AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 on fait des bébés dans la ruelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Bae Hye Mi

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 463
■ à ulsan depuis : 08/06/2012
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Hôtesse de l'air
■ humeur : MY GOD LE DERNIER TEASER, BAVE PARTOUT

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: on fait des bébés dans la ruelle    Mer 22 Jan - 20:04


De la love et de beaux montages photos

Je pourrais probablement faire l’objet d’une poursuite judiciaire pour violation de la vie privée. Ce qui me sauvait je crois était le fait que je n’étais pas comme toutes ces folles qui s’incruste dans la vie des autres et refusent d’en sortir. Moi c’était différent parce que je m’incrustais dans la vie de Shin Il, mais j’étais remplie de bonne volonté!

[…]

Par une belle journée ensoleillée, j’étais sortie dehors toujours dans l’espoir que peut-être le destin aurait fait que Baek Chin Hwa eu la même idée que moi et que nos chemins se croisent par hasard.

« non! cette rue je ne la sens pas du tout. Chin Hwa doit être plutôt…humm par-là! » dis-je en me tournant subitement pour changer de direction.

Sans que je puisse l’expliquer, je m’étais retrouvée étendue à terre avec un gars par dessus-moi. Ce dernier s’était redressé aussitôt en faisant un bond de dix mètres au moins vers l’arrière. Tout en me relevant, je vis un petit garçon sur sa trottinette qui riait de nous en nous pointant du doigt. Il repartit et je ne mis pas trop de temps à faire le lien dans ma tête. Le petit imbécile m’aurait tuée avec son vilain moyen de locomotion et l’homme devant moi qui s’était retrouvé auparavant au dessus de moi était celui qui avait fait en sorte de rallonger ma vie.

[…]

Il fallait bien que je le remercie! Cette journée-là, il ne m’en avait pas vraiment donné l’occasion, il s’était assuré, toujours en gardant ses distances, que je n’avais rien de blessée et il s’était éclipsé rapidement. J’avais seulement eu le temps de lui demander son nom et prénom pour le remercier. Mais ce n’était pas assez! Non mais sérieusement, si Shin Il n’avait pas croisé mon chemin ce jour-là, je serais morte. Je n’aurais pas accompli mon rêve ultime d’épouser Chin Hwa et ma mère aurait été fâchée parce que je ne l’aurais pas appelée pour son anniversaire. Shin Il était un dieu. J’étais devenue comme Gobi dans Harry Potter. Je lui devais une faveur. Voilà pourquoi je ne me considérais pas comme une folle. J’étais plutôt son esclave jusqu’à ce que je puisse lui rendre la pareille.

C’est pour cette raison qu’un samedi bien banal, alors que j’avais trouvé l’adresse d’où il vivait, grâce à mes skills de fangirl absolue, j’arrivai devant la porte de son appart avec mon sac rempli. Je cognai trois coups, puis j’attendis. Je me balançai de l’avant vers l’arrière sur mes talons en chantonnant. Je cognai deux nouveaux coups après quelques secondes. La patience et moi faisions deux.

La porte s’entrouvrit. Je me penchai sur la gauche pour voir cette tête qui se cachait derrière. D’un grand sourire, je lui fis un bonjour de la main. Je cru lire sur son visage de la surprise, ou peut-être bien que c’était de la crainte. Non…ça devait être de la joie!

« Je suis Bae Hye Mi, c’est toi qui m’a sauvée du morveux l’autre jour et puis….je pris une pause pour chercher dans mon sac et en sortir une boite de préparation à gâteaux. J’ai décidé que j’allais te remercier. C’est la moindre des choses parce que tu m’as sauvé la vie et qu’en plus WOW il est trop beau ton chandail… »

J’avais un peu élevé le ton de voix en le complimentant sur son apparence, mais ça serait mentir de dire qu’il n’était pas sexy ce gars. Croyant que je l’avais mis en confiance, je me permis d’ouvrir plus la porte pour rentrer. Il me laissa faire donc je pris ça comme un signe d’approbation. Peut-être qu’en réalité il était choqué par mon geste, mais je préférais croire la première option.

Après avoir enlevé mes souliers, je partis à la recherche de sa cuisine tout en continuant de parler. Je commentais son appart, la couleur des murs, la déco, l’odeur et même la quantité de lumière qui y pénétrait. Je crois que je ne lui donnais pas vraiment la chance de placer un mot. Il m’avait suivit à la cuisine car il devait commencer à avoir peur. Oui, je pouvais surprendre quand je voulais puisque j’étais loin d’être gênée. Je faisais déjà comme chez-moi. Déposant mon sac sur une des surfaces, je m’arrêtai enfin quelques instants de parler pour me permettre d’examiner la créature en face moi.

Shin Il n’était pas mal foutu. Bien au contraire, il avait un corps assez comparable à celui de mon beau Chin Hwa. Bon il n’avait pas le même visage, mais il était mignon à sa façon. Un gars comme lui devait avoir plusieurs filles à ses pieds, jour et nuit.

« EH MERDE! JE SUIS NAVRÉE, DÉSOLÉE, GÊNÉE…Oulalala! »

Je m’étais approchée subitement de lui en posant les paumes de mes mains contre son torse. Je fermai les yeux en secouant la tête tout en me répétant à voix haute que j’étais idiote. Sa réaction fut de reculer. La mienne fut de toujours plus m’approcher. On tourna ainsi dans la pièce, moi à sa poursuite et lui à la poursuite d’un vortex vide dans lequel je ne faisais pas partie, jusqu’à ce que j’arrête de le coller. Je me sentais obligée d’expliquer ma soudaine réaction.

« Je comprends maintenant ta timidité, Ya une fille dans ta chambre à poil sous les draps et je t’ai dérangé. Merde! Désolée. Bon tu sais quoi, je vais revenir okay. Le gâteau pourra aller à une autre fois! »

Non mais franchement, avec la gueule qu’il avait, c’était sûr qu’il y avait une fille dans son lit à toutes heures de la journée.

_________________
Normal?  

© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité




MessageSujet: Re: on fait des bébés dans la ruelle    Lun 3 Fév - 17:43

Accoudé au rebord de sa fenêtre ouverte, Shin Il poussa un profond soupire avant de porter son mug de thé vanille à ses lèvres pour en boire une gorgée. Il n’y avait rien de tel qu’on bon thé chaud et bien sucré pour un temps pareil. Un bon thé et une cigarette qui était d’ailleurs pincée entre son index et son majeur. Il en tira une bonne bouffée avant de recracher la fumée vers le ciel morne et gris. Ces gros nuages annonçaient clairement l’arrivée d’un bonne averse ce qui ne manqua pas d’ennuyer le jeune homme. De la pluie un samedi..Il était bien parti pour s’ennuyer toute la journée, chose qui n’était guère réjouissante. Il soupira donc une énième fois et laissa son mégot dans le cendrier avant de refermer la fenêtre et de s’avancer vers la canapé, s’y affalant sans aucune douceur apparente. Il passa en revue toutes les activités possibles et inimaginables à faire chez lui. Il pensa même à faire un peu de ménage pour s’occuper mais il zappa bien vite l’idée, très peu motivé à astiquer chaque recoin de l’appartement. Il le ferait quand ce qui lui servait de colocataire reviendrait de son week-end chez sa copine. Comme ça il n’aura pas d’autre choix que de l’aider.

Et c’est en sentant son ventre gargouiller que Shin Il trouva quelque chose à faire. Il allait cuisiner. En essayant de pas foutre le feu, chose qu’il manquait de faire à chaque fois. Mais il n’avait pas vraiment le choix, ces minces économies passaient déjà dans les plats à emporter  tous les jours et son coloc qui habituellement était de corvée de cuisine n’avait rien fait avant de l’abandonner ces quelques jours. Il allait donc se débrouiller seul sans se blesser cette fois. Il s’extirpa donc du fauteuil moelleux, prêt à relever ce nouveau défi de taille en espérant que son œuvre s’avérera mangeable au final. Mais c’est alors qu’il se dirigeait vers son plan de travail qu’il entendit qu’on toquai à la porte. Surement une erreur..Il ne recevait jamais de visiteurs, ou presque. Haussant les épaule il reprit donc son chemin jusqu’au frigo à côté duquel était accroché le tablier de cuisine plus que viril. Mais l’inconnu derrière la porte insista, le faisant doucement grogner alors qu’il se dirigea vers l’entrée, le vêtement toujours en main. Il tira sur la poignée et entrouvrit la porte, lâchant d’une voix lasse: « Si vous cherchez un beau brun musclé c’est la porte d’en fa.. » Il ne termina pas sa phrase en apercevant ce visage féminin au seuil de son humble demeure et regarda la jeune femme avec méfiance. Non ce n’était pas pour lui c’était certain et l’envie de refermer rapidement la porte le prit directement mais il ne pu s’y résoudre alors qu’elle engagea la conversation et se présenta, en profitant aussi pour donner les raisons de sa venue. Donc c’était lui qu’elle venait voir? Après réflexion il se souvint de cette fille qui avait failli être la victime de ce mioche à trottinette , mais ça ne le rassura pas une seule seconde. Quoi qu’il en soit il n’eu pas le temps d’en placer une. Et le temps qu’il réalise ce qui lui arrivait, le moulin a parole ambulant avait déjà prit ses aises dans sa cuisine.

Shin Il la regardait avec des yeux ronds, pas du tout sûr de quoi dire ou faire, toujours planté à l’entrée de son appart. Et sa seule réaction fut de la rejoindre, s’assurant tout de même de garder une distance de sécurité entre eux. « Euh.. » Dire que Shin Il avait perdu la parole et sa clairvoyance naturelle à cet instant aurait été un euphémisme. Il était juste figé sur place, regardant, impuissant la jeune femme prendre ses aises. C’était la première fois que ça lui arrivait. Jamais aucune fille n’avait eu le droit de venir chez lui. C’était d’ailleurs la règle d’or à suivre dans cet appartement, même son ami n’avait pas eu son mot à dire. Mais maintenant que Hye Mi était là , il ne trouvait même pas le courage de la pousser à s’en aller. Du moins tant qu’elle n’essayait pas de le toucher. Alors il continua de la fixer, plus que mal à l’aise alors qu’elle continuait de déverser un flot de parole continuel. Et enfin le miracle se passa mais en sentant le regard de la jeune femme posé sur lui, Shin Il se dit qu’il aurait préféré qu’elle continue son monologue et qu’elle ne lui prête pas attention. Mais le silence se fit bref et le jeune homme ne parvint pas a contrôler son sursaut alors que ladite Hye Mi lui hurla presque des excuses dessus. Cette fille lui semblait complètement folle à lier. Surtout alors qu’elle plaqua vivement ses mains a son torse. C’est était trop pour Shin Il. Il retint brusquement son souffle, agrippant ses propres mains a son bas de survêtement en se retenant de couiner pitoyablement. Elle l’avait touché! Lui! Il avait envie de crier au secours mais il se retint, même quand elle s’évertua à le poursuivre dans son petit appartement en expliquant sa réaction. Il ne fit pas tout de suite attention a ses paroles, attrapant ses poignets pour la tenir a distance et aller se mettre en sécurité de l’autre côté du salon. Et enfin il percuta. « Hein?! ». A ce moment il aurait dû affirmer cette hypothèse pour qu’enfin elle le laisse se remettre de ses émotions en paix mais cette idée lui sembla tellement absurde qu’il se sentit obligé de nier. « Une fille a poil dans mon lit? Jamais de la vie! ». Ou alors il irait trouver refuge à l’hôtel et appellerait la police car il ne ferait nul doute que cette fille inexistante serait une folle furieuse psychopathe.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bae Hye Mi

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 463
■ à ulsan depuis : 08/06/2012
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Hôtesse de l'air
■ humeur : MY GOD LE DERNIER TEASER, BAVE PARTOUT

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: on fait des bébés dans la ruelle    Lun 17 Fév - 19:17

« Hein?! … Une fille a poil dans mon lit? Jamais de la vie! »

Il n’y avait pas de fille à poil dans son lit? Humm Ahhh il y en avait deux c’est ça?! Je devais arrêter de débarquer chez les gens comme ça en prenant pour acquis qu’ils ont autant pas de vie que moi et donc qu’ils sont disponibles pour me recevoir à toutes heures de la journée. C’était une vilaine manie. En plus, Shin Il faisait encore partie de la catégorie de l’inconnu. Mes critères pour déterminer si quelqu’un est un ami sont : premièrement je dois avoir déjà vu cette personne éternuer. Dans le cas contraire cela prouverait bien que je n’ai pas passé assez de temps en sa compagnie. Ensuite, pour qu’une personne soit considérée comme un ami, il faut que je sache les prénoms de ces deux parents. C’était important puisque le jour que la personne en question se ferait frapper par une voiture, il faudrait que je sois en mesure d’appeler sa famille et être ainsi la fille extraordinaire qui leur apprend la mauvaise nouvelle. Finalement, une personne n’est plus considérée comme un inconnu quand, et seulement quand je suis capable de dire sans hésitation quel serait son choix de prédilection entre un Pokémon d’eau ou de feu.Après une brève analyse mentale, je constatai donc que Shin Il était un bel inconnu et qu’il était loin du stade de l’ami. Je devais donc arrêter de débarquer chez lui spontanément.

« Dis, tu me donnes un double des tes clefs!? »

Je lui fis un large sourire innocent en me prenant les deux mains en me dandinant sur place avec mon petit air mignon. Je rajoutai pour argumenter que c’était TROP cool avoir plein de clefs après son porte-clef. Genre que c’était la classe d’en trainer plus que trois. Ça prouvait un tas de choses. Un individu avec une seule clef ça prouvait qu’il avait un domicile, mais en avoir plus de trois…WOW. Ça ne pouvait qu’être une clef de maison, de voiture et la troisième c’était celle de l’appart de ton petit ami. Moi j’en avais que deux. Je devais passer pour une ringarde chaque fois que je sortais mon trousseau en public. Et encore là, ma deuxième c’était pour mon cadenas de vélo. Toutefois, avec la tête que Shin Il faisait à cet instant, je devinai très vite que mon compte allait rester à deux.

Peut-être avait-il déjà donné toutes ses copies à des conquêtes et qu’elles venaient par surprise dans son appartement pour le violer dès qu’il rentrait. Ohh oui, il avait un visage de petit coquin qui aime les choses louches comme de se faire violer chez lui.Comme si c’était chez moi, je le contournai et je retournai à la cuisine. Je me mis à fouiller dans ses armoires pour y sortir des verres. Avait-il de l’alcool? Sinon, tant pis, cela serait de l’eau. Puis, je donnai le second verre à mon cher inconnu. Je pris place confortablement sur l’un des divans, en allongeant mes jambes sur le côté. Je pris une gorgée avant de lui demander sur un air déterminé :

« Est-ce que c’est ta tactique pour faire tomber les filles amoureuses de toi? Tu engages un petit gars en trottinette et tu le payes pour qu’il fasse semblant qu’il veut nous tuer avec son dangereux bolide et BOOM! je frappai dans mes mains vivement au dessus de ma tête pour imiter un impact, Tu arrives avec ton sourire et tes jolis cheveux soyeux et saints pour sauver la demoiselle tel un preux chevalier, AVOUE?! Je vois tellement clair dans ton jeu comme dans un livre full ouvert qui a plein d’images»

Je le regardais en plissant mes yeux et en le pointant du doigt pour l’accuser.

« Mais heureusement que je vois clair dans ton jeu parce que maintenant je ne pourrai pas tomber amoureuse de toi »

Il avait tenté de faire de moi son esclave du sentimentalisme. Ce qu’il ne savait pas c’est qu’il s’était mesuré à plus rusé que lui. J’étais une warrior! Cependant, si c’était vrai que c’était lui qui avait provoqué cet «accident» et puis on serait quitte et je ne lui devrais plus rien. La prochaine étape était de lui demander son plus grand secret et peut-être que demain il me laisserait lui faire des tresses dans ses cheveux. Il a vraiment de beaux cheveux ce Shin Il, j’y peux rien si j’y fait une fixation.

Spoiler:
 

_________________
Normal?  

© Ecstatic Ruby
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: on fait des bébés dans la ruelle    

Revenir en haut Aller en bas
 

on fait des bébés dans la ruelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: Hors-Jeu :: topics archivés-