AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Where are you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Ahn Se Hun



■ messages : 542
■ à ulsan depuis : 30/01/2013
■ localisation : Juste derrière toi... BOUH !
■ occupation : Etudiant en droit/Barman au cima
■ humeur : Caline

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Where are you ?   Lun 20 Jan - 17:25

Where you are ?


Quand je sortis du bâtiment, je ne pus m’empêcher d’émettre un bâillement et j’essaya de me concentrer pour que cela passe inaperçu, mais la secrétaire avait déjà tourné les talon pour retourné à son travail. Quelle idée aussi à lui demander de me ramener, être secrétaire d’un avocat réputé n’était pas de tout repos et je me doutais bien qu’elle avait autre chose à faire que de ramener un étudiant en droit, surtout pour ne pas avoir sortie un mot durant le trajet, bien que j’avais fait des efforts. Après un dernier coup d’œil au hall d’entrée, je rapporta mon attention à la rue où les gens circulaient sans vraiment faire attention l’un un des autres, bien trop concentré sur leurs destinations, où pensant à ce qu’il avait a faire pour la fin de la journée. Je leva mon poignet pour regarder l’heure afficher à ma montre et je décida de me diriger vers une rue adjacente où j’avais repéré, en arrivant, des bars qui avaient l’air plaisant. Après m’être attardé à choisir dans lequel j’allais me posé, je finis par faire mon choix dans un qui me paraissait le plus vide, y entra et me dirigea vers une table, prêt de la bais vitrée qui donnait que la rue. Je ne resta pas longtemps seul car un serveur vint à ma rencontre pour prendre ma commande qui se résumé à un café. J’y carburais depuis maintenant 2 jours au café et j’avais la bizarre impression de ne pouvoir m’en passé. Qu’est ce qui m’était passé par la tête aussi d’accepté ce voyage à Londres ? Je soupira rien qu’à cette pensée et je me mis à regarder les gens passé en attendant que mon café arrive.

Qu’est ce que j’avais espéré au juste ? La voir, la croisé ? Je n’étais même pas sur qu’elle était ici alors à quoi bon espéré ? J’étais venu plein d’espoir, profitant de l’occasion de mon père. Oui, j’ai accepté une demande de sa part, sur le moment, il m’a regarder en haussant l’un de ces sourcils, ne rajoutant rien et attendant sûrement une autre demande venant de moi. Mais non, je lui avais assuré que je souhaitais bien partir à Londres pour 2 semaines, pour prendre contact avec un grand avocat de Londres. Son but à lui ? Faire une sorte d’association avec cet avocat réputé, pouvant ainsi s’aider lors de grosses affaires internationales. Mon but à moi ? Retrouver Min Yeon. Cela faisait maintenant des mois que je n’avais pas de nouvelle. A mon réveil, elle était déjà partit sans laisser vraiment d’indice pour la retrouver. Voulait-elle prendre le large ? S’éloigné ? A vrai dire je pouvais la comprendre, mais j’avais besoin de la voir. C’était assez bizarre, mais je crois que je me sens quelque peu responsable de ce qui lui arrive. Comme si j’avais été ce conducteur qui avait causé l’accident. Je m’étais alors renseigné, auprès de son entourage et la seule chose que j’avais apprise ? Qu’elle était partie à l’étranger. J’étais resté un moment sans vraiment savoir quoi faire, à tourner en rond tout en reprenant le rythme de ma vie. Puis, lasse d’attendre un signe de sa part, j’avais commencer à faire des recherches approfondis pour la retrouver, ce qui m’a mené à Londres. Alors quand l’occasion c’est présenté quelques semaines plus tard, j’ai sauté dessus sans vraiment réfléchir.

Et me voilà à Londres, dans cette grande ville que j’ai toujours admiré pour la classe qu’elle en dégage. Mais maintenant que je suis là, depuis maintenant 2 jours, je ne sais pas quoi faire, ni où chercher. Les bars ? Il y en a pas centaines ! Et je ne parle pas des boutiques ! Non, c’est chercher une aiguilles dans une botte de foin…
Je sors subitement de ma rêverie quand le serveur revient vers moi et pose sur la table mon fameux café. Je le remercie en anglais, accompagné d’un sourire aimable. Il retourne vite à ces occupations et moi à ma fenêtre sans réelle intérêt. Je laisse un soupire et je vais pour rapporter mon intention sur mon café quand quelque chose attire mon attention. Je me stop dans mon mouvement, fronce les sourcils et relève vivement la tête pour regarder la foule qui passe. Je me lève à moitié de ma chaise pour pouvoir dominer les gens qui passent et je la voix enfin, cette silhouette familière qui s’éloigne, dos à moi. Sans prendre le temps de prendre mes affaires, je sors en courant dans la rue et commence à zig zager parmi les gens qui se presse pour se rendre à leurs destinations. Je me fais engueuler plusieurs fois par les passant et j’entend même le serveur qui me cours après, me hurlant des mots qui ne parviennent pas à mes oreilles. Mais peut m’importe, je n’entend plus rien et je finis par désespéré quand je ne retrouve pas ma silhouette. Je m’arrête quelques instants, essaye de me mettre sur la pointe des pieds pour me soulever encore plus. Je suis pourtant sur de l’avoir vue… M’aurait-elle échappé ? Et comme une dernier espoir, je la vois au loin et repars dans ma course folle pour la rattraper. Je n’ai aucun mal à me faufiler dans la foule et très vite, je me rapprocher de la personne que je cherchais. Et alors que je ne suis plus qu’à un mètre, je me lance en avant pour attraper son poignet et la faire se tourner vers moi.

‘Min… Yeon… Je … te … trouve…’

Je finis par la lâcher et, sourire au lèvre, je me penche en avant, m’appuyant sur mes genoux légèrement fléchit, espérant dans ce geste retrouver mon souffle et par la même occasion l’usage de la parole.


Dernière édition par Ahn Se Hun le Sam 25 Jan - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Han Min Yeon



■ messages : 4596
■ à ulsan depuis : 06/05/2012
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Faire exploser les cartes bleu u.u
■ humeur : Jun Hee est une magnifique petite princesse

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Ven 24 Jan - 18:30



Comment aurais-je pu rester à Ulsan alors que Joon Hee est mort ? Comment vivre dans un pays où les personnes dont j'avais le plus besoin n'y sont plus ? Était-ce moi qui faisait que les gens autour de moi trouvaient la mort dans un accident de voiture et le jour le plus important de ma vie ? Devais-je m'éloigner des gens encore vivants pour que rien ne leur arrive ? J'avais en tête toutes ces questions depuis l'enterrement de Joon Hee et Se Hun qui n'était toujours pas réveillé, tout cela avait conduit à ce que j'envisage de quitter le territoire sud coréen, sans prévenir personne. Voilà, comment je me suis retrouvée à Londres avec Jun Hee, loin de tous. Nouvelle ville, nouveau pays, nouvelle vie, tout ce qu'il nous fallait à Jun Hee et moi. Elle ne devait pas vivre la même chose que j'avais vécu, son père n'était peut-être plus de ce monde, mais je ferais tout ce qui était possible pour rendre sa vie, bien meilleure que la mienne, elle n'aurait pas à s'enfermer dans une bulle comme je l'avais fait, elle n'aurait pas à supporter la pitié des gens parce que son père est mort le jour de sa naissance, non Jun Hee allait vivre une belle vie, même si, pour ça je devais l'éloigner d'Ulsan. C’était surement égoïste de l’éloigner de sa famille, mais vaut mieux ça que, d’avoir le regard des gens sur toi.

Cela faisait déjà un mois que nous étions à Londres, un appartement re-dessiné par mes soins dans les beaux quartiers londoniens et je m'étais lancé en free lance dans le métier. Depuis que j'avais obtenu mon diplôme d'architecte à l'Université d'Ulsan, je n'avais pas eu le loisir de l'utiliser, sauf pour mon propre appartement ou celui de Ki Hyun, il était temps que je mette mon savoir en activité et c'est sans grande difficulté que, des cabinets d'architecte ou des particuliers faisaient appel à moi, suite aux nombreux stages que j'ai dû effectuer, il y avait de très bon écho dans l'architecture à mon sujet, je n'avais donc pas de quoi me plaindre, surtout qu'on me laisse travailler chez moi et donc j'avais du temps à consacrer à Jun Hee, mais j'avais quand même engagé une nounou pour elle, je prenais le temps de m'occuper d'elle, pour les jours où je devais me déplacer, comme aujourd'hui, j'avais un rendez-vous avec un particulier qui souhaitait refaire son appartement, je devais être à l'appartement assez tôt, afin de voir avec le propriétaire ce qu'il voulait dans son appartement, cela dura la matinée, nous étions tombés d'accord pour les dates de travaux et le budget afin de réaliser les travaux. Une belle journée qui commence, il ne me restait plus qu'à rentrée et lancer des appels avec divers fournisseurs afin de réaliser les travaux dans les délais. Les rues de Londres étaient bondées et pour cause, c'était l'heure de pointe, les gens sortaient de leur job pour déjeuner et discuter, il est donc très normal que la circulation fût au ralentit, mais cela me donnait le temps de regarder les façades de la ville afin de bien me mettre dans le moule anglais lors de mes prochains rendez-vous. Déambulant au hasard dans les rues de Londres, quelque chose m’angoisser, une soudaine peur que quelqu’un d’Ulsan se trouve à Londres et appelle mon frère que j’étais à Londres, car oui je n’avais prévenu personne Ki Hyun, Shawn et Tae Moo y compris. Pourquoi cette soudaine peur ? Il y avait une chance sur un milliard qu’un habitant d’Ulsan que je connais soit à Londres en ce moment, non ça ne pouvait pas être ça, je devais penser à autre chose.  Brusquement, je sentis quelqu’un me tirer par le poignet en plein milieu de cette foule, avais-je laisser tomber quelque chose pendant ma promenade ? Me retournant pour voir qui avait bien pu me tirer, je découvris avec stupeur qu’il était là.

« Min… Yeon… Je … te … trouve… »

Je n'en croyais pas mes yeux, il était là, essoufflé, reprenons son souffle, les genoux légèrement fléchi. Je le fixais du regard, nous bloquions les londoniens qui souhaiteraient se rendre à leur rendez-vous pour déjeuner. Cette impression très kitch des films où tu as l'impression d'être seuls avec cette personne, alors qu'en vrai, tu as toute une foule, c'était exactement ce qui se passait à cet instant. Il y avait moi qui fixe Se Hun, à se demander si c'était une illusion ou si c'était bien réel, lorsque j'ai quitté Ulsan, il était dans le coma, alors que là, il me paraît en pleine forme et surtout réveillé, limite j'allais pleurer si un serveur n'était pas apparu, tout aussi essoufflé que Se Hun. Dans un anglais parfait, normal c'est un anglais hein, le serveur informa Se Hun qu'il avait quitté le café sans payer et en laissant ses affaires. Très aimable ses serveurs de courir après leur client pour payer leur consommation alors qu'il avait laissé ses affaires.

« Il serait préférable que t’aille payer ta consommation, on va y aller ensemble, j’aimerais bien savoir ce que tu fais à Londres. »

Oui j’étais curieuse de savoir ce qu’il faisait à Londres, mais je voulais surtout savoir si c’était une coïncidence qu’il soit à Londres au moment même où j’y suis ou si c’était parce qu’il me cherchait à son réveil, bien que je sois heureuse de le savoir réveillé, s’il s’était mis à me chercher alors que j’avais tout fait pour que personne ne soit au courant de l’endroit où j’avais pris la décision de m’installais, si Se Hun l’avait découvert, il y avait de forte chance pour que d’autres le trouve aussi.


Dernière édition par Han Min Yeon le Mer 9 Avr - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisonesfromtheheart.tumblr.com/

avatar

Ahn Se Hun



■ messages : 542
■ à ulsan depuis : 30/01/2013
■ localisation : Juste derrière toi... BOUH !
■ occupation : Etudiant en droit/Barman au cima
■ humeur : Caline

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Sam 25 Jan - 9:34

Courir me fatiguait énormément, j’avais cette impression d’avoir courut un marathon depuis déjà 12 heures alors que je ne m’étais juste faufilé entre les gens, piétinant des fois, me mettant à accéléré l’allure pour essayer de gagner du terrain. A vrai dire, rien d’extraordinaire, en temps normal j’aurai put faire ça de façon aisé et serait arrivé à destination comme si j’avais marché. Mais on m’avait prévenu que j’aurai du mal à récupéré un rythme de vie, que j’aurai certaines difficulté pour effectuer des mouvements et qu’il fallait que je me laisse du temps pour que tout redevienne comme avant. J’avais du mal avec ça, j’ai toujours été quelqu’un qui profite de la vie, qui bouge beaucoup et qui fait pas mal de sport. Alors quand on entend les médecins vous dire que vous devez être patient, vous reposez et prendre soin de votre corps, vous grimacez et essayer de prendre sur vous. Après tout, c’est peut être pas long mais un mois de coma ça joue beaucoup sur votre corps. Cela fait à présent 3 semaines que je suis sortie de l’hôpital après 1 semaine à rester allongé toute la journée. On m’a donner des cours de soit disant rééducation, est-ce vraiment utile ? Tient, au passage je ne les ai pas prévenu de mon départ… Oh tant pis , je ne pars pas longtemps…

Je me redresse enfin alors que je sens mon souffle revenir tout doucement et je plonge mon regard sur Min Yeon qui s’en retourné vers moi, sûrement en se demandant quel fou pouvait ainsi l’arrêter dans son petit train de vie. Je souris timidement et me sens subitement gêné par la situation. La dernière fois que je l’ai vu ? Quelques jours avant l’accouchement et depuis, pas mal de choses se sont passées : L’accouchement, le trajet à l’hôpital avec Joon Hee et l’accident. Tout ce bouscule dans ma tête et je revois les évènements défilé dans ma tête. Je suis prit d’une certaines angoisse, par rapport à Min Yeon. Elle est là, en face de moi, j’ai l’impression qu’elle a changé et que je ne l’ai pas venue depuis des mois alors que non… Mon regard se porte sur la foule qui nous entoure, et je me sens vite envahi. Je sens cette peur de la foule m’envahir, mélangé à cette gêne vis à vis de mon amie, j’ai besoin de m’éloigner.

Je n’ai pas le temps de réagir ni de dire quoi que se soit que j’entends un voix anglaise m’adresse la parole. Je me rend compte que le serveur m’a suivit jusqu’ici pour me rappeler que j’ai laisser mes affaires mais que surtout, je n’ai pas payé l’adition. Je le fixe un moment, ne sachant quoi lui dire exactement. Ce n’est pas l’envie qui me manque de l’envoyer balader, il me gêne et j’ai envie de l’engueuler pour m’avoir déranger. N’est pas des retrouvailles que j’attends depuis longtemps ? Et lui dans tout ça, il me demande de payer une addition…

« Il serait préférable que t’aille payer ta consommation, on va y aller ensemble, j’aimerais bien savoir ce que tu fais à Londres. »

Je reporte mon attention sur Min Yeon qui n’a pas bouger d’un centimètre, et je finis par lui sourire timidement.

‘Oui tu as raison.’

Je me retourne vers le serveur et lui dit dans un parfait anglais que je vais l’accompagné jusqu’au bar. Il n’avait pas l’air de couloir me laisser et je suis sur que s’il pouvait, il m’aurait mit une laisse pour ne pas me voir partir en courant de nouveau. Je me tourna vers mon amie qui avait commencer à avancer pour retourné dans le bar, et je fis de même, suivant le serveur. Une fois à l’intérieur, je me sentais déjà mieux et mon cœur avait commencer à retrouver un rythme normal. Je m’approcha du comptoir mais une fois devant, je me stoppa et me tourna vers Min Yeon.

‘Je peux te proposer quelque chose à boire ? A moins que tu sois réellement pressé ?’

Je n’avais pas envie de la déranger dans sa journée mais dans un sens j’avais vraiment envie de passer du temps avec elle et d’avoir les réponses à toutes mes questions. Est ce que j’aurai au moins le courage de lui dire et demander tout ce que j’avais sur le cœur ? A vrai dire je ne savais pas mais à présent qu’elle était en face de moi, je n’avais pas envie de la voir partir loin, de la voir me rejeter. Peut être ne souhaitait-elle pas de moi ici, à ces côtés ? C’est vrai après tout, j’étais avec Joon Hee quand il mort, et je comprend qu’elle puisse m’en vouloir…


Dernière édition par Ahn Se Hun le Dim 26 Jan - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Han Min Yeon



■ messages : 4596
■ à ulsan depuis : 06/05/2012
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Faire exploser les cartes bleu u.u
■ humeur : Jun Hee est une magnifique petite princesse

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Dim 26 Jan - 3:05

Le serveur n'avait pas l'air convaincu de ce que Se Hun disait, pourquoi ça ? Ne venait-il pas de dire qu'il allait le suivre jusqu'au bar pour payer ce qu'il avait commandé ? Je ne comprends décidément pas pourquoi le serveur fait cette là. Afin de rassurer le serveur, je lui fis signe de la main qu'il pouvait me suivre jusqu'au bar, il acquiesçait avec un sourire. Se Hun fermant la marche, il ne fallut pas très longtemps pour arriver jusqu'au bar qui, me paraissait plutôt vide alors que c'était l'heure de manger, mais bon, ce n'était pas vraiment important, qu'il y aie du monde ou pas, le principal était que nous avons un endroit où s'asseoir et discuter tranquillement.

« Je peux te proposer quelque chose à boire ? A moins que tu sois réellement pressé ? »

Cela faisait deux fois qu'il me posait les mêmes questions en moins de cinq minutes, comme s'il avait besoin de se s'assurer, je trouvais cela vraiment bizarre, je savais bien que Se Hun était une personne remplie de bonté, mais ça, c'était la chose la plus bizarre qui existait. Le regardant droit dans les yeux, je n'eus pas le temps de lui répondre que mon téléphone sonna, au nom qui s'affiche, il était urgent que je réponde. La nounou était une anglaise d'origine coréenne, je ne voulais pas que Jun Hee perde ses origines. Répondant qu'elle devait donner la licorne au lieu de l'ourson en peluche, Jun Hee est une Agnès dans l'âme, puis, je lui informai que je n'allais pas rentrer à l'heure, mais un peu plus tard dans l'après-midi. Notre petite conversation finie, je regardais le serveur et commanda un expresso avant de me retourner vers Se Hun.

« Si j'étais réellement pressé, je serais déjà partie depuis un moment, mais passons, tu fais quoi à Londres ? Depuis quand es-tu sorti de ton sommeil ? Mais je suppose que, cela ne fait pas si longtemps, tu es essoufflé pour un petit trajet alors que je te connaissais assez sportif. »

On pourrait croire que je suis fâchée à Se Hun avec le ton que, je venais d'employer, j'étais si froide d'un coup, mais c'était une chose voulue. Depuis, mon arrivée à Londres, j'avais décidé d'être une nouvelle personne, froide et distante, loin de la Min Yeon si joyeuse et qui souriait pour tout et n'importe quoi, même si, c'était une grande partie de ma vie, cet aspect de ma personnalité était naïve et stupide, elle pensait avoir trouvé un équilibre avec Joon Hee, elle s'était fait des films, beaucoup trop de film, pensant qu'ils allaient vieillir et élever Sae Hee comme elle aurait aimé que ses parents le fassent, mais tout cela n'était qu'une illusion et cet Min Yeon devait disparaître pour ne pas se faire avoir une troisième fois, à trop donner d'amour, on finit par se prendre le mur et ça je l'avais compris. Joon Hee avait rejoint les Han quelque part dans les nuages, Sae Hee était devenu Jun Hee et maintenant nous étions loin d'Ulsan, sans prévenir personne et c'était une bonne décision.

Le serveur refis surface avec ma tasse d'expresso, il y avait bien une chose que j'aimais chez les Anglais, c'était leur rapidité, on avait comme l'impression qu'ils étaient tous réglés à l'heure du thé et que tout devait être servi avant la fameuse pause thé, une tradition si propre à la Grande-Bretagne, il ni y avait pas un jour où les britanniques oubliées cette pause, à quatorze heures piles, tout le monde était en pause pour apprécier les biens faits que procure le thé. Une institution qui perdure depuis les années 1662, mais le rituel du « Tea O'clock » ne fit son apparition que, lorsque Anna de Bedford prit pour habitude de combler le petit creux de seize heures par du thé et des petites douceurs. Une anecdote que, j'ai appris de la nounou. Voulant faire comme tout le monde, je m'étais mise à faire ce rituel depuis mon arrivée à Londres, mais passons, nous n'étions pas dans un bar pour discuter de la pause thé typiquement anglais, mais pour parler de la présence de Se Hun à Londres.

« Que nous vaut le plaisir de ta présence à Londres ? Est-ce qu’au moins ton médecin le sait ? »

Je m’inquiétais vraiment de la santé de Se Hun, j’avais lu quelques parts qu’une personne qui venait de se réveiller d’un coma avait besoin de rééducation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisonesfromtheheart.tumblr.com/

avatar

Ahn Se Hun



■ messages : 542
■ à ulsan depuis : 30/01/2013
■ localisation : Juste derrière toi... BOUH !
■ occupation : Etudiant en droit/Barman au cima
■ humeur : Caline

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Dim 26 Jan - 19:16

Je fixais mon amie avec attention en attendant de savoir quel serait sa réponse à ma proposition de rester boire un café. A vrai dire, elle m'avait dit qu'elle voulait savoir pourquoi j'étais ici, où pluôt comment je l'avais retrouvé, mais avait-elle des rendez vous ? Qui sait, et sur le moment cela lui était peut être sorti de la tête. C'est pour ça que je me permis de lui demander confirmation quand à rester un petit peu avec moi, histoire de parler. Mais au moment où elle allait me répondre, une sonnerie retentit et elle s'excusa, devant répondre à son coup de fils. J'en profita pour payer mon premier café au serveur, histoire qu'il me laisse enfin tranquilet qu'il se sent rassurer quand à mon honnêteté. Avait-il déjà connu un client qui était partie sans payer ? C'est ce que je présumais et dans un sens je pouvais comprendre son appréhension, surtout après m'avoir vu partir. Mais après tout, j'avais laisser mes affaires non ? Et puis il ne faut pas mettre toute les personnes dans le même sac.
Min Yeon revint enfin vers moi après avoir raccorché, commanda un espresso au serveur et je fit de même avec le même café que j'avais rit quelque minutes plutôt. Je me tourna alors vers mon amie au moment où elle prit la parole pour me répondre enfin.

« Si j'étais réellement pressé, je serais déjà partie depuis un moment, mais passons, tu fais quoi à Londres ? Depuis quand es-tu sorti de ton sommeil ? Mais je suppose que, cela ne fait pas si longtemps, tu es essoufflé pour un petit trajet alors que je te connaissais assez sportif. »

Je ne put m'empêcher de faire un geste de recul tout en fronçant les souricls. Je m'attendais à tout de sa part en réponse, mais pas avec un ton aussi froid et distant? Que se passait-il ? Elle n'était peu être pas contente de me voir mais était-ce vraiment un raions ? Même de mauvaise humeur, triste, je ne l'avais jamais vue aussi distante avec moi. J'avais tellement passé de bon moment en sa compagnie, à la FAC à regarder les gens passées, à rire, donner des notes, écouter, observer. On était devenu les commères et sommes très vite aussi devenu inséparable mais aussi très proche. J'étais là pour elel quand elle n'allait pas bien, elle le savait et quand quelque chose n'allait pas, elle me le disait, mais pas de cette manière. Alors oui, je ne savais plus quoi penser ni quelle attitude prendre face à elle.

‘Oui c'est sur mais on ne sait jamais, tu avais peut être d'autres choses de prévus...’

Je me sentais vexé et cela devait se sentir dans ma voix quand je lui répondis. Je n'arrivais pas encore à encaissé la manière dont elle m'avait parlé. Non dans uns esn je ne lui en voulais pas car elle avait sûrement ces raisons mais c'était plus vexé car j'avais l'impression d'être un inconnu à ces yeux. J'essayai de passer outre et lui répondit des plus calmement.

'Je suis ici pour régler quelques affaires professionelles. Et cela fait a peine 1 mois que je suis sorti de l'hôpital et oui, je dois me réhabituer à certaines choses. Disons que mon corps a perdu ces habitudes et il faut que ça revienne.'

Comme dire plusieurs mensonges en quelques secondes. Bon non, ce n'était pas vraiment des mensonges, mais plutôt je ne disait pas toute la vérité. Oui j'étais là pour affaire mais ce n'était pas ma raison principale de ma venue à Londres. Et oui mon corps avait perdu certaines habitude mais cela pouvait être malheureusement à vie. Pour le moment les médecins ne se prononçait pas quand à mes problèmes d'effort physique, cela peut revenir à la normal ou je peux tout aussi être essoufflé à vie. Tout comme mes pertes de mémoire qui m'arrive assez souvent, si je ne prend pas des notes, il me serait possible d'oublier un rendez vous, un examen important ou même que j'ai mit de l'eau à chauffer. Ce n'est pas tellement être alhzeimer, je vous rassure, mais une amnésie dut à un traumatisme. Cela ne m'arrive pas tout le temps, heureusement, mais j'essaie de tout noté à présent, de peur d'oublier, même si cela ne peut ne pas arriver. Mais c'est pareil, on ne sait pas encore si c'est définitif.
Mais ce n'est pas le moment de lui dire ça, je n'ai pas envie, ça serait l'inquiété. Ou parce qu'elle m'a ainsi parlé et que je n'arrive pas à lui confier ? COome si elle avait changer...

« Que nous vaut le plaisir de ta présence à Londres ? Est-ce qu’au moins ton médecin le sait ? »

Je souris doucement, un peu amusé par sa question. S'inquietétait-elle au fond ou psas ? C'est assez contradictoire et je ne sais encore plus quoi penser de cette façon d'être mais encore une fois, je lui répond sans paraitre distant ni froid, mais calme et posé.

'Comme dit, c'est pour affaire mais c'est vrai je l'avoue, j'ai eut vent de ta présence ici alors j'espérais pouvoir te croiser ici. Et ne t'inquiète pas pour mes médecins, ils seront assez compréhensifs pour savoir que j'avais besoins de mnis vacances. Enfin si on peut dire ça ainsi.'

Mon café arriveenfin et une fois en main je lui propose d'aller s'asseoir à l'endroit où j'étais et dont mes affaires se trouvaient toujours. Une fois installa, je repris rapidement la parole pour à mon tour, pouvoir lui poser des questions.

'Mais dis moi plutôt toi, comment vas-tu ? Tu es aussi ici pour le travail ou tu te prends des vacances simpatique ? Car tu es un peu partie du jour au lendemain à ce qu'on m'a dit !'

J'alla pour lui demander des nouvelles de sa fille, mais je n'y arriva pas. Le sujet était sensible, pour moi en tout cas. Déjà me retrouver ici face à Min Yeon sans que je ne sois trop frustré est un exploit mais sa fille non, tout comme Joon Hee. Sujet tabou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Han Min Yeon



■ messages : 4596
■ à ulsan depuis : 06/05/2012
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Faire exploser les cartes bleu u.u
■ humeur : Jun Hee est une magnifique petite princesse

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Ven 7 Fév - 20:49

Le ton froid et distant que, j'avais adopté pour parler à Se Hun avait pour effet un geste de recul tout en fronçant les sourcils, j'aurais fait la même chose à sa place, s'il faisait de même avec moi et cela me faisait mal de le faire, surtout avec lui. Se Hun a toujours été présent à chaque période de ma vie, lorsque j'étais frustrée, triste, joyeuse, même trop joyeuse parfois, il savait quasiment tout de ma petite vie si... Si mouvementé, entre les commérages, les rires, les confidences tout y étaient pour faire de nous d'inséparable camarade de faculté et de magnifique amis lorsque je sortis diplômer de la prestigieuse université d'Ulsan pour au final ne jamais mettre en profit mes années d'études, en dehors de mon duplex, au bout du compte j'avais fait des études pour l'honneur de dire : « oui je suis diplômé d'architecture et major de ma promotion. » mais bon, là n'était pas le problème, le problème était la façon dont je lui parlais après tout ce que nous avons vécu ensemble. Je n'avais rien contre lui, même si l'on pourrait croire que je lui en veux d'être vivant à la place de Joon Hee, car ils étaient dans la même voiture, que Joon Hee était mort dans ce même accident de voiture, le jour de Jun Hee, mais non, j'étais heureuse de le voir en bonne santé et vivant, je n'aurais pas deux morts sur la conscience.

« Oui c'est sur mais on ne sait jamais, tu avais peut être d'autres choses de prévus... »

Rien qu'au son de la voix qu'il avait prit pour me répondre, il était vexé, voilà ce que l'on récolte quand on décide de changer de vie et d'éviter toutes les personnes qui te feront rappeler ton passé si douloureux, mais c'était le meilleur moyen d'éviter d'autres tragédie, cela ne pouvait pas être une coïncidence, deux accidents en l'espace de seize ans et le jour le plus important dans la vie d'une personne, non ce n'était pas une coïncidence, c'était une malédiction dont j'étais le facteur principal. Han Min Yeon était une foutue malédiction, c'était une réalité, bien que l'on dise le contraire, je suis ce que j'ai toujours espéré ne pas être et il était temps de faire face à la réalité.

« Je suis ici pour régler quelques affaires professionnelles. Et cela fait a peine 1 mois que je suis sorti de l'hôpital et oui, je dois me réhabituer à certaines choses. Disons que mon corps a perdu ces habitudes et il faut que ça revienne. »

Un mois qu'il était sorti de l'hôpital, j'étais soulagée de savoir cela, soulagée qu'il ne fasse pas le légume après son réveil, soulagée qu'il fait en sorte d'avoir une vie après l'accident. À cette pensée, j'esquissais un léger sourire, je trouvais ça, mignon cacher une partie de la vérité, je le connaissais assez pour remarquer facilement les mimiques qu'il avait lorsqu'il disait un mensonge, aussi minime soit-il, il avait des expressions faciales qui rendaient ses mensonges flagrantes. Bon, après il fallait vraiment avoir passé beaucoup de temps avec lui pour remarquer toutes ses expressions. J’enchaînais avec une question similaire, mais formulé d’une autre façon, il ne m’avait pas dit toute la vérité sur sa présence à Londres, je m’inquiétais qu’il est fait une fugue, mais j’étais aussi curieuse et je n’aimais pas vraiment que l’on me cache des choses.

« Comme dit, c'est pour affaire mais c'est vrai je l'avoue, j'ai eut vent de ta présence ici alors j'espérais pouvoir te croiser ici. Et ne t'inquiète pas pour mes médecins, ils seront assez compréhensifs pour savoir que j'avais besoins de mes vacances. Enfin si on peut dire ça ainsi. »

La deuxième partie de sa réponse me paraissait assez faux, il avait une fugue et n’avait prévenu aucun des médecins qui le suivaient, j’en étais sûr, mais je n’eus pas le temps de lui faire part de mon avis qu’il proposa de s’asseoir sur la table où ses affaires y étaient. Le serveur lui avait apporté son café, j’avais le mien, aucune raison au comptoir lorsqu’une table nous attendez. Une fois installée, je bus une gorgée de mon espresso pendant que, Se Hun la parole et me questionna sur ma présence à Londres, je n’allais pas lui mentir.

« Je suis ici pour y rester, définitivement et je n’ai pas l’intention de rentrer à Ulsan, Jun Hee a une nanny qui s’occupe d’elle quand je suis en déplacement, nous avons un appartement magnifique. Que demander de plus ? »

La bombe était lâchée, la franchise était un trait de caractère que nous avions hérités de notre père avec Ki Hyun, plusieurs associés de l'entreprise ayant travaillé avec mon père me l'avaient souvent répété : « Il faut se méfier des apparences, n'a jamais été aussi véridique avec les Han, Cho Hee en apparence, mais aussi franc et direct que Dae Ho, les Han sont donc des chefs d'entreprise dont il faut se méfier. » disaient-ils avec conviction, personnellement, je n'avais pas l'intention de diriger l'entreprise familiale, Ki Hyun était bien meilleur dans ce domaine. Je me contenterais juste d'être l'héritière Han, rien de plus, rien de moins. Une nouvelle gorgée de mon espresso, je regardais les londoniens circulaient dans les ruelles, vivre à Londres était si différent d’Ulsan, je m’étais habitué au train de vie londonien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisonesfromtheheart.tumblr.com/

avatar

Ahn Se Hun



■ messages : 542
■ à ulsan depuis : 30/01/2013
■ localisation : Juste derrière toi... BOUH !
■ occupation : Etudiant en droit/Barman au cima
■ humeur : Caline

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Jeu 27 Fév - 7:52

Je m’attendais à quoi ? Qu’elle m’accueille les bras ouvert ? Tel un revenant ? Comme un ami que l’on a pas vu depuis longue date après un voyage de longues années ? Peut être au fond c’est ce que j’avais espéré, dans des moments de répits, mais j’étais très vite revenu sur terre pour me remettre les idées en place et me dire que rien n’allait être tout rose. Après tout, il était mort et pas moi non ?! Elle avait des raisons de m’en vouloir, et je savais qu’elle n’en ferai rien, ou tout du moins c’est ce que je pensais. Mais je crois que c’est à moi que je m’en veux. L’ai-je distrait alors qu’il conduisait ? Aurais-je dut être plus attentif à la route pour pouvoir prévoir le danger ? Tant de questions qui n’auront jamais de réponse. S’en ai suivit alors tellement de ‘si’ dans cette réflexion que j’ai eut. Si j’avais fait ça, Si j’avais dit ça, peut être qu’il en aurait été autrement. Mais à ma connaissance, je n’avais pas le pouvoir de retourner en arrière pour changer le court des choses, et la petite Jun Hee ne connaîtra jamais son père. Cette idée me tracassait, tout comme le fait que le fait que Min Yeon ne pourra jamais fonder la famille qu’elle avait rêvé avec Joon Hee. Je m’en voulais ? Oui, profondément, et c’est pourquoi j’étais ici, pour lui parler, et essayer de la ramener à sa vrai famille, ainsi que ces amis. Moi comme les autres, on se faisait du soucis pour elle, j’avais longtemps discuté avec Kyang Min pour savoir ce qu’il en était, et ne pas avoir de ces nouvelles nous tracassaient. Allait-elle bien ? Avait-elle de quoi vivre ? De quoi se loger ? Encore et toujours des questions sans avoir de réponses, mais j’espérais au moins que j’aurai les réponses à ces questions.

Me voilà donc devant elle… On se parle bizarrement, c’est tout du moins le ressentit que j’ai. Bien qu’elle n’était au départ qu’une amie de commérage d’université, on est très vite de venu proche, au point de tout se confier, que se soit mes peines, mes peurs, tout. Enfin presque tout, cas je n’ai jamais aimé raconter ma vie privée, surtout quand on a un sujet sensible comme ma famille. Et à part cela, elle connaît pratiquement tout de moi, de mes qualités jusqu’à mes défauts. Alors se voir ainsi, ce parler ainsi me vexe et me touche en plein dans le cœur. Mais j’essaie de ne pas le montrer et de répondre le plus calmement possible. Je finis par l’inviter à venir s’installer à la table où j’étais quelques instants plus tôt et alors qu’on venait à peine de s’installer, mon amie reprit la parole pour répondre à ma question.

« Je suis ici pour y rester, définitivement et je n’ai pas l’intention de rentrer à Ulsan, Jun Hee a une nanny qui s’occupe d’elle quand je suis en déplacement, nous avons un appartement magnifique. Que demander de plus ? »

Encore cette impression de me prendre une claque en pleine figure… ai-je put paraître dure pour qu’elle me répond ainsi ? Non, je lui ai demandé de ces nouvelles et je m’intéresse à sa présence ici. En échange, je me prend une bombe en pleine figure ce qui a le dont de me froisser encore, mais je prend de nouveau sur moi et reste impassible face à cette réponse direct et franche. Au moins, elle est franche et dans un sens ça me fait sourire, car cela ne m’étonne pas d’elle, et je crois qu’au fond je préfère qu’elle me dise véritablement ce qu’il en ai. Peut être aurais-je préféré plus de tact de sa part ? Mais je ne peux pas lui en vouloir je crois, ma venue doit peut être la déranger et elle ne s’y attendait sûrement pas.

‘Je crois que c’est ça qui m’a le plus manqué, ta franchise Min Yeon !’

Je lui souris doucement mais sans que je m’en rend compte, un sourire assez triste se dessine sur mes lèvres.

‘Tu sais, je respect tes choix mais je ne te cache pas que l’on s’inquiétait, on n’avait pas de nouvelle de toi. Mais si tu te plais ici… Et tu as trouvé un travail dans quoi ?’

Toujours et encore ce problème de Jun Hee, elle en a fait allusion, mais je n’arrive pas à revenir sur le sujet, je m’en rend compte, je l’évite. Je ferme alors les yeux, alors que mon amie regard les londoniens passer, et je prend mon courage à deux mains.

‘Comment va Jun Hee, elle se plait ici ?’

C’est tout ? C’est vrai que je pourrais essayer de voir avec elle pour qu’elle revienne à Ulsan, mais je n’avais pas envie de la forcé, et avec le ton qu’elle avait prit, elle avait l’air plutôt décidé à rester ici. Alors à quoi bon la forcé ? Ou peut être n’était-ce pas le moment d’en parler et que l’occasion se représentera, si elle veut me revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Han Min Yeon



■ messages : 4596
■ à ulsan depuis : 06/05/2012
■ localisation : Ulsan
■ occupation : Faire exploser les cartes bleu u.u
■ humeur : Jun Hee est une magnifique petite princesse

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Lun 10 Mar - 0:35

Je devais adopter une toute autres approches avec lui, il n'était pas un inconnu dont je devais me méfier, il m'était proche et bien que, mon envie première était de fuir toute commutation avec Ulsan, il est aussi vrai qu'il y avait encore des gens auxquels je tenais et qui me manque et il y en faisait partie. S'éloigner de cette ville était difficile, les premiers jours à Londres fussent une étape remplie de dépression, lorsque Jun Hee dormait dans sa chambre, je pleurais dans la mienne, maudissant le Saint-Esprit et toutes les forces de cette Terre pour faire de moi un martyr, une malédiction. Seul la présence de Jun Hee me donner la force, de trouver un sens à cette vie de malheur. Pourquoi chaque fois que, j'ai ce sentiment d'avoir une bonne vie que, rien ne peut m'arriver de si dramatique, un évènement tragique arrive ? Devais-je être cette fille que l'on souhaite ne pas voir heureuse ? Certainement, j'aurais dû me contenter de cette vie superficielle que, je m'étais construit au fil des années, aucune attache, vivre au jour le jour sans ce souciait du quand dira t'on. Non, bien sûr, il a fallu que je m'attache à une personne que j'en tombe amoureuse et pour combler ce tableau qu'il me mette enceinte. Je devais me résigner à ne vivre qu'avec peu de gens afin d'éviter toute tragédie dans le même genre et pour ça, je devais quitter Ulsan pour une autre destination sans prévenir personne, même pas Ki Hyun. Aujourd'hui, je ne devais vivre que, pour protéger ce petit être que j'aimais plus que ma propre vie, mon diamant, cette petite chose qui rendait ma vie bien meilleure à chaque fois qu'elle sourit, qu'elle fait ses petits gazouillis, elle me rappelle l'amour que, j'avais pour son père, même si, au tout début c'était plus une histoire de drap. Bref, je devais tourner la page sur mon passé et crée un nouveau futur pour Jun Hee et moi, buvant une nouvelle gorgée de mon espresso après ma réplique sanglante et ferme du « je ne retournerais jamais à Ulsan. » je devais adopter une nouvelle approche qui se devait être douce.

« Je crois que c’est ça qui m’a le plus manqué, ta franchise Min Yeon ! »

Ma franchisse causera ma perte un jour, à trop être franche cela devient dangereux, je devrais d’ailleurs apprendre à minimiser ce côté de mon caractère, mais bon Se Hun on avait l’habitude, les bancs de la faculté m’avait fait connaître de bonne personne et il en faisait partie pour ne pas dire la meilleure rencontre.

« Tu sais, je respect tes choix mais je ne te cache pas que l’on s’inquiétait, on n’avait pas de nouvelle de toi. Mais si tu te plais ici… Et tu as trouvé un travail dans quoi ? »

Je ressentais un pincement au cœur, j’avais espéré quoi ? Qu’il me persuade de rentrer à Ulsan ? Peut-être que, oui, même si, je me bornerais à lui dire que, je ne rentrerais jamais à Ulsan. Ils s’inquiétaient et c’est ce qui me faisait le plus mal, j’aurais espéré qu’il m’oublie après trois mois d’absence, qu’ils tournent la page, je n’étais pas indispensable à leur vie, j’avais mon frère, mais on dit souvent qu’éloigné, on ne fait plus attention et on oublie peu à peu les membres de sa famille. Bien sûr je lui aurais envoyé un message pour le rassurer, mais dans l’immédiat, c’était à oublier, il serait capable d’engager la CIA pour me retrouver.

« Lorsque j’aurais la force d’appeler, je le ferais pour qu’ils ne s’inquiète plus. »

Sourire aux lèvres afin de détendre l’atmosphère entre nous, je continuais ensuite avec la seconde question.

« Pour le moment je bosse en free lance pour un cabinet d’architecte, cela me permet de travailler à la maison et regarder Jun Hee grandir. »

Jun Hee mon petit ange, rien que, pour admirer sa petite frimousse, j'avais mis tout un système pour rester à ses côtés, qu'elle ne souffre pas de l'absence de sa mère bien trop occupé à travailler et laisser une nounou s'occuper d'elle, non je n'allais pas répéter le même schéma que, mes parents, un léger sourire s'afficha sur mon visage, penser à cette petite me rendait joyeuse, sourire qui, s'amplifia lorsque Se Hun demanda si, elle allait bien et si, elle se plaisait ici.

« Elle va très bien, à première vue, elle à l’air de se plaire ici, elle est trop mignonne, regarde. »

Sans attendre une quelconque réponse, je sortis mon téléphone et lui montra une première photo de Jun Hee qui dormait, puis qui se réveille, qui bave, qui pleure, qui sourit. Il avait droit à tout un exposé de Jun Hee qui fait plein de choses dès son réveil et dont j'étais complètement gaga.

« Si tu veux, tu peux la voir, elle serait ravi de faire ta connaissance, tu restes encore longtemps à Londres ? Tu veux que l’on te fasse visiter la ville ? »

Une proposition pleine d'euphorie, je ne savais pas si c'était seulement moi ou toutes les mères qui le disaient, mais j'étais dotée d'une envie de montrer à quel point ma fille est parfaite, magnifique et tout le tralala qui va avec, un peu comme les fois où je voulais que, toute la faculté d'Ulsan voir la ville sache que, je portais des vêtements de grand couturier. J'avais des tendances de narcissisme et Se Hun devait bien le connaître pour l'avoir temps de fois critiquer sur certain de ses habits et encore pire avec les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thisonesfromtheheart.tumblr.com/

avatar

Ahn Se Hun



■ messages : 542
■ à ulsan depuis : 30/01/2013
■ localisation : Juste derrière toi... BOUH !
■ occupation : Etudiant en droit/Barman au cima
■ humeur : Caline

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Where are you ?   Mar 11 Mar - 14:33

Je n’arrivais pas à détacher mon regard de mon amie. Qu’est ce qu’elle m’avait manqué… Cela ne faisait que 3 mois et pourtant, j’avais l’impression que cela faisait 3 ans. A la voir, j’avais la sensation qu’elle avait changé alors que c’était impossible en 3 mois, alors quoi ? Etait-ce dût à l’accident ? Avait-elle réussit à tourner la page ? Etait-elle encore triste ? Encore et toujours ces questions que j’avais envie de lui poser sans pour autant arriver à ouvrir la bouche pour laisser un son sortir et lui dire mon ressentis. Ces dernières années, on avait été très proche l’un de l’autre, n’arrivant plus à une période ce passer de l’autre. On était comme des siamois jusqu’à ce que Min Yeon quitte l’université et bien que l’on se voyait plus rarement, on n’a pas arrêté de se voir car un lien c’était créer entre nous deux. On a été longtemps appelé les commères de l’université, parlant des moindres ragots pouvant circuler, et ne se gênant pas pour en parler ouvertement. Mais on est aussi devenu intime, mais dans le sens de confident. J’ai commencer à lui parler de ma vie, moi qui ne suit pas très bavard à ce sujet, cela m’a soulagé de trouvé quelqu’un à qui parler, surtout de mon père. Elle a été ouverte et compréhensible, ce qui a rendit mon ouverture de vie plus facile. Alors oui, tout cela me manquait, surtout après avoir véçu une telle expérience, je n’avais qu’une envie, la voir et lui parler, mais maintenant que je me retrouvais en face d’elle, j’en étais incapable. Je savais bien ce qui me bloquait, Joon Hee. Car parler de l’accident et de ce que j’ai ressentis faisait obligatoirement liaison avec lui, et je redoutais sa réaction, comme la mienne. Dans quel état d’esprit était-elle ? Je n’arrivais pas à savoir.

Je fis par à mon ami l’inquiétude des siens, surtout Ki Hyun qui n’arrêtait pas de demander des nouvelles à Kyang Min pour savoir s’il en avait de sa sœur. Je n’étais pas en contact direct avec lui et j’en étais bien content car il serait capable de m’en demander autant vu la proximité que j’ai avec Min Yeon. Mais c’est vrai que c’est derniers temps c’était silence radio, avait-il eut des nouvelles de sa sœur sans que je sois au courant ? J’allais le savoir.

« Lorsque j’aurais la force d’appeler, je le ferais pour qu’ils ne s’inquiète plus. »

Apparemment non. Je souris doucement à ce qu’elle dit et d’une voix douce, essaya de l’encourager.

« Penses-y. Ils seront content de te savoir en pleine forme et en bonne santé. »

J’hésita à lui dire qu’elle n’était pas obliger de leur dire où elle résidait, mais je préféra me taire mais une raison que je n’arrivai pas à savoir. Je lui demanda alors ce qu’elle faisait comme travail ? Peut être était-elle au chômage mais cela m’étonnait. Mais la savoir en simple serveuse m’était inimaginable, surtout en nouvelle maman, alors je voulais m’assurer qu’elle est quelque chose de bien.

« Pour le moment je bosse en free lance pour un cabinet d’architecte, cela me permet de travailler à la maison et regarder Jun Hee grandir. »

« Tu as bien raison, et je suis content de savoir que tu fais le métier que tu souhaites, surtout si en plus tu travailles chez toi. »

Elle avait bien raison à ça et je souris pour lui montrer mon point de vue positif quand à sa remarque. Ne pas voir ces enfants grandir était à mes yeux un sacrilège. Je l’ai moi même vécu, avec mon père, et je ne souhaitais pas que cela arrive aussi à mes futurs enfants s’il y en a un jour. Mais je serai aussi obligé à ramener de l’argent pour les faire vivre, alors comment trouver le juste milieu ? Vivre de ma musique serait-il possible ? Je décida de sortir de mes pensées pour enfin lui demander des nouvelles de Jun Hee.

« Elle va très bien, à première vue, elle à l’air de se plaire ici, elle est trop mignonne, regarde. »

Et là, tel un boulet de canon, elle sort son portable et me montre tout plein de photo différente du bébé. A la première photo, je ne pus m’empêcher de sourire doucement. C’était la première fois que je découvrais sa fille, et je ne pouvais être qu’émerveillé devant la bouille adorable du bébé. Qu’est ce que ça sera en vrai ?!

« Si tu veux, tu peux la voir, elle serait ravi de faire ta connaissance, tu restes encore longtemps à Londres ? Tu veux que l’on te fasse visiter la ville ? »

Je me redressa et plongea mon regard dans ceux de mon amie et souris doucement.

« Ca sera avec plaisir ! Je suis la pour encore une bonne semaine, et ça sera avec plaisir que vous me fassiez la visite guidé de Londres. Quand est-ce que vous serez disponible toutes les deux ? »

Cela me faisait étrange mais en même temps j’étais aussi un peu excité à l’idée de voir sa fille pour la première fois. Quand j’étais jeune, et au contraire des ados, j’ai toujours aimé les enfants. Déjà jeune je devais m’occuper en partie de ma sœur, mais en général, je les ai toujours apprécier. Les gens trouvent ça bizarre, surtout pour un homme, mais moi pas.

« Ce week end peut être ? Est ce que tu me donnes l’autorisation de te kidnapper toi et ta fille pour une journée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Where are you ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Where are you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: Ailleurs :: Europe :: Londres-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet