AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité




MessageSujet: Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |   Lun 23 Déc - 18:07


Le tissue compressant la plaie, Jae In accompagné d’un de ses collègues se précipita aux urgences de l’hôpital. La jeune femme serrait des dents, essayant de supporter la douleur du mieux qu’elle pouvait, elle avait l’impression que les tissus de sa peau se consumaient petit à petit au fil des secondes qui s’écoulaient. Elle avait envie de le tuer. C’était la faute de ce type si le tigre c’était réveillé alors qu’elle lui faisait son prélèvement sanguin, cela aurait pu être grave si elle ne s’était pas reculé rapidement lorsque le fauve l’attaqua. Par chance seul ses griffes avaient frôlé son bras, enfin chance, elle était quand même blessée. Trois entailles sur l’avant-bras se dessinait, saignant abondamment. Elle avait eu de la chance, car si elle ne s’était pas retirée avant, elle n’aurait sûrement plus de bras en ce moment même, voir elle serait même morte. Son collègue lui dit de garder le courage, il était drôle lui, ce n’était pas lui qui était blessée, mais elle. Une douleur dure à supporter.

Un médecin vint vite la prendre en charge. Elle s’installa sur le lit d’hôpital qui lui présentait et la main toujours contre le tissue maintenant rouge. Une infirmière arriva avec du matériel, il demanda de préparer les compresses ce qu’elle fit, il devait tout d’abord nettoyer la plaie, mais avant tout il devait voir si cela était grave ou non. Il retira doucement le tissue, demandant une compresse à son assistante qui lui fournit et commença à tapoter doucement sur la plaie. « Mais faîte gaffe bordel ! Vous me faîte mal. » râlait-elle tout en serrant des dents alors que le médecin ne dit rien. Il n’avait pas le choix et encore ce n’était pas là qu’elle allait déguster le plus. Oh non ! Par chance la griffure n’était pas profonde. Tant mieux, cela voulait dire qu’elle n’allait pas rester à l’hôpital trop longtemps. Il continua son travail de soin, demandant le matériel pour nettoyer la plaie, disant à Jae In qu’elle allait devoir supporter, ne pouvant pas endormir l’endroit blessé pour ce genre de chose. Avait-elle vraiment le choix ? Elle ferma les yeux lorsqu’il versa le produit désinfectant sur sa plaie, son autre main se resserra sur le matelas, ça faisait un mal de chien. Elle serait des dents, ne pouvant que supporter le traitement qu’on lui fit. Une fois cela fait, il continua, le sang avait arrêté de couler abondamment. Bien que les entailles ne fussent pas profondes, le médecin devait recoudre. Il prit la seringue, rien qu’à voir l’aiguille Jae In ne se sentit pas bien. Autant faire les prises de sang, les vaccins sur les animaux ne la dérangeait pas, mais quand c’était sur elle qui fallait les faire c’était autre chose. Elle tourna la tête lorsqu’il piqua, grimaçant tout en serrant les poings. En attendant que le produit agisse, il prépara l’aiguille de chirurgie et le fil. Elle le regarda faire, dans un sens elle compatissait pour les animaux qui devaient subir ce genre de chose lorsqu’ils étaient blessés. Elle ne ressentit plus aucune sensation au niveau de son avant-bras, le produit avait donc fait effet, il pût donc commencer à recoudre. Elle le regarda faire, il faisait ça bien. Heureusement sinon il ne serait sûrement pas médecin à l’hôpital. Une fois fini, il mit des compresses dessus et banda l’avant-bras de la jeune femme.

Elle se leva, pour le moment elle ne sentait plus la douleur, normal à cause du produit qui permettait d’endormir, mais elle allait douiller lorsque celui-ci ne ferait plus d’effet. Enfin tout ce qu’elle espérait était que ça soigne, que ça ne s’infecte pas, mais surtout que ça ne laisse pas de cicatrice, même si elle pouvait toujours courir là-dessus. Il lui prescrit des médicaments à prendre ainsi ce qu’elle devait faire pour ne pas que cela s’infecte et que s’il y avait le moindre souci qu’elle n’hésite pas à revenir à l’hôpital. Elle hocha de la tête et remercia le médecin, même si celui-ci lui avait fait mal. « Merci. » Il lui donna la feuille, qu’elle prit de son autre main et sortie de la pièce pour rejoindre son collègue paniqué. « C’est bon, ce n’est pas très profond. » Cela sembla rassurer ce dernier. « Tu peux retourner, moi je vais rester un peu là, je vais attendre que ça se réveille et faut que j’aille chercher mes médicaments. » L’homme hocha de la tête, cela ne semblait pas trop lui plaire de la laisser, mais elle semblait insister, il la salua donc et parti. Elle le regarda partir et riva ses yeux sur son bras. « J’ai eu vraiment beaucoup de chance. » Elle soupira et prit le pas, elle devait aller chercher ses médicaments. Se tenant le bras blessé Jae In avança tranquillement jusqu’à ce que ses yeux se posent sur une silhouette qui lui était familière. Souriant, elle se rapprocha de cette personne pour lui assener une petite tape sur l’épaule avec sa main de libre. « Hello Kil Han. » dit-elle tout en souriant à son ami qu’elle était bien contente de voir. Même si elle aurait aimé le voir dans un autre lieu comme celui-ci, enfin il devait sûrement travailler ce qui expliquerait pourquoi il portait sa tenue de travail, donc sa blouse blanche qui lui allait comme un gant. « Je ne te dérange pas ? » Elle l’avait interpellé comme ça, mais peut-être était-il occupé.
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |   Sam 28 Déc - 19:14

   
Make a walk to the hospital


   
Une journée de travaille comme une autre, la routine de l’hôpital. À part quand il y a des urgences, là toute routine est brisé, mais je préfère quand tout est calme, exactement comme aujourd’hui. Au moins cela veut dire qu’il n’y a rien de grave. C’est préférable. Même si mon métier est de soigner mes patients, je n’aime jamais voir quelqu’un mal en point. Je fais le tour de toutes les chambres où j’ai des patients à ausculter, vérifier que leur état soit stable, que leur traitement soit correct ou des choses comme cela. Rassurer les parents, puisqu’en pédiatrie mes patients ont tous en dessous de dix-huit. Je suis moi-même père, alors je ne peux que comprendre la panique des parents quand quelque chose de grave ou d’inquiétant arrive à leur enfant. Je fais toujours en sorte de les rassurer au mieux, sans leur mentir. Il n’y a rien de pire que de dire à quelqu’un que le patient est hors de danger et que tout ira bien, alors que l’état du malade n’a jamais été pire. C’est l’une des règles primordiales en médecine. Toute vérité n’est pas bonne à entendre, mais ce n’est pas une raison pour la cacher … Enfin, je ne vais pas commencer à déballer mes serments de médecin.

Je passe dans plusieurs chambres voir mes petits patients, quoique pas tous petit car le plus âgé à quatorze ans … Rien d’alarmant chez aucun d’eux. Pour certains ils ne sont là que provisoirement, pour des points de suture, une opération bégnine. Ils sortiront très bientôt et c’est tant mieux pour eux ! Jusque-là je dois quand même vérifier au moins une fois par jour que tout va bien … Pour d’autre c’est un peu plus grave, mais je ne tiens pas à miner le moral de qui que ce soit, alors je ne m’y attarderais pas. Pédiatre est loin d’être un métier triste, j’adore être en contact avec les enfants, ils adorables et parfois amusant.

Voilà ma routine de chaque jour à l’hôpital. Aujourd’hui, je n’ai pas de chirurgie prévue avant cette après-midi. Oui, parce que je ne suis pas que pédiatre, je suis aussi chirurgiens, mais uniquement avec les moins de dix-huit ans, encore une fois. Chacun son domaine. Il y a des côtés moins intéressants de ce métier, qui peut sembler pour certains passionnant : la paperasse. Je me retrouve accoudé à l’accueille à remplir des papiers, en signer d’autres, pour des patients. Je n’aime pas beaucoup les tâches administratives. Qui aime cela ? Pas grand monde je pense. Je n’ai pas trop le choix de toute façon, c’est aussi mon métier de remplir ces papiers. En plus c’est prise de tête quand certains ne font pas bien le travail ou le néglige et qu’il manque certains papiers dans des dossiers ou autres. Puisqu’après il faut courir après ces papiers manquants et c’est bien une chose qui m’énerve. Je rends le dossier à l’une des standardistes pour qu’elle puisse le classer maintenant qu’il est remplie comme il faut et qu’heureusement il ne manquait rien dans ce dossier d’admission à l’hôpital pour un bébé de sept mois qui vient d’arriver dans l’établissement et que je viens juste d’aller m’occuper. Il souffre de colique depuis un moment, alors que ces symptômes sont censés disparaitre chez les enfants à partir de six mois …

Le métier de pédiatre n’est pas toujours si négatif, puisque je m’occupe aussi de tous petits bébés qui viennent à peine de voir la lumière du jour. Quand j’assiste aux accouchements ce n’est jamais bon signe et c’est qu’il y a des complications, mais passons … Je dois vérifier l’état du bébé juste après sa naissance et justement, là je dois me rendre à la maternité de l’hôpital pour faire le premier examen d’un nouveau née. Je crois que c’est l’une des choses que je préfère faire. En général c’est tout banal, juste vérifier son poids, sa taille, les battements de son cœur, qu’il n’y aucun problème avec sa respiration … Juste vérifier la bonne santé du bébé, mais j’adore quand même. Sauf quand on final il y a une mauvaise nouvelle à annoncer … Aujourd’hui ce n’est pas le cas, notre nouveau petit homme est en parfaite santé et il va pouvoir aller rejoindre sa maman et son papa aussi. Je décide d’aller moi-même amener le nouveau-né  près de sa mère qui est retourné au calme dans une chambre après l’accouchement. Comme ça au moins si les parents ont une question. Je discute quelques minutes avec les jeunes parents. Être médecin c’est aussi beaucoup de contact, mais comme je suis sociable, ce n’est pas dérangeant. Encore un dossier à remplir du coup, accoudé à un comptoir de l’accueil, je m’y mets comme ça c’est fait et je n’aime pas laisser traîner la paperasse de toute façon. Je me retourne quand quelqu’un me tape l’épaule, mais un grand sourire se dessine immédiatement sur mes lèvres. C’est Jae In.

- Salut !
J’écris une dernière chose dans le dossier et je le donne à la standardiste.

- C’est bon vous pouvez ranger ce dossier, merci, dis-je avec un sourire poli.
Puis je  me retourne vers Jae In, cela fait un moment que je ne l’avais pas vu … Même si notre rencontre est plutôt … Particulière, elle est devenue une très bonne amie.

- Non, tu ne me déranges pas, je n’ai plus rien d’urgent à faire pour le moment, assurais-je.
Quelque chose m’intrigue tout de même … Qu’est-ce que Jae In vient faire à l’hôpital ? Est-ce qu’elle est malade ? Ou elle vient rendre visite à un proche ? Mais je remarque son bras bandé … Je fronce les sourcils.

- Oh qu’est-ce qui est arrivé à ton bras ? Décidément tu es bien casse-cou !
Je la taquine un peu, faisant référence à la manière dont nous nous sommes rencontrés … Un accident de voiture. Je me souviens m’être énormément fait du souci pour elle, surtout que j’étais aussi impliqué dans cet accident et que je m’en voulais. En tout cas la raison de sa présence ici est bien plus claire pour moi …
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |   Ven 3 Jan - 13:55


Pourquoi fallait-il que cela lui arrive aujourd’hui ? Pourquoi deux jour avant noël ? C’était bien sa veine, tien. Joyeux Noël Jae In. Elle regarda son collègue de travail retourner au boulot et ainsi donner l’état de santé de la jeune femme qui était bon. Elle posa sa main sur le bandage, pour le moment elle n’avait pas mal, mais quand la douleur allait se réveiller, elle allait jongler. Enfin il fallait voir le bon côté des choses, Jae In allait pouvoir se reposer un peu, bon certes elle était blessée au bras ce qui n’était pas vraiment un handicap pour travailler, mais elle devait tout de même faire attention à ce que la plaie ne s’infecte pas. Elle marchait en direction de l’accueil pour payer les soins et par la même occasion prendre ses médicaments. Des médicaments qu’elle espérait soit efficace afin que la plaie ne s’infecte pas, mais qu’aussi fasse de l’effet contre les douleurs.

Tout en avançant et relevant son regard celui-ci se posa sur un jeune homme appuyé au comptoir, elle sourit. Elle reconnait très bien cette silhouette, ce n’est autre que Kil Han son ami, un ami qu’elle s’est fait suite à un accident de voiture qui l’avait plongé quelques jours dans le coma avant de se réveiller. Sans attendre, elle se rapprocha et une fois proche, elle lui donna une petite tape sur l’épaule. Il la salua, Jae In observa ce qu’il faisait en se penchant légèrement, mais repris correctement sa position lorsqu’il donna le dossier à la standardiste. « Tant mieux alors. » Elle pouvait donc prendre un peu de son temps libre pour discuter avec lui, ça faisait un petit moment qu’elle ne l’avait pas vu. Ses sourcils se froncèrent et il ne tarda pas à lui faire la remarque. « Ça ? » dit-t-elle tout en relevant un peu son avant-bras blessé. « Je me suis fait attaqué par un tigre du zoo au moment où j’allais lui faire sa prise de sang. » dit-elle de manière naturelle. Avant qu’il ne dise quoique ce soit, elle le rassura. « Heureusement que j’ai eu le réflexe de reculer, les griffes m’ont juste érafler le bras. Ce n’est pas très profond. Mais je vais avoir une sacré belle cicatrice. »  C’est d’ailleurs la chose qui l’inquiétait le plus. « C’est mon cadeau de noël. » dit-elle de manière ironique. Elle était vraiment gâtée pour cette fin d’année tien.

« Alors quoi de beau depuis ? Est-ce que ça va ? » demanda-t-elle afin de changer de conversation, elle ne tenait pas trop à passer du temps au sujet de ce qui venait de lui arriver. Même si la vétérinaire connaissait les risques de travailler avec des animaux dit sauvages, elle restait encore sous le choc. Elle aurait pu perdre son bras si elle ne s’était pas dégagé avant et que les personnes travaillant au zoo ne l’avait pas aidé à éloigner la bête d’elle à l’aide d’outil de travail. « Tu as le temps de boire un café ? Je te le paye. » Elle préférait être sûr que Kil Han est du temps libre pour aller boire un café. Bon ça ne serait pas un café de qualité, juste un café venant de la machine, mais au moins c’était l’occasion de discuter avec son ami qu’elle n’avait pas vu depuis un moment. Il faut dire tous les deux n’avaient pas forcément le temps de se voir, ils avaient chacun leur vie en-dehors de leur travail. En réfléchissant, le seul moyen de croiser le jeune homme était qu’il arrive quelque chose à Jae In  qui l’obligerait ainsi à aller à l’hôpital.

Se dirigeant vers la machine à café, Jae In sortit son portefeuille pour prendre les pièces qui s’y trouvait pour les faire tomber dans l’orifice de la machine pour ensuite appuyer sur le bouton sélectionnant un bon café noir. Enfin bon, pas tellement. Jae In se tourna vers lui. « Tu veux quoi ? » dit-elle tout en portant le petit verre cartonné à ses lèvres pour boire le liquide à peine brûlant. « Il faut vraiment qu'il pense à changer cette machine. »
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |   Ven 3 Jan - 18:58

 
Make a walk to the hospital


 
Je suis plutôt content de retrouver Jae In. C’est une bonne amie et pourtant on se voit peu, à cause de nos travails et de nos vies respectives. Ce n’est pas toujours facile de se voir. Je redonne le dossier à la secrétaire et je me tourne vers mon amie. Maintenant que j’ai un peu de temps et que je n’ai rien d’urgent, je passer quelques minutes avec Jae In sans souci. Je remarque aussi le bandage sur son bras. Je fronce les sourcils et je ne peux m’empêcher de la question à ce sujet. Depuis l’accident où j’ai veillé à son chevet, je m’inquiétais pour elle et là c’est pareil. J’espère que ça n’est pas trop grave. Elle m’explique et je fronce les sourcils.

- Tu me fais rire à dire cela comme si c’était banal, dis-je en riant gentiment. C’est les risques du métier.
Je l’écoute continuer de m’expliquer comme elle s’est blessé. Un tigre quand même ce n’est pas de la rigolade. C’est magnifique comme bête, mais juste de loin pour moi. Je crois que face à un vrai félin de ce genre je n’en mènerai pas large, j’admire vraiment le métier de Jae In. Enfin chacun ses capacités. Moi je suis doué avec les enfants, Jae In c’est les animaux. Même si on est tous les deux dans la médecine, c’est deux univers bien différent. Son ironie m’arrache un sourire. Pas cool le cadeau de Noël, mais bon j’imagine qu’elle devait savoir qu’un accident pouvait arriver en côtoyant ce genre de bêtes. Ce ne doit pas être le premier accident qui lui arrive, même s’ils ne doivent pas tous être aussi grave et heureusement.

- Tant mieux si ce n’est pas très profond et mieux vaut une cicatrice qu’un bras en moins, tu ne crois pas ?
Elle me demande des nouvelles … Qu’est-ce qui est arrivé dans ma vie depuis la dernière fois où nous nous sommes vus ? Euh … J’ai rencontré Cho Hee et je me suis surtout rendu compte de ce que je ressens pour elle, mais … Pas moyen, je n’en parlerai pas à Jae In. Je n’en ai parlé à personne en fait et ce n’est pas aujourd’hui que ça va changer.

- Je vais bien, toi aussi j’espère malgré le petit accident d’aujourd’hui. Et je n’ai pas grand-chose à te raconter de bien nouveau, mes journées sont toujours remplies par mon job et mon rôle de papa. Et toi ?
Toujours la même routine je jongle entre mon travail qui me prend beaucoup de temps et Jin Woo qui m’en prend tout autant. Jae In me propose d’aller boire un café, j’ai du temps à lui accorder, alors autant en profiter pour discuter, on ne s’est pas vu depuis longtemps c’est l’occasion. À croire qu’il faut qu’elle soit blessé pour que l’on se voit.

- Oui, j’ai le temps ! Mais il faudra qu’on trouve un moment pour se voir en dehors de l’hôpital, ce n’est pas forcément joyeux comme endroit et je ne voudrais pas que tu te blesses encore une fois.
C’est un peu ça … Je veille sur Jae In en fait. Enfin en quelques sortes.

- Un café au lait, s’il te plait.
Je suis plutôt d’accord avec Jae In changer la machine ne serait pas un mauvais investissement. Parfois un bon café ça rebooste un minimum pour continuer la journée, mais là … Le café n’est pas réellement bon. Il est buvable, mais voilà, ce n’est pas extraordinaire. Je la remercie quand elle me tend le café et j’en prends une gorgée.

- Alors pour ou contre mon idée de se voir plutôt en ville qu’ici ? Au moins on pourra vraiment passer un moment entre amis, non ?
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |   Sam 11 Jan - 9:39


« Comme tu dis les risques du métier. Enfin je remercie bien le ciel de m’avoir laissé mon bras. » dit-elle avec une pointe d’humour. Oui les risques du métier et malheureusement ce n’était pas la première fois qu’une chose comme ça lui arrive, enfin encore jamais elle n’avait confronté un tigre, mais elle avait eu pas mal de mauvaise expérience avec d’autres animaux. Elle ne s’en plaignait pas, car comme Kil Han avait dit c’était les risques du métier et si ce genre de chose devait la freiner alors pourquoi avoir choisi ce métier. Bon certes, en ce moment elle pensait au fait de devenir simplement vétérinaire en ouvrant sa propre clinique, mais cela demandait du temps, mais surtout de l’argent et elle ne pouvait pas non plus gérer cela toute seule, fallait-il encore qu’elle trouve un employé au moins. Enfin ce n’était pas pour le moment. « C’est sûr une cicatrice vaut mieux qu’un bras en moins, mais avec ça qui voudra de moi, hahaha. » riait-elle. La vétérinaire ne tarda pas à lui demander comment allait-il, il était occupé. Normal entre son job et son rôle de père ça ne devait pas être simple tous les jours. « Il va bien ton fils ? Il va être sûrement gâté pour noël. » Elle l’enviait dans un sens, bien que leur différence d’âge n’était pas énorme, il était déjà père alors qu’elle allait sur ses 28 ans et toujours rien. Elle finissait par se demander si elle n’allait pas finir vieille fille à cette vitesse. « Moi rien, la routine comme toujours. Pris par mon boulot également et… C’est tout. » Oui c’est tout. Finalement sa vie était plutôt banale et ennuyeuse.

« It’s perfect. » dit-elle en souriant. « Tsss… Comme si ça me faisait plaisir de me blesser pour venir te voir. » ajouta-elle pour ensuite enchaîner à sa proposition. « Sinon bonne idée, mais il faudra qu’on voit par rapport à nos emplois du temps, ce que je pense ne sera pas simple, mais on trouvera bien, ne ? » La vétérinaire prit donc le bas en direction de la machine à café qui n’avait pas bougé depuis des années, ni même changés. À son dernier accident l’obligeant à séjournée quelques jours à l’hôpital, Jae In avait l’habitude de boire ce succulent café. Enfin succulent est peut-être une manière ironique de dire qu’il n’était pas bon, mais buvable tout de même. Et dans ce genre d’endroit il ne fallait pas s’attendre à être servi comme un roi et avoir des produits de hautes qualités, à moins d’être friqué ce qui n’était pas son cas. Elle vivait bien, mais ne pouvait pas non faire des folies en dépensant son argent sans crainte. Elle s’arrêta devant la machine libre et commanda avant tout pour elle, galanterie ? Ce n’est pas censé être pour les hommes ça ? Elle refouilla dans son porte-feuille et dénicha encore quelque pièce qu’elle glissa à l’intérieur de la machine pour commander le café au lait de son ami. Tout en patientant que le gobelet se remplie, Jae In porta à ses lèvres le rebord du sien à ses lèvres pour boire une gorgée et prendre celui de son ami fini pour lui tendre. « Tiens. »

Elle chercha du regard un banc ou quelque chose qui pourrait le permettre de s’asseoir. Parler debout n’était pas très agréable surtout que Jae In n’arrivait pas à tenir bien longtemps debout sans bouger un minimum. Elle tourna ses yeux vers lui. « Allons-nous asseoir. » proposa-t-elle sans lui répondre à sa question. Elle s’assit sur les sièges de la salle d’attente. « C’est mieux de discuter assit que debout, tu ne crois pas ? » Elle but une nouvelle gorgée attendant qu’il suive ou non le mouvement et répondit finalement à sa question. « Sinon bien sûr je suis pour ton idée. Il est vrai que se voir ici n’est pas forcément très marrant, enfin pour moi en tout cas. Les seuls fois où je viens ici c’est parce qu’il m’est arrivé un truc. » D’ailleurs Kil Han n’aimerait sûrement pas voir son ami dans ce genre de situation. « En ville où tu veux. Je ne dis pas quand tu veux, car il faudra que je vois par rapport au jour où je ne travaille pas et ceux que je travaille. Enfin c’est okay pour ma part. » dit-elle tout en rapprochant le pouce et l’index de sa main non blessée pour appuyer bien son dos contre le dossier du siège métallique. « Ça va ce n’est pas trop dur de travailler dans un hôpital ? » Elle posait la question comme ça, enfin la réponse lui semblait un peu évidente, même s’il avait beaucoup de boulot Kil Han était passionné par son travail, enfin c’est ce qu’elle pensait en le voyant. Il n’avait pas du mec à être dégoûter par son travail. « Enfin je te pose cette question, mais je suis sûre que ce n’est pas le cas sinon tu ne travaillerais pas ici, hahaha. »
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité




MessageSujet: Re: Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |   Dim 19 Jan - 16:25

Make a walk to the hospital


Vu la blessure de Jae In, j’aurais préféré que ce soit dans d’autre circonstance, mais je suis tout de même content de la revoir. Avec nos deux emplois du temps, ce n’est pas toujours facile de trouver un moment … Ce n’est pas que je n’ai pas envie et je suis sûr que du côté de Jae In c’est pareil, c’est juste qu’on a tous les deux des vies bien chargées. Je lui souris. C’est sûr qu’un bras en moins, ça ne doit pas être super pratique … Les risques du métier. Je connais cela aussi, même si je n’y suis pas directement exposé, c’est plus mes patients. Jae In me propose un café et comme j’ai quelques minutes j’accepte. C’est à ce moment qu’elle me parle de mon fils et de Noël. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres. Je pense à Cho Hee et au Noël, que l’on va passer tous les trois : Jin Woo, Cho Hee et moi-même. Min Hee me manque toujours, mais … Je ne sais pas. Cho Hee est entrée dans ma vie et j’ai l’impression qu’il faut que je saisisse cette chance de remonter la pente, elle pourrait ne pas se représenter deux fois. Même si Cho Hee ne partage peut-être pas ce que je ressens pour elle, au moins elle me fait sourire et elle m’aide à aller mieux, à surmonter la mort de celle que j’aimais …

- Jin Woo va très bien ! & oui il sera sûrement gâté pour Noël, même s’il est encore un peu jeune pour se rendre compte de tout cela. Surtout que … Je … Je ne passerai pas Noël seul avec mon bout de chou.

Il n’a qu’un an et demi, tout comme l’année dernière il ne se rend pas vraiment compte de ce que c’est Noël. Quoique l’année dernière je ne l’ai pas réellement fêté. J’étais détruit par la mort de Min Hee et c’est un de mes frères qui m’a fait sortir de force pour voir ma famille au nouvel an. Je lui propose alors de se voir ailleurs, un de ces jours. L’hôpital n’est pas forcément un endroit très joyeux pour se retrouver et discuter. Je ne sais pas pourquoi mais c’est sorti tout seul que je ne serai pas seul pour fêter Noël. Certes j’ai dit que je n’en parlerai pas, mais c’est comme si j’avais besoin de partager avec au moins une personne, ma joie de pouvoir être avec Cho Hee a Noël. Enfin, Jae In comprendre cela peut-être autrement … Elle croira peut-être que je ne suis pas seul car je suis avec ma famille, des amis ou autre … Pas parce que je suis avec une jolie demoiselle, qui est censée être une amie, mais que je vois bien autrement désormais.

- Oui on va trouver un moment ! Je te rappellerai pour qu’on fixe un jour, ok ? dis-je, désireux de changer de sujet, même si je ne sais pas encore si Jae In me posera des questions …
Jae In n’est pas ma confidente ou quoi, on est juste de très bons amis, depuis son accident, mais … Peut-être qu’en parler avec au moins une personne me ferait du bien. Aish, je n’en sais trop rien. Je me prends aussi beaucoup trop la tête avec cette histoire, ça c’est certains ! Je la suis jusqu’à la machine à café et je prends le gobelet chaud de café, pas forcément délicieux, mais qui fera l’affaire. Le goût n’est pas le meilleur, mais ça rebooste tout de même quand on passe nos journées à courir dans les couloirs de l’hôpital. Je lui adresse un sourire, oui en effet c’est mieux d’aller se poser quelque part si on reste à discuter quelques temps.

- Oui en ville, je pourrais t’emmener dans un café que je connais bien et qui sert du café bien meilleur que celui de cette vieille machine.
Bien sûr je comprends, qu’il faut qu’elle vérifie son emploi du temps avant, c’est pareil pour moi. Je ris légèrement.

- Oh ce n’est pas toujours facile, surtout quand tout ne se passe pas bien ou pas comme je le voudrais, puis souvent c’est fatiguant aussi … Mais quand on aime on ne compte pas, n’est-ce pas ? Alors même s’il y a certains mauvais côtés, j’essaie de rester focalisé sur les bons côtés puisque j’adore mon travail !
Je bois une gorgée de mon café.

- J’imagine que pour toi ça doit être pareil, s’occuper d’animaux ne doit pas être de tout repos … Mais tu adores ce que tu fais, je me trompe ? Ça ne vaudrait pas la peine de prendre le risque de perdre un bras sinon …
© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Make a walk to the hospital |ft. Kil Han |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: Hors-Jeu :: topics archivés-