AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 How can we forget the boredom | Ki Hyun |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: How can we forget the boredom | Ki Hyun |   Mar 28 Jan - 13:16



How can we forget the boredom

Une soirée de gala ça devait être un bon divertissement, n'est-ce pas ? Enfin c'est ce que je pensais, mais subitement la réalité était moins amusante. Je soupire de lassitude, car je ne sais pas comment va se terminer cette soirée. Tous ces sourires qui se dessinent sur tous ces visages, vers ma direction de temps à autres, suivant le rythme de cette soirée comme si c'était la plus belle merveille du monde. Suis-je la seule à ne pas trouver cette soirée divertissante ? Il n'y a pas vraiment un visage qui me monterait le contraire ou qui penserait exactement à ce que moi je pense. Pourquoi ? Ne puis-je pas trouver quelqu'un qui aurait la même vision que moi, vis-à-vis de cette soirée ? Pour la rendre moins ennuyeuse à mes yeux. Ce soir j'ai fait un effort, je me suis mise en robe, ce qui est très rare, car je ne suis pas du genre à porter des robes ou des talons à longueur de journée. Je commençais à regretter de mettre habillée ainsi ? Pour qui et pourquoi d'abord ? Aucune idée. Je n'avais pas un admirateur qui m'attendait au sommet de ma porte ce soir. J'étais venue à la soirée seule comme une grande, en prenant le bus comme tout le monde. Le trajet avait été plutôt agréable pas le moindre désagrément ce qui était ma fois soulageant. Je suis en train de regarder l'élégance qui se dégage de tous ses invités et de cette fausse image de courtoisie et de sympathie que j'arrive clairement à pressentir en de pareils événements. Vous n'allez pas me dire ni même me faire gober, que tout le monde s'aime et se respecte ? Ce genre de « classe » est du genre à bien aimer froisser les autres en les critiquant par derrière et les traitants comme des dieux en face. Ce genre de mentalité et de comportement me dépassait et m'énervait à un point. Je décide de ne pas rester autour de cette ambiance qui commence à me peser. Je marche avec élégance, enfin je m'y efforce pour ne pas me faire remarquer parmi la foule. Je tiens à rester discrète voir invisible aux yeux des autres. Mieux on m'ignorait et bien mieux  je me porte. J'ai dû faire quelques salutations respectueuse sans pour autant chercher à engager la moindre discussion, ni lancer un débat. Je ne voulais pas m'impliquer émotionnellement, dans ce genre de soirée. J'y réfléchirai à de nombreuses reprises avant d'y retourner. Moi, qui pensais que j'allais pouvoir apprécier ce genre d'événement, je m'étais trompée, ça ne change pas et je crois bien que ça ne changera jamais. J'enfile ma veste en soie, longue qui se trouver sur ma chaise, croisant le tissu autour de moi pour ne pas que l'air que j'allais rencontrer, ne soit trop désagréable pour ma peau. Je n'étais pas partisane du froid et je l'appréhendais plus qu'autres choses, même si je l'avais souvent côtoyé dans ma vie tout comme je la côtoie encore au jour d'aujourd'hui.




Une fois dehors, je me sens moins étouffée. Je reste debout un moment je ne souhaite pas m'asseoir pour l'instant. Je m'accoude à un muret qui orne les lieux et je regarde la ville qui brille autour de moi. Je prends appui avec mes mains pour pouvoir m'asseoir sur le muret. Changeant d'avis rapidement comme toujours. J'enlève mes chaussures qui m'ont fait mal toute la soirée, je ne supporte pas les talons, à cause d'eux j'ai toujours des ampoules. La preuve, ma peau commence à rougir à certains endroits, il était t'en que je les enlève. Je les pose sur le muret et je balance mes pieds dans le vide. Je fouille dans la petite poche de ma veste et je sors un paquet de cigarette. Décidément je n'arriverai jamais à m'arrêter de fumer. Je soupire, je sors mon briquet et je l'allume, tirant sur ma cigarette à plusieurs reprises. J'entends la musique qui résonne dans la salle, mais je n'y prête pas une grande importance. Je regarde la ville avec une plus grande admiration. Comme si rien n'était aussi important à mes yeux que la ville à l'heure actuelle.




Je ne faisais plus attention à ce qu'il pouvait bien m'entourer. La preuve, je n'avais même pas entendue la porte s'ouvrir en un grincement puis se refermer sans la moindre douceur. Montrant clairement, que derrière toutes ses paillettes, il n'y avait pas que du luxueux. C'était un ancien bâtiment qui les accueillaient à bras ouvert. Je songe tout de même à ce qu'il m'entoure en ce moment, aux personnes qui sont entrées dans ma vie. Je me rends compte que je suis bien incapable de m'attacher ou de m'engager avec quelqu'un. Les relations amoureuses ne sont certainement pas faites pour me correspondre. Actuellement, la seule chose positive c'est ma rencontre avec Ki Hyun. Comment un homme peut autant me ressembler ? Je souris un peu, face à cette confirmation. Le pire c'est que je ne trouve pas ça malsain il n'y a pas la moindre raison de fuir cette relation. Aucune manière pour que je m'en éloigne. Je le considère comme ma seule et véritable famille. Oui ma famille, même si je ne sais pas ce que cela va bien pouvoir m'apporter. Dire qu'on se connait que depuis peu. Je balance mes pieds à une plus grande allure dans le vide, bougeant mes orteils par amusement. J'écrase ma cigarette et je jette le mégot par terre, je me penche en avant pour voir où il va bien pouvoir tomber, sans être capable de le déterminer.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité




MessageSujet: Re: How can we forget the boredom | Ki Hyun |   Lun 3 Fév - 18:33

Ennuyeuse. Autant Ki Hyun adorait les femme et leur compagnie. Autant cette jeune demoiselle contre lui agissait mieux qu’un foutu somnifère. Ou même toute la boîte. Et pourtant il n’avait comme qui dirait pas eu voix au chapitre alors que le père de sa cavalière, qui est un important partenaire financier de la Han, les avait poussés l’un l’autre dans les bras pour une petite danse. Et voilà que ça faisait trois danses qu’elle ne voulait plus le lâcher , s’accrochant presque a lui comme a une bouée de sauvetage. Et ça aurait pu être supportable si elle avait de la conversation, mais elle était aussi drôle que lui était chaste..

Le riche héritier réprima un soupire et se concentra sur ses pas de valse pour ne pas s’endormir debout jusqu’à ce que la musique cesse. Ah non! Cette fois il ne lui laisserai pas le temps de réclamer quoi que ce soit. Ni une ni deux, le brun tira la demoiselle hors de la piste de danse et lui tendit une coupe de champagne. « J’ai un appel urgent un passer, je vous retrouve plus tard.. » Sur ces mots il embrassa délicatement et du bout des lèvres sa main et s’éloigna en direction du balcon, attrapant son téléphone pour le coller a son oreille histoire de paraitre crédible. Une fois hors du champ de vision de son pot de glue ambulant, Ki Hyun se permit un long soupire de soulagement et s’accouda à la rambarde, observant pensivement les alentours. Et c’est à ce moment qu’il aperçut une silhouette familière s’installer tranquillement sur un muret à quelques mètres de lui. Un sourire se dessina sur les lèvres en la voyant se mettre volontairement à l’écart. Il ignorait que Soon Hee faisait parti des convives. Si il avait su il se serait éclipsé avec elle bien avant qu’on lui foute un boulet dans les bras.

Ki Hyun continua de l’observer un petit moment avant de repasser le plus discrètement possible dans la salle de réception et de sortir du grand hôtel, s’approchant discrètement de la jolie brune qui semblait pensive. Il continua donc de s’avancer à pas de loup et vint murmurer subitement a son oreille. « Qui est donc cet homme chanceux auquel vous pensez aussi sérieusement belle demoiselle? » Il avait tenté une voix suave et charmeuse, plus grave que de coutume pour la faire douter de son assaillant et rire de sa réaction car il le savait, Soon Hee était imprévisible et chacune de ses actions l’amusait et l’intriguait en même temps. Il tendit ensuite une coupe de champagne qu’il avait attrapé en partant à la jolie brune et prit place près d’elle, les fesses appuyées contre le rebord du muret et croisa ses longues jambes nonchalamment sans la quitter des yeux. « Alors Soon Hee, explique moi ce que tu fais à ce fantastique gala. Ce n’est pas dans tes habitudes pourtant. » Mais c’était une bonne chose, sa compagnie égayait sa soirée qui s’était pourtant annoncée mortelle. Il fallait dire aussi qu’il appréciait sa présence tout court. Soon Hee était aussi jolie que mystérieuse et intéressante. Tout semblait familier avec elle. Familier mais pas routinier. Il était juste vraiment à l’aise en sa compagnie, tellement que les longs silences paraissaient quand même confortables en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Yin Soon Hee



■ messages : 159
■ à ulsan depuis : 27/08/2013
■ localisation : ♠ Ulsan
■ occupation : ♠ Styliste
■ humeur : ♠ Imprévisible et ça a du mal à se soigner, on fait avec

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: How can we forget the boredom | Ki Hyun |   Sam 8 Fév - 17:30



How can we forget the boredom

Je ne l'avais pas vu venir, ni encore moins entendue, j'étais trop préoccupé à essayer d'être en paix et en osmose « parfaite » avec moi-même. Chose qui n'était jamais évidente pour moi. Je fus donc surprise quand j'entendis une voix murmurer auprès de mon oreille. Je dus rougir sur le moment par ce geste que je trouve bien trop « intime » pour être reçue de cette manière, en plus d'être tout bonnement inattendu. Je ne reconnais pas la voix de mon interlocuteur sur le moment, mais le pire c'est que je ne cherche pas à le repousser quand il susurre à mon oreille. Hélas, je garde toujours cette froideur qui me caractérise si bien que même si je ne le repousse pas, mes paroles sont loin d'être cajoleuses. - « Personne, et puis de toute manière en quoi cela vous concernerait-il de savoir avec qui j'ai bien pu venir à cette soirée ? Cela ne vous regarde absolument pas. Donc ça serait aimable à vous, de vous éclipsez ... même préférable ... ». Ma voix n'a rien d'aimable, ni de chaleureuse. La preuve je n'hésite pas à me retourner vers cet homme dont je ne supporte point son comportement en mon égard, je ne l'ai pas invité à agir de la sorte en ma présence .




Je suis surprise quand je me rends compte que c'est Ki Hyun qui se trouve en face de moi, mais en même temps je suis soulagée. Je soupire un peu, je tente de lui sourire le plus sincèrement possible, mais ce n'est pas une chose facile pour moi. Je prends à nouveau la parole, tout en prenant la coupe de champagne dans ma main. Je le fixe intensément, la rougeur qui se trouvait sur mes joues il y a un instant, commence à s'estomper jusqu'à finir par disparaître complètement. - « Je ne m'attendais pas du tout à ce que ça soit toi qui me murmure ainsi à l'oreille. Désolé d'avoir été agressive avec toi. Vraiment. ». Je ne le quitte pas des yeux quand il décide de rester à mes côtés, ce soir. J'apprécie son geste et son attention qu'il porte à mon égard. C'est touchant je le reconnais, même si je suis plutôt du genre à le nier, voir à le fuir. Je glisse mes fesses sur le muret pour être plus proche de lui, je m'appuie contre lui parce que le contact avec lui, ne me dérange pas bien au contraire. Quand il me pose une question je reste un moment silencieuse, apportant le verre à mes lèvres, savourant le champagne qui coule dans ma gorge. Je romps le silence, ensuite. - « Franchement je me pose moi-même la question, je ne vais pas pour autant dire que je regrette d'être venue, enfin c'est ce que j'en aurai pensé, il y a quelques minutes. Sincèrement je suis venue parce que je voulais voir si ce genre de soirée n'allait pas à nouveau m'ennuyer comme avant, mais je crois que c'est pareil. ». Je le regarde droit dans les yeux puis, je le fixe et je le détaille de la tête aux pieds. Je souris d'un air amusé, je pose la coupe sur le muret et je glisse mes mains sur mes cuisses, avant de lui renvoyer la même question. Sa présence ici n'est pas surprenante, mais j'ai quand même envie de savoir ce qui l'a emmené ici. - « Et toi alors ? Pourquoi es-tu venu ici ? Tu es accompagné ou seul ? Seul cela m'étonnerait, tu as un succès fou auprès de ces dames. Pas vrai ? Je ne trompe jamais. ». Je ris un peu puis, je le pointe légèrement du doigt, mon côté froid est moins présent, ma sensibilité passe un peu au travers de ma froideur. Je soupire un peu, je boutonne la veste pour ne pas que le vent passe au travers de la robe, ayant un tissus bien trop léger pour moi. C'est inconfortable et je n'y suis pas habituée. Quelle idée ai-je eu de porter un truc pareil ? Dites-moi. - « A vrai dire cette soirée est d'un ennui total, donc je ne suis pas du genre à apprécier l'ennui donc je me suis éclipsée. Je ne sais pas si tu vois où je veux en venir ? Quand je m'ennuis, je ne me force pas à rester. » . Je bois le reste du contenu qu'il y a dans ce verre, je décide de poser mes pieds nus sur le sol, de me lever afin d'être en face de lui. Je glisse ma main dans la sienne et je souris un peu. - « Enfin bref, je suis contente que tu sois là, car la soirée va être moins ennuyeuse en ta compagnie. Et puis, avec moi tu ne risques pas vraiment de t'ennuyer je suis imprévisible, donc ta soirée va être plus clémente et amusante. ». Je serre ma main dans la sienne, un peu plus que nécessaire, mais je m'en fiche, car je suis du genre à agir comme je le souhaite, ne me souciant que de très peu des conséquences de mes gestes, ou de leurs significations. - « Sinon à part ça, tu vas bien ? ». Je le reconnais je suis un peu soucieuse de lui, chose que je ne suis pas d'ordinaire. Qu'importe, nous sommes seuls, donc ce n'est pas un souci, car lui seul peut connaître et voir ce côté-là de moi-même, qui est souvent dans l'ombre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: How can we forget the boredom | Ki Hyun |   

Revenir en haut Aller en bas
 

How can we forget the boredom | Ki Hyun |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Choi Seung Hyun
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: Hors-Jeu :: topics archivés-