AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 run for your life ∞ ft. lim jun pyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: run for your life ∞ ft. lim jun pyo    Jeu 9 Jan - 23:49

∞ run for your life
« yue xin ft. lim jun pyo. •• .unbreakable »

Le lever du corps avait été particulièrement ardu ce matin-là. Xin avait péniblement ouvert un oeil avant de le refermer avec un long soupir désespéré. Un grognement rauque avait suivi, puis il avait soulevé les deux paupières après un effort phénoménal, presque surhumain. Ugh. Il lui arriverait rarement d’être en aussi mauvaise forme au réveil, et cela signifiait généralement qu’il ne serait pas de très bonne humeur… Oh, vous n’avez jamais vu le jeune Yue sans joie de vivre ? Il n’était plus le même, plus du tout. Heureusement, de tels changements lui arrivaient très rarement, voire quasiment jamais. Seul un mauvais sommeil pouvait le rendre ainsi, un mauvais sommeil et une rencontre indésirable. Quoique, comme il était très poli, il arrivait, la plupart du temps, à dissimuler son mécontentement derrière un épais sourire crispé et totalement faux. Être aussi gentil l’énervait parfois, mais en même temps, ça avait ses bons côtés : il arrivait à se sauver de nombreux conflits, et Dieu n’était pas seul à savoir qu’il détestait être en ce genre de situation inutile qu’étaient les petites guerres futiles. Mouais.

Le maïeuticien se résolut donc à s’extirper du lit, se glissant délicatement en dehors des draps pour éviter de déranger les chats qui y étaient couchés et qui dormaient d’un sommeil lourd – les chanceux. Bon, mission réussie : les félins ne bronchèrent pas d’une moustache. Il sourit en observant le duo confortablement installé pendant un bref instant, puis quitta sa chambre pour aller vers sa cuisine. Un café lui ferait le plus grand bien, et, en tant que véritable accro à la caféine, il pesait sincèrement ses mots. Disons que ça… Le détendrait, parce qu’il était sur les nerfs, sans vraiment savoir pourquoi. Enfin, il devait passer la journée avec son meilleur ami et Jun Pyo, ce mec insupportable qui tournait autour de Jihoo… Franchement, aucune raison d’être énervé – relevez ici le sarcasme. S’il n’en tenait qu’à lui, il ne s’y pointerait pas… Mais le jeune Park avait tant insisté que jamais il n’avait pu refuser l’invitation… Quand il disait qu’il était trop gentil, hmf.

Enfin, mine de rien, l’heure du rendez-vous approchait tranquillement, et lui était toujours en pyjama, les cheveux défaits, café à la main… Il ferait bien de s’activer un minimum. Après le Saint Café… Voilà, dernière gorgée prise, direction douche. Brûlante, parce qu’il le méritait énormément. Il se dévêtit, entra sous l’eau, se lava pendant un long moment pour le simple plaisir de profiter de la température délicieuse qu’il y faisait. Puis, après un moment, coupa le jet et tira le rideau de la douche pour en sortir. Hum. Il devait maintenant trouver quoi mettre, mais puisqu’ils allaient en randonnée, ça allait, il n’avait pas à être particulièrement présentable. Un pantalon de sport, un t-shirt assorti et plusieurs couches supplémentaires pour se garder au chaud, et tout serait parfait. Le temps de se sécher les cheveux, de prendre ses vêtements d’hiver et il devait y aller : il sauta donc dans sa voiture pour se diriger vers l’entrée du Mont Gajisan.

Bon. Peut-être la journée allait-elle être sympathique, au final. Il faisait assez beau, malgré la neige. Le trio allait grimper le long de la montagne et redescendre tranquillement, rien d’épuisant, et le paysage était superbe. Le chinois, après avoir pris son ticket de stationnement, se dirigea avec son sac vers l’immense chalet qui se trouvait au pied du mont pour attendre les deux autres… Enfin, l’autre, car Jun Pyo venait d’entrer. Arf… Il espérait que son ami ne tarde pas, il n’avait pas véritablement envie d’être coincé trop longtemps seul avec le jeune Lim.

    - Hm, allô.

Un faible enthousiasme pas très sincère teinta ses paroles alors qu’il s’empara de son portable qui vibrait, signe qu’il venait de recevoir un sms… De Ji Hoo, tiens.

Oh, non.

Le soupir le plus exaspéré de tout l’univers s’échappa des lèvres du récent blondinet.

    - Jihoo ne peut pas venir.

Voilà, sa journée était définitivement mauvaise, affreuse, horrible.

    - Je connais mon meilleur ami – oh, quel plaisir il eut à préciser le statut de l’absent –, il va bouder si on ne passe pas la journée ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin



Invité

Invité




MessageSujet: Re: run for your life ∞ ft. lim jun pyo    Dim 12 Jan - 10:22

Run for your life
Jun Pyo & Yue Xin

Arriverons nous à nous entendre?



Comment vouloir mourir ou bien tout simplement, maudire les Dieux? Sortir avec l'homme que vous aimez et en même temps être avec son meilleur ami, que vous n'appréciez pas du tout. Cet ami là, dont vous avez peur qu'il vous vole votre moitié, car il est bien trop proche de votre précieux, pour que vous ne voyez cela que comme une histoire d'amitié.
Etant levé depuis un moment, je regarde la télévision, à moitié avachi sur mon canapé, boudant comme un enfant gâté, qui n'a pas eu ce qu'il voulait, attendant le moment où JiHoo viendrait sonner à la porte pour venir me chercher et m'emmener voir son meilleur ami, pour qu'on passe une journée de folie, selon ses mots.
Il y a deux jours, lors d'un rendez-vous, en tête à tête dans un petit café, ce dernier m'annonça qu'il avait prévu une petite journée randonnée. Bien sur, j'étais tout content au début, car passé une nouvelle journée avec lui, était tout ce dont je rêvais, mais après qu'il m'annonça qu'on allait la passer, aussi avec son meilleur ami, je ne pus m'empêcher de bouder. Comment pouvait-il croire que nous allions passer une bonne journée, nous trois, sans engueulade? Rien que de voir la tête du blond, j'ai envie d'attacher à moi, Jihoo et ne jamais permettre à ce chinois, de le revoir.
Enfin, bien sur, jamais je ne pourrais me permettre de faire ça, car mon cher et tendre adore bien trop son meilleur ami et si jamais je les sépare, je risque de me prendre tout sur la tête.

Après quelques minutes, je reçois un message de JiHoo qui me dit qu'il ne sera pas à l'heure pour notre rendez-vous et qu'il est mieux que j'y aille tout seul de mon côté, sans l'attendre.
Super. Je soupire un long moment et prends alors mon manteau, que j'enfile et ferme et enroule une grosse écharpe autour de mon cou, cachant avec ma bouche, pour me protéger du froid. Prenant en main mon sac à dos, je sors de mon appartement et prends un taxi assez rapidement pour me rendre au mont Gajisan.

Arrivant après une demi-heure, je regarde autour de moi et je vois que personne n'est encore là, ni JiHoo, ni son chinois de meilleur ami. Voilà que je dois patienter dans le froid. Super cool dit donc cette journée. Incapable d'être à l'heure pour ce genre de rendez-vous.
Bougeant dans tous les sens pour ne pas avoir froid, faisant des allers retours, je finis alors par apercevoir au loin, déjà entrer, Yue Xin. Jésus, qu'ai-je fait pour mériter cette mauvaise journée hein?
Je me dirige alors vers le chalet et sans un bonjour ou autre, j'enfile mes écouteurs et détourne alors le regard du chinois, ne préférant tout simplement pas le calculer, ne voulant pas me disputer, dès maintenant avec lui, alors que JiHoo n'est pas encore arrivé et que cette "fantastique" journée n'a pas débuté.

A peine deux minutes après que j'ai rejoint Yue Xin, ce dernier reçoit un message de JiHoo qui lui dit qu'il ne pourra pas venir. Légèrement vexé, qu'il lui envoie un message à lui, et non pas à moi, je décide de tourner le dos à ce dernier, pour m'en aller, mais avant que je n'avance, il me dit:
-Je connais mon meilleur ami, il va bouder si on ne passe pas la journée ensemble.

Super! En plus de ne pas me prévenir, il se permettrait de bouder si je ne passe pas la journée avec son meilleur ami? Qu'avait-il donc derrière la tête ce géant? Croyait-il vraiment qu'il serait possible que je passe une merveilleuse journée avec son meilleur ami? Huh... Quel beau rêve qu'il se fait celui-là.
Je décide quand même de rester, alors. Pour faire un petit peu plaisir à JiHoo, même si je suis légèrement énervé contre lui, car il a préféré prévenir son meilleur ami et pas moi.
Je regarde alors Yue Xin et lui dit, d'un ton neutre, enlevant mes deux écouteurs:
-Passons cette journée ensemble, d'accord, mais évitons de nous parler ou bien, de tout simplement parler de JiHoo et moi, car je sais que c'est un sujet épineux pour toi.

Je n'attends donc pas une quelconque réponse et décide alors d'avancer et de prendre le chemin qui nous permet d'escalader cette montagne.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: run for your life ∞ ft. lim jun pyo    Dim 2 Fév - 21:47

Bon. Il était donc là, assis comme un idiot, à attendre Jihoo et cet imbécile qui ne le lâchait plus. N’aurait-il pas pu éviter de débarquer à Ulsan celui-là ? Son absence aurait fait de lui quelqu’un d’adorablement charmant… Maintenant, il devait se le blairer chaque fois qu’il voulait voir son meilleur ami, car Jun Pyo semblait le suivre comme un véritable chien de poche, à croire qu’il ne savait pas respirer sans le grand Park. Ç’en était frustrant, à la longue… Surtout que le jeune Lim était jaloux comme un pou de la relation qui unissait Xin et Jiji. Pf, comme si il y avait quoi que ce soit d’autre qu’une très forte amitié entre eux… Le maïeuticien aimait son ami de tout son coeur, mais pas au point d’en tomber amoureux, ah, ça non ! Ça serait beaucoup trop étrange. Il s’imagina au bras du géant et l’idée le fit tout de même sourire. Ils se faisaient des câlins, des bisous parfois, mais rien de tout ça n’avait quelque valeur romantique qui soit à leurs yeux… Enfin, ça pouvait porter à confusion, il en convenait. Il n’était pas si habituel de voir ce genre de lien amical, mais enfin, après un moment, les gens s’habituaient, et tout était réglé.

Notre amoureux des chats avait ensuite reçu le sms lui annonçant que l’étudiant ne pourrait les rejoindre. Aucune explication ne lui était fournie et le rendez-vous se mit à ressembler de plus en plus à un des plans douteux de Ji Hoo. Après tout, ce dernier savait pertinemment que son meilleur ami et que son éternel accompagnateur ne s’appréciaient pas… Hum, non, il ne leur ferait pas ça volontairement… C’était probablement un mauvais coup du hasard, bien que le blondinet eut un peu de mal à le croire. Bon, et maintenant, il devait avertir son « rival » ? Celui-ci l’ignorait royalement, ses écouteurs bien enfoncés dans les oreilles. Hmf, pour la peine, Xin attendrait. Au fond, ça l’amusait de laisser le temps s’écouler un peu… Parce qu’il sentait à quel point sa simple présence arrivait à tomber sur les nerfs de l’autre. Quoique bon, il n’en était évidemment pas plus ravi de son côté, mais il arrivait à mettre ça de côté pour le simple plaisir de le voir serrer la mâchoire lorsqu’il bougeait lui-même un peu ou serrer les poings par intermitence.

Cela dit, il se lassa et finit par tapoter l’épaule de Jun Pyo pour l’avertir que son cher JiHoo avait un empêchement et qu’il ne pourrait donc pas les rejoindre. La vue de ses traits qui se décomposaient était presque superbe et il regretta de ne pas avoir eu son téléphone en mode caméra sur lui à ce moment précis. Ça lui aurait remonté le moral lors des moments tristes, il aurait pu se payer sa tête où et quand il l’aurait souhaité… Mais bon, tout ça n’était pas très gentil, et il chassa ces pensées de son esprit tandis que son interlocuteur retirait ses écouteurs tout en se redressant, l’avertissant qu’il ne souhaitait pas parler de l’absent parce qu’apparemment, c’était un sujet « épineux » pour le sage-femme… Vraiment ? Il soupira et se leva à son tour pour suivre ce crétin qu’il devait accompagner la journée durant, finissant par le rattraper après quelques pas :

    - Un sujet épineux pour moi ? Je ne suis pas celui qui fait un tas de crises de jalousie complètement inutiles je te ferai remarquer… Enfin, je dis ça comme ça hm.

Et il se remit à marcher d’un pas rapide, sans même lui jeter un coup d’œil. Bon, peut-être le provoquait-il un peu, mais après tout, il l’avait bien cherché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: run for your life ∞ ft. lim jun pyo    

Revenir en haut Aller en bas
 

run for your life ∞ ft. lim jun pyo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: Hors-Jeu :: topics archivés-