas me remonter le moral ni me faire sortir de mes pensées pourtant c’est la seule chose que j’avais eu envie de faire aujourd’hui ! Posé sur ce banc j’observais la plaine de jeu au loin. Observer est un grand mot disons plutôt que mes yeux était fixes mais vide, enfaite j’avais vite fais le tour de ce paysage que je connaissais presque par cœur même s’il avait changer au fil du temps.
La vision de cette plaine de jeu m’avait envoyé quelques années en arrière : il fessait chaud, je me rappelle qu’on prenait toujours a boire parce qu’on passait nos après midi sur cette balançoire, chaque jour un nouveau défit  pour valser plus haut encore plus haut jusqu’à parfois toucher le sol … oui j’avoue ça m’était arrivé de tomber de la haut ce qui m’avait valu un joli plâtre en cette période.
Fin bref,   tout ça me rendais triste de voir qu’avec l’une de mes sœur  le contact ne passait pas très bien et que par contre avec Hyo tout était différent … puis moi même je ne savais plus ou j’en étais sentimentalement parlant ‘entre la jolie brune avec qui je passe des soirées et des nuits formidables et le jeune homme qui hante mes pensées’. De quoi devenir fou, de l’air il me fallait de l’air !

C’est par pur hasard que je tombe sur Tae Hyun, jeune homme et apparemment adepte de la photographie  du moins c’est ce que m’indiquait son appareil photo qui ornait son cou. Grâce à lui j’avais évité la chute après mon moment d’inattention, étrangement il me portait de l’attention comme si on était déjà proche
«  Ok.. Faites attention à vous… »

Mon regard devait s’être posé sur lui tout à l’heure sans prêter plus attention que ça aux activités qu’il pouvait pratiqué, il était trop loin et avait disparu bien trop vite pour que je n’ai le temps d’apercevoir qu’il prenait des clichés de moi.
Je décidais de briser ce mutisme sur nos nom en me présentant avec une pointe d’humour : vive l’ironie sur ma chute ratée.. Heureusement qu’il le prend avec humour pour surenchérir
«  Tae Huyn ! Et moi ça sera … Le mec qui prend en cachette des gens en photo ? Désolé, je n’aurai pas du faire ça et je comprends parfaitement que vous ayez le droit de me demander de supprimer cette photo. Je sais que c’est déplacé de prendre, de photographier des inconnus sans leur accord mais j’arrive pas à me contrôler c’est … Impulsif ! Demandez moi ce que vous voulez en contre parti»

En l’écoutant me parler au début je fût surpris de savoir qu’il avait pris des photos de moi puis ce regard surpris s’estompa pour laisser place à un léger sourire en coin sous ses tonnes d’excuses…

« Content de te connaître Huyn »

Je lui adresse un regard quand il me parle d’effacer cette photo, personnellement je n’en vois pas l’intérêt, c’est alors aussi simplement que ça que je lui répond :

« Non enfin tu peux la garder cette photo,  c’est juste que je vois pas ce qu’elle peut avoir de spéciale et ... Pourquoi moi … Je sais qu’il y a pas grand monde dans le coin mais quand même ça m’intrigue?! »  

Je me met à rigoler légèrement à un moment quand il me dit que c’est impulsif qu’il ne peut pas se contrôler, comme un enfant.

« Du calme, je vais pas te prendre pour un fou … enfin si tu t’arrête là … ok ? » Ma main se pose sur son épaule en prononçant ses mots accompagnés d’un petit sourire amusé par cette situation.

C’est en reprenant mon air sur de moi que je dis ceci :
« J’espère juste que je suis pas trop à mon désavantage sur la photo !? »  Un léger sous entendu pour peut être apercevoir mon visage sur son écran.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Lee Tae Hyun



■ messages : 223
■ à ulsan depuis : 24/01/2014
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Prendre les gens en photos
■ humeur : Rêveur

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: In thought / Feat : Lee Tae Hyun   Jeu 27 Fév - 10:54

Oui un fou, c’est pour ça qu’il doit me prendre, et moi même je me trouve débile, mais je le fais quand même. Je m’incline devant et lui présente des excuses pour l’avoir prit en photo sans lui avoir demandé son accord. Certaines personnes trouveront ma réaction quelque peu exagéré, mais moi non. Depuis que je me suis fait agressé par un homme que j’ai prit en photo sans lui en avoir parlé au préalable, je me méfies. Mon intention, comme à chaque fois, n’est pas dans l’objectif de nuire à la personne, mais cette homme, ce jour là, l’a ressentis ainsi et m’a traité de tous les noms possible. J’ai dut au final lui donner la pellicule de mon appareil photo pour qu’il me laisse enfin en paix, mais en sachant que j’avais déjà plusieurs de photographie dedans. Je ne vous cache pas mon désespoir quand j’ai vu ma pellicule partir en miette sous ces talons, mais j’étais aussi rassurer que cette interaction ne tourne pas mal. Depuis ? J’essaie de faire attention à ce que je fais, pour ne pas mettre des gens comme lui en colère, mais je suis impulsif, surtout en ce qui concerne la photographie et dès qu’une image apparaît devant moi, je ne peux m’empêcher de lever l’appareil photo et d’appuyer sur le bouton. C’est ce qui c’est passé tout à l’heure et bien sur il a fallu que je me trompe moi même en lui avouant que je l’ai prit en photo. Franc ? Oui, mais surtout assez bête pour le lui dire alors qu’il n’était peut être pas au courant.

« Content de te connaître Huyn »

Enchanté, l’ai-t-il vraiment quand on sait que je l’ai espionné ? Apparemment oui car il n’a pas l’air de m’en vouloir, mais je reste sur mes gardes et lui dis alors qu’il a le droit de me demander de supprimer cette photo. Chose vrai, mais je me met de nouveau en danger car je sais parfaitement que ma pellicule n’est pas neuve et qu’il y a déjà pas mal de photo prise qui peuvent à tout moment partir en fumé. Cela dépendra de sa réponse…

« Non enfin tu peux la garder cette photo,  c’est juste que je vois pas ce qu’elle peut avoir de spéciale et ... Pourquoi moi … Je sais qu’il y a pas grand monde dans le coin mais quand même ça m’intrigue?! »

J’ai envie de lui sauter dessus pour lui faire un gros câlin de remerciement, mais je me retiens de ce geste déplacer et me contente de sourire après m’être incliné de nouveau pour le remercier.

‘Merci beaucoup pour votre compréhension. Et pourquoi vous ?’

Je reste muet un moment tout en me posant la même question. Il me pose vraiment une colle.

‘A vrai dire je ne sais pas… Vous étiez assis sur ce banc et j’ai sentit quelque chose. Je ne pourrais vous dire quoi, mais il y a une sorte d’aura mélancolique et triste que se dégageait de vous.’

Mais rien n’y fait et je lui propose un contre promis suite à ce que j’ai fait, lui faisant alors part de mon impulsivité à appuyer sur la détente.

« Du calme, je vais pas te prendre pour un fou … enfin si tu t’arrête là … ok ? »

Il pose alors une main sur mon épaule que je prend pour une geste de compatit. Pourquoi n’y a-t-il pas sur cette terre des gens aussi compréhensif. Je finis par rire doucement, amusé par sa remarque et gêné en même temps par ma réaction. Faut vraiment que je prenne des cours de yoga et que j’apprenne à me détendre…

‘Ok promis… J’arrête !’

Je ris de nouveau et je me sens me détendre. Aurait-il un don caché pour mettre les gens à l’aise ? C’est en tout cas ce que je ressens et je sens mon corps se détendre pour se laisser aller à cette discussion qui n’est pas désagréable.

« J’espère juste que je suis pas trop à mon désavantage sur la photo !? »  

Mon regard se pose alors sur l’appareil tout noir, dépourvu d’écran : un argentique. Je n’ai jamais apprécier les numériques, certes c’est pratique lors d’anniversaire ou de grands évènements, car on peut facilement faire du tri dans les photos. J’en utilise moi même un lors de gala important où je passe la soirée à prendre tout ce qui bouge en photo. Mais je préfère de loin l’argentique, il y a quelque chose en plus, déjà le fait de développer les photos dans la chambre noir, mais on prend aussi le temps. On sait que la photo doit être bien prise car on n’a pas plusieurs essaies comme le numérique, alors on prend plus le temps, on attend, se positionne et alors là, la photo vient. C’est un autre monde que je favorise, car le temps n’a pas de limite, tant que l’on est patient. Je lui montre alors l’appareil photo pour lui montrer l’absence d’écran numérique.

‘Je ne pourrais te le dire qu’une fois que j’aurai développer les photos, donc elles seront prête ce soir. Si tu veux, passe au studio et je te la montrerai ! Mais je ne pense pas que tu sois à ton désavantage, bien au contraire.’

Une proposition ? Oui, j’ai toujours eut la porte de mon studio ouverte, que se soit pour lui ou pour d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: In thought / Feat : Lee Tae Hyun   

Revenir en haut Aller en bas
 

In thought / Feat : Lee Tae Hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) hong baek hyun feat lee hyun woo.
» Choi Seung Hyun
» Baek Hyun [a finir]
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Park Hyun Jun ft. Park Hyeong Seok (Ulzzang)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: le grand parc-