AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno   Sam 16 Nov - 22:15

Je me suis surpris moi même quand j'ai demandé à Xin de me montrer des... choses. Ouais, le genre de chose que je ne suis même pas capable de nommer dans ma tête, et j'avais demandé à mon ami de m'expliquer comment ça fonctionne. Enfin, j'en avais bien entendu parlé... Mais juste un peu. Sauf que pas assez. Et je voulais être prêt quand ça arriverait avec mon Sung Gyu, donc alors que j'en parlais avec Xin (Allez savoir pourquoi c'est le seul à qui je peux en parler... enfin, en 'parler'. Dans mon cas, c'est plus des joues rouges, des bafouillements et de l'embarras, sans même dire les vrais mots.), mon ami chinois m'a demandé qu’est-ce que je ferais à propos de ça. J’ai répondu, après avoir hésité pendant mille ans, que je regardais probablement des vidéos. Xin, me connaissant assez pour savoir que je ne le ferais jamais tout seul, proposa de me montrer quelques trucs. Au début j’ai pas compris et j’ai eu peur parce que je pensais qu’il m’offrait de faire… ça, mais en fait il voulait juste me montrer des films pour que je voie au moins une fois comment ça marchait. Comme si ça m'embarrassait moins... En tout cas, c'était une des raisons pour lesquelles je me retrouvais devant le bloc appartement de mon ami un samedi soir (la deuxième raison étant que dormir chez les amis c’est cool), à me tordre les doigts en me disant que je ferais mieux de partir avant de regretter mon choix de m'instruire sur ce sujet. Ce fut un message de Sung Gyu qui me disait qu'il m'aimait qui m'a convaincu d'enfin appuyer sur le bouton qui ferait sonner chez Xin. J'attendis quelques instants avant que mon ami n'ouvre la porte, sans demander qui était là, car il savait que j'allais arriver. J'ouvris la porte qu'il venait de déverrouiller et m'engageai rapidement dans les escaliers puis je montai jusqu’à l’étage de Xin. Je trouvai facilement l'appartement du jeune Chinois, qui m’avait donné le numéro de son appartement, et frappai légèrement sur la porte avec mes jointures. Apparemment, il m'avait attendu dans la porte après avoir débarré celle d'en bas, car il l'ouvrit presqu'immédiatement. Je le souris nerveusement en le voyant, et je le saluai en hochant la tête.

« Salut ! Ça va ? »

Je le serrai rapidement dans mes bras en quand il me répondit, puis retirai mon sac, puis mon manteau.

« Oui, ça va.. enfin, je suis nerveux parce que tu sais comment je suis mais c'est ça, là, sinon ça va. J'suis pas malade encore, mais ça va venir. »

Je tendis mon manteau à Xin, qui le rangea dans un placard à l’entrée pendant que je me penchais vers ses chats qui venaient me tourner autour des pieds. Je les caressai tous les uns après les autres jusqu’à ce que mon ami me demande si je voulais à boire. Je suivis sa voix jusqu’en cuisine et entrai en hochant la tête.

« Oui, j’aimerais bien un verre d’eau, s’il te plait. »

Je m’assis sur le comptoir avant de redescendre rapidement en me rappelant que je n’étais pas chez moi. Je jetai un regard désolé vers Xin mais quand il ne me chicana pas, je me détendis un peu. Je pris le verre d’eau qu’il me tendait en souriant et le remerciai avant de prendre une petite gorgée. Je le tins à une main, jouant nerveusement avec mon sac en bandoulière, qui contenait mon pyjama, des vêtements de rechange pour demain et ma trousse de toilette. On avait conclu que ça serait moins compliqué si je dormais ici que si je retournais à la maison ce soir, tard. En plus, les sleepovers c’est cool. Il était déjà 20h, et je demandai à Xin, qui était déjà en pyjama, s’il était possible que je puisse me changer dans mon pyjama. Il m’indiqua la salle de bain et je m’y rendis en glissant un peu sur le plancher avec mes chaussettes parce que c’est drôle. J’entendis mon ami ricaner derrière moi mais je ne fis que me retourner pour lui faire une grimace avant de continuer à glisser vers la salle de bain. J’entrai dans la pièce et refermai la porte doucement avant de la barrer derrière moi, par réflexe. Je déposai mon sac sur le comptoir et en sortit mon pyjama. C’était mon pyjama préféré, mon pyjama de Serdaigle, parce que selon Pottermore, je suis Serdaigle. C’était un t-shirt bleu, avec des pantalons bleus avec le logo de Serdaigle.Jung Wan me l’avait acheté à ma fête, connaissant mon obsession sur Harry Potter et Serdaigle. Il était vraiment cool d’avoir pensé à ce cadeau-là ! Je me déshabillai et enfilai mon pyjama, puis rangeai mes vêtements dans mon sac. Je le refermai et sortis de la salle de bain pour aller le déposer dans le salon, où Xin n’était pas. Il n’était pas dans la cuisine non plus quand j’avais regardé, et il n’était pas dans la salle de bain parce que je venais d’en sortir. Je regardai quand même, juste pour être sûr, mais il n’était pas là. Je commençais à paniquer parce que je ne trouvais pas mon ami, mais il sortit la tête de sa chambre par la porte et m’appela vers lui en me disant qu’on ferait ça là. Apparemment, il préférait qu’on regarde ça dans sa chambre parce qu’il ne voulait pas que quelqu’un qui avait un double de la clef entre et nous voie dans le salon à regarder de la porno. Je rougis à ce mot. J’allais vraiment faire ça ? Aish. Xin fit un commentaire sur mon pyjama, plus précisément sur ma maison à Poudlard, et je remarquai pour la première fois depuis mon arrivée que mon ami portait un pyjama de Poufsouffle. Je le regardai, étonné. Un autre fan d’Harry Potter ? Hourra ! Mais un Poufsouffle ? Ça faisait du sens, en y repensant. Xin est tellement Poufsouffle. Mais c’est que Serdaigle c’est la meilleure maison !

« Ouais, il est beau ton pyjama. Mais le bleu c’est toujours mieux. Serdaigle est la meilleure maison, voyons, Xin. Comment tu peux avoir choisi Poufsouffle ? Évidemment, je sais que tu n’as pas choisi, mais voyons, Serdaigle est tellement mieux ! »

Je me laissai tomber sur le dos sur son lit, à côté de lui, et un de ses chats sauta sur le lit. Je me redressai et pris le mignon petit félin dans mes bras, le tenant contre mon torse et lui caressant la tête. Le chat était super doux, et je continuai à le flatter jusqu’à ce qu’il ronronne, oubliant la présence de mon ami à un tel point que je me mis à parler au chat, jusqu’à ce que le Chinois étouffe plus ou moins bien un rire. Je lui fis une grimace et déposai le chat sur le sol, puis je mis ma tête sur l’épaule de Xin pour voir l’écran du portable. Je grimaçai en voyant le site.

« Déjà ? Même pas de préparation mentale ? J’ai pas- OH MON DIEU C’EST QUOI ÇA XIN POURQUOI ILS- aish Xin ferme ça ces images sont- sont- FERME ÇA BON DIEU. »

J’avais caché mon visage dans mes mains en voyant les images qui défilaient pour présenter les vidéos disponibles. Oh mon Dieu je regrettais déjà. Si ces simples screen shot de la vidéo pornographique me traumatisaient, comment j’allais réussir à survivre à la vidéo en tant que telle ? Je jetai un coup d’œil à travers mes doigts, et je vis que Xin avait ouvert une autre fenêtre pour cacher celle du site porno qui m’effrayait.

« Je m’excuse, je sais pas, là, j’aime pas ça genre pourquoi les gars étaient tous huilés et tatoués à des endroits bizares, Xin ? Est-ce qu’il faut que je me fasse tatouer avant de faire… ça, avec Sung Gyu ? Je veux pas me faire tatouer Xin ça fait mal les tatous je suis sûr. »

Je rougis en pensant à moi et à Sung Gyu en train de faire des choses comme ça.

« Est-ce que Sung Gyu va être musclé comme ça et va vouloir me prendre les hanches aussi fort que ça ? Le gars en dessous du gros huilé tatoué musclé avait des bleus sur les hanches, je veux pas ça, moi ! Pis je veux pas faire ça à Sung Gyu si c’est moi qui fait le gros huilé tatoué musclé ! Oh non j’aime pas ça Xin ! »

Finalement, après quelques câlins, encouragements et vidéos de bloopers de Harry Potter, j’acceptai d’essayer de regarder une vidéo. Une seule, pour commencer, parce que ‘’wow, je suis pas un gros pervers qui écoute de la p-porno tout le temps okay’’.


Dernière édition par Choi Mun Hee le Sam 8 Fév - 0:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno   Sam 23 Nov - 18:43

Samedi soir. C'était samedi soir, ce qui, par conséquent, signifiant qu'il ne travaillait pas demain… Du moins, techniquement, car les mères qui accouchaient arrivaient rarement à retenir leurs contractions pendant une journée entière pour plaire aux horaires du personnel médical. Cela dit, il lui arrivait assez rarement d'avoir à se rendre à l'hôpital le dimanche et ce fut pourquoi il prit la liberté d'inviter Munhee - dit Samantha suite à une longue, très longue histoire - à venir dormir chez lui… Enfin, non, ce n'était pas l'unique raison. L'invitation venait d'une discussion qu'ils avaient eu quelques jours plus tôt, à propos de leur vie sexuelle respective... Non, rectification, de sa vie sexuelle et de celle, inexistante, du jeune Choi. Que je ne vous entende pas porter de jugement complètement inutile ! Ils avaient le droit de parler de ça, les filles le faisaient toujours entre elles. Et puis, son ami était toujours jeune, rien ne pressait… Bon, d'accord, il était temps qu'on l'instruise un peu tout de même, surtout que, maintenant qu'il avait un petit ami, ça finirait par arriver un jour ou l'autre. Qui donc de mieux placé que lui, Xin, roi incontesté du sexe (Je rigole, vraiment. Il ne savait même plus à quand remontait sa dernière fois.) ? Plein de gens, sans doute, mais c'était au maïeuticien que le jeune homme s'était confié, et c'était donc à lui de se charger de son éducation.

Je vous arrête immédiatement, ce n'est déjà pas ce que vous pensez. Jamais il n'aurait osé lui montrer les choses de cette façon, on ne fait pas ce genre de choses avec ses amis, et il n'était pas du genre à voler le petit ami des autres - ç'aurait peut-être été la solution à son célibat désespéré, cela dit. Non, il allait simplement lui… Faire regarder quelques vidéos, vous voyez. Évidemment, ce n'était absolument pas la bonne façon de faire, mais l'autre apprendrait réellement avec la pratique… Et puis, si ça pouvait lui donner une vague idée… Enfin, il faudrait tout de même lui dire que c'était très différent de la réalité, parce que tous les hommes n'étaient malheureusement pas de tels étalons… Non, vous n'avez jamais vu ce "malheureusement", d'accord ? Enfin, Mun Hee devait donc arriver bientôt et le chinois s'affairait à ranger en vitesse du coup, histoire de ne pas passer pour un gros porc négligeant… Ce qu'il lui arrivait d'être, parfois, mais il ne faisait pas exprès, bien évidemment, pour aller l'annoncer à la Terre entière.

On sonna. Il appuya sur le bouton lui permettant d'ouvrir en bas, puis attendit patiemment qu'il frappe à la porte.

    - Coucou ~ Ça va bien, et toi ?

Il le serra dans ses bras avant de prendre son manteau pour le ranger dans la garde-robe, sourire aux lèvres. Le stress de son ami était palpable, et ce serait mentir de dire que ça ne l'amusait pas. Il avait l'air d'un pauvre enfant égaré, et il le laissa faire connaissance avec ses chats pendant un moment: peut-être le détendraient-ils, après tout. Et, peut-être qu'il voulait à boire ? Bingo ! Tandis qu'il allait lui servir son verre d'eau, il tenta de le rassurer d'un ton presque maternel:

    - Tu ne seras pas malade, je ne te ferai quand même pas regarder un truc genre 2 girls 1 cup… Non, tu ne veux pas savoir c'est quoi.

Il grimaça à la simple pensée de cette horreur et lui ramena donc ce qu'il lui avait demandé, avant de lui pointer la direction de la salle de bains (oui, il lui remit le verre avant de gesticuler, parce que sinon, son plancher aurait été inondé). Le fleuriste s’y dirigea donc en glissant sur son plancher et un rire échappa au jeune Yue, qui se mérita une grimace de la part du surfer de plancher professionnel avant qu'il ne s'enferme pour se changer. Le chinois en profita donc pour nourrir les chats, puis attrapa son portable pour se diriger vers sa chambre, s'asseyant sur son lit. Mieux valait en finir tout de suite, non ? Ouvrant l'appareil, il s'installa confortablement sur le matelas tout en laissant une place à Munhee, puis fit glisser le curseur vers l'icône de Google Chrome, qui s'ouvrit instantanément - fuck tous les autres navigateurs, Google c'est la vie. Bon, et après ? Il existait une infinité de ces sites, le choix ne manquait donc pas: néanmoins, il se dirigea vers ses favoris et cliqua sur un des liens qu'il avait enregistré… Parce qu'il lui arrivait évidemment d'avoir quelques frustrations à passer, comme un peu tout le monde. Posant ses yeux sombres sur l'homme-fleurs à son retour, il fronça les sourcils. Serdaigle ? Pff…

    - Je tiens à préciser que mon pyjama est mille fois plus beau que le tien… Mais je te pardonne. Par contre, je n'aurais pas eu le choix de te renvoyer chez toi si tu avais été Serpentard.

Il grimaça pour lui signifier qu'il blaguait… À moitié. C'était le genre de chose très sérieuses, si bien que Xin se redressa légèrement pour placer à la perfection son onepiece aux couleurs de sa maison officielle, soit le jaune et le noir. Ce pyjama était probablement le truc le plus affreux qui puisse avoir été produit dans toute l'histoire des pyjamas, mais il abordait fièrement le vêtement dans le dos duquel on avait brodé un immense blaireau. Enfin. Il allait lui proposer de commencer lorsqu'il se rendit compte que le jeune homme avait Teo dans les bras et qu'il le caressait à profusion, au plus grand bonheur du félin. Deux bonnes minutes s'écoulèrent avant que finalement, le sage-femme ne puisse retenir un rire en l'entendant causer au minet - comme s'il ne le faisait jamais lui-même. Bref, l’attention de Munhee se repose donc sur lui, mais il eut à peine le temps d'approcher une main sur clavier que l’autre se mit à glapir en voyant l’écran… Bon, ce serait plus dur qu'il ne l'avait imaginé.

    - Ne me fais plus jamais ça, j'ai failli faire une attaque !

Il porta une main à sa poitrine pour appuyer ses dires, après, bien sûr, avoir changé d'onglet pour éviter une crise de panique de la part du grand sensible qui l'accompagnait. Le message était compris 10/10, il y irait plus… Tranquillement, avec ses démonstrations. Néanmoins, les questions du jeune homme l'amusèrent, et il ne put s'empêcher de lui annoncer d'un air sérieux:

    - Oui Mun Hee, je suis désolé de te l'apprendre, mais les tatouages sont nécessaires à toute relation sexuelle…

Puis, devant sa mine défaite, il éclata d’un rire franc, en tentant tout de même de se contrôler un peu: le but était de l'aider, pas de le traumatiser jusqu'à la fin de ses jours…

    - Mais non, tu n'as pas à être tatoué et à devenir une montagne de muscles luisante… Et, connaissant Sung Gyu, il ne te fera pas ça… Disons que certaines personnes ont des pratiques un peu, spéciales. Et puis, ces sites-là sont fait pour les célibataires frustrés en manque de sexe, ce n'est pas exactement comme ça dans la vraie vie.

Une fois ses explications débitées, il tenta de le persuader de regarder une vidéo… Et y arriva quinze minutes plus tard. Bon. Parcourant rapidement les titres, il posa son curseur sur un lien ayant pour nom "Two hot asian college guys have sex". Parfait. C'était mignon, des college boys. Et au moins, l'aperçu ne comportait ni membre plus gros que son avant-bras, ni jouet sexuel louche… Rien de trop perturbant donc. La vidéo s'ouvrit et finalement, son malaise s'ajouta à celui de Mun. C'était étrange de regarder de la pornographie avec quelqu'un d'autre. Gênant aussi, parce qu'il avait le pressentiment que les images qu'il scrutait ne le laisserait pas indifférent au bout d'un moment… Oh. Il n'avait pas pensé à ce détail et se mordit la lèvre en détournant les yeux du coup, évitant de trop regarder et surtout, tentant de ne pas prêter oreille aux gémissements assez suggestifs qu'il entendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno   Lun 2 Déc - 20:49

Je sentis mon coeur descendre dans mes orteils.

« Pour de vrai ? Oh non, Xin ! Mais là ! Je l'aime Sung Gyu, je veux faire ça un jour avec lui quand on va être prêts, genre, dans longtemps ! Mais là si il faut que je me fasse tatouer je vais aller au Munsin, je pourrais me faire tatouer une fleur je sais pas, Xin, qu'est-ce qui m'irait bien en tat- non, oublie ça ! Je veux pas me faire tatouer ! »

Je fus rassuré quand le jeune Yue eclata de rire et me dit que je n'avais pas à faire tout ça pour avoir des relations sexuelles avec Sung Gyu. Fiou ! Mais j'esperais juste que Sung Gyu n'aille pas un aussi gros... machin. Ça ne peut pas rentrer, eh, là, quand c'est aussi gros que ça, voyons ! Ça doit juste te déchirer en deux, complètement ! En tout cas. J'aimais beaucoup mieux les vidéos qu'on a regardées pendant quinze minutes avant que Xin de me demande si on pouvait commencer. Je n'étais pas super prêt, mais si je savais que si je disais non là, je dirais non tout le temps. Donc je hochai la tête même si je n'étais pas trop sur et Xin retourna sur un des sites dans ses favoris. Je me demandais pourquoi c'était dans ses favoris mais je ne lui posai pas la question, parce que je n'avais pas envie de connaître la raison. Juste penser au pourquoi c'était dans ses favoris me rendait vraiment mal à l'aise. Au moins, pendant que j'étais en train de me dire d'arrêter de me demander pourquoi c'était là, j'ai pas vu le site en question et quand je revins à moi la vidéo avait déjà commencé à jouer. Selon le titre, ça s'appelait "Two hot asian college guys have sex" mais je savais pas pourquoi c'était écrit 'have sex' parce que c'était sur un site porno, c'était évident que c'était pour ça que c'était là. Sauf que je n'en parlai pas à Xin parce qu'il avait l'air un peu malade.

« Es-tu correct, Xinnie ? Tu as l'air de faire de la fièvre, ou je sais pas... »

Il me répondit qu'il était ok, et je haussai les épaules et me concentrai enfin sur la vidéo. Ça faisait un bon trois minutes qu'elle était commencée et les deux garçons s'embrassaient sur un lit avec des draps rouges qui avaient l'air assez doux. Je me demandais en quel tissus ils étaient faits quand soudainement le gars qui était teint en blond poussa le plus petit, qui avait les cheveux noirs et qui avait l'air japonais, sur le dos. Il continuait de l'embrasser mais ce n'était plus sur les lèvres. C'est juste à ce moment-là que je réalisai que les deux garçons étaient nus, et je rougis en détournant les yeux pendant un instant. Mais pour une raison obscure que je ne saurais identifier, je me remis à regarder la vidéo et fixai l'écran même si j'étais de plus en plus mal à l'aise. Le blond - James, selon les gémissements du plus petit. Je trouvais que ça ne faisait pas super asiatique mais je pense c'était juste un truc de porno.. - embrassait sa co-star dans des endroits que je savais même pas qu'on avait le droit d'embrasser.

« Oh mon Dieu Xin il va pas aller emb- NON !!!!! Oh non Xin il a- OH MON DIEU SA LANGUE- »

Je gémis d'horreur en cachant mon visage dans mes mains, sauf que j'entendais encore les petits cris de plaisir de l'acteur. Derrière mes paupières fermées je revoyais les images de 'James' qui mettait sa langue dans- Je gémis à nouveau et pressai les paumes de mes mains plus fort sur mes yeux en frissonnant.

« Xin comment James peut mettre sa langue là c'est dégueulasse genre tu sais tout ce qui sort par là Xin pourquoi James met sa langue là ! Pis en plus pourquoi l'autre gars il aime ça, il est pas supposé aimer ça c'est dégueulasse ! »

Je gardai les mains sur mes yeux jusqu'à ce Xin me dise que James n'avait plus sa langue 'là' et que je pouvais regarder. Seulement alors, j'écartai les doigts et poussai un cri de dégout.

« OH MON DIEU XIN ILS S'EMBRASSENT AVEC LA LANGUE APRÈS QUE JAMES AIT MIS SA LANGUE SUR- SUR- SUR L'ANNEAU AU JAPONAIS, LÀ ! »

Je grognai et frissonai d'horreur en détournant les yeux à nouveau. Ça goûtait pas le caca ? Oh ouache, et si quand James a mis sa langue là y'avait- 'OH NON CHOI MUN HEE TU ARRÊTES ÇA TOUT DE SUITE'. Ben oui, je me criais dessus dans ma tête, mais c'était juste parce que là j'avais des images que je ne voulais pas avoir et qu'elles devaient partir. Je bouchai mes oreilles et pressai mes paupières ensemble très voir pour ne pas voir ni entendre même rien qu'un peu ce qui se passait à l'écran. J'allai même jusqu'à fredonner une chanson pas très fort, mais j'arrêtai quand je réalisai que 'Twinkle Twinkle Litte Star' pendant un film porno c'était très innaproprié et malaisant. Je restai dans cette position pendant assez longtemps que quand j'ouvris mes yeux, James entrait dans sa co-star japonaise - Hisaya, si je me basais sur le mot que le blond avait crié en- en- en entrant dans lui, juste au moment où j'avais débouché mes oreilles. Hisaya avait pas l'air d'avoir mal mais je ne comprenais pas comment ça: okay, James était moins gros que l'effrayant monsieur tatoué de l'autre vidéo mais il restait assez... imposant, comparé à Hisaya. Je regardai ce qui se passait en n'essayant même pas de chasser l'horreur et l'incompréhension de mon visage. Les deux asiatiques bougeaient rapidement sur le lit et ils poussaient des bruits beaucoup trop fort. Quand James demanda en grognant à Hisaya 'qui était son père' je protestai bruyamment, et quand il lui tapa fortement les fesses et lui mordit le cou assez fort qu'Hisaya avait déjà un bleu, je me mis à crier.

« Oh mon Dieu Xin ils ont des parents ces gars-là, comment ils peuvent faire ça ? Imagine si les parents de James ou Hisaya trouvaient cette vidéo là ! Pis en plus pourquoi il lui demande c'est qui son père ? Est-ce que je dois demander ça à Sung Gyu ? Parce que ça pourrait être vraiment malaisant vu qu'il est adopté je veux pas créer un malaise pendant qu'on fait l'amour là ! Xin je pourrai jamais faire ça ! Je pourrai jamais avoir des relations sexuelles avec l'homme de ma vie ! »

J'entourai les hanches de Xin avec mes bras et mis mon visage sur son épaule en pleurant, sauf que je m'arrêtai sec en sentant quelque chose de dur sur mon bras droit, qui reposait sur les cuisses du Chinois. J'ouvris les yeux tout grand et poussai un petit cri en m'éloignant rapidement de mon ami, un peu mal à l'aise et beaucoup, beaucoup traumatisé.

« What the fuck Xin comment tu peux avoir une érection en regardant cette vidéo là c'est la chose la plus horrifiante jamais filmée ! »

hey, un message de samantha !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno   Sam 4 Jan - 4:01

Il était assez comique, Mun Hee. Il arrivait toujours à faire rire Xin avec ses remarques pleines de naïveté et disons, assez rafraîchissantes. Le pire (ou le meilleur), c’était que le jeune Choi s’exprimait avec la plus grande franchise du monde, démontrant que son adorable air innocent n’était pas qu’une image construite au hasard, mais bien un trait de sa personnalité. Parfois, tout ça décourageait un peu le chinois : le fleuriste était très gentil et mignon, mais il fallait tout lui expliquer avec des mots d’enfants… Et, bien qu’il soit doté d’une grande patience, il luttait parfois contre l’envie de flipper une table et d’abandonner ses éternelles explications. Au final, parce qu’il aimait son ami et parce qu’il se sentirait probablement affreusement mal de s’énerver contre lui, il respirait un grand coup et continuait à jouer le jeu. Il lui arrivait aussi de s’amuser un peu et de lui raconter un paquet de niaiseries seulement pour voir la tête qu’il ferait, et c’était en plein ce qu’il venait de faire en lui affirmant qu’il devait absolument être tatoué. Il ne fut pas déçu lorsque les traits de Mun se décomposèrent en une moue horrifiée et qu’il lui balança un speech long comme la vie sur son envie inexistante de se faire tatouer.

Il rassura son interlocuteur d’un ton un peu gnégné de père poule, puis, lorsque l’apaisement s’était remparée de son visage, dirigea son curseur vers le site sur lequel il voulait aller. Hn, probablement que son invité se demanderait en quelle fichue honneur il avait ajouté ce lien à ses favoris : un sourire amusé étira faiblement les lèvres du maïeuticien à l’idée du trouble de son camarade. Enfin, c’était drôle et pas : si Munhee se mettait à le considérer comme un gros pervers, un immense et dérangeant malaise s’installerait probablement entre eux, ce qui aurait un don pour l’énerver, il en était convaincu. Il ne croyait pas être véritablement obsédé par le sexe ou la pornographie, seulement habité par un besoin normal… Mais il doutât sincèrement que le jeune homme sache faire la nuance, et bon, ça risquait fort bien d’influencer la vision qu’il aurait de lui… Il verrait bien. Au pire, il lui expliquerait avec son calme habituel. Ouais, ça ne devrait pas poser de réel problème.

Bon, la vidéo venait de commencer. Les deux acteurs étaient assez beaux, surtout le blond – à l’avis de Xin, du moins. Ils étaient dans une chambre assez basique, le genre qu’on retrouvait dans les pornos un peu cheap faits avec les moyens du bord. Au moins, ça avait l’air d’une scène banale, ça commençait doucement, ils ne faisaient que s’embrasser pour le moment. Le chinois lança un regard en coin à celui qui l’accompagnait : il ne semblait pas particulièrement concentré sur ce qu’ils regardaient pour l’instant. Après quelques coups d’œil furtifs, il vint qu’enfin, Mun Hee portait attention à ce que le duo faisaient sur le lit. Une nouvelle grimace amusée traversa les lèvres du plus grand à la vue de son malaise, et le véritable spectacle devint la vision de son ami beaucoup plus que la vidéo en elle-même. Son visage était si expressif qu’il était bien facile d’y lire absolument tout ce qu’il pensait. Ça passait de la curiosité à la surprise, en passant par le dégoût et l’incompréhension et ce, de manière totalement aléatoire et rapide.

Un cri échappa au jeune Yue lorsque l’autre s’exclama soudainement, le faisant sursauter violemment. Son regard revint vers l’écran de son ordinateur et il put constater que leurs amis avaient dépassé le stade des baisers. Bon, ce n’était pas tant horrifiant, mais il pouvait toujours comprendre que, pour quelqu’un qui n’avait jamais regardé de la pornographie, ça pouvait être… Déstabilisant. Quelques secondes plus tard, la voix du sage-femme s’élevait pour signaler au grand traumatisé que la langue du grand blond avait changé de vocation. Bam, nouvelle protestation, à laquelle un soupir vint faire écho.

    - Munhee, veux-tu ben ! Hisaya s’est lavé avant le tournage, c’est évident.

À vrai dire, il n’en avait aucune idée. C’était vrai que l’idée que leur baiser ait un arrière-goût d’excréments était très dégoûtante, mais mieux valait ne pas penser à ce genre de chose et se concentrer sur le reste. Reste qui se résuma à une faible interprétation de "Twinkle Twinkle Little Star", gracieuseté de Mun, et finalement, à l’officiel passage à l’acte de ceux dont ils suivaient les péripéties. Bon, déjà, le dit Hisaya n’avait aucunement l’air d’apprécier l’intrusion de James. Franchement. Il n’était pas très bon acteur, allô, il aurait au moins pu faire semblant d’aimer ça. Maintenant, le fleuriste devait être encore plus traumatisé qu’il ne pouvait déjà l’être parce que ce fichu japonais n’était pas assez compétent pour faire son job comme il le fallait. Dé-plo-rable.

… Mais, au moins, le japonais n’avait pas conservé cette tête-là très longtemps  et semblait désormais apprécier grandement ce qu’il vivait, et ugh, Xin avait chaud. C’était tellement stupide d’avoir proposé ça au Choi, sérieusement. Jamais il ne lui était passé par la tête que peut-être monsieur en bas allait avoir envie de dire allô la vie ? D’un autre côté, ce n’était pas comme si ça ne lui était jamais arrivé, d’avoir une érection inutile et très awkward. Mais là, il ne savait pas trop, c’était encore pire dans sa tête. Il ne croyait pas que l’autre comprendrait s’il se rendait compte de son état un peu dérangeant… Okay, mission "détourner l’attention de sur son boner" enclenchée.

    - Mais c’est leur métier à eux Mun Hee, et honnêtement, je ne pense pas que les parents de James et Hisaya regardent de la gay porn… Enfin ils ont le droit de le faire, je ne les juge pas. Mais là, arrête de t’inquiéter pour rien, fais juste regarder sans tout prendre au premier degré et on en parlera après, okay ?

Et bam, il n’eut même pas le temps de réagir : son ami l’entourait déjà de ses bras pour exprimer son chagrin, mais l’un de ses membres était directement posé sur son entre-jambes – évidemment. Et, à voir l’expression qui apparut subitement dans son visage, il avait tout pigé. Bon. Comme prédit, il réagit un peu… Excessivement. Cette fois, la patience de Xin s’éclipsa un peu, et son ton se fit légèrement sec :

    - Excuse-moi, mais y’a des choses tellement pires sur Internet… Et juge-moi pas, moi j’ai personne avec qui faire l’amour et honnêtement, ça fait 200 ans que j’ai envie de le faire.

Soupir. Il fit pause et ajouta :

    - Écoute, je vais te montrer quelque chose de vraiment horrifiant.

Il cliqua sur la section "hardcore" du site, avec un peu d’appréhension tout de même, parce qu’il n’avait jamais osé s’y rendre lui-même. "Massive Military Twinks", c’était leur nouveau visionnement, voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno   Sam 8 Fév - 0:18

Je baissai la tête honteusement quand Xin me répondit sèchement, énervé. Il avait raison, je n'avais pas à le juger... C'est pas que moi ça me traumatise que lui il déteste ça aussi. En même temps, lui, c'était pas sa première ''expérience'' dans ce domaine-là, il avait déjà vu et ressenti ces affaires-là, j'imagine que c'était normal qu'il soit excité par ça. C'est comme quand j'ai envie de manger de la crème glacée : j'ai envie d'en manger parce que je sais que c'est bon. Si j'en avais jamais mangé, j'en voudrais pas vraiment, vu que je ne saurais pas que c'est bon. Ça devait être la même chose avec le s-sexe. En tout cas. J'ai pas eu le temps de m'excuser que Xin était déjà en train de me dire qu'il allait me montrer quelque chose d'horrifiant en cliquant sur un lien, sur la page. ''Oh non'', pensai-je. ''Je vais m'ennuyer de James et Hisaya si c'est si pire que ça !''

La page finit de charger et le chinois cliqua sur une vidéo. Je n'avais pas eu le temps de voir l'apperçu, mais le titre était ''Massive Military Twinks''. Je n'étais pas parfaitement bilingue, mais je savais ce qu'étaient des twinks (duh, j'étais vierge mais j'étais quand même dans la communauté gay), et aussi que military était militaire.

« Ah, twinks militaires ? Ça ne peut pas être si pire que ça, pas vrai ? L'armée ne les laisserait pas faire des choses comme ça ensemble, donc ils ont du être discrets pour filmer! Donc, ils feront pas de quoi de si horrifiant que ça, hein, Xin ? Je comprends pas l'autre mot par contre... Mass- Massive ? Ça veut dire quoi ? »

Je me concentrai sur l'écran, et dès le moment où mes yeux se posèrent sur les trois militaires totalement nus, mes yeux s’agrandirent au maximum. Puis, quand je remarquai que leurs... ben, leurs- engins étaient gros et longs comme mon avant bras, je commençai à me sentir un peu étourdi. Massive, oooh, ça me revenait. Ça voulait dire massif. Oh. Oh. Je veux pas voir ça.

Le plus grand des trois saisit les deux autres par le bras et les poussa dans le petit lit militaire – qui n'avait vraiment pas l'air confortable en passant. J'imagine que c'était pas fait pour être confortable. Les deux plus petits rebondirent sur le lit et on entendit les ressorts de la monture en métal s'étirer bruyamment sous leur poids.

Là laissez moi faire une pause pour expliquer quelque chose. Je sais que de regarder ça comme si ça n'arrivait pas pour de vrai devant mes yeux ça aurait été moins compliqué. Comme ça, je ne me serais pas senti aussi horrifié par ce que je voyais. Sauf que, moi étant moi, je commençai à donner des noms aux trois gars. Ils étaient pas asiatiques, mais ils ne parlaient pas non plus, donc je ne pouvais pas dire quelle langue ils parlaient et donc difficilement trouver un prénom à chacun juste comme ça. Je me forçai quand même pour leur trouver des noms. Y'en avait un pour qui ça a été plus facile, ça m'est venu très rapidement et je ne sais toujours pas pourquoi. En tout cas, c'était celui qui était écrasé par les deux autres dans le matelas, mais qui semblait apprécier ça. C'était peut-être parce qu'un des deux se frottait sur son- son- ben, son entre-jambe là. Bref, lui, là, j'avais décidé qu'il s'appelait Sam, demandez moi pas pourquoi.

Ensuite, y'avait celui qui frottait Sam à une place qui me rendait mal à l'aise à l'idée de me faire frotter là. Quoi que, en voyant comment Sam aimait ça, ça devait pas être si pire que ça... En tout cas, celui là ben je le trouvais vraiment cute, même si j'me suis frappé dans ma tête parce que ark si tu fais des affaires aussi impures que ça tu peux pas être cute t'es une méchante personne. Bref, lui, il avait l'air d'un Anthony. Ouais, pour de vrai! Il avait l'air un peu italien pis c'était le seul des trois qui était pas tatoué comme un monsieur qui travaille avec des gros camions. En plus, c'était lui qui, euh, donnait du.. plaisir à Sam fait qu'il avait l'air gentil tsais. Ouain, Anthony, ça marchait! Fait que, Sam était en dessous de Anthony qui frottait son entre-jambe sur le sien. Normaaal!
Au dessus de Anthony y'avait le plus gros du trio. Pas dans le sens obèse mais musclé parce que pour de vrai, plus tôt, je chiâlais parce que l'acteur était musclé et brutal? Bon, ben, le troisième du trio était encore pire. Pour de vrai. Je sais pas ce qu'il y avait de sexy là dedans. Il était trop musclé, là! J'aimais ça, les muscles, mais là lui il ressemblait à Hulk en pas vert. Pis il avait certainement la vigueur à Hulk aussi. C'était déstabilisant. Il avait mis son gros.. gros.. gros, ehm, zizi entre les fesses de Anthony et se frottait dessus sans entrer dedans. Je regardai ça, horrifié. Ça avait l'air douloureux pour le postérieur à Anthony et il ne l'avait même pas, eh, tsais, ''rencontré'' encore. C'était vraiment gros, là! Il avait l'air d'écraser Anthony, et encore plus Sam, qui se trouvait en dessous. C'était méchant, là! Voyons, tu vois que tu fais mal à tes amis (ou peut-être plus, tsé, tu vas avoir des relations sexuelles j'espère protégées avec eux) pis tu t'en fous parce que t'as des fesses auxquelles te frotter. Come on, t'es pas vraiment cool! En tout cas. Lui, je pense qu'il devait s'appeler John. Je sais pas pourquoi. En tout cas, John avait décidé qu'il prenait les choses en main. T'sais, littéralement en main : il avait, hm, pris Sam et Anthony dans ses mains et, euh, ouain.

« Non Mun Hee ! C'était horrible comme blague ! »

Xin me regarda vraiment croche mais je secouai ma tête en sachant que mon visage exprimait encore beaucoup d'horreur. J'essayai de détourner le regard mais John avait saisit Sam, puis Anthony, par les hanches et les avais mis à quatre pattes. Puis, sans cérémonie ni rien, comme James avait fait avec Hisaya, il a comme.. empalé Sam, qui cria de douleur, avec son gros machin horrible et laid. C'était même pas protégé ! La pièce se mit à tourner autour de moi et je m'éloignai de l'écran en fixant le vide. Est-ce que Xin avait fait installer un lit qui tourne dans sa chambre ? J'avais pas remarqué en entrant. En tout cas, si oui, il allait vraiment bien parce qu'il tournait super vite. Ça m'étourdissait vraiment beaucoup. J'en avais chaud, je me sentais suer. J'aime pas ça suer, après on pue. En tout cas, je suais en abondance. J'avais aussi l'impression que j'allais vomir. ''Ah, est-ce que je suis encore malade ? Caca ! Je suis tanné ! Je me sens faible aussi. Je suis sûrement malade.'' Xin se retourna et me demanda si j'étais correct, mais je l'écoutais juste à moitié. Ben, je voulais lui répondre, mais j'étais comme déconnecté. J'avais à peine compris sa question. Je me vis rapidement dans un placé je sais plus où dans la chambre à mon ami parce que ça tournait trop vite. ''Ben voyons, je suis donc ben pâle.'' Alors que je me sentais m'endormir un peu, Sheng, puis ensuite Teo, me sautèrent sur les genoux.

« Allô les chats ! Je pense que je vais faire une sies- »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno   Dim 9 Mar - 12:34

Bon. Il l’avait fait, il avait cliqué sur la section, avait pénétré l’impénétrable, franchi les limites dont il s’était, jusqu’à présent, tenu loin. Hardcore. La crème des vidéos les plus tordus s’y trouvait apparemment, mais, par manque d’intérêt devant ce genre de pratiques et un peu par crainte de se retrouver devant des images effarantes, Xin n’avait jamais visité cette partie des sites où il se rendait à l’occasion. Hm. Il avait promis quelque chose d’horrifiant à son ami, mais au fond, ce n’était peut-être pas si effroyable. Peut-être même qu’il aimerait ça, qu’ils aimeraient ça. Oui bon, il en convenait, « hardcore » n’était pas un adjectif qu’il employait fréquemment pour décrire les choses qu’il appréciait. Ce n’était pas très invitant comme mot tout de même, c’était agressif, ça donnait l’impression que toutes les lettres vous fixaient avec un air inquiétant… Et voilà qu’il se sentait observé par des lettres, vraiment, son cas ne s’améliorait pas. Il soupira intérieurement à son égard et se concentra sur son écran, sur lequel apparaissaient les vignettes des vidéos proposées. Jusque-là, ça allait. Quelques gens attachés un peu partout, d’autres en plein acte, rien de traumatisant. Ce qui l’effrayait le plus, c’était les titres. Franchement, on n’y allait pas par quatre chemins. C’était plein de vocabulaire pas très avenant, du genre « détruire ». Détruire et sexe ne devraient jamais se retrouver dans le même contexte, wow. Son curseur se plaça donc sur ce qu’il jugeait être moins dégoûtant – parce qu’il ne voulait pas être lui-même traumatisé, tout de même – et il cliqua.

Évidemment, Mun Hee se mit à raisonner le nom de la vidéo à voix haute et évidemment, un sourire étira les lèvres du chinois, qui ne se lasserait vraiment jamais des réflexions légères de son ami. Quoique d’un autre côté, il aimerait parfois lui expliquer, parce qu’il lui arrivait de se sentir un peu ambivalent face à la réponse à fournir au fleuriste. Comme à l’instant. Devait-il lui avouer que l’armée d’avait absolument rien à voir là-dedans ? C’était si évident pour lui qu’il ne réalisait pas que ça puisse porter à confusion. Les productions pornographiques n’étaient pas le genre de chose qu’on devait prendre au sérieux, il fallait toujours faire preuve d’un certain esprit critique pour discerner le vrai du faux… Mais bon, apparemment, c’était une habileté à développer, et, à entendre Mun, ce dernier manquait de pratique. Bah, pas grave, il finirait bien par comprendre certaines choses de la vie. Par lui-même. Xin décida ainsi de ne pas le contredire et se contenta de répondre vaguement :

    - Tu vas voir !

La vidéo commença donc : ils étaient trois gars, assez musclés, et… Oh, wow, okay. « Massive » était disons, assez approprié pour décrire ce qui pendait entre les jambes du trio. No way que ça pouvait entrer quelque part, c’était beaucoup trop gros. Immense. Titanesque. Le « détruire » de tout à l’heure, il pourrait certainement s’appliquer ici si l’un de ces colosses décidait de faire souffrir un autre de ses compatriotes. Il ne pouvait pas laisser Munhee regarder ça, si ? Le pauvre en reviendrait certainement traumatisé… Mais le maïeuticien était encore un peu vexé et croisa les bras pour regarder ce qui suivrait, signifiant ainsi qu’il ne toucherait plus à son portable. Jusqu’à présent, en tout cas, ça avait l’air plutôt plaisant : deux des jeunes hommes se frottaient ensemble et avaient l’air d’apprécier le geste, ou du moins, c’était ce que leurs visages semblaient exprimer, aidés par les longs gémissements qu’ils laissaient entendre. Okay, fine, ça redevenait trop érotique, et il espérait sincèrement que la scène allait vite changer pour des raisons mentionnées précédemment.

Les prières du chinois furent exaucées – tout juste après une intervention incompréhensible de son ami, qui, apparemment, se racontait des blagues, se méritant un regard perturbé de la part de son hôte. Hm. Oui, la scène avait changé… Mais ce n’était pas du tout pour le mieux, mon Dieu. La tonne de muscles allait vraiment essayer de s’insérer quelque part ? Il n’y avait aucune possibilité que ça finisse bien, sérieusement. Comme prédit, il s’approcha d’un des acteurs, après l’avoir rudement changé de position, et entra en lui sans ménagement, si bien que le jeune Yue écarquilla les yeux, surpris. Ouch. Il avait mal pour lui, ça devait vraiment être souffrant. Souhaitant s’enquérir de son état, il tourna le regard vers son ami… Qui était affreusement livide, presque transparent. Ça n’allait définitivement pas. Xin posa son portable sur son lit.

    - Mun ? Ça va ? T’es tout pâle…

Pas de réponse. Oh non.

    - Munhee ? Réponds-moi, c’est pas drôle.

Et ses chats qui venaient s’en mêler, comme si c’était le moment. Le coréen balbutia quelque chose qu’il ne comprit même pas avant de défaillir complètement. Wow, okay. Le sage-femme poussa Sheng et Teo pour poser une main sur l’épaule de l’inconscient, le secouant doucement.

    - Mun Hee ?

Oh Lord, il était mort, voilà. S’obligeant à rester calme pour pouvoir réfléchir, l’habitant de l’endroit se pencha vers le jeune homme pour vérifier s’il respirait encore : il sentait son souffle, c’était déjà une bonne chose. Maintenant, il faudrait appeler les urgences… Mais genre, il allait leur dire quoi ?

« Bonjour, mon ami a perdu connaissance parce qu’on regardait de la pornographie ensemble et le hardcore c’est apparemment pas fait pour lui hahaha. Haha. Ha. »

Non merci. Il travaillait dans la santé, il était parfaitement capable de gérer la situation lui-même… Il croyait, du moins. Il savait qu’il devait l’installer dans une position précise, pour l’aider à respirer s’il y avait un problème, et c’est ce qu’il fit. Normalement, il devrait reprendre conscience assez vite, non ? Ce n’était qu’un léger choc…

    - Mun Hee, mon Dieu, je m’excuse, on en regardera plus jamais !

Peut-être qu’un peu d’eau l’aiderait ? Il alla chercher une débarbouillette en catastrophe et l’humidifia pour revenir la poser sur le front de l’autre. Ugh, il devait vraiment appeler, ça pouvait être dangereux. Il se leva pour aller cherche son téléphone, qui avait, évidemment, décider de se planquer dans le néant des objets introuvables maintenant. Comme si c’était le moment. Aaaah, panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [+18] Mun Hee et Xin vs. la porno   

Revenir en haut Aller en bas
 

[+18] Mun Hee et Xin vs. la porno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: les résidences :: quartier moyen :: appartement de Yue Xin-