AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tea party !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Ahn Rosalee

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 216
■ à ulsan depuis : 21/12/2013
■ localisation : Probablement devant un objet technologique
■ occupation : Étudiante en Multimédia à l'université d'Ulsan
■ humeur : Rebelle de la forêt 2

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Tea party !   Mar 14 Jan - 22:48

Journée tranquille. Je me levai pour aller à mon cours du matin. Cours de 3D de 3 heures, j’allais pouvoir continuer tranquillement mon œuvre. J’avais décidé de reproduire un des nombreux décors du jeu The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time de la Nintendo 64. Ce jeu-là, c’était mon enfance. Au dernier cours, j’avais commencé à faire le décor de la petite boutique des elfes au tout début du jeu. J’avais trouvé une sympathique playliste sur Youtube avec les musiques du jeu. Ça me motivait vraiment, et pour une fois, j’étais tranquille. Je ne faisais pas de mauvais coups, car de toute façon, j’aimais le cours de 3D. J’enfilai mon uniforme, mais je gardais mes pantoufles minions, car j’étais bien dedans. Je traversai le corridor des résidences et me retrouver dans l’université, me dirigeant vers ma classe.

J’étais bien concentrée et j’avançais dans mon travail. J’étais assise à côté de mon ami Jae Hwa, mais on ne se parlait pas, tous les deux trop occupés dans notre travail respectif. À chaque heure, on prenait une pause et j’allais me promener un peu dans l’école pour me dégourdir les jambes et pour aller me chercher à manger. À chaque fois, je revenais dans la classe avec des légumes en trempette, à l’autre pause, un biscuit aux pépites de chocolat. Je mangeais toujours dans les pauses, tout le monde le savait.

Le cours fini, je sauvegardé tout dans mon dossier et retournai dans ma chambre. J’aimais bien habiter en résidences universitaires. Je ne me suis jamais sentie seule. L’ambiance sur le sixième étage est assez funky, c’est rigolo. Je ne m’ennuyais jamais ! J’entrai dans ma chambre et me changeai. J’allais travailler dans une heure. Le temps que je me prépare et que j’arrive au Sweet Paradise, j’allais arriver à l’heure. J’avais laissé mon tablier dans mon petit casier dans la salle des employés, comme ça, aucune chance de le perdre dans ma chambre. Ce n’est pas un capharnaüm, mais je craignais le perdre dans l’oubli, à quelque part dans le fond de mon garde-robe. Je finis de me préparer toute mignonne et je sortis de ma chambre en prenant soin de bien verrouiller ma porte. On ne sait jamais ce qui peut arriver pendant mon absence, avec mes voisins… Je sortis de l’établissement et me dirigeai vers l’arrêt d’autobus au coin de la rue.

Je me rendis jusqu’au centre-ville. Je débarquai de l’autobus et dû marcher quelques minutes pour me rendre sur la rue derrière la grande rue commerçante. 15 minutes d’avance. J’entrai dans le salon de thé et salua mes collègues qui étaient en train de travailler. J’entrai ensuite dans la salle des employés et rencontrai Li Fan qui devait prendre sa pause ou bien qui allait bientôt commencer son chiffre

«Hey, salut ! Tu commences quand ?» dis-je en ouvra mon petit casier.

J’y déposai mon sac et pris mon tablier que j’enfilai par-dessus mes vêtements. Je fis une boucle et le tour était joué. Je fermai la porte de mon casier et m’installai à la table, au centre de la salle d’employé, et attendis que mon chiffre commence. J’avais le temps de discuter un peu avec Li Fan. Li Fan, je le considérais comme un ami. Je devais être la seule au monde qui ne devenait pas complètement gaga en le voyant et en lui parlant. Parfois, quand il travaille, je vois un nombre incroyable de filles passer leurs commandes en flirtant. Je trouve ça ridicule, ça me fait rire. Ce genre de comportement me fait si rire. Bon, je dis ça, mais devant une idole, je deviendrai probablement gaga. Mais c’est différent ça… Peu importe. J’étais certaine qu’aujourd’hui, je serai victime de cette folie que les filles ont envers nos serveurs au Sweet Paradise. J’aimerais ça, moi aussi, faire tourner des têtes, mais la clientèle est beaucoup plus féminine que masculine. Je me devais d’être mignonne ! J’étais peut-être le seul espoir que le Sweet Paradise avait pour attirer les mâles ! J’aimais bien croire ça.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Wei Li Fan



■ messages : 69
■ à ulsan depuis : 17/11/2013

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Tea party !   Mer 15 Jan - 6:26

A peine avais-je fermer mes yeux que le réveil retentit. Je soupire en me levant lentement prenant soin d’éteindre mon réveil. Je prend la télécommande sur ma table basse, appuyant sur le bouton pour ouvrir les volets. J’ai toujours cette habitude le matin, de me réveillé en regardant la vue qui s’offres à moi. Certes depuis que je suis à Ulsan je dois me faire discret mais en même temps songé à oublier le goût du luxe m’es complètement impossible. J’ai fais une petite folie en m’achetant cet appartement qui déjà est bien trop grand pour moi, et surtout qui est légèrement au dessus de mon budget. Pour le moment mon très cher père a décidé de prendre les frais de l’appartement pour lui, après tout je vais pas le contredire.

 Une fois levé, je pars à la douche,  Je prends les vêtements au passage qui était déjà sortis au préalable et je me dirige vers la salle de bain. Il me faut environ une bonne heure pour me préparé, oui je suis très coquet. J’aime avoir une apparences imppeccable, j’aime qu’on me remarque, enfin non. J’aime bien plaire mais ce que je déteste le plus c’est les filles complètements folles. Qui dès que je m’approchent me fixe comme ci j’étais un bout de viande. C’est pourquoi pour évité tout au plus ce genre de situation j’ai mis en place un espèce de plan. Me travestir. Au début je trouvais ça complètement débile mais au final j’y es pris goût, tellement que je me surprend à faire du shopping dans les magasins de filles. La plupart du temps j’achète toutes les robes qui peuvent aller avec mon teint, les formes, tout, rien n’est laissé au hasard.

Mais aujourd’hui c’est différent, je ne viens jamais travesti au travail. Déjà parce que ça ne sert à rien étant donné que je reste au travail seulement quelques heures et en prime parce que si les collègues l’apprenaient c’est un certainement des rumeurs qui circuleraient sur moi. Donc pas le temps de jouer à la fifille. Le pire c’est que si jamais je me faisais prendre j’avais déjà un plan de secours. Une sœur jumelle inventé et la bim, tout le monde n’y verrais que du feu. Je suis diabolique, et calculateur aussi. Enfin c’est pour la bonne cause, c’est ma pomme qui en dépend et je suis prêt à tout pour me protégé. Légèrement égoïste non je ne penses pas. Une fois que ma peau est propre et que celle-ci dégage l’odeur de fleurs, j’enfile mes vêtements. Toujours fidèle à mon style, classique avec un brin de folie dans les accessoires, jamais sans son bonnet à clous.  J’ai toujours allure d’un badboy au beau minois ce qui est le cas, mais j’aimerais surtout qu’on me fiche la paix. J’applique ensuite mes soins pour la peau. Pour avoir une peau tellement douce et belle, je prétend ne jamais rien mettre sur celle-ci mais les imbéciles sont ceux qui croient à mes mensonges.

 Une fois que tout est terminé, je prends ma sacoche , vérifiant si je n’es rien zapper et je pars. Je ferme la porte à clef. J’enfile des lunettes de soleil, écouteur dans les oreilles je balances de la bonne musique. Un sourire ce dessine sur mon visage. C’est une belle journée qui s’annonce, ce que j’apprécie dans les quartiers de riche c’est que niveau tranquillité c’est le paradis, mais une fois passé cette frontière, une fois passer cette ambiance, le calme disparaît et bonjour les gens de classe moyenne. Les rues sont plus animé, les gens plus bruyants. C’est légèrement plus sales, des mômes cours dans tout les sens, le marché attirent du monde. Les voitures font du bruit. Adieu jolie petite villa et jolie loft haut perché. Bonjour ville active. Je marche tranquillement jusqu’au Sweet Paradise.

A vrai dire à pied je met environ une bonne demi-heure mais marcher entretiens la forme et puis c’est pas non plus si loin que ça. J’ai de la chance d’avoir trouvé un travail aussi facilement, sinon à l’heure qu’il est je serais certainement marié avec une fille que je ne connais pas. J’arrive devant le salon de thé, je passe par derrière, l’entré réservé aux employés. J’entre directement dans le vestiaires, retirant mes lunettes et mes écouteur. Je fais toujours exprès de venir en avance, comme ça j’ai le temps de me boire un petit thé. La patronne est plutôt cool elle nous laisse disposer des thés, à conditions de ne pas non plus en boire trop. Je fais chauffer l’eau et comme à mon habitude je prends mon thé aux agrumes, l’odeur du pamplemousse me met toujours de bonne humeur.  

Pendant ce temps je range mes affaires dans mon casier, mettant mon tablier. Un collègue de travail vient me voir m’expliquant qu’une cliente est là depuis déjà plus d’une heure et qu’elle veut que je la serve. Je soupire en entendant ça, encore une folle, une fille qui squatte ici dans l’espoir que je m’intéresse à elle. Peine perdu les filles banales ne m’intéresse en rien. Elle devrait ce faire refaire la face si elle veut une chance avec moi. Je regarde mon collègue en hochant la tête.

Je pars ensuite prendre ma tasse de thé, accoudé à mon casier. « Hey , salut ! Tu commences quand ? » Je tourne la tête en direction de la personne qui me demande ça. Tiens voilà Rosalee, Rosalee est une collègue de travail que j’apprécie, c’est sans doute une des rares filles que je laisse m’approcher certainement parce qu’elle n’est pas s’en arrêt là à me regarder , c’est la seule qui à une réaction normal et qui ce comporte de façon civilisé. Je bois une petite gorgée de thé, avant de lui sourire. «  Hey , toujours aussi en avances à ce que je vois Rosalee. Et bien logiquement dans 5 minutes je devrais commencer, j’imagine que tu es dans le même cas que moi non ? Surtout que je ne suis pas pressé y a encore une folle qui attends depuis une heure pour que je m’occupes d’elle..Les gens ont vraiment rien à faire c’est dingue. Bon et toi sinon comment va la vie ? Tu reviens de cours non ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ahn Rosalee

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 216
■ à ulsan depuis : 21/12/2013
■ localisation : Probablement devant un objet technologique
■ occupation : Étudiante en Multimédia à l'université d'Ulsan
■ humeur : Rebelle de la forêt 2

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: Tea party !   Ven 17 Jan - 1:09

J’étais Link. On m’avait donné comme mission d’aller servir du thé et des p’tits gâteaux. Mais avant, il y avait quelque chose d’important à faire en guise de préparation au tableau final. Je devais passer un autre objectif avant, un objectif qui demandait beaucoup de concentration et de connaissance à la matière. Je passai trois longues heures à fixer un écran devant moi et à résoudre des formules purement mathématique afin de trouver l’angle parfait pour dessiner… une bombe. Une bombe que j’allais bientôt acheter pour m’aider à tuer les ennemis qui voudront me bloquer la route jusqu’à l’arrêt d’autobus ! Après ma victoire et un biscuit aux brisures de chocolat, j’étais prête pour me préparer au tableau suivant.

Non, sans délirer (ah oups, trop tard), je me préparais tranquillement à aller au boulot. J’avais encore les trames musicales du jeu de Zelda, ça faisait mon bonheur. Ça me rappelait mon enfance, à Montréal, quand je regardais mon père jouer sur la Nintendo 64. Les monstres me faisaient un peu peur, mais ça m’intriguait. J’ai longtemps essayé de finir le jeu d’où mon père s’était arrêté et je n’ai jamais voulu regarder les astuces sur Internet ou dans le livre spécial du jeu. Je n’ai jamais terminé. En fait, mon personnage est encore pris dans une chambre noire et je ne sais vraiment plus quoi faire… Je me suis donc fait une autre partie sur une des deux sauvegardes restantes et j’ai avancé un peu par moi-même. C’est avec quelques pensées nostalgiques que je me dirigeai vers l’arrêt d’autobus en face de l’université.

Je débarquai du bus à quelques rues de la rue commerciale. Comme d’habitude, j’allais me rendre au Sweet Paradise à pied. Heureusement, aujourd’hui il faisait beau. Un peu frisquet, mais il faisait beau. Enfin, quand je dis un peu frisquet… je suis bien moi. J’ai bien été habituée au grand froid du Québec, alors je vis très bien. J’étais arrivée à peu près 15 minutes avant mon chiffre, ce qui arrive souvent. C’est la faute de l’horaire d’autobus. C’est soi 15 minutes d’avance, soit 15 minutes de retard. Le choix est clair. De toute façon, j’avais toujours quelqu’un avec qui parler avant de commencer mon chiffre. J’entrai par la porte de devant pour saluer les serveurs qui étaient déjà là, et me dirigeai vers la salle des employés. Li Fan était là avec sa tasse de thé. Aujourd’hui, c’était avec Li Fan que j’allais discuter avant de commencer à travailler ! Je le saluai et lui demandai quand son chiffre commençait, ou recommençait. À vrai dire, je n’avais pas regardé la feuille de temps, c’était un collègue qui m’avait fourni mes heures, car j’étais à l’université, comme toujours. C’est comme ça, habiter en résidence. Je n’avais pas le choix, et je trouvais cela très utile. En étudiant et en travaillant activement, j’allais avoir accès à ma nationalité coréenne. Donc habiter en résidence, ce n’est pas qu’un petit plus, mais plusieurs plus ! J’ouvris la porte de mon casier et y déposai mon sac à main avant de prendre mon tablier.

«Hey , toujours aussi en avances à ce que je vois Rosalee. Et bien logiquement dans 5 minutes je devrais commencer, j’imagine que tu es dans le même cas que moi non ? Surtout que je ne suis pas pressé y a encore une folle qui attends depuis une heure pour que je m’occupe d’elle… Les gens ont vraiment rien à faire c’est dingue. Bon et toi sinon comment va la vie ? Tu reviens de cours non ?» me dit-il en souriant.

J’aimais bien Li Fan. J’aimais bien converser avec lui. Il avait toujours quelque chose d’intéressant à dire, et même si c’était souvent qu’il y avait des folles qui le suivaient un peu partout, je trouvais ça drôle. Je l’aidais à se plaindre, aha. Il me dit qu’il allait commencer dans 5 minutes. J’allais donc être sur le plancher en même temps que lui, 10 minutes après.

«Oui, toujours en avance ! Ahh sérieux, est-ce que c’est celle avec le sac violet qui vient souvent à cette heure-là ? Je n’ai pas regardé en passant… ah, si c’est elle, c’est vraiment déstabilisant, à chaque fois que quelque te parle, elle fait des gros yeux.» dis-je en faisant une drôle de grimace pour accompagner mes paroles.

J’avais «osé» parler une fois à Li Fan, seulement pour lui dire de me donner des couvercles parce que de mon côté, il en manquait, cette fille m’a tellement dévisagé. J’en étais choquée. Parfois les gens… Parfois, mon espoir envers l’humanité chutait. Surtout quand j’entendais des nouvelles à propos de Montréal et ses conflits de gouvernement et multiethnicité.

«Sinon comment va ma vie ? Ça va, normal. Je reviens de mon cours de 3D, je suis contente, j’ai beaucoup avancé dans mon projet !»

Je levai mes deux pouces en l’air avant de faire bouillir de l’eau. Je rouvris mon casier pour y prendre la tasse que je laisse toujours à l’intérieur, car c’est ma tasse de thé de travail ! C’était celle de Pikachu, avec la prise avec la queue d’éclair. J’étais gamine comme ça moi. Je me sélectionnai un thé et regardai l’heure.

«Tu devrais y aller, c’est l’heure. Je te rejoins dans 10 minutes !»

Je tirai une chaise de la table au centre et m’y assis en attendant que l’eau de la bouilloire boue. À ma pause, j’avais l’intention de m’acheter un petit gâteau au fromage. J’espérais recevoir un peu de tips, parce que je n’avais pas de monnaie sur moi pour me l’acheter, même avec le rabais employé. Aucun sou. Tout était dans ma carte et je ne pouvais pas retirer de la banque du coin de la rue. Mon plan était de faire les beaux yeux aux garçons, en espérant en voir quelques uns venir aujourd’hui au salon de thé. C’est dingue quand même le nombre de filles qui viennent. Parfois ce sont des couples, alors les yeux doux, c’est non. Des plans pour que je me fasse gifler. Les filles sont folles parfois. Enfin… quand ce ne sont pas devant des idoles, les filles comme celle qui attendait patiemment Li Fan, bah je ne les comprenais pas. Qu’est-ce qu’ils ont, les serveurs, de si exceptionnel ? Ce n’est pas comme mon oppa, mon ultimate bias. Je suis forte quand même, je n’en parle pas tout le temps, et je n’en parle pas à n’importe qui. Je doute que Li Fan, ou même mon frère Kevin, voulait entendre parler de mon monsieur. Enfin bref. La bouilloire m’averti que l’eau était chaude. Je versai l’eau dans ma superbe tasse de bébé et attendit que mon thé se refroidisse un peu pour ne pas me brûler la langue, chose qui arrive souvent parce que j’ai toujours hâte de goûter à mon thé. Je jetai un autre coup d’œil à l’horloge. Il fallait y aller bientôt ! Je me levai et me regardai un peu dans le miroir pour m’assurer que j’aie l’air toujours aussi mignonne que tout à l’heure, puis j’étais prête à passer derrière le comptoir. Je pris ma tasse de thé avec moi, poussa la porte. Go go go, on travaille !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Tea party !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tea party !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bisounours Party | V. 2.0
» Garden Party
» Dungeon party
» Beach Party ! [ pv ]
» 60 terroristes du Tea Party tiennent le Congrès américain en otage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: les rues :: Sweet Paradise-