AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 BANG BANG BANG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Hong Yujin

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 1750
■ à ulsan depuis : 01/08/2012
■ localisation : Échouée telle une grosse baleine sur le divan, en train de regarder un drama tout en buvant du jus de pomme.
■ occupation : Actuellement enceinte. Sinon, esthéticienne-cosméticienne à l'Institut de beauté d'Ulsan.
■ humeur : Go on va magasiner du petit linge de bébé trop cute ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: BANG BANG BANG   Mer 8 Jan - 18:23

BANG BANG BANG
« Ça c'est de l'amour x 3 » -mnzx
apache.


J’avais pris congé aujourd’hui. J’avais un rendez-vous de prévu à 15h à l’hôpital. Oooh, c’était énervant, j’allais voir pour la première fois la petite crevette qui réside dans mon ventre ! Aujourd’hui, j’allais en profiter pour relaxer. J’avais bien dormi et j’avais dormi assez longtemps puisqu’à mon réveil, Tae Jun n’était déjà plus dans la maison. Il n’y avait plus que Blue, Catsie, Tokki et moi et bébé. Je me levai et m’arrêtai devant le miroir. Je levai mon grand t-shirt me servant de t-shirt de pyjama et observai mon ventre. Il n’était plus très plat, une forme ronde commençait à s’imposer. Le feeling était spécial. Dans quelques mois, j’aurai un gros bedon. Ça me paraissait étrange, je ne pouvais même pas m’imaginer avec un ventre énorme. J’enfilai un t-shirt noir et un cardigan beige. L’automne pointait le bout de son nez et je me connaissais assez bien pour dire que je finirai bientôt par grelotter. Je ne suis pas faite très forte pour l’hiver moi. J’enfilai des jeans puisque j’avais l’intention de sortir un peu avec Blue. Il n’était pas question que je sorte en jogging.

Je descendis rejoindre ma compagnie d’animaux. Blue regardait par la fenêtre du salon, Catsie était couchée sur le réfrigérateur… Mais qu’est-ce qu’elle fait là ? C’était la première fois que je la voyais installée là. Tokki mangeait éternellement dans sa cage. Je me fis un petit déjeuner santé avec du fromage. J’avais vraiment envie de manger du fromage. C’était mystérieux. Je mangeai, telle une rebelle, dans le salon, devant la télé, accompagnée de Blue qui reniflait mon assiette que je montai constamment dans les airs en lui disant non.

Je passai la journée devant la télévision avec des couvertures et les animaux à regarder un des dramas que j’avais acheté cette semaine. Je m’étais dit que j’allais m’ennuyer pendant mon congé de maternité, je suis prévoyante ! Après quelques épisodes, je regardai dehors et décidai d’aller promener le chien. Le temps s’était réchauffé depuis ce matin. J’enfilai mes chaussures sans rien dire à Blue. Il était là, devant le portique, à me regarder. Je le regardais réagir, je le regardais se demander ce qu’il se passait, pourquoi j’avais l’intention de sortir de la maison. Je sortis mon téléphone de mes poches et ouvrit l’appareil photo en mode vidéo. Je dirigeai l’objectif vers Blue et appuyai sur play.

«Hey Blue… Est-ce que tu veux… te promener !?»

Blue s’agitait. Il était vraiment content et moi je le filmais en ricanant. Je retournai le téléphone pour me filmer moi-même.

«Allô !!! Je vais aller promener Blue en attendant que tu reviennes ! Oublie pas le rendez-vous hein ! Okay j’arrête de t’embêter au travail, bye je t’aime à tantôt !»

Je montrai Blue une dernière fois à la caméra et pris sa voix. S’il en avait une, j’étais certaine que ce serait celle là ! Je fais dire à Blue un petit au revoir et me mis à rire avant d’arrêter le vidéo. J’envoyai ça à Tae Jun par texto, puis attachai la laisse au collier de Blue. Nous étions partis !

J’ai décidé de me rendre jusqu’au parc avec mon compagnon à quatre pattes. En chemin, je trouvai une grosse branche d’arbre d’une longueur et d’une largeur acceptable pour jouer. J’avais oublié de prendre une balle, mais la chance que j’ai eue en trouvant ce bout de bois d’arbre !

Après s’être amusé pendant une longue heure, Blue et moi rentrâmes à la maison. C’était tout un timing, car Tae Jun allait revenir du boulot d’ici quelques minutes ! J’avais le temps de ranger tout ce que j’avais dans le salon. Je rangeai mes boîtes de dramas dans l’étagère à côté de la télévision et remontai mes couvertures et mon oreiller. Blue me suivait, mais il redescendit aussitôt qu’il entendit, avec ses oreilles bioniques, une prote d’auto se fermer. Je déposai mon oreiller sur le lit et descendit. Tae Jun entra alors que je descendais.

«Coucou mon cœur ! Est-ce que tu es prêt à partir ?»

Je vins à sa rencontre, et comme d’habitude, quémandai mon bisou. Sauf que cette fois, ce n’est pas moi qui arrivais la dernière. J’embrassai mon copain doucement, puis me reculai.

«Ahh ça me stresse, j’ai hâte de voir si bébé est en santé là-dedans.» dis-je en frottant mon minuscule petit ventre.


Pour ma part, j'étais prête à partir. On m'avait averti que je devais arriver assez d'avance. Bon, les secrétaires disent tous ça et ce n'est jamais vraiment vrai, mais pour ça, je ne savais pas. C'était la première fois que je mettrai mes pieds dans ce département de l'hôpital. J'étais déjà allé dans le département de psychiatrie pour mon trouble d'hyperactivité quand j'étais plus jeune. Je rencontrais plein d'enfants comme moi, et j'étais souvent la seule fille dans la salle d'attente. Donc je supposais que j'allais rencontré plein de madames enceintes plus âgées que moi... Ugh, je n'avais pas envie de me faire juger. Ça aussi, ça me stressait. Bien que ma grossesse ne soit pas très visible... J'espérais seulement ne pas recevoir de commentaires à propos de mon âge. Tout ce que je voulais, c'est savoir si bébé était en santé et qu'il grandira bien.


allô ♥:
 

_________________

Call  it  magic ♡
Call it magic, call it true. I call it magic, when I'm with you. [...] And if you were to ask me, after all that we've been through "Still believe in magic ?" Yes, I do. Yes I do. Yes I do. Yes I do. Of course I do. ☆
Coldplay - Magic ; © .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.minzyx.tumblr.com

avatar

Bang Tae Jun



■ messages : 638
■ à ulsan depuis : 03/08/2012
■ localisation : Ulsan.
■ occupation : Back-dancer/danseur.
■ humeur : Heureux & ... Effrayé aussi ... Je vais être papa .0.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Jeu 9 Jan - 16:10


   

BANG BANG BANG

   


   
Je me suis encore levé tôt pour aller travailler. Bien que j'adore mon job et que la danse soit ma passion, il y a des jours où je préfèrerai rester près de Yujin. Elle n'est pas réveillée quand je me lève et je remonte bien la couverture jusqu'à ses épaules pour être sûr qu'elle n'est pas froid, je ne veux pas qu'elle tombe malade et encore moins maintenant que bébé est venu chamboulé notre vie de jeune couple. Je descends et je me prépare pour partir, sans oublier d'avaler un bon petit déjeuné, ce n'est pas chouette de partir l'estomac vide dès le matin. Surtout que je n'arrête mas de m'épuiser toute la journée en dansant, j'ai besoin de tout l'énergie possible pour assurer à ma job et aussi pour bien veiller sur Yujin et le bébé. Il n'était pas vraiment prévu dans le programme ce bout de chou, du moins pas tout de suite. Cependant, je suis content que nous ayons décidé de le garder. On va y arriver, on sera de bon parents pour notre crevette. Et je pense à nourrir les trois mascottes de la maison aussi. Heureusement que Yujin aime bien les animaux. Je prends mes clé de voiture qui sont sur la table du salon, mon sac déjà préparé de la veille et une veste car dehors les températures sont de plus en plus froides. Blue veut sortir en même temps que moi, il croit sûrement que je veux aller le promener mais ce matin je n'ai pas le temps.

-   Désolé mon vieux si tu veux sortir il faudra négocier avec Yujin ou attendre que je rentre !
Je lii caresse les oreilles et je ferme la porte, que verrouille derrière moi. Oui, je parle à mon chien comme a un enfant, j'ai toujours eu cette habitude même avec Catsie ou Tokki. J'arrive au studio et je répète avec les autres danseurs, comme toujours. Nous devons répéter plusieurs chorégraphies pour un grand concert d'un groupe connu en Corée, dans quelques mois. Heureusement pour le moment on ne m'a pas demandé de travailler sur un spectacle qui a lieu dans une autre ville ou à l'étranger. Je ne veux pas avoir à laisser Yujin alors qu'elle est enceinte, surtout que si je pars ce ne sera pas que pour un ou deux jours ... Bref ! Pour le moment tous les projets de la troupe sont à Ulsan et tant mieux !

Être danseur c'est physique et fatiguant, mais de toute façon aujourd'hui ma journée se finit plus tôt. J'ai demandé à écourter ma journée car je dois aller avec Yujin chez la gynécologue pour une échographie. On va voir si notre bébé va bien et j'ai vraiment hâte de voir les premières échographies ! Dans la matinée, je reçois un message vidéo de Yujin, elle s’apprête à aller promener Blue. Je suis crevé, mais cette petite vidéo me redonne un peu d’énergie et je suis prêt à continuer ma courte journée. Le rendez-vous est fixé vers quinze heures si je me souviens bien. Je prends une douche et j’enfile des vêtements propres. Puis dès quatorze heures je quitte l’agence pour retourner à la maison pour aller chercher Yujin. Le temps que j’arrive de toute façon, il est déjà presque quatorze heures trente. J’ai pris un peu plus de temps, car je me suis arrêté à l’épicerie pour acheter quelques briques de jus de pomme, comme Yujin me l’a demandé par SMS tout à l’heure. Quand j’entre Blue vient quémander des caresses et ma copine vient chercher son bisou, comme toujours.

- Oui je suis prêt à partir ! & regarde je t’ai acheté du jus de pomme comme tu voulais ! dis-je allant poser mon sac plein de briques de jus de pomme, sur la table de la cuisine.
Je reviens de la cuisine et un petit sourire se dessine sur mes lèvres.

- Stresse pas, ce n’est pas bon pour le bébé et puis je suis sûr que tout va bien se passer ! De toute façon on en aura le cœur net après le rendez-vous, alors let’s go, si on ne veut pas arriver en retard.
On monte tous les deux dans la voiture, direction l’hôpital d’Ulsan. J’espère vraiment que tout va bien se passer. Enfin bon … Il n’y a pas de raisons pour que ça ne soit pas le cas, si ? Je crois qu’en fait je suis aussi nerveux que Yujin et pourtant ce n’est pas moi qui ai cette crevette dans mon ventre. Je me gare et dès que je sors de voiture, je vais ouvrir sa portière à Yujin et je ne lâche pas sa main pendant que l’on se dirige vers l’hôpital. Un premier rendez-vous chez le gynécologue, c’est toujours un peu angoissant, non ? La secrétaire nous demande de patienter en salle d’attente où quelques futures mamans et leurs conjoints attendent déjà. Certaines ne doivent pas être à leur premier rendez-vous, je les envie au moins elles ne doivent pas être très angoissées, si ?


Spoiler:
 

   
   
made by pandora.
   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Hong Yujin

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 1750
■ à ulsan depuis : 01/08/2012
■ localisation : Échouée telle une grosse baleine sur le divan, en train de regarder un drama tout en buvant du jus de pomme.
■ occupation : Actuellement enceinte. Sinon, esthéticienne-cosméticienne à l'Institut de beauté d'Ulsan.
■ humeur : Go on va magasiner du petit linge de bébé trop cute ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Mer 15 Jan - 1:37

Ma journée de congé était palpitante avant que je me rende compte qu’il n’y avait plus de jus de pommes. Et je voulais du jus de pomme. Rage de jus de pomme. C’était une catastrophe que je m’étais empressée de faire part à Tae Jun. Puis je me suis changer les idées en regardant quelques épisodes d’un drama que j’avais récemment acheté. Je le regardais avec Blue et Catsie, emmitouflée dans une quantité industrielle de couverture. J’étais bien au chaud. J’étais bien entrée dans l’univers de mon drama quand tout à coup, le personnage principal, la fille là… bah elle buvait un jus de pomme. Elle est difficile ma vie. Je finis par bien rire quand elle s’étouffa avec sa gorgée. Héhéhé. Bien fait pour elle. Ensuite, j’ai décidé d’aller promener Blue. Nous avons fait une belle balade pour nous rendre au par cet pour jouer un peu avec d’autres chiens. J’avais trouvé un bon morceau de branche d’arbre par terre en m’y rendant, c’était parfait pour jouer. Nous avons joué longtemps dehors, et il fallait absolument rentrer. Je m’attendais à rentrer avant Tae Jun. Malgré l’absence de jus de pomme aujourd’hui, j’avais bien réussi à rattraper cette journée. Mais la journée n’était pas terminée, car j’avais un rendez-vous à l’hôpital pour ma première échographie. Ouf, stressant de rencontrer pour la première fois la petite crevette qui vit dans mon ventre.

Je rentrai effectivement avant Tae Jun. J’avais donc le temps de ranger le bazar que j’avais fait dans le salon avec mes millions de couvertures et mes boîtes de drama. Je rangeai celle-ci dans l’étagère et montai mes couvertures et mes oreillers dans la chambre. Quand je descendis, Tae Jun faisait son entrée dans la maison. Il était revenu avec un sac d’épicerie dans les mains. Du jus de pomme ? DU JUS DE POMME ! Je vins à sa rencontre et lui fis un bisou. Il me dit fièrement qu’il est passé à l’épicerie chercher plusieurs briques de jus de pomme. J’avais un gros sourire étampé dans le visage. Il me dit aussi qu’il était prêt à partir pour le rendez-vous. Il alla déposer le jus de pomme dans la cuisine pendant que j’enfilai mes chaussures. Mon copain revint et je lui fis part de mon petit stress face à l’échographie. Je frottais mon petit bedon qui s’imposait tranquillement.

«Stresse pas, ce n’est pas bon pour le bébé et puis je suis sûr que tout va bien se passer ! De toute façon on en aura le cœur net après le rendez-vous, alors let’s go, si on ne veut pas arriver en retard.»

Gnagnagna, stresse pas. Stresse pas, stresse pas, c’est facile à dire ça ! Tae Jun avant quand même raison. Je savais bien que ce n’était pas bon pour le bébé, mais comment veux-tu qu’une bonne femme enceinte ne soit pas stressée pendant 9 longs mois ? Et là ce n’est que le début, ah là là j’vais finir par mourir de stress avant mon enfant. Je pris une grande respiration, pris ma sacoche qui traînait par terre depuis ce matin, et sortis de la maison, suivie de Tae Jun. Je m’installai dans la voiture. Tae Jun conduit jusqu’à l’hôpital. Trouver une place de stationnement était toujours quelque chose de difficile dans un stationnement d’hôpital. Il y a toujours plein de voiture. On faisait le tour.

«Hey un jour, quand j’aurai un espèce de gros ballon au lieu d’un ventre, on pourra se stationner là !» dis-je, en pointant les espaces de stationnement pour femmes enceintes.

Finalement, Tae Jun trouva une place libre pas trop loin. Il se gare et vient m’ouvrir la porte. On se rend jusqu’au département de maternité. Tae Jun me tenait la main et n’avait pas l’intention de la lâcher. Moi non plus d’ailleurs, avec ce petit stress étrange qui me prenait de l’intérieur. J’informai la secrétaire que j’étais arrivée, puis m’installai à côté de Tae Jun dans la salle d’attente. J’enlevai mon petit manteau et le gardai sur mes genoux. Il y avait plusieurs autres bonnes femmes enceintes avec leurs compagnons qui attendaient. Puis, out of nowhere, on me donna une bouteille d’eau. Ah. Merci. On m’expliqua ensuite que c’était pour que le foetus soit mieux visible. On apprend des choses à tous les jours !

«C’est cool, j’avais soif en plus !» dis-je en tendant ma bouteille d’eau à Tae Jun pour qu’il l’ouvre.

Je bus ma bouteille d’eau en me disant que j’allais vraiment avoir envie de faire pipi après. Il faudrait pas que ma vessie explose. Ew. Pendant ce temps, plusieurs couples entraient dans les plusieurs salles. Je me demandais dans quelle salle j’irais. Je me demandais ce qu’on allait faire. Je me demandais comment allait bébé.

«Bon, j’en ai marre de boire de l’eau. Je voulais du jus de pomme tantôt là…»

Je me dis qu’il fallait que je finisse quand même la bouteille d’eau avant qu’on m’appelle. Je calai le reste.

Quelques minutes plus tard, c’était à mon tour. Je me levai et pris la main de Tae Jun. Une gentille dame nous accueilli dans sa salle. Elle me montra le lit où je devais me coucher et remonter mon chandail. La dame me posa des questions sur ma grossesse, combien de temps, si tout allait bien, si mes habitudes étaient saines et si tout allait bien en général pour ce qui est au niveau psychologie, du genre saute d’humeur. Tout allait bien, j’avais remarqué que je ne faisais plus de crises pour rien et tout le blabla. Pour rire, la dame demanda la même chose à Tae Jun, parce que pour les monsieurs aussi, c’est du changement !

L’échographie commençait. Elle me mit un truc bleu sur le ventre et c’était vraiment froid. Pendant qu’elle étendait le liquide/crème/truc étrange, elle nous expliqua sa machine et ce que nous allions voir. C’était stressant, mais excitant à la fois. Elle tourna l’écran vers elle et, avec son outil, passait sur mon ventre pour trouver un bon angle pour bien voir. Je l’entendis faire un «Oh!», ce qui me rendit automatiquement inquiète. Je tournai la tête vers Tae Jun. C’est quoi ça, «Oh!» ? Ça veut dire quoi, «Oh!» ? Est-ce que je peux voir bon sang ?

«Félicitations, vous attendez des triplets !» dit-elle en tournant l’écran pour qu’on puisse voir.

Trois petits trucs dans l’écran. Trois petites crevettes qui se collaient entre elles. Trois petits bébés dans mon ventre.

Euh.

C’était définitivement le sentiment le plus étrange de toute ma vie. J’étais figée, bouche bée pendant deux longues et interminables secondes. Comme si je m’étais évanouie de l’intérieur après cette nouvelle.

«Qu-quoi ? OH MON DIEU.»

Je ne savais plus trop ce qui se passait dans mon cerveau. Je ne savais plus trop ce que c’était avoir des émotions séparées. Je pleurais, mais j’étais contente, mais je ne savais pas, je paniquais en même temps ? C’est quoi tout ça ? Un melting-pot d’émotions en tout genre ? Mes émotions sont comme un pot de noix mélangées ? Qu’est-ce que je fais, qui suis-je, où vais-je ? La dame clamait que c’était vraiment mignon des jumeaux, «mais imaginez des triplés, aw c’est mignon, je vous souhaite le meilleur !» Et puis là, maintenant, je riais à travers mes larmes. Ouf, que d’émotions. J’ai déjà mal à la tête. Il fallait que je me calme. La gynécologue, toute souriante, nous montrait les trois fœtus qui se formaient. Leurs jambes et leurs bras qui allaient, dans quelques semaines, prendre une forme qui ressemblera beaucoup plus à des jambes et à des bras. Entre temps, elle me donna une boîte de papiers mouchoirs. Avec une main, je pris un mouchoir et je m’essuyai la face. Mon autre main était occupée à serrer fort celle de Tae Jun qui regardait fixement ses trois progénitures dans l’écran.

Déjà qu’un bébé n’était pas prévu… en fait, il y en avait trois. Je me souvins de la journée où j’avais appris que j’étais enceinte. Je me souvins que Tae Jun, pour détendre l’atomosphère, m’avait demandé si je voulais un garçon, une fille, ou les deux, des jumeaux. Ah. Ah ah ah. Très très drôle maintenant qu’on sait qu’il y a pas une, pas deux, mais bien trois crevettes dans mon ventre. Pendant que la gentille dame faisait les photos de l’échographie, je me tournai vers Tae Jun, et lui dit la même chose que je lui avais dit lors de cette journée de juillet :


«On va y arriver, hein ?»

Spoiler:
 

_________________

Call  it  magic ♡
Call it magic, call it true. I call it magic, when I'm with you. [...] And if you were to ask me, after all that we've been through "Still believe in magic ?" Yes, I do. Yes I do. Yes I do. Yes I do. Of course I do. ☆
Coldplay - Magic ; © .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.minzyx.tumblr.com

avatar

Bang Tae Jun



■ messages : 638
■ à ulsan depuis : 03/08/2012
■ localisation : Ulsan.
■ occupation : Back-dancer/danseur.
■ humeur : Heureux & ... Effrayé aussi ... Je vais être papa .0.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Dim 19 Jan - 9:00



BANG BANG BANG



Une journée normale … À un rendez-vous près. Aujourd’hui, j’accompagne Yujin à son premier rendez-vous chez le gynécologue. C’est important un premier rendez-vous, non ? & je comprends que Yujin soit complètement stressée, même si je lui dis de ne pas s’en faire, ce n’est pas bon pour le bébé. Je pose les briques de jus de pomme que j’ai acheté à l’épicerie, comme elle me l’avait demandé et on quitte la maison pour aller au rendez-vous. Je ne le montre pas vraiment, mais je suis aussi nerveux que Yujin. Certes, ce n’est pas moi qui porte le bébé et qui devra vivre la grossesse H2 pendant neuf mois, mais … C’est tout de même un grand changement pour moi aussi et puis je me fais du souci pour Yujin, le bébé aussi … Je veux tout faire pour que ça se passe au mieux et facilité la période de grossesse. Je souris, quand Yujin m’indique une place où nous pourrons stationner quand sa grossesse sera plus avancée. En attendant, on doit galérer pour trouver une place … Je finis par me garer et heureusement, on n’est pas en retard pour le rendez-vous. On est même un peu en avance. Je sors de la voiture en premier pour aller ouvrir la portière de Yujin, je peux bien être gentleman de temps en temps. Même si je suis toujours aux petits soins pour elle … Je crois que ce soit d’autant plus vrai maintenant qu’elle est enceinte. Je referme la portière derrière elle et je verrouille la voiture. Puis on se dirige vers l’entrée de l’hôpital, la main de Yujin serrée dans la mienne et je ne compte pas la lâché ! Ce qui ne semble pas lui déplaire …

On attend dans la salle d’attente et j’ai l’impression que ça dure des heures … Yujin est occupée à boire la petite bouteille d’eau qu’on lui a donné et qu’elle m’a demandé d’ouvrir. Je pense qu’elle appréhende un peu ce que va dire la gynécologue aussi … Tout comme moi. Et si elle disait qu’il y a un problème avec le bébé ? Je crois que je ne pourrai pas m’empêcher de me sentir coupable, si ça devait être le cas … Je dois prendre soin de Yujin, non ? Donc aussi du bébé … Je prends une profonde inspiration et je souris à m petite-amie qui a tourné son regard vers moi. C’est un sourire qui se veut rassurant, mais je crois qu’il trahit aussi ma petite appréhension. Elle marmonne aussi, qu’elle aurait préféré du jus de pomme.

- En rentrant tu pourras boire tout le jus de pomme que tu voudras ! & on pourra même s’arrêter acheter une pâtisserie, si ça te dit, ou des fraises congelées, je crois qu’il n’y en a plus à la maison … Enfin comme tu préfères !
Je lui souris et je prends sa main dans la mienne. Au bout de quelques longues minutes, quelqu’un vient nous chercher pour aller voir la gynécologue. C’est Yujin qui tient fermement ma main cette fois, ce qui me fait sourire. Elle se couche sur un lit et relève son chandail. Je me contente d’attendre patiemment le verdict du médecin. J’écoute la conversation aussi, puisque la gynéco’ pose des tas de questions sur la grossesse et que Yujin est la mieux placée pour y répondre. Puis le médecin s’adresse à moi, en me posant la même question. J’y réponds en souriant. Certes c’est beaucoup de changement, mais c’est que du bonheur cette grossesse et il faut que tout se passe le mieux possible ! & enfin l’échographie commence … La première réaction de la gynécologue ne me plait pas trop et je mentirais si je disais que je n’ai pas eu une petite montée de stress. « Oh ! » c’est censé vouloir dire quoi ? Une bonne nouvelle ? Une mauvaise ? Je tiens toujours une des mains de Yujin et je crois qu’elle aussi s’inquiète de la réaction de notre médecin.

« Félicitations, vous attendez des triplets ! ». What ?! Attendez on la refait-là … Y’a pas un petit bébé dans le ventre de Yujin mais … Trois ?! Wow … Mais quand je parlais de jumeaux l’autre jour, c’était pour plaisanter. Je serre légèrement la main de ma petite-amie. Je ne m’attendais vraiment pas à cela, mais vraiment pas … Un bébé c’est du changement, trois bébé, c’est même plus du changement. Je lève les yeux vers l’écran que la gynécologue a tourné vers nous et un sourire se dessine sur mes lèvres. Nos trois petites crevettes. Yujin est tout aussi choquée que moi, qui fixe toujours l’écran. Il va falloir que je me remette de cette nouvelle. La gynécologue nous souhaite tout le meilleur pour cette famille qui va beaucoup s’agrandir.

- Wow des triplets … Je ne m’attendais pas du tout à cela, même si j’ai plaisanté sur le fait d’avoir des jumeaux … La famille va beaucoup s’agrandir d’un seul coup.
Je souris à Yujin et lorsque je remarque qu’elle pleurs, je me penche vers elle, pour lui voler un léger baiser. Elle se met à rire et franchement je préfère cela. La main de Yujin toujours dans la mienne, je me remets à fixer l’écran. Trois jolies crevettes, nos bébés … Yujin se tourne vers moi et me pose une question qu’elle m’a déjà posé, lorsqu’elle m’a annoncé être enceinte.

- Bien sûr que oui on va y arriver ! Trois bébés ce sera beaucoup de changement, mais ça va aller, je te le promets !
Je ferai tout pour que ça se passe bien et que nos enfants soient heureux, que Yujin le soit aussi bien évidement. La gynécologue me donne les photos de l’échographie, alors qu’elle range un peu le matériel et essuie de ventre qui commence à s’arrondir, de ma petite-amie. Elle nous donne aussi des conseils et essaie de nous rassurer un peu. Nous les futurs parents qui vont avoir trois petites crevettes d’un seul coup … Wow, c’est étrange de penser cela … Mais ça me rend plus heureux que jamais !

Spoiler:
 



made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Hong Yujin

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 1750
■ à ulsan depuis : 01/08/2012
■ localisation : Échouée telle une grosse baleine sur le divan, en train de regarder un drama tout en buvant du jus de pomme.
■ occupation : Actuellement enceinte. Sinon, esthéticienne-cosméticienne à l'Institut de beauté d'Ulsan.
■ humeur : Go on va magasiner du petit linge de bébé trop cute ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Mer 22 Jan - 0:28

BANG BANG BANG
« Ça c'est de l'amour x 3 » -mnzx
apache.


Aujourd’hui, en cette journée de novembre, le froid a ravagé ma face. Je n’avais qu’une seule chose à faire aujourd’hui, soit me rendre à l’Institut pour avoir mes papiers et mon congé officiel. Je m’étais levée de bonne humeur, ayant dormi un truc comme 14h de suite. Un beau gros dodo ! Hier à 18h, je m’endormais déjà. En premier, je m’étais endormie devant la télévision, avec mon tout nouvel oreiller pour madame enceinte. C’est vraiment fantastique comme truc. Mon petit bedon rond appréciait la présence de cet oreiller magique. Joie ! Bref, j’avais dormi comme une buche, j’étais de bonne humeur. Jusqu’à ce que je croise mon reflet dans le miroir. Je me trouvais grosse et laide. Yay. Ew. Aujourd’hui, il fallait que je sorte. L’hiver arrivait tranquillement, mais sûrement. Il était prêt à ravager mon visage et sa peau sensible. Et dans 5 jours, c’est mon 22ème anniversaire. Tout va mal dans ma vie. Je descendis dans le salon avec mes 134 couvertures parce que j’avais froid. Je faisais la baboune. Tae Jun n’était pas encore parti travailler. Je me suis couchée si tôt hier soir et j’ai dormi si longtemps que ça me paraissait bizarre d’être debout à cette heure.

«Bon matin… tu t’en vas bientôt ?» dis-je d’une voix fatiguée en me frottant l’œil droit.

En oyant son sac de sport au pied de la porte, je jugeai qu’il devait partir bientôt. Il me semblait qu’il partait plus tôt que d’habitude. Je me questionnais. J’essayais de me souvenir, mais je suis pas encore très réveillée. Une pratique générale ? Aish, je sais plus, est-ce que je peux aller déjeuner ? Je me dirigeai tranquillement vers la cuisine. Je n’étais pas particulièrement de bonne humeur, mais je ne savais pas trop pourquoi. Hormones de femme enceinte, je suppose. C’est chiant. Ça ne me tentait même pas de sortir de la maison, mais je devais absolument me rendre à l’Institut pour récupérer des papiers et officiellement avoir mon congé qu’on m’avait accordé d’avance.

«Tu crois qu’ils m’ont donné mon congé une semaine d’avance parce qu’ils me trouvent trop grosse et trop énervante ? C’est méchant, c’est même pas de ma faute.» dis-je sans aucune intonation. Difficile ce matin…

Je penchai la tête et me tapotai les joues avec mes paumes de mains cachées sous mes couvertures. C’est bien la première chose à laquelle j’ai pensé ce matin. Pas très positif, je sais… J’ouvris le réfrigérateur pour en sortir le pot de confiture à la fraise. Une tranche de pain dans le toaster plus tard, j’avais une rôtie à la confiture dans mon assiette. Je retournai dans le salon avec mon petit déjeuner. Tae Jun devait partir. Je vins à sa rencontre.

«Bonne journée mon cœur, fais attention à toi.» lui dis-je avant de l’embrasser.

Je n’avais pas besoin de rappeler à Tae Jun qu’on devait aller à l’hôpital pour un rendez-vous à 16h. C’est même lui qui a voulu déplacer l’heure, car au début, c’était à 13h et il ne pouvait pas se libérer. Heureusement, il y avait une place de libre pour 16h. J’avais bien hâte de savoir si mes trois crevettes grandissaient bien. J’avais aussi hâte de connaître le sexe du bébé, si Tae Jun voulait bien l’apprendre maintenant. Je préférais savoir maintenant que d’attendre jusqu’au mois de mars. J’étais beaucoup trop impatiente et puisque j’avais le choix… pour moi, le choix était simple. Par contre, je ne savais pas si Tae Jun voulait garder la surprise. J’espérais qu’il pense comme moi, aha. J’accompagnai Blue jusqu’à la fenêtre, et tous les deux, on regardait Tae Jun partir. Blue pleurait un peu, mais j’allais le consoler ! Je m’installai sur le divan avec mon petit déjeuné et regardai la télévision. Quand il me resta un petit morceau, je le donnai à Blue. Chut, c’est un secret.

Étant donné que je ne travaillais pas aujourd’hui mais que j’étais demandée à l’Institut pour une histoire de papiers et de congé, je pouvais m’y rendre à n’importe quelle heure. La boss était là toute la journée. Je pensais y aller avant l’heure du diner. Je regardai un peu la télévision en compagnie du chien, et quand je décidai que c’était le temps de s’habiller, je me levai et montai dans la chambre pour choisir mes vêtements. Je regardais ça et j’étais découragée… il fallait vraiment que je me trouve de nouveaux vêtements. Mon ventre s’arrondit de plus en plus, ça ne fait plus l’affaire. Je me choisis un cardigan, car je ne vivais que pour ça. Je dois avoir un cardigan pour chaque journée de la semaine. J’ai abusé d’acheté ce type de veste. C’est beau, j’aime ça, ça garde au chaud. Je me choisis un chandail bleu qui irait avec mon cardigan beige, et puis un jean pâle de maternité. Je me trouvais encore grosse. Ugh, c’est atroce. Qu’est-ce que j’ai aujourd’hui ?

Je quittai la maison et me rendit à mon lieu de travail. Mes collègues étaient toutes très heureuses de me voir aujourd’hui et j’eus droit à un bombardement de questions à propos de ma grossesse. Après 20 semaines, on s’habitue à ça… Je répondis avec un sourire. Puis j’eus mon entretien avec la boss, signature de papiers et tout le tralala. Je sortis du bureau et j’étais officiellement en congé. Yay ! Ça voulait dire que je pourrai passer toutes mes journées à regarder des dramas, à faire des vidéos, à magasiner pour les bébés, et tout ça, sans me préoccuper de mon travail ! C’était devenu un peu difficile de travailler avec ce ventre. C’est lourd quand même, et c’est un défi de rester debout longtemps. Je chiale déjà, je n’ai pas très hâte de me voir dans un mois… je serai encore plus énorme que je le suis. Panique !!!

Avant de rentrer à la maison, je m’étais arrêtée à l’épicerie pour acheter du chocolat chaud et des guimauves. Et un magazine à potin. Et un sac de popcorns au caramel. Je revins à la maison avec tout ça, et j’étais prête pour regarder un épisode de mon drama tout en dinant !

Puis je reçu un message textuel de Min Yeon qui me proposait ses vêtements de grossesse. Je l’invitai à passer à la maison pour qu’elle puisse me montrer tout ça et pour lui offrir un bon chocolat chaud, car il fait froid dehors. Il fait si froid que juste aujourd’hui, en sortant, mon visage était massacré par le vent froid et violent. C’est si désagréable. Je me sens si laide. J’en ai marre. Quand Min Yeon fit son petit tour à la maison, je n’hésitai pas à lui raconter mes états d’âme de femme enceinte. Elle pouvait me comprendre elle, elle qui a accouché il n’y a pas si longtemps que ça. On s’amusait à dire que Jun Hee sera super amie avec mes triplets. Ou mes triplettes. C’est mystérieux, j’ai hâte de pouvoir dire à Min Yeon que sa petite Jun Hee aura des amis ou des ami-ies. J’acceptai ses vêtements et elle accepta mon chocolat chaud. Parfait !

Min Yeon quitta la maison. Il restait une heure avant que Tae Jun arrive, donc pour tuer le temps, je suis allée m’amuser sur les réseaux sociaux avec mes Yuniques qui avaient eu droit à une petite vidéo spéciale et humoristique qu’est ma petite vie de fille normale et enceinte. Il y a des journées que ça ne me dérange même pas de rire de mes états d’âme, mais aujourd’hui, ce n’était pas le cas. Ça arrive. Entre temps, j’avais envoyé un message à Tae Jun pour lui dire que j’ai officiellement mon congé de madame enceinte et que Min Yeon est passée à la maison.

J’entendis une portière de voiture claquer. Blue aussi. Mon ami se rua à la fenêtre, et quand je le vis s’exciter comme ça, j’ai su que Tae Jun arrivait. Je déposai mon ordinateur portable sur la table basse. Il était encore un peu trop tôt pour partir.

«Allô ! Ça s’est bien passé ?» lui demandai-je en souriant.

Je me levai et délaissai mes couvertures.

«J’ai acheté de quoi faire du chocolat chaud, et des guimauves !!!» dis-je avec enthousiasme tout en levant mes pouces.

Hey ça c’est cool du chocolat chaud. Il faisait frais aujourd’hui. Hier, je jugeais qu’il faisait une bonne température pour le mois de novembre, mais aujourd’hui, avec le vent, c’est méga frisquet. Ça méritait un chocolat chaud. Moi j’en voulais un en tout cas. Avec beaucoup de guimauves !

«Est-ce que je t’en fais un ?»

Je disparus dans la cuisine pour préparer des chocolats chauds. Yay ! Nous aurons le temps de siroter nos boissons tranquillement avant de se rendre à l’hôpital pour une autre échographie qui s’annonçait émouvante.

Spoiler:
 

_________________

Call  it  magic ♡
Call it magic, call it true. I call it magic, when I'm with you. [...] And if you were to ask me, after all that we've been through "Still believe in magic ?" Yes, I do. Yes I do. Yes I do. Yes I do. Of course I do. ☆
Coldplay - Magic ; © .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.minzyx.tumblr.com

avatar

Bang Tae Jun



■ messages : 638
■ à ulsan depuis : 03/08/2012
■ localisation : Ulsan.
■ occupation : Back-dancer/danseur.
■ humeur : Heureux & ... Effrayé aussi ... Je vais être papa .0.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Dim 26 Jan - 16:56


 

BANG BANG BANG

 


 
Le mois de novembre est enfin arrivé et le froid de l’automne aussi. Je n’ai pas envie de sortir de sous les couvertures ou de quitter la maison pour aller travailler. Il fait peut-être froid dehors, mais à l’intérieur c’est bien plus chaleureux et bientôt on aura nos petites crevettes pour former une vraie famille. C’est effrayant de devenir papa c’est vrai, c’est une étape importante, mais … J’ai tout de même hâte. Yujin s’est couchée tôt hier soir, mais je suis tout de même debout avant elle. Je dois aller au travail et je me lève plus tôt que d’habitude. Alors que Yujin sera en congé officiellement aujourd’hui à cause de la grossesse. Ce qui veut dire qu’elle sera toujours à la maison quand je rentrerai, ça c’est plaisant. J’aime la retrouver quand je rentre après une journée bien fatigante. Je me lève en essayant de faire le moins de bruit possible, je ne veux pas réveiller Yujin. J’ai essayé d’être discret mais quand je termine mon petit déjeuné, la frimousse de ma petite-amie apparait dans la cuisine. C’est à ce moment aussi que je réalise que son anniversaire c’est vraiment bientôt et qu’il va falloir que je me décide pour son cadeau. J’ai plusieurs idées, mais je me suis toujours dit que j’avais le temps pour faire mon choix. Au pire une barquette de fraises congelées et des briques de jus de pomme ça devrait faire l’affaire ? Yujin en raffole depuis qu’elle est enceinte. Je plaisante ! Je vais lui prendre quelque chose de plus spécial tout de même, mais pour le repas que j’ai bien l’intention de cuisiner le soir de son anniversaire, je peux bien inclure des fraises et du jus de pomme, je suis sûr que ça lui fera plaisir.

- Hello ! Oui, je range tout ça et je file, dis-je en lui souriant et en débarrassant la table de ce que j’ai utilisé pour mon petit dej’.
Les quelques paroles de Yujin me font sourire. Ce n’est pas la première fois qu’elle me dit cela et je vais encore lui répondre la même chose …

- Arrêtes donc de dire ça ! T’es pas grosse, t’es resplendissante et s’ils te trouvent énervante, tant pis pour eux ! Moi, je suis heureux de savoir que je vais te voir à la maison chaque fois que je rentrerai … Puisque parfois tu es encore au travail !
Voilà. Je suis juste content de pouvoir passer toutes mes soirées avec elles. Parfois avec les horaires de travail c’est pas toujours simple ou alors on est tous les deux trop HS et on a qu’une envie, dormir pour récupérer. Yujin grille une tartine à la confiture, alors que je vais vers le salon pour prendre ma veste, enfiler mes chaussures, chercher mes clés de voiture et ramasser mon sac. Je dépose un baiser rapide sur le front de ma petite amie et je file au travail.

- Bonne journée à toi aussi ! & c’est surtout toi qui devrais faire attention à toi !
Je ne travaille qu’une partie de la journée aujourd’hui. Je quitte l’agence plus tôt car à 16h je dois accompagner Yujin à l’hôpital pour l’échographie. Plus tôt ce n’était pas possible, répétition général oblige je ne pouvais pas être libre avant 15h, alors 16h c’est parfait. Durant tout le trajet vers l’agence, je ne pense qu’à cela ; le rendez-vous chez le gynécologue. J’ai hâte de revoir nos crevettes. C’est bon je me suis remis du fait qu’il n’y a pas qu’un bébé mais trois. Un bébé c’est que du bonheur, alors trois, c’est trois fois plus de bonheur, non ? J’ai vraiment envie d’avoir des nouvelles nos crevettes, savoir qu’ils vont bien. Surtout qu’une grossesse multiple comporte plus de risques qu’une grossesse … Normale. Comme par exemple une naissance prématurée ou un retard de croissance des bébés, des choses comme ça. C’est ce que le médecin nous a dit. Après elle nous a aussi dit, que tout pouvait très bien se passer, alors j’espère que ce sera le cas.

Le programme à l’agence est assez chargé. On doit tous répéter pour un show dans pas longtemps. Enfin on répète toujours pour un évènement que ce soit tournage d’émission, de clip, répétition pour un concert … Pleins de choses. Là, il s’agit d’un concert qu’un groupe très connu des jeunes tiendra dans pas longtemps à Ulsan. Heureusement que c’est à Ulsan et que pour le moment on ne nous a pas demandé de partir ailleurs en Corée. Je veux être aux côtés de Yujin pendant sa grossesse et pendant les échographies. Donc, c’est une grosse répétition, même le groupe d’idole est là aujourd’hui. Je les connais, on a déjà été présenté et ils sont vraiment sympathique, c’est chouette de travailler avec eux. Enfin ! Trêve de bavardage, on a du travail ! Ce n’est pas une très longue journée, mais c’est assez long pour être bien crevant. Et encore je n’ai pas trop à me plaindre, car moi je finis plus tôt mais les autres restent. J’ai juste réussi à négocier pour le rendez-vous de Yujin. C’est important pour moi, d’être près d’elle. Je n’ai pas finis à 15h tout pile et je remarque que j’ai reçu un message de Yujin. Un message qui me fait sourire. Quoique … Je sourie presque tout le temps quand je reçois un message de ma petite-amie. Je file dans les douches qui sont à disposition dans l’agence. Je ne tiens pas trop à puer la sueur, je veux être présentable en accompagnant Yujin à l’hôpital. Même pour rentrer chez moi et retrouver ma copine, je veux être correct. Ma douche est rapide, car je ne voudrais pas arriver en retard, je dois rentrer à la maison pour prendre Yujin et après on va à l’hôpital … J’enfile des vêtements propres qui étaient dans mon sac et puis c’est ok. Je prends tout de même la peine d’enfiler un bonnet à cause de mes cheveux mouillés. Il fait froid dehors, je ne voudrais pas tomber malade.

Je jette un coup d’œil à l’heure, une fois dans la voiture et je me dis qu’il vaut mieux que je me dépêche. Je roule quand même prudemment, un accident est si vite et si bêtement arrivé. Puis j’arrive enfin à la maison, j’entends déjà les aboiements de Blue. Il n’est pas possible celui-là … Finalement j’ai réussi à rattraper mon retard en partant de l’agence et il est peu trop tôt pour partir.

- Hey ! Un peu fatigué, mais sinon je vais très bien ! répondis-je en souriant et je pose négligemment mon sac à l’entrée.
Je le monterai plus tard et pour les vêtements à mettre au sale, pareil. Yujin sors de sous toute ces couvertures et me dit qu’elle a acheté de quoi faire un délicieux chocolat chaud. C’est bon ça le cacao, surtout par ce temps.

- Oui, je veux bien et avec beaucoup de guimauves.
Je lui adresse un grand sourire … Oui, je suis gourmand et alors ? J’aime les guimauves, c’est trop bon pour s’en priver. Et je fais du sport à côté, surtout vu mon métier, alors je n’ai pas trop à me soucier des excès. Yujin disparait dans la cuisine et quand elle revient, je fronce un peu les sourcils.

- Je crois que t’as oublié quelque chose, elle me regarde sans trop comprendre et ça me fait sourire, tu es passée juste à côté de moi et je n’ai même pas eu mon bisou !
Au moins, mon côté gamin a eu le mérite de la faire rire et j’ai aussi finis par avoir mon bisou. On a un peu de temps avant de partir alors on va s’assoir sur le canapé, nos tasses de cacao dans les mains.  Yujin a une main posée sur son ventre. Je bois une gorgée de mon chocolat chaud et j’entrelace nos doigts c’est à ce moment que l’une de nos crevettes décident de donner un coup. Un immense sourire se dessine sur mes lèvres.

- Eh mais c’est que ça s’agite là-dedans ! Tu crois qu’ils vont être autant hyperactifs que toi ? plaisantais-je, car moi-même je ne suis pas super calme.
Je reste quelques secondes sans rien dire, je me contente de boire mon chocolat chaud en silence. Puis je reprends la parole.

- Je suis vraiment heureux de pouvoir fonder une famille avec toi … murmurais-je à son oreille.
Une idée me traverse l’esprit et j’aborde le sujet, comme ça sans trop m’en soucier.

- Eh, est-ce que tu crois qu’un jour je pourrai dire que tu es ma femme ?
Sous-entendu … Est-ce qu’elle serait d’accord si on se mariait un jour … On venait à peine d’emménager ensemble, alors on a jamais abordé ce sujet, mais maintenant … Tout va bien vite, alors on peut commencer à en parler, non ? Peut-être qu’elle ne veut pas se marier, dans ce cas-là je respecterai le choix de Yujin, il n’y aura aucun problème. Puis je parle de ça, mais on n’est pas obligé non plus d’enfiler une robe blanche et un costard cravate dès demain. On peut prendre tout notre temps …

Spoiler:
 

 
 
made by pandora.
 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Hong Yujin

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 1750
■ à ulsan depuis : 01/08/2012
■ localisation : Échouée telle une grosse baleine sur le divan, en train de regarder un drama tout en buvant du jus de pomme.
■ occupation : Actuellement enceinte. Sinon, esthéticienne-cosméticienne à l'Institut de beauté d'Ulsan.
■ humeur : Go on va magasiner du petit linge de bébé trop cute ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Lun 3 Fév - 22:09

C’est vraiment difficile ma vie de petite madame enceinte. Diffiiiiiiicile. Si difficile que je commence à m’endormir à des heures vraiment tôt. Vous ne savez pas là, mais je dois faire vivre ses trois petites crevettes qui se sont définitivement bien installées dans mon ventre. Trois ! Et je n’aurai jamais fini d’être épuisée avec un rien. C’est difficile ma vie. Je mange tout et n’importe quoi aussi. Les fraises congelées et le jus de pomme font maintenant partie de ma vie au quotidien. Mes trois bébés Bang seront en santé, je vous le garanti ! En général, ma grossesse se passait bien. C’est le monde qui ne va pas bien. J’avais bien hâte de les voir, mes enfants. D’ailleurs, aujourd’hui à l’honneur, j’allais rencontrer encore une fois mes trois crevettes. C’est aujourd’hui que j’allais savoir si c’est des crevettes mâles ou femelles. Jusqu’à maintenant, je n’avais pas joué aux devinettes. Les gens des fois, ils sont bizarres. On m’a déjà dit «Ah oui, c’est clair que c’est des garçons, je te regarde marcher là…» Ça me rend si confuse. De quoi vous parlez, gens ? C’est quoi cette croyance populaire ? De jour en jour, j’apprends des choses, et parfois, il y a des choses à ne pas prendre. Je doute très fort sur cette croyance. Je dis tout ça, mais je ne sais même pas si Tae Jun veut garder la surprise jusqu’au mois de mars. En tout cas, s’il me dit non, moi j’vais bouder. Je veux savoir si c’est des garçons ou des filles ! Pourquoi ? Bah parce que. Et parce que ce sera vraiment cool d’aller acheter des petits vêtements trop mignons. Et des petites chaussures de bébé, c’est tellement mignon. J’en devenais gaga à force de passer dans les magasins spécialisés. Par contre, je n’ai JAMAIS trouvé de poussette triple. JAMAIS. C’est une catastrophe. C’est devenu mon rêve d’avoir une poussette triple. J’ai besoin de ça dans ma vie.

C’est difficile ma vie de petite madame enceinte. Heureusement, aujourd’hui j’avais officiellement mon congé de maternité.

Aujourd’hui, je m’étais levé tôt. C’est normal quand on se couche à des heures bizarres… 18h, j’ai raté le nouvel épisode de mon drama qui passe à la télévision ! Bravo Yujin ! Vraiment, bravo ! Déjà ça, ça ne me mettait pas de bonne humeur dès que je posai les pieds par terre. C’est devenu pire quand je me suis croisée dans le miroir. J’avais croisé Yujin la grosse baleine enceinte qui a la peau ravagée par le froid de l’hiver qui avait violemment frappé. C’est simplement un désastre. Je descendis avec une face de grumpy cat. Tae Jun n’était pas encore parti. Emmitouflée dans mes grosses couvertures, je demandai à mon amoureux s’il partait bientôt avec une petite voix fatiguée. Je ne voyais pas encore très clair, venant tout juste de me lever, mais je remarquai que son sac était devant la porte, donc il devait partir bientôt.

«Hello ! Oui, je range tout ça et je file. » me répondit-il.

J’acquiesçai en me dirigeant vers la cuisine avec l’intention de me faire une rôtie à la confiture de fraise. Fraise forever. Tae Jun rangeait sa vaisselle alors que j’en sortais pour moi. Je me sentais tellement dégueulasse et grosse que je ne pu échapper une hypothèse bien pessimiste. Je demandai sans vraiment demander à Tae Jun si l’Institut m’avait donné mon congé de maternité une semaine à l’avance parce que je suis trop grosse et laide pour travailler. Je dis cela sans intonation. C’était comme si j’étais morte ce matin. La vie m’en demandait trop, juste à être debout, j’avais mal au dos. Et puis je me disais que j’allais devenir une vieille madame de 92 ans. Soustraire 70 ans. C’était bien la première année que je n’avais vraiment pas envie de fêter mon anniversaire. J’avais l’impression d’avoir perdu tous mes amis de party parce que je suis une jeune maman qui ne sort plus dans ses temps libres. Aussi parce que j’avais l’impression d’avoir vieilli trop vite ?? C’est pas à 22 ans que je prévoyais avec un enfant. Trois enfants, ce n’était carrément pas dans mes plans, mais bon la vie tenait vraiment à ce que j’accouche de triplés au mois de mars. Je levai les yeux vers Tae Jun. Il souriait. Hey, c’est pas drôle, je suis laide et grosse et énervante en plus !

«Arrêtes donc de dire ça ! T’es pas grosse, t’es resplendissante et s’ils te trouvent énervante, tant pis pour eux ! Moi, je suis heureux de savoir que je vais te voir à la maison chaque fois que je rentrerai … Puisque parfois tu es encore au travail !»

Je penchai la tête et souris un peu. Je pris ma tartine qui venait de sauter du grille-pain et étendis généreusement de la confiture. Je me paie la traite moi là ! Tae Jun était sur le point de partir. J’allai le rejoindre devant le portique et lui souhaitai de passer une bonne journée, et lui demandai de faire attention à lui, ce à quoi il me répondit, après avoir embrassé mon front :

«Bonne journée à toi aussi ! & c’est surtout toi qui devrais faire attention à toi !»

Tss. Tss. Je plissai le nez, ma grimace favorite, puis souris.

«Oui d’accord je ferai attention.»

La journée s’était bien déroulée sinon. J’étais allée à l’Institut chercher mes papiers et tout, et avant de rentrer à la maison, je m’étais arrêté à l’épicerie pour acheter de quoi faire du chocolat chaud. Min Yeon était passée, comme prévu, pour me donner des vêtements de maternité étant donné qu’elle n’en a plus de besoin. Je possédais maintenant de jolies choses et j’espérais me sentir moi énorme là-dedans. Tae jun revint, quelques heures plus tard, alors que j’étais tranquillement en train de surfer sur les Internets. Je déposai mon ordinateur portable sur la table pour aller accueillir mon copain. J’étais de meilleure humeur à présent ! Je lui demandai si la pratique générale s’était bien passée.

«Hey ! Un peu fatigué, mais sinon je vais très bien !» me dit-il en souriant.

Je souris à mon tour et lui proposai un petit chocolat chaud avant d’aller à l’hôpital. Avec beaucoup de guimauve, oui chef ! Je ricanai telle une enfant et me dirigeai vers la cuisine. Yes, beaucoup de guimauves, j’allais en abuser. Quelques minutes plus tard, je revins vers le salon avec deux tasses chaudes. J’allais les déposer sur les sous-verre, sur la table du salon quand Tae Jun me dit que j’avais oublié quelque chose. Je me retournai, confuse

«Quoi qu’est-ce que j’ai oublié ?» dis-je vivement avec une face de chat confus.

Je déposai les chocolats chauds sur la tasse. Me connaissant, j’allais faire un dégât si je restais là, confuse, à tenir les tasses qui commençaient à faire lourdes pour mes petits poignets frêles.

«Tu es passée juste à côté de moi et je n’ai même pas eu mon bisou !» finit-il par me dire.

Bon sang, je croyais que c’était un truc vraiment grave, genre que j’ai oublié de mettre la poudre de cacao dans les chocolats chauds. Je ris et m’avançai pour l’embrasser.

«Tiens ! Monsieur est content maintenant ?» dis-je en riant.

On s’installe sur le canapé avec nos chocolats chauds débordant de guimauves. Je laisse ma boisson refroidir un peu et en attendant, j’englouti les guimauves sur le dessus. Par réflexe, j’avais posé ma main libre sur mon ventre. Je n’avais pas réfléchi, ça doit être un réflexe de femme enceinte. Quand Tae Jun entrelaça nos doigts, mon ventre a fait un genre de «bong». J’arrêtai de respirer une seconde, surprise par se mouvement brusque d’une des crevettes. Mes yeux étaient grands comme des billes. Wow. Crevette 1 tente de communiquer ! Aw, c’est charmant. Mon expression de surprise se transforma en joie. Aw, un de mes bébés me parle ! Je fixai mon ventre arrondi. C’était vraiment étrange de ressentir ce coup. Tae Jun l’avait lui aussi senti. Il souriait comme un idiot. Aw. Ma petite famille est tellement mignonne aw.

«Eh mais c’est que ça s’agite là-dedans ! Tu crois qu’ils vont être autant hyperactifs que toi ?» s’exclama Tae Jun.

Je flattais mon ventre quand je relevai la tête pour faire une grimace à Tae Jun, en riant. Je ne savais même pas quoi lui répondre en fait. Si les bébés continuaient à s’agiter comme ça pour me raconter leur journée dans leur poche, je vais me poser des questions.

«Bonne chance à nous alors. Ce qui est bien au moins, c’est que je sais quoi faire pour éviter qu’ils fassent toutes les conneries que j’ai fait quand j’étais jeune ! Maman sera stratégique !» dis-je en riant en repensant à toutes les conneries que mon père avait filmées.

Je crois que je ferai la même chose que mon père. J’ai trouvé ça très drôle de voir bébé Yujin faire des conneries. Mais filmer qu’une seule fois, parce que là, ce n’est plus drôle. D’ailleurs, je me demandais si je n’avais pas pris les cassettes de mes joyeuses conneries d’enfant de 2 ans. Je pris quelques gorgées de mon chocolat chaud en m’excusant mentalement pour mes trois bambins qui résidaient tranquillement dans mon ventre. Ça va être chaud les amis, dégustez à travers vos cordons ombilicaux !

«Je suis vraiment heureux de pouvoir fonder une famille avec toi …» me chuchota soudainement Tae Jun, me faisant sortir de mes pensées.

Un an et un mois que nous étions ensemble. Dans quelques mois, des mois qui passent tellement vite, j’allais mettre au monde nos enfants. Je ne pouvais pas être plus heureuse. Avec le temps, j’ai accepté  que c’était vite en affaire. Je n’appelle plus ça un accident comme les premiers jours après mon test de grossesse. C’était difficile et je m’en veux tant de m’être dit ces choses-là. Je les aime mes crevettes. Je les aime nos crevettes. Même si elles n’étaient pas prévues, je les aime tant.

«Je suis vraiment heureuse moi aussi…» lui répondis-je en souriant.

Je pris une autre gorgée de mon chocolat chaud et jetai un coup d’œil à l’horloge. Il faudra partir bientôt. Je regardai dans ma tasse et me dis que j’aurai le temps de la finir tranquillement.

Puis Tae Jun arriva avec une question. Il a le don lui de me poser des questions comme ça.

«Eh, est-ce que tu crois qu’un jour je pourrai dire que tu es ma femme ?»

Est-ce qu’il me parlait de mariage là ? Mon cœur commençait à battre plus vite. Je dois avouer ne pas y avoir pensé. Je n’étais pas religieuse, c’est comme ça chez les Hong, mais mes parents s’étaient tout de même marier parce qu’ils y croyaient à cette idée d’amour et d’engagement éternel. Par contre, leur mariage n’aura duré qu’une quinzaine d’année.  Est-ce que moi je voulais me marier un jour ? Disons que ça me faisait peur un peu, parce que je n’avais pas envie de reproduire l’erreur de mes parents. Pas que c’est une erreur, mais… ça s’est terminé en divorce et ça a complètement changé la vie de mon frère et moi. Je ne voudrai pas faire vivre ça à mes trois bambins identiques. Mais avec Tae Jun, j’avais envie d’y croire. En fait, plus honnêtement, j’y croyais. En un an, on en a vécudes choses… Je connais l’amour que Tae Jun a envers moi.

«Hm… juste si j’ai le droit de dire à tout le monde que tu es mon homme !» dis-je avant de sourire dans ma tasse.

Je finis par finir mon chocolat chaud. J’enfonçai mon doigt dans la joue de Tae Jun puis me levai pour aller mettre ma tasse dans le lave-vaisselle. De la cuisine, j’avertis Tae Jun qu’il faudrait partir dans 5 minutes. On avait rendez-vous avec trois petites personnes bien cachées dans mon ventre ! Je montai à l’étage pour prendre mon sac à main et redescendis pour me préparer à sortir. J’enfilai mon manteau et mes petites bottes d’automne. Je grelottais d’avance. Il fait si froid dehors, brr brr. J’étais prête à partir. Mes crevettes aussi, je les sentais s’agiter encore dans mon ventre. Je posai  ma main gauche sur mon ventre et ouvris la porte de la maison en saluant Blue qui se demandait, comme toujours, où on allait.

Spoiler:
 

_________________

Call  it  magic ♡
Call it magic, call it true. I call it magic, when I'm with you. [...] And if you were to ask me, after all that we've been through "Still believe in magic ?" Yes, I do. Yes I do. Yes I do. Yes I do. Of course I do. ☆
Coldplay - Magic ; © .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.minzyx.tumblr.com

avatar

Bang Tae Jun



■ messages : 638
■ à ulsan depuis : 03/08/2012
■ localisation : Ulsan.
■ occupation : Back-dancer/danseur.
■ humeur : Heureux & ... Effrayé aussi ... Je vais être papa .0.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Dim 9 Fév - 14:36


 

BANG BANG BANG

 


 
Je pars au travail en rétorquant à Yujin que c’est à elle de faire attention. C’est elle la femme enceinte, pas moi … Ma journée se déroule normalement, sauf que je finis plus tôt car aujourd’hui on a rendez-vous pour voir nos trois crevettes. Wow, trois … Je crois que je n’en reviens toujours pas, mais c’est chouette. J’arrive à l’agence, le sourire aux lèvres. Heureux, de la tournure que ma vie est en train de prendre, même si ce n’était pas du tout prévu. Parfois un peu de surprise ne fait pas de mal. Surtout quand ce sont de si bonnes surprises. Ma courte journée passe très vite et après un passage à la case « douche », je rentre à la maison. Il manquerait plus que je sois en retard pour conduire Yujin à l’hôpital, mais c’est tout le contraire. Je suis même en avance.

Yujin m’accueil en souriant quand je rentre. J’ai bien l’idée de la retrouver quand je rentre … La journée s’est bien passée, je suis juste un peu fatigué, mais je pense que c’est normal. Danser c’est très physique et donc épuisant, mais je ne m’en plains pas, j’aime ce travail et je n’en changerai pour rien au monde ! Je taquine Yujin en râlant qu’elle a oublié quelque chose … Bah oui ! Mon bisou, eh ce n’est pas parce qu’elle est enceinte et qu’elle a des sauts d’humeurs, qu’elle doit m’oublier ! Ma petite scène l’a fait rire et elle vient m’embrasser. Je souris.

- Oui, maintenant j’suis content, répondis-je en riant.
On part s’installer sur le canapé, avec nos tasses de cacao soigneusement préparées par Yujin. Gourmand comme je suis j’adore ça et avec des guimauves c’est encore mieux ! Yujin a posé sa main sur son ventre et j’entrelace mes doigts avec les siens. Un sourire flotte sur mes lèvres et je ne peux retenir un petit rire, quand l’un des petits monstres se manifeste en donnant un coup. Ils sont déjà agités. Peut-être qu’ils seront aussi hyperactif que Yujin quand elle était petit. Elle m’a déjà raconté certaines bêtises qu’elle avait faites et parfois c’est à se tordre de rire, franchement. Yujin était un petit monstre quand elle était gamine, un adorable petit monstre. C’est drôle quand même … On est né et on a grandi complètement à l’opposé, Yujin en Corée et moi en France, puis en Amérique après … Et pourtant maintenant on est réuni et on va même être parents. Je taquine Yujin en lui demandant si les triplets vont être aussi speed qu’elle, on va avoir du travail si c’est le cas, mais ce sera amusant, j’en suis sûr. Elle me répond avec une grimace. Oui, c’est une façon de prendre les choses du bon côté, Yujin pourra prévoir les bêtises de nos petits monstres, mais je suis sûr qu’ils redoubleront d’imagination pour nous en faire voir de toutes les couleurs.

Le silence s’installe quelque seconde et après avoir bu quelques gorgées de mon chocolat chaud, je chuchote quelques mots à l’oreille de Yujin … Je suis vraiment heureux de pouvoir fonder une famille avec elle et c’est sincère. C’est précipité et ce n’était pas prévu au programme, mais bon … Elle me répond être heureux aussi et je souris. Le temps file vite et il est bientôt l’heure de partir, mais on a encore quelques minutes tranquilles. C’est là que je décide de poser une question qui me passe par la tête … En fait j’y ai pensé plusieurs fois, sans oser en parler à Yujin. Maintenant, je pense que l’on peut aborder le sujet … Je veux son avis avant, peut-être qu’elle ne veut pas du tout se marier, ce qui serait correct pour moi, je respecterai son choix. Sa réponse me fait un peu rire.

- Dans ce cas on va s’entendre, je veux que tout le monde sache que je suis ton homme !
Yujin se lève et je la suis, pour aller ranger nos tasses dans le lave-vaisselle. Je prends sa réponse comme un oui alors … Il va falloir que je réfléchisse sérieusement à ma demande alors, non ? Je veux faire quelque chose de jolie et qui la surprendra. Je pense que ce sera romantique aussi, car je suis comme ça et je ne pourrais pas faire autrement. Je penserai à tout cela plus tard, Yujin me rappelle qu’on doit partir dans cinq minutes si on ne veut pas être en retard. J’enfile ma veste et mes chaussures et lorsque Yujin est prête on sort affronter le froid de l’hiver. Mais c’est pour la bonne cause, on va connaître le sexe de nos trois petites crevettes et surtout, savoir si ils ou elles sont en bonne santé, c’est le plus important, non ?

Le trajet vers l’hôpital n’est pas si long, mais comme toujours, je ne peux pas m’empêcher de faire la conversation et le trajet semble un peu plus court. Comme toujours lorsque l’on sort de la voiture, je prends la main de Yujin dans la mienne, c’est devenu comme un réflexe pour moi. C’est comme ma façon de lui montrer que je la soutien, même si ma présence doit faire beaucoup aussi. Je pourrais très bien lui dire d’aller à ses rendez-vous toute seul car je travaille, mais je ne le fais pas. Ce serait vraiment mesquin … Ce sont aussi mes enfants et je dois assumer le fait d’être leur papa, alors je ne veux pas manquer une seule étape. Puis j’ai tellement hâte d’avoir des nouvelles de nos petites crevettes. On entre dans le hall de l’hôpital et on se présente à l’accueil. Yujin se présente à la secrétaire qui nous dit d’aller nous assoir dans la salle d’attente.

- J’ai hâte de voir nos petites crevettes encore une fois … Et puis on va savoir si c’est des petites demoiselles ou des petits messieurs, dis-je en souriant.
Fille ou garçon je n’ai pas vraiment de préférence … Après ça peut être fille et garçon, ça fait ça avec les jumeaux des fois, pourquoi pas avec les triplets.

- Enfin si tu veux savoir, si tu veux garder la surprise c’est ok aussi.
On en a parlé plusieurs fois avec Yujin, mais elle a peut-être changé d’avis. Je ne suis pas dans sa tête après tout.


Spoiler:
 

 
 
made by pandora.
 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Hong Yujin

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 1750
■ à ulsan depuis : 01/08/2012
■ localisation : Échouée telle une grosse baleine sur le divan, en train de regarder un drama tout en buvant du jus de pomme.
■ occupation : Actuellement enceinte. Sinon, esthéticienne-cosméticienne à l'Institut de beauté d'Ulsan.
■ humeur : Go on va magasiner du petit linge de bébé trop cute ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Ven 7 Mar - 0:19

La journée avait passé plus vite que je l’aurais cru. Je m’étais levée assez tôt pourtant, mais j’avais été bien occupée ! Tae Jun était parti travailler pendant que je déjeunais devant la télévision telle une grosse baleine échouée. C’est difficile de vivre avec un ventre comme le mien. Une rôtie n’était pas assez, il m’en fallu trois autres pour me sentir rassasiée. Ce qu’elles sont gourmandes ces trois petites crevettes-là ! Pas étonnant que je me sente si énorme, y’a trois bébés là-dedans ! C’est donc avec mes trois enfants bien cachés dans mon bedon que je passai à l’Institut de Beauté pour signer et prendre des papiers confirmant mon congé de maternité. J’avais eu droit à une semaine de plus. Merci boss, c’est très gentil. Sur le chemin du retour, je m’arrêtai à l’épicerie parce que j’avais vraiment envie de chocolat chaud. Avec des guimauves. Ne jamais oublier les petites guimauves. Puis, Min Yeon vint faire son petit tour à la maison avec une pile de vêtement de madame - mademoiselle, s’il vous plaît, enceinte. C’était de jolies vêtements, j’étais très contente de les avoir, surtout que là, il était vraiment temps que je retourne faire les boutiques avec ce ventre qui grossit de plus en plus. La visite de Min Yeon était très appréciée. Je me sentais moins seule. Min Yeon avait vécu ce que je vis en ce moment et elle a réussit à passer au travers de tant de choses. Je l’admirais. J’étais très reconnaissante qu’elle m’amène des vêtements et qu’elle me donne des trucs de maman.

Quand je me retrouvai toute seule, j’en profitai pour m’échouer encore sur le divan du salon avec mon ordinateur portable. J’étais sur Twitter en train de parler à mes Yuniques qui avaient vu ma nouvelle vidéo, mon nouveau vlog de petite madame enceinte. J’étais contente de les avoir fait rire avec mon pouvoir d’autodérision ! J’avais reçu plusieurs commentaires et plusieurs questions à propos de mes enfants. Les fans voulaient savoir si je souhaitais avec trois petites filles ou trois petits garçons… Bah oui, ils sont bien au courant du nombre de bébés que je vais mettre au monde en début mars ! Et ils savaient aussi qu’aujourd’hui, j’allais le découvrir, car oui ! Je voulais savoir ! Pas question que cela reste une surprise jusqu’à la naissance ! Je m’amusais à surfer sur les Internets et à répondre à mes fans sur Twitter que je ne remarquai pas le temps passer. C’est Blue qui m’averti de l’arrivée de mon amoureux.

Chocolats chauds et bisou. Nous étions tranquillement en train de boire nos chocolats chauds sur le canapé. Nous avions le temps de relaxer un peu avant d’aller à l’hôpital. Je rêvais de ce chocolat chaud depuis le matin, et j’en connaissais un, ou une, qui devait bien apprécié le goût. Je sentis un mouvement brusque dans mon ventre, c’était assez bizarre, mais c’était mignon. Tae Jun, qui avait sa main avec la mienne sur mon bedon, l’avait senti. Aw. Un échange de mots doux plus tard, Tae Jun commença à me parler de mariage implicitement, sans dire le mot en tant que tel, mais c’était assez clair. Je lui répondis qu’il pourra dire que je suis sa femme juste si j’ai le droit de dire à tout le monde qu’il est mon homme, ce qui le fit rire un peu.

«Dans ce cas on va s’entendre, je veux que tout le monde sache que je suis ton homme !» me répondit-il.

Je ris à mon tour. J’étais encore incapable de penser sérieusement. Pas que je ne voulais pas épouser Tae Jun, bah non, t’es fou dans la tête. Partis comme on est, avec trois enfants en route, y’a pas de questions à se poser là-dessus. Je jetai un coup d’œil rapide à l’horloge et me levai, car il était bientôt l’heure de partir. Dès lors, j’oubliai rapidement l’idée de la brève discussion de mariage. On en reparlera, ça c’est sûr. Je m’occupai de ranger nos tasses à présent vides et nettoyai un peu le comptoir de la cuisine, et ensuite go go go, on s’habille pour sortir affronter le froid de l’hiver qui approchait ! J’enfilai mon petit manteau et mes petites bottes, pris mon sac à main et sorti avec Tae Jun après avoir rassuré Blue en lui disant qu’on reviendrait bientôt.

Direction l’hôpital. J’étais moins stressée que la première fois, mais j’étais tout aussi fébrile à l’idée d’en savoir plus à propos de mes trois crevettes qui résidaient dans mon ventre. En sortant de la voiture, j’eus encore droit à la main de mon amoureux. Main dans la main, on se dirigea vers l’entrée, puis vers le département. Je me présentai à la secrétaire qui me dit de m’asseoir et de patienté quelques instants. Je posai mes petites fesses sur la chaise à côté de Tae Jun et me tourna vers lui.

«J’ai hâte de voir nos petites crevettes encore une fois … Et puis on va savoir si c’est des petites demoiselles ou des petits messieurs.»

Je souris. J’avais très hâte moi aussi. Tae Jun rajouta que si je voulais garder la surprise, c’était correct. Je ricanai.

«Je n’ai pas changé d’idée. Je veux savoir ! Je vais me faire un malin plaisir à magasiner des mignons petits vêtements de bébés !» dis-je en agitant mes poings avec enthousiasme.

Je trouvais cela vraiment drôle que Tae Jun me donne le droit de veto. À la fin, la décision me revenait toujours. C’est dingue ce qu’un ventre peut faire ! Non, plutôt, c’est dingue ce qu’une femme peut faire ! Hihihi.

Une porte s’ouvra et la docteure sortit en m’appelant. Je me levai, suivie de Tae Jun, et me dirigeai vers la salle. Encore une fois, on me posa des questions générales à propos de ma grossesse. Bien franchement, tout allait bien de mon côté. La femme m’invita à prendre place sur le lit pour commencer l’échographie. Je frissonnai encore au contact du gel bleu sur ma peau. Wouh, j’avais hâte de voir mes bébés !  La dame promenait son outil sur mon ventre tout en se parlant à elle-même. Je l’entendis compter les bébés. Un bébé, deux bébés, trois bébés. Puis elle s’exclama que c’était vraiment inutile de compter les bébés en remarquant leurs sexes parce qu’ils étaient identiques. Tous dans le même œuf. Donc il n’y aura pas deux garçons et une fille, ou deux jumelles et une sœur non-identique. Tous pareil.

«Regardez vos mignons petits garçons !» dit-elle en tournant l’écran vers nous.

DES PETITS GARÇONS. Je tournai vivement la tête vers Tae Jun qui était assis à côté du lit. Aw, on allait avoir trois Tae Jun juniors ! Je souris, les yeux plein d’eau et tournai la tête de nouveau pour regarder mes bambins en action dans mon ventre. Émerveillée, j’écoutai la femme me dire que mes triplets semblaient être en bonne santé. Tout semblait être en ordre et ils devraient grandir encore dans la même voie, soit correctement. Aucune complication, et heureusement ! Encore une fois, elle prit des photos de l’échographie et les donna à Tae Jun après avoir essuyé mon rond bedon. Elle me souhaita une bonne continuation dans ma grossesse et me donna quelques pamphlets qui pourraient m’être utile dans les prochaines semaines à venir. J’avais la moitié de fait, woohoo !

Futurs parents de trois petits hommes, nous sortîmes de la salle. J’essuyai mes petites larmes d’émotions de maman. J’étais bien contente. J’aurais été bien contente si c’était des petites filles aussi. Je suis une petite maman contente.

Spoiler:
 

_________________

Call  it  magic ♡
Call it magic, call it true. I call it magic, when I'm with you. [...] And if you were to ask me, after all that we've been through "Still believe in magic ?" Yes, I do. Yes I do. Yes I do. Yes I do. Of course I do. ☆
Coldplay - Magic ; © .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.minzyx.tumblr.com

avatar

Bang Tae Jun



■ messages : 638
■ à ulsan depuis : 03/08/2012
■ localisation : Ulsan.
■ occupation : Back-dancer/danseur.
■ humeur : Heureux & ... Effrayé aussi ... Je vais être papa .0.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Dim 9 Mar - 15:42


 

BANG BANG BANG

 


 
Encore un rendez-vous chez le gynécologue. En fait … J’attends toujours ces rendez-vous à l’hôpital avec beaucoup d’impatience, j’ai toujours hâte de voir nos bébés. Puis bien entendu je veux savoir si tout va bien, s’ils grandissent bien, enfin des choses comme. C’est normal de s’inquiéter pour un papa, bon futur papa encore. Ça fait bizarre de me dire ça … J’ai peur de mal faire certaine chose et je ne sais même pas si je suis vraiment prêt à accueillir trois bébés. Je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà dit à Yujin, je veux vraiment avoir une famille avec elle, mais c’est juste que … C’est un peu angoissant par moment. J’essaie de ne pas trop y penser en fait. On verra bien quand les triplets seront à la maison. Pour le moment je profite d’avoir Yujin près de moi plus souvent. Parfois on est tous les deux pris par notre travail, on rentre tard et fatigué. Alors j’aime bien qu’elle soit déjà à la maison quand je rentre, je crois que ça va me manquer quand elle reprendra le travail et puis pouvoir la chouchouter chaque fois que j’en ai l’occasion. Enfin bon, ça je le faisais déjà avant qu’elle soit enceinte.

En attendant avec impatience la naissance, je profite de la grossesse de Yujin, c’est une belle expérience aussi. Comme maintenant, alors que nous sommes installés confortablement dans le canapé, une des petites crevettes dans le ventre de Yujin se réveille. Ça me fait sourire et je pose ma main près de celle de Yujin. Je trouve ça adorable de sentir la petite vie qui grandit à l’intérieur. N’empêche que celui-là est un coriace vu les coups qu’il donne, il tiendra de sa maman et sera aussi hyperactif qu’elle j’en suis sûr. D’ailleurs je la taquine et ça m’amuse. On aborde aussi le sujet du mariage, enfin j’ai lancé cette conversation et je suis content d’entendre que Yujin n’est pas contre. Je ne veux pas précipiter les choses, pour le moment on doit préparer la naissance, je penserai à tout cela plus tard, mais ça reste dans un coin de ma tête, je n’oublie pas. J’ai vraiment envie de passer cette étape avec Yujin et pas seulement parce qu’elle est tombée enceinte alors qu’on ne l’attendait pas vraiment. Donc c’est déjà beaucoup chaque chose en son temps. Surtout qu’on n’attend pas qu’un bébé, mais trois.

L’heure de partir au rendez-vous arrive et donc on part direction l’hôpital. Le trajet n’est pas très long et une fois là-bas on s’assoit dans la salle d’attente. J’ai vraiment hâte d’avoir des nouvelles de nos crevettes et surtout de savoir si on va avoir des filles ou des garçons. Peut-être les deux … Y’a bien des faux jumeaux, pour les triplets ça doit être possible aussi, non ? Je n’ai pas vraiment la réponse à cette question, je ne suis pas médecin, mais bref ! J’ai hâte ! Je demande quand même à Yujin si elle veut toujours savoir, si elle ne veut plus ce n’est pas grave, je peux bien attendre jusqu’à la naissance. Même si j’ai un peu envie de savoir, je respecterai son envie. Le docteur vient nous chercher et je suis Yujin à l’intérieur du cabinet. Je la laisse parler quand on lui pose des questions sur le déroulement de sa grossesse, parce que bon, je ne peux pas vraiment savoir mieux qu’elle sur ce point-là, ce n’est pas moi qui porte trois crevettes dans mon ventre. Puis le docteur commence l’échographie. Elle compte les bébés et nous dis que les bébés sont tous les trois dans le même œuf alors ce sera bien trois triplets identiques. Puis elle ajoute juste après que c’est trois petits mecs. Un grand sourire se dessine sur mes lèvres. Enfin, ce serait trois filles je serais tout aussi content ! Ce sont mes enfants, filles ou garçons, je suis un papa comblé. Je serre un peu la main de Yujin qui commence à avoir les larmes aux yeux.

- Trois petits mecs, j’espère qu’on ne te mènera pas trop la vie dure en étant la seule femme de la maison, dis-je en plaisantant.

La gynécologue imprime des photos de l’échographie, ce qui me rappelle que ma mère voulait que je lui envoie des photos de nos crevettes. Elle habite à l’autre bout de la planète, mais elle connait Yujin, par téléphone et par Skype, tout s’est passé un peu vite et elle n’a pas eu le temps d’organiser un voyage USA-Corée, mais ça se fera un jour. Puis on sort de la salle et de l’hôpital. Encore un rendez-vous qui s’est bien passé et tant mieux. Je ne veux pas qu’on m’annonce que nos bébés ne sont pas en pleine santé. Je prends la main de Yujin en sortant.

- Bon … Maintenant qu’on sait que c’est des p’tit mecs, on peut choisir les prénoms, non ?

On en a déjà parlé et on avait plusieurs propositions autant pour les filles, que pour les garçons.

- On fait toujours comme on avait dit ? La première particule sera identique pour les trois ? En plus c’est trois vraies triplets alors ça fait bien !

Je lui souris et je réfléchis quelques secondes.

- Moi j’aimais bien Tae Sun !

C’était l’un de mes préférés parmi tous ceux que l’on avait proposé, mais cela voudrait dire que la première particule pour nos trois gars ce serait « Tae ». Comme Tae Jun en fait … Il faut que ce soit correct pour Yujin aussi. Enfin c’est l’une de celle qu’elle avait proposé donc, je pense que ça doit aller. Puis elle peut toujours me donner son avis et ses idées aussi … Et j’aime bien cette discussion pour choisir les prénoms. Je me souviens l’autre soir quand on cherchait des prénoms, on était confortablement calé dans le canapé et j’avais ce livre pour trouver des prénoms … Sauf que certaines particules assemblés ça fait vraiment bizarre des fois. C’était amusant …


Spoiler:
 

 
 

made by pandora.

 
 

 


Dernière édition par Bang Tae Jun le Dim 27 Avr - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Hong Yujin

i rule the world!

i rule the world!

■ messages : 1750
■ à ulsan depuis : 01/08/2012
■ localisation : Échouée telle une grosse baleine sur le divan, en train de regarder un drama tout en buvant du jus de pomme.
■ occupation : Actuellement enceinte. Sinon, esthéticienne-cosméticienne à l'Institut de beauté d'Ulsan.
■ humeur : Go on va magasiner du petit linge de bébé trop cute ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Dim 6 Avr - 18:18

Prêts à partir, direction l’hôpital pour un autre rendez-vous avec les trois bébés Bang ! Il n’était pas très difficile de trouver une place de stationnement maintenant que j’avais accès aux places pour madames enceintes. Si c’est pas merveilleux. Très utile. Nous nous rendons jusqu’au département de maternité. Comme d’habitude, je vais dire à la secrétaire que je suis présente pour mon rendez-vous et celle-ci me dit que la gynécologue viendrait me chercher d’ici peu, donc je pouvais m’asseoir tranquille dans la salle d’attente aux côtés de Tae Jun. Il entama la discussion à propos de la révélation du sexe des bébés. Ou des sexes, parce que c’est possible des jumeaux non-identiques. On en avait déjà parlé un peu avant, et j’avais dit que je ne voulais pas garder la surprise pour l’accouchement. Déjà que la journée de l’accouchement est techniquement une surprise… c’est pas moi qui décide quand je veux perdre mes os et accoucher dans les heures qui suivent le degât… Ah… j’espère que ça n’arrivera pas d’une quelconque manière malaisante. Pas très agréable si je me fis aux films. Bref. C’était aujourd’hui que je voulais découvrir si c’est des petits monsieurs ou des petites madames ! C’est vraiment utile de savoir, car après je pourrai dévaliser les magasins de bébés. Dévaliser, oui quand même, j’ai besoin de tout en triple hein !

L’attente ne fut pas très longue. La gynécologue nous invita dans son bureau. Le médecin me posa toutes sortes de question à propos de ma grossesse, comment ça allait depuis le dernier rendez-vous, etc. Tout allait bien normalement. Plus trop de sautes d’humeur, j’avais arrêté de manger tout et n’importe quoi à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. C’était assez stable. J’avisai que j’avais obtenu mon congé de maternité ce matin et que j’en étais ravie, car c’est assez difficile de travailler dans ma condition. J’en ai souvent marre d’être debout tout le temps. C’est lourd quand même hein, ce bedon rond. Ça fait mal au dos aussi, ça commence. C’est difficile ma vie de femme enceinte. J’ai aussi découvert ce que c’était d’avoir des seins. Je ne saurai dire si c’est merveilleux ou dérangeant. En tout cas, ça me fait bizarre d’en avoir autant, ça me fait rire. C’est joli quand même, mais on ne dirait pas qu’ils m’appartiennent. C’est dingue. C’est dingue être une femme enceinte.

Je m’installe sur le lit bien confortablement et relève mon t-shirt pour montrer la maison des trois crevettes. Celle-ci prit froid avec le gel bleu que la dame étendit, prête à commencer le voyeurisme. Bon okay, voyeurisme c’est fort, mais reste que c’est un peu le même principe. Avec son outil, la gynécologue observait mes trois crevettes. À ce jour, elles ne devaient même plus ressembler à des crevettes. Ce serait plutôt des mini semblants d’humain… Ça ressemble à rien, un enfant dans une poche de ventre. Sur son écran, la dame voyait tout. Elle comptait les bébés puis nous dit qu’ils étaient tous dans la même poche, donc qu’ils seraient des triplés identiques. Elle recompta, mais s’arrêta à deux, car ça sert à rien de compter pour le sexe des bébés. Ils sont tous pareils ! Elle tourna l’écran pour qu’on puisse voir et nous dit de regardez nos mignons petits garçons.

Des garçons ! Des petits monsieurs !

Je tournai vivement la tête vers Tae Jun qui lui, avait les yeux rivés sur l’écran en me serran la main. Il regardait ses trois petits garçons. Moi, je ne voyais plus rien avec les grosses larmes de joie qui perlaient mes yeux. Aw. J’étais contente, j’étais heureuse. Ça aurait été la même chose si on m’annonçait que j’attendais trois petites filles, ou deux filles et un garçon, ou encore le contraire. Je m’en fous, c’est mes enfants.

«Trois petits mecs, j’espère qu’on ne te mènera pas trop la vie dure en étant la seule femme de la maison.» me dit-il.

Ça va faire beaucoup de testostérone à la maison ça ! Je fis une grimace à Tae Jun en riant. J’allais bien m’en sortir ! Au pire, je pourrai acheter tous plein de chats femelles pour m’accompagner ! Okay non, je ne ferai pas ça, je me contenterai de ma nouvelle amie Catsie. Ce sera ma seule alliée femelle, je vais bien m’en occuper !

Je regardais l’écran pendant que la docteure nous expliqua que nos enfants semblaient en parfaite santé et que tout devrait aller sur des roulettes jusqu’à la fin. J’en étais ravie. Elle se chargea d’envoyer en impression des photos de l’échographie en plusieurs copies avant de nettoyer mon rond bedon. Je me relevai et renfilai ma veste. Tae Jun pris l’enveloppe avec les photos de nos petits monsieurs et j’acceptai les quelques pamphlets que la gynécologue me donna. On pouvait s’en aller maintenant ! Tae Jun prit ma main en sortant du bureau. En marchant jusqu’à la sortie de l’hôpital, on conversait.

«Bon … Maintenant qu’on sait que c’est des p’tit mecs, on peut choisir les prénoms, non ?»

Le moment le plus décisif arrivait maintenant. La tâche : choisir trois jolis prénoms pour nos enfants. Ils devront être de taille pour assumer ces prénoms. C’est important. On en avait déjà discuté, lancé quelques idées ici et là, mais maintenant, c’est vrai. On pouvait mettre de côté les idées de prénoms féminins, il n’en sera pas question. En réponse, je fis signe de la tête que oui, on pouvait commencer sérieusement à penser aux prénoms, et même déjà les choisir.

«On fait toujours comme on avait dit ? La première particule sera identique pour les trois ? En plus c’est trois vraies triplets alors ça fait bien !»

Je ne sais pas trop pourquoi j’avais tenu à ce que mes enfants aient tous la première particule identique. Chez les Hong, c’était loin d’être comme ça. Jae Won aurait pu s’appeler… Woo Jin pour garder la deuxième particule identique. Mais non. Ce n’était même pas le cas chez Tae Jun avec sa sœur jumelle. Je ne me souviens même plus d’où je sortais cette idée, mais j’y tenais. Je trouvais ça mignon. Mais je me souvenais de cette soirée qu’on avait passé dans le salon, bien callés dans le canapé. Je m’étais évachée telle une grosse baleine, car c’est maintenant mon occupation. Hong Yujin, grosse baleine. Tae Jun avait un livre de prénom et on regardait. Il y avait la liste de toutes les particules qu’on pouvait utilisées. Parfois, on créait des prénoms vraiment bizarres.

En sortant de l’hôpital, Tae Jun proposa Tae Sun, parce que c’était un prénom qu’il aimait bien. Je souris. C’était joli. Je me rappelle de l’avoir vu dans le livre des prénoms.

«J’aime bien. En plus, Tae, comme toi ! Ils pourraient être des petits monsieurs Tae comme leur papa !» m’exclamai-je.

Et si c’était Tae, la particule identique ? J’adhérais à cette idée. Ils seront comme leur papa ! Aw, c’est charmant. Je m’installai dans la voiture en réfléchissant.

«J’aime bien Tae Won aussi. Jae serait content de partager sa deuxième particule avec quelqu’un, et en plus si c’est son neveu !» dis-je en riant.

J’aimais bien Tae Won. Mon petit frère se battrait pour être le parrain de ce bébé. Cette pensée me fit rire. Et puis, ça allait bien avec Tae Sun. Ça sonnait bien. Moi je vote pour ce prénom pour le deuxième triplé !

On prenait route vers la maison. Le soleil se préparait tranquillement à aller se coucher. C’était joli à regarder. Pendant ce temps, je continuais à réfléchir aux prénoms tout en donnant de l’amour à mes fils en flattant mon ventre. Je créais déjà un lien mère-enfant, oui oui ! Il paraît que c’est vraiment important selon mes lectures de maman. J’appréciais ces lectures, c’est vraiment fascinant.

«Aaaah je mangerais de la lasagne, dis-je soudainement. Est-ce qu’il y a des pâtes à lasagne à la maison ?»

Je ne me souvenais pas d’en avoir acheté tout simplement parce que l’idée de faire de la lasagne ne m’était pas venue à l’esprit. Donc je jugeai que non, il n’y avait pas de pâtes à lasagne.

«Veux-tu manger de la lasagne ? Si oui, on soit arrêté à l’épicerie ! Pendant que je vais chercher des pâtes à lasagne, toi tu pourras penser à un prénom pour bébé numéro 3 !» dis-je joyeusement.

J’attendis sa réponse. En attendant, je sortis mon téléphone. Je voulais appeler mon frère et lui dire qu’il aura trois mignons petits neveux ! Puis appeler ma mère. Ce serait aussi bien de donner de mes nouvelles à mon père… Et puis ce soir, je proposerai un appel via Skype avec la gentille maman à Tae Jun, en espérant que ça fonctionne avec le décalage horaire.

_________________

Call  it  magic ♡
Call it magic, call it true. I call it magic, when I'm with you. [...] And if you were to ask me, after all that we've been through "Still believe in magic ?" Yes, I do. Yes I do. Yes I do. Yes I do. Of course I do. ☆
Coldplay - Magic ; © .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.minzyx.tumblr.com

avatar

Bang Tae Jun



■ messages : 638
■ à ulsan depuis : 03/08/2012
■ localisation : Ulsan.
■ occupation : Back-dancer/danseur.
■ humeur : Heureux & ... Effrayé aussi ... Je vais être papa .0.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   Dim 27 Avr - 13:09



BANG BANG BANG



Encore un rendez-vous à l’hôpital … Ce genre de rendez-vous me rende nerveux et joyeux … Oui, c’est très contradictoire, mais je peux me justifier. Je suis nerveux car j’ai toujours peur qu’on nous annonce une mauvaise nouvelle à propos des triplets, alors que tout se passe toujours bien. J’imagine que c’est normal en tant que père de me faire du souci pour mes enfants, non ? Même s’ils ne sont pas encore nés … Puis je suis joyeux, car j’adore voir nos trois crevettes sur les échographies. Ils sont tous petits et blottis les uns contre les autres. C’est vraiment adorable. J’ai hâte de pouvoir les prendre dans mes bras, m’occuper d’eux, devenir un vrai papa poule, quoi ! Cependant, d’un côté c’est aussi angoissant, mais j’essaie de ne pas trop y penser. Je fais en sorte que la joie l’emporte sur la peur de devenir père pour la première fois. Des triplets en plus, c’est trois fois plus de travail, mais je ferais en sorte que tout se passe bien. Ça ne fait pas des années que je suis en couple avec Yujin, mais je pense que notre relation est suffisamment solide pour accueillir trois petits bouts de chou. On s’installe dans la salle d’attente et je lance la discussion. Que ce soit des garçons ou des filles ça m’est égal, mais c’est aujourd’hui qu’on saura.

La gynécologue ne tarde pas à nous demander de la rejoindre dans le cabinet. Parfois on pourrait se demander qui de Yujin ou moi est le plus stresser. Pourtant ce n’est pas moi qui dois subir tous les changements physiques et psychologiques qu’engendre une grossesse. Les sautes d’humeur, les envies de jus de pomme et de fraises congelées à n’importe quelle heure de la journée … J’imagine qu’il doit y avoir des bons côtés, mais bon … C’est déjà assez stressant pour moi, je ne veux pas échanger mon rôle, je pense que je ne le supporterai pas. Les femmes sont vraiment courageuses de supporter ça pendant neuf mois. Certes, j’essaie de soutenir Yujin et de lui faciliter la vie dès que je peux, mais ça doit être fatiguant tout de même. Tout en posant des questions, la gynécologue applique le gel bleu sur le ventre de Yujin pour voir nos trois crevettes. Je crois que je les appellerai toujours comme cela, c’est mes petites crevettes, nos petites crevettes. J’écoute attentivement ce que nous dit la gynécologue, sans détourner mon regard du petit écran où apparaissent les trois bébés. Ils sont tous les trois dans la même poche et elle ajoute que ce sont trois garçons. On va donc avoir trois petits mecs … J’ai vraiment hâte de les rencontrer pour de vrai, les prendre dans mes bras et tout … C’est vraiment long neuf mois à la fin …

Je serre la main de Yujin en souriant sans détourner mon regard de l’écran. Je me tourne vers Yujin, elle a les larmes aux yeux. Je lui souris et je caresse sa main avec mon pouce. Je la taquine un peu, quatre mecs à la maison … Yujin sera la seule fille, sauf si on compte Catsie. Elle grimace mais ma remarque a le mérite de la faire rire. La gynécologue nous rassure et dit que tout va bien niveau santé pour les triplets. Il faut que ça aille bien jusqu’au bout ! Surtout qu’en général les grossesses multiples sont les plus compliquées … Je suis plus tranquille qu’une spécialiste dise que tout va pour le mieux. Elle fait imprimer les échographies et quand Yujin est prête, je prends sa main pour sortir. Je lance la conversation sur le choix des prénoms pour nos trois garçons. Maintenant qu’on connait le sexe, on peut commencer à faire un choix, plutôt que de s’y prendre à la dernière minute. Yujin a voulu que nos enfants aient une première particule identique. Je ne sais pas où elle a pêché cette idée, mais je n’ai pas refusé car pour trois triplets ça peut-être mignon. Ce n’est pas la première fois qu’on discute prénoms, parfois le soir c’est notre occupation. Je propose un prénom que j’ai trouvé dans le livre que l’on a à la maison et que j’aime beaucoup. Pas juste parce que c’est la même première particule que mon prénom ! J’aime vraiment ! Puis Yujin approuve en disant que ce seront des petits monsieurs Tae comme moi, si on choisit cette particule.

- Bon bah va pour cette particule alors ?
J’ouvre la portière à Yujin pour qu’elle monte dans la voiture et je m’installe à la place du chauffeur. Elle propose ensuite le prénom Tae Won, pour utiliser une des particules du prénom de son petit frère. Ce prénom est mignon et en plus la façon dont il est choisi le rend encore plus charmant. C’est adorable de la part de Yujin de penser à son petit frère, je suis sûr qu’il sera aussi content qu’un de ses neveux ait presque le même prénom que lui. Je ne quitte pas la route des yeux, mais je souris.

- J’approuve ce prénom ! Il est mignon et c’est gentil de penser à ton frère !
Bon on a déjà deux prénom … Il en faut bien un troisième, même si aucun choix définitif n’est encore fais. On peut toujours changer d’avis. Le silence s’installe quelques minutes, tandis que je suis concentré sur la route et que je réfléchis en même temps à un troisième prénom. C’est Yujin qui prend la parole en première, mais pas pour le prénom d’un des triplets. Je souris amusé, j’ai faim aussi et des lasagnes ça me va !

- Ok pour des lasagnes ! Je vais faire un détour par l’épicerie.
Yujin pianote sur son téléphone pendant que je me dirige vers l’épicerie. Elle parle avec son frère et on arrive pile quand elle raccroche, super timing là ! Elle me demande de l’attendre dans la voiture le temps qu’elle aille chercher les pâtes à lasagne car elle n’en a pas pour longtemps. J’accepte, mais elle m’appelle si y’a le moindre souci. Je la surprotège un peu trop mais en même temps elle est enceinte, alors déjà que je suis très protecteur en temps normal. Yujin revient pas très longtemps après et je lui adresse un sourire.

- Dis pour le troisième prénom pourquoi pas Tae Jin ? proposais-je.
Ça fait un mix de Tae Jun et Yujin. Après il y a pleins d’autres prénoms commençant par la particule Tae …

- Sinon j’ai aussi pensé à Tae Min, Tae Hyun, Tae Ho, Tae Woo, Tae Yang … En fait y’a beaucoup de choix … Qu’est-ce que tu préfères ?
Je repense à l’appel que Yujin a passer à son frère tout à l’heure, moi aussi il va falloir que j’appelle mon père et ma mère. Ils savent que je suis en couple, que Yujin est enceinte aussi, mais maintenant on en sait un peu plus et je suis sûr qu’ils seront contents de le savoir. Je n’ai ni frère, ni sœur à appeler puisque ma jumelle n’est plus parmi nous, mais je n’ai pas envie de penser à cela actuellement. Je suis vraiment heureux de tout ce qui se passe en ce moment et même si j’aime beaucoup ma sœur, je suis sûr qu’elle aussi n’aurait pas voulu que je gâche ma joie à cause de certaines pensées noires …

Spoiler:
 


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: BANG BANG BANG   

Revenir en haut Aller en bas
 

BANG BANG BANG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Big Bang Theory
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» bang, bang, my baby shoot me down ✗ TIGAN
» BIG BANG THEORY - mardi 26 juin, 16h25
» Kang Seung Joo ft. Bang Yong Guk (b.a.p)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: les rues :: l'hôpital-