AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's our anniversary ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: It's our anniversary ~   Lun 23 Sep - 7:44

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.



    Évoluant tranquillement sur la glace, mes pensées sont toutes tournées vers la compétition de demain. Ce n’est qu’une compétition amateur, mais j’ai peur de me planter … Après tout chaque compétition est importante pour moi, si je veux un jour devenir professionnel dans le milieu du patinage artistique. Aujourd’hui, cela fait aussi trois mois que je suis en couple. Si j’avais su que je me poserais avec quelqu’un aussi vite … Je pensais avoir encore quelques années de débauche devant moi, mais maintenant je dois faire attention à ce que je fais pour ne pas le blesser. J’aime Mun Hee plus que tout, je m’en voudrais sincèrement de lui faire du mal. Je veux être la raison de son sourire, pas de ses larmes. Déjà que je me sentais mal de ne pas pouvoir être présent pour notre anniversaire à cause de cette compétition à Séoul. Mais finalement je lui ai proposé de venir avec moi à cette compétition et ce soir nous fêteront notre anniversaire comme il se doit ! Ma sœur qui est sur Séoul est venu nous chercher hier matin et du coup nous resteront trois jours dans la capitale. Na Eun est au courant pour Mun Hee et moi, c’est bien l’une des seuls à qui je l’ai dit d’ailleurs, je ne peux pas cacher grand-chose à ma noona. Je lui ai juste fait promettre de laisser Mun Hee tranquille et d’arrêter de faire sa fan girl, parce que son petit frère est en couple, d’après elle c’est … « Trop mignon ! ».

    Je jette un coup d’œil a Mun Hee qui est dans les gradins. Je suis content qu’il soit là pour m’encourager, je suis sûr qu’il me portera bonheur. & Na Eun sera là aussi, je serais bien entouré. Ma prof’ de patin est là aussi, d’ailleurs j’essaie de suivre ce qu’elle me dit. Je dois être au point pour demain, mais visiblement j’ai encore quelques détails à réglé. Il n’y a que nous trois dans la patinoire. Grâce à ma prof’ la patinoire est réservée sur un créneau de deux heures pour que je puisse m’entraîner une dernière fois avant demain. Pour l’instant je me débrouille bien et je pense que je peux bien me classer à la compétition si je continue ainsi. Le téléphone de mon instructrice ce met à sonner et elle me dit que je peux me reposer quelques minutes, on continuera l’entraînement tout à l’heure. Elle s’éclipse dans le hall du bâtiment et moi je retourne prêt des gradins en souriant. Je ne m’aventure pas sur la terre ferme avec mes patins aux pieds, je ne voudrais pas me blesser la veille de la compétition. Ce sera un peu bête quand même. Heureusement Mun Hee est assis sur les premiers gradins, alors je peux lui parler quand même. Je m’accoude sur la barrière qui entoure la patinoire.

    - Ça va tu ne t’ennuie pas trop ? demandais-je avec un petit sourire.
    C’est vrai, il est tout seul dans les gradins, alors que moi je m’entraine comme un acharné pour ne pas me planter demain. Je ne lui ai pas demandé de venir pour le laisser tout seul dans son coin, certainement pas. Je me sens un peu mal de le laisser seul pour le moment … Mon sourire s’élargie.

    - Dès que j’ai finis mon entrainement, je suis tout à toi, promis !
    Après avoir échangé quelques mots, avec celui que j’aime, je retourne au milieu de la patinoire. Ma prof’ n’est toujours pas revenue, alors je vais répéter l’enchaînement que je dois présenter demain. Je peux bien essayer de me corriger seul, non ? Je me concentre et je me lance sur la glace. Au départ tout allait pour le mieux, mais je m’emmêle les patins et je me retrouve par terre. Première chute de l’entraîne et heureusement, il y a plus de peur que de mal, je me relève rapidement. Comme on me le répète sans arrêt depuis que j’ai commencé le patin, c’est en tombant qu’on apprend. Sauf que demain je n’ai pas droit à l’erreur. Je retourne à l’endroit où je débute mon enchaînement et je reprends. Je suis concentré pour essayer de ne pas tomber une seconde fois. Je dois donner l’illusion de la perfection, car l’atteindre est impossible, je l’ai bien compris cela. Même si je fais une erreur, je ne dois pas le laisser paraître, puisque les spectateurs ne connaissent pas l’enchaînement. Enfin … Ce n’est pas une raison pour me permettre de faire des erreurs en espérant que cela passera inaperçu. Je préfère encore bosser, que me reposer sur mes acquis. Contrairement à ce que je fais en cours, mais n’importe qui me connaissant assez, sais que je fais passer le patinage avant les cours et avant beaucoup d’autres choses.

    J’enchaîne les figures sans problème, ma première chute n’est plus qu’un mauvais souvenir. Tout à l’heure il faudra que je répète avec le fond musical, car je dois aussi me caller dessus. Même si j’ai répété avec un bon nombre de fois, il vaut mieux que je le fasse une dernière fois aujourd’hui. La compétition est demain après-midi, aujourd’hui c’est la dernière ligne droite je dois tout répéter. J’arrive à la fin de mon enchaîne. Soit le dernier moment que j’ai pour convaincre le jury. C’est à ce moment précis qu’il y a un saut plutôt difficile que je ne dois pas louper, au contraire je dois le réussir en beauté. Je patine et je commence à appréhender le saut, je m’élance comme il faut, mais la réception est catastrophique. Je n’ai pas le temps de comprendre ce qu’il se passe, que je me retrouve étendu de tout mon long sur la glace. Une douleur se fait ressentir dans ma jambe droite. Contrairement à ma chute de tout à l’heure où je me suis relevé presque aussitôt, là ma douleur me laisse clouer sur la glace. J’essaie de me redresser, mais une grimace se dessine sur mon visage et je ne peux pas retenir un gémissement de douleur. Je m’insulte de tous les noms dans ma tête d’avoir été assez stupide pour me blesser la veille d’une compétition. Ce pourrait être une blessure totalement bégnine, mais vu le tiraillement dans ma jambe, je doute que je puisse participer au concours demain … Est-ce que ma jambe est cassé ? Ou peut-être une simple entorse … Foulure ? J’espère juste que cela ne m’empêchera pas de continuer le patin … Certains patineurs ont été obligé d’arrêter complètement leur passion à cause d’une mauvaise blessure qui a rendu leur jambe trop fragile …

    yay :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Jeu 26 Sep - 16:42

« Ça fait trois mois que vous êtes ensembles,  Mun Hee, et nous ne l’avons toujours pas rencontré ! »

Je soupirai bruyamment en éloignant le téléphone de ma bouche, pour pas que ma mère m’entende. J'étais chanceux d'avoir des parents qui me supportaient et m'aimaient, mais bon sang, ma mère était obsédée à l'idée que j'aille un petit-ami depuis que je lui ai avoué être homosexuel, donc, il y a des années. Ce qui fait que maintenant que je suis en couple, ma mère est très enthousiaste à l'idée de rencontrer mon petit-ami. Je souris en regardant Sung Gyu glisser gracieusement autour de la patinoire et en oubliai presque mon appel téléphonique. Lorsque j’entendis ma mère m’appeler, je rapprochai mon portable de mon oreille en gardant les yeux rivés sur mon petit ami.

« Je sais, maman, je suis désolé... Mais en même temps, vous vivez encore à Séoul, vous, et c’est un peu loin en voiture pour se rendre juste comme ça ! »

« Mun Hee, ne me raconte pas n’importe quoi, je sais que tu es à Séoul présentement pour une compétition de patinage avec lui. Je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas venir nous voir si tu peux te déplacer jusqu’ici pour cela. »

Je me mordis doucement la lèvre en me rendant compte qu’elle avait raison. Toutefois, je n’étais pas à Séoul simplement pour encourager Sung Gyu. Il en avait eu d’autres ici, avant, et je ne l’avais pas accompagné pour autant. Cette fois-ci, c’était différent. Nous devions fêter notre anniversaire, puisque cela faisait 3 mois que nous étions ensemble, à Ulsan. Seulement, Sung Gyu avait une compétition, et je refusais de passer notre anniversaire sans lui, donc j’avais décidé de l’accompagner. La sœur de Sung Gyu, Na Eun, était venue nous chercher hier matin, et nous étions dans la capitale depuis la veille.

J’entendis le téléphone de l’entraineuse de Sung Gyu sonner au loin, et la vis s’éloigner alors que Sung Gyu s’approchait en souriant.

« Maman ? Je suis désolé de ne pas vous l’avoir présenté encore. Je vais essayer de voir si on peut venir vous visiter, d’accord ? Je t’aime, et embrasse papa de ma part. Bisous, et je t’envoie plein d’amour de fleurs ! »

Elle éclata de rire, me dit qu’elle m’aimait aussi et raccrocha. J’éteignis et serrai mon portable dans mon sac alors que mon amoureux s’appuyait sur la bande.

« Non, ça va, je viens de finir de parler avec ma maman. Elle et mon papa aimeraient bien qu’on aille les voir, si on a le temps avant de repartir » dis-je en souriant. « Et puis, je ne peux pas m’ennuyer en te regardant patiner. Tu es tellement doué, Sungie ! Sauf que bon, d’accord, il fait un peu froid et j’ai hâte de rentrer pour qu’on puisse se préparer pour notre sortie-romantique-pour-notre-anniversaire-de-trois-mois-depuis-qu’on-s’est-mis-ensemble. »

Je fis une petite moue en replaçant mes mitaines. Toutefois, Sung Gyu dut voir mon regard moqueur car il m’offrit un très grand sourire auquel je répondis rapidement. J’avais toujours envie de sourire à mon amoureux. Il me rendait vraiment heureux. Nous discutâmes un peu et il dut retourner s’entrainer. Je lui soufflai un baiser et je regardai faire de magnifiques figures. Je grimaçai doucement en le voyant tomber et me levai, prêt à aller l’aider au moindre signe d’appel au secours, même s’il aurait fallu que je coure sur la glace avec mes souliers. Toutefois, Sung Gyu se relève et recommence à enchaîner les figures, et je me rassis donc, rassuré. Je le regardai accomplir des miracles sur ses patins, et plusieurs fois, je dus me retenir de l’applaudir, de peur de le déconcentrer. Soudainement, je le vis s’élancer gracieusement et sauter dans les airs. Je retins mon souffle et attendis de le voir atterrir doucement, mais ce ne fut pas ce qui se passa. À la place, je vis Sung Gyu perdre l’équilibre et tomber durement contre la glace froide. Cette fois-ci, je n’attendis pas qu’il me fasse signe. J’avais vu, à la manière dont il était tombé, qu’il n’était pas ok. J’empoignai mon portable et accouru jusqu’à la bande, laquelle je tâtonnai jusqu’à ce que je trouve la porte. Je l’ouvris rapidement et m’élançai sur la glace. Je manquai de tomber plusieurs fois en chemin, mais ne rejoignis toutefois pas le sol. De toute façon, même si j’étais tombé, je me serais relevé, car j’entendais mon Sung Gyu gémir de douleur. Quand j’arrivai finalement à son niveau, je me jetai sur les genoux, ignorant la froideur de la glace sur mes jambes, et tâtonnai son bras pour trouver sa main. Je la pris dans la mienne et la serrai très fort.

« Mon amour ! Est-ce que t’es blessé ? Enfin, oui, t’es blessé, mais ça fait vraiment mal ? Je dois appeler une ambulance ? »

Voyant qu’il ne répondait pas, je me mis à paniquer. Premièrement, je retirai maladroitement mes mitaines et les lui enfilai, pour ne pas qu’il ait trop froid. Ensuite, je composai le numéro des urgences sur le clavier de mon téléphone en criant à l’aide pour que son entraineuse nous rejoigne, puis envoyai l’appel avant de coller le portable sur mon oreille.

« Bonjour. Pour contacter la police, faites le un. Pour contacter les pompiers, faites le deux. Pour contacter des ambulanciers, faites le trois. Pour toutes ces-»

Je pressai le trois et attendis.

« Bonjour, quelle est l’urgence ?»

« Mon pet- ehm, mon meilleur ami s’est blessé en patin. Il a mal à la jambe, il est incapable de se relever. Je crois qu’il est vraiment blessé. »

« Quelle est l’adresse à laquelle vous vous situez ? »

Je lui donnai le nom de l’aréna, et raccrochai. Je mis le portable dans ma poche et mis la tête de Sung Gyu sur mes genoux. Je lui chuchotai des mots doux pour le calmer en glissant mes doigts dans ses cheveux. Pour apaiser la douleur, peut-être ? Surtout pour me calmer, moi. J’avais vraiment peur. Je ne voulais pas que Sung Gyu se soit cassé la jambe : cela aurait pu nuire à sa carrière. J’embrassai son front doucement.

« T’inquiètes pas, mon cœur. Ça fait mal mais tout ira bien. »

À ce moment-là, son entraineuse revint, accompagnée de deux infirmiers, qui portaient une civière. Ils s’approchèrent rapidement de nous et je fus rapidement écarté de leur chemin. Ils embarquèrent Sung Gyu sur la civière et je les suivis de près. Quand ils voulurent m’empêcher d’entrer dans l’ambulance, je protestai violemment, si bien qu’ils me laissèrent monter, pour m’asseoir près de mon amoureux. Je pris sa main dans la mienne et la serrai très fort tout le long du trajet jusqu’à l’hopital.

hello ! ♥:
 


Dernière édition par Choi Mun Hee le Dim 10 Nov - 2:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Ven 27 Sep - 8:28

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.


    Rencontrer les parents de Mun Hee ? Je me contente de sourire à mon petit ami et après quelques minutes je retourne m'entraîner. Pas que rencontrer ses parents me dérange, c'est juste que ... Je serai vraiment mal à l'aise face à eux. Rencontrer les parents de l'homme que j'aime, c'est une première pour moi. J'ai peur de faire un faux pas. Et s'ils me détestaient ? Je ne veux pas que Mun Hee se brouille avec ses parents à cause de moi. De mon côté, mes parents ne savent toujours pas concrètement que je suis homosexuel. Et non, depuis le temps je ne leur ai jamais vraiment dit. Dans ma famille, seule Na Eun et Junno sont au courant, peut-être d'autres de mes cousins ... Je ne sais pas trop. Mais mes parents, non. Depuis le temps peut-être qu'ils l'ont découvert ou qu'ils s'en doutent ? Je n'en sais absolument rien, je n'ai jamais discuté de mes préférences sexuelles avec mes parents. Quand Ki Bum m'a blessé ça a été le coup de grâce. Déjà que mes parents biologiques m'ont abandonné ... Même si ma famille d'accueil est géniale et que d'ailleurs je la considère comme ma véritable famille, il y a toujours cette question. Pourquoi ? Puis Ki Bum m'a quitté. Est-ce que quelque chose cloche avec moi pour qu'on me laisse ainsi ? Convaincu de la véracité de ces faits, j'ai décidé de ne jamais prendre le risque de décevoir mes parents. Ils ne sont pas homophobes, avoir un fils gay ne les dérangeraient certainement pas, mais ... Je n'ai jamais osé. Sur ces pensées j'appréhende un saut loin d'être facile, en sachant que j'ai déjà chuté tout à l'heure ... Résultat ... Je me loupe complètement. Une douleur me lance dans la jambe et je m'écroule sur la glace. La douleur est vraiment vive, j'essaie de me redressé mais je suis juste capable de gémir sous la souffrance. J'entends la voix de Mun Hee. Je m'en veux de le faire paniquer ... Je ne veux surtout pas qu'il se blesse en tombant lui aussi sur la glace ... Surtout que ce soir nous devions fêter notre anniversaire ... Mes yeux sont fermés et je me mords la lèvre pour réprimer mes gémissements de douleur, mais je sens et j'entends mon copain à mes côtés. Il me pose des questions, je l'entends mais je suis incapable de formuler une phrase cohérente.

    Si je dois arrêter le patin ... J'en serai plus que malheureux. Alors il ne reste plus qu'à espérer que la blessure ne soit pas trop grave et que si fracture il y a, qu'elle ne nuise pas à mes rêves. Mun Hee a pris ma main et je la serre aussi fort que je peux, essayant de me détourner de la douleur. Je focalise mes pensées sur mon petit ami qui est près de moi. Plus je bouge et plus la douleur me lance. Un vertige me prend et je comprends que si je ne me calme pas tout de suite et si je ne fais rien pour ne pas réveiller ma blessure, pour se protéger mon cerveau peut perde connaissance. Cela ne ferait qu'encore plus paniquer Mun Hee et je ne veux pas. Je voudrais pouvoir le rassurer mais je ne suis pas du tout en état de le faire. Je me laisse faire quand il me passe ses mitaines et après avoir appelé les urgences, Mun Hee cale ma tête sur ses genoux. J'essaie de lui sourire, mais c'est plus une grimace. Mes yeux restent fermés et mon copain essaie de me rassurer. Aussi se rassurer lui-même je pense. Puis je suis emmené sur une civière. Je n'ai pas totalement conscience de ce qu'il se passe autour de moi, toute mon attention est portée sur cette douleur. Je suis installé dans l'ambulance et un infirmier me retire lentement mes deux patins, sûrement pour essayer de localiser la douleur. J'entends Mun Hee argumenter contre l'autre ambulancier pour venir avec moi. Je ne peux rien dire, mais ... Oui, je veux sa présence à mes côtés alors laissez-le monter bordel ! Je serre très fort sa main, tandis que l'ambulance nous emmène à l'hôpital. Avant qu'on ne m'emmène et que Mun Hee ne soit dirigé vers la salle d'attente, le temps que l'on m'examine, je prononce quelques mots à son égard ;

    - Je suis désolé, j'ai gâché la journée de notre anniversaire.
    ****

    Je suis conduis jusqu'à une chambre d'hôpital, j'aimerai être accompagné de Mun Hee mais le temps des examens il doit rester dans le hall et attendre. Des médecins parlent d'opération et de broches si la fracture est trop importante. Je ne veux pas de cela, ce serait tirer un trait sur ma carrière assurément. Finalement un médecin examine ma jambes ... Verdict ... Une déchirure musculaire assez importante. J'ai eu le temps de paniquer un quart de seconde avant que l'on ne me rassure. C'est moins grave qu'une fracture. Un mois, voire un mois et demi de convalescence et je pourrai me servir de ma jambes comme avant. Le sport ne me sera pas interdit et même si je devrai reprendre petit à petit, je pourrai continuer le patin aussi intensivement que maintenant. Il n'y a rien de casser, je me suis juste très bien froissé le muscle ... Je reste quelques longues minutes seul dans la chambre et quand la porte s'ouvre je m'attends à voir un autre médecin, mais non, c'est Mun Hee ! Je lui adresse un grand sourire. J'ai encore mal certes, mais je suis rassuré que ce ne soit pas si grave ... Je remarque la mine inquiète de mon petit ami.

    - Fait pas cette tête mon cœur, je vais bien, le taquinais-je. Je reste un maximum immobile sinon la douleur me lance. Enfin ... J'ai mal mais aucun os n'est cassé et je pourrai continuer le patin, c'est une bonne nouvelle, non ?
    Je lui adresse un sourire malgré la douleur qui me lance. J'en ai pour plusieurs semaines de repos où je devrai faire en sorte de ne pas trop forcer sur ma chambre. Donc, pas de patin.

    - Par contre je ne pourrai quitter l'hôpital que demain, car je dois laisser ma jambe au repos ... Du coup pas de compétition et ... On devait sortir pour notre anniversaire, je suis désolé Mun Hee ...
    C'est sûr que j'aurais largement préféré aller fêter notre anniversaire, mais je suis coincé à l'hôpital. J'ai en quelque sorte gâché notre anniversaire et mon cadeau pour Mun Hee est resté chez ma sœur, puisque nous restons chez elle le temps de notre séjour à Séoul. J'adresse un petit sourire désolé à mon copain.

    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Lun 14 Oct - 0:08

Je voulus rassurer Sung Gyu quand il s’excusa d’avoir ‘’gâché notre anniversaire’’, mais ils l’éloignèrent trop rapidement et je dus me diriger seul vers une salle d’attente. Je reconnaissais un peu l’hôpital. J’étais du genre à être toujours malade, durant mon enfance à Séoul. J’avais donc vu plusieurs salles d’attente d’hôpital et de cliniques médicales. Je m’assis et tentai de me calmer, de me dire que tout irait bien, mais je stressais beaucoup trop. Au bout de ce qui me semblait plusieurs heures, mais qui était probablement beaucoup moins, on vint me donner le numéro de la chambre de Sung Gyu. À peine le docteur eut terminé de me donner les informations que je me précipitais déjà vers mon petit-ami. Je dus prendre un ascenseur, qui était bien sur beaucoup trop lent à mon goût. Puis, je marchai rapidement dans un couloir où se trouvaient quelques infirmières en inspectant les numéros de porte. Ayant repéré celui que le docteur m’avait donné, je m’arrêtai sec, puis entrai dans la pièce en cherchant nerveusement le regard de mon Sung Gyu. Je le croisai rapidement et me précipitai vers le lit où il était étendu en me souriant. J’aurais bien voulu lui rendre son sourire, mais la peur me tenaillait encore le ventre. J’avais vu mon bébé se blesser devant mes yeux ! J’étais vraiment traumatisé. Je me forçai toutefois à sourire à Sung Gyu en entendant la bonne nouvelle. Je secouai la tête.

« C’est pas grave, Sungie. C’est sur, c’est triste de pas pouvoir fêter notre anniversaire mais c’est pas de ta faute. T’es blessé, et je t’en veux pas du tout, donc t’excuse pas. Je t’aime, d’accord ? On fêtera ça dès qu’on peut, promis. »

Je me penchai au dessus du lit et l’embrassai délicatement du bout des lèvres. Je me redressai en poussant une mèche de cheveux qui pendait dans son front. Je m’assis sur le rebord de son lit, mais il se glissa un peu sur le côté pour me faire plus de place. J’étais convaincu que ça lui avait fait mal de bouger, alors je lui lançai un regard inquiet, mais me glissai quand même à ses côtés sur le petit lit. Je glissai mon bras sous sa tête, pour qu’il s’en serve comme un oreiller, et me tournai vers lui quand il eut déposé sa tête sur mon bras. Je caressai son visage du bout des doigts et rapidement, Sung Gyu fut endormi. J’observai ses traits endormis en souriant doucement. Il avait l’air d’un ange. Mon ange à moi. Je le regardai dormir paisiblement pendant encore plusieurs minutes avant qu’une idée ne me vienne en tête. Je souris en commençant à faire des plans dans ma tête et retirai doucement mon bras de sous mon petit-ami, pour ne pas le réveiller. Alors que je redéposais sa tête lentement sur son oreiller, il s’agita et je retins mon souffle pendant plusieurs secondes, jusqu’à ce que son visage ne reprenne ses airs paisibles et endormis. Je quittai silencieusement la chambre du bout des pieds et refermai discrètement la porte derrière moi. J’interceptai une infirmière en l’agrippant délicatement par la main.

« Excusez-moi ? Si jamais mon pe- meilleur ami se réveille, pouvez vous lui dire que je serai de retour rapidement ? Merci ! »

Je mordis ma lèvre en me réprimandant intérieurement d’avoir quasiment dit le mot ‘’petit-ami’’. Pas que j’avais honte de Sung Gyu, loin de là ! Seulement, je ne voulais pas nous attirer des ennuis de la part de quelqu’un d’homophobe ou un truc comme ça. L’infirmière me sourit, semblant ne pas avoir remarqué mon hésitation sur le mot ‘’meilleur ami’’, et m’assura qu’elle le ferait. Je la remerciai à nouveau, plus chaleureusement cette fois là, et me dirigeai vers l’ascenseur rapidement. J’appuyai sur la touche du rez-de-chaussée. Il n’y eut pas d’arrêt, et je fus arrivé en bas rapidement. Je sortis mon téléphone de ma poche et composai un numéro que je connaissais par cœur. Je passai les portes de l’hôpital puis lançai l’appel. Après quelques sonneries, on décrocha à l’autre bout du fil.

« Jung Wan ? Tu pourrais m’aider en cherchant quelques trucs sur internet ? Ouais ? Merci !  Tu peux me trouver des numéros de fleuristes à Séoul ? Et de services de traiteurs de très bonne qualité ? Ouais, on était à l’entrainement et-»

***

« Oui, donc. Dans une heure à l’hôpital général de Séoul. Merci ! »

***

Je fis signe aux livreurs du traiteur et du fleuriste d’attendre à l’extérieur de la chambre de Sung Gyu. J’entrai en souriant à mon petit-ami qui était maintenant réveillé.

« Hé, mon cœur ! Ça va un peu mieux ? Ça fait moins mal ? »

Je bougeais discrètement (ou peut-être pas ?) la table vers le lit en hochant la tête, en l’écoutant. Je déposai mon téléphone sur le coin de la table et cliquai sur ‘’play’’ pour démarrer la musique que j’avais déjà programmée avant d’entrer dans la pièce. Mon sourire s’agrandit quand je vis le regard curieux de Sung Gyu. Un des livreurs cogna à la porte, comme je lui avais demandé de faire, et je feignis d’être surpris en allant ouvrir la porte. Tout de suite, je me tassai sur le côté en laissant les deux hommes entrer. Le premier portait une tonne de fleurs. J’exagère à peine. Il y en avait beaucoup, beaucoup, beaucoup. Le deuxième, lui, poussait un charriot où s’empilaient les plats encore très chauds. Il les déposa sur la table et repartit après que je lui aie laissé un généreux pourboire. Le livreur du fleuriste termina de placer les fleurs tout partout dans la chambre, et je lui donnai un pourboire aussi. Je refermai la porte derrière eux et me retournai vers mon Sung Gyu avec un sourire qui s’étirait d’une de mes oreilles à l’autre.  Je ris de son air complètement perdu et sautillai jusqu’à son lit. Je me penchai au dessus des rebords et l’embrassai en y mettant tout mon amour pour lui. Je fermai les yeux en caressant ses lèvres des miennes. Je m’écartai doucement de lui en reprenant mon souffle et rouvrit les yeux en lui offrant un grand sourire niais.

« Joyeux anniversaire de nos trois mois, mon amour ! »


hiyo ! ♥:
 


Dernière édition par Choi Mun Hee le Dim 10 Nov - 2:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Mar 15 Oct - 15:17

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.


    Quelle idée stupide que de se blesser la veille d’une compétition importante et le jour de notre anniversaire … Je n’ai vraiment pas été doué pour le coup. Les médecins m’emmènent dans une salle d’examen pour que ma jambe soit soignée et Mun Hee reste dans une salle d’attente. Pendant tout le temps où des médecins se pressaient autour de moi pour diagnostiquer ma blessure et s’occuper d’autres patients, je ne pense qu’à mon petit ami. Je me sens vraiment mal de m’être blessé aujourd’hui, alors qu’on devait passer une bonne soirée pour nos quatre mois. J’ai tout gâché … C’est ce que je lui ai dit avant que e ne sois pris en charge par le corps médical de l’hôpital. Je voulais une belle soirée pour mon petit ami … Déjà que j’ai faillis ne pas être là tout court, si j’étais parti à la compétition et qu’il était resté sur Ulsan. Heureusement, il a accepté ma proposition, mais maintenant je suis dans cet hôpital. La soirée commence à peine il doit être quoi … 18h ? Peut-être un peu moins … Je suis sûr qu’avec la chance que j’ai, ils me gardent ici pour la nuit. Finalement l’infirmière me laisse dans une chambre. La bonne nouvelle, ma blessure n’est pas grave en y allant doucement et en me reposant correctement, tout ira pour le mieux. La mauvaise nouvelle, c’est que je reste ici cette nuit … Je me sentais déjà coupable vis-à-vis de Mun Hee. Je m’étais dit que nous pouvions toujours organiser quelque chose chez ma sœur ce soir pour quand même fêter notre anniversaire … Mais ici, dans un hôpital. C’est tellement déprimant de célébrer cela, ici.

    La porte de la chambre s’ouvre, coupant court à mes pensées au même moment. Je souris. C’est Mun Hee, je lui sauterais bien dans les bras, mais je suis immobilisé à cause de ma chambre. Je lui annonce la bonne nouvelle et je m’excuse encore une fois. Sa réponse me fait sourire timidement. Malgré ce qu’il dit je m’en veux beaucoup … Je n’ai pas choisis de me blesser, mais c’est tout de même de ma faute si cette soirée n’aura pas lieu. Je ferme les yeux quand il m’embrasse. Je ne dois pas me sentir désolé, mais … Je ne peux pas m’en empêcher. Je me rattraperai pour nos cinq mois. Si je ne trouve pas encore une bonne idée involontaire, pour tout gâcher. Je ne lui réponds rien, oui, on fêtera cela dès que l’on pourra, mais aujourd’hui ça fait vraiment quatre mois jours pour jours, que nous sommes ensemble, alors … C’était le jour parfait. Mun Hee s’assoit sur le bord du lit et je me décale. J’essaie de cacher une grimace de douleur, cette déchirure me fait vraiment souffrir. Je lui adresse un autre sourire et il s’allonge près de moi. Je pose ma tête sur son bras. Je suis tellement bien là, mon petit ami à mes côtés … Certes je me suis blessé, mais je trouve tout de même ce moment … Très agréable. Mes yeux se ferment tous seuls. Je suis épuisé par cette journée d’entrainement et les émotions de tout ce qui vient de se passer. Sans vraiment m’en rendre compte et bercer par ses caresses sur mon visage, je m’endors.

    ** **

    Je ne sais pas vraiment combien de temps j’ai dormis, mais quand j’ouvre les yeux, Mun Hee n’est plus près de moi. Je suis un peu déçu. J’aurais aimé me réveiller à ses côtés … Tant pis. Je tends mon bras vers mon téléphone, qui est posé sur la table de chevet près du lit, pour essayer de le joindre. Au même moment, une infirmière entre dans la chambre, elle vérifie quelques trucs, me demande des nouvelles sur mon état et m’informe que mon meilleur ami sera bientôt de retour … Mon meilleur ami ? Pas très bien réveillé je ne comprends pas vraiment sur le coup, puis l’intention de Mun Hee devient plus claire dans mon esprit. Il voulait protéger notre couple. Je souris à l’infirmière et je la remercie, puis elle s’en va. Finalement, je prends tout de même mon téléphone mais pas pour appeler Mun Hee. Je compose le numéro de Na Eun, ma grande sœur.

    - Noona ! dis-je d’un ton qui se veut enjoué.
    Rapidement je lui résume ma blessure et le fait que je ne rentrerai pas ce soir, car je suis consigné à l’hôpital. Fidèle à elle-même, elle s’inquiète et me dit qu’elle arrive tout de suite.

    - Attends Na Eun, je vais bien inutile de te précipiter, je ne suis pas mourant non plus … Et … Est-ce que tu peux regarder dans une pochette de ma valise, tu devrais y trouver un paquet cadeau et un dessin enroulé.
    Na Eun trouve effectivement ce que je lui demande. Parfait. Je lui demande si elle peut m’apporter tout ça en venant. Je coupe la conversation avec ma sœur, attendant patiemment son arrivée et le retour de Mun Hee peut-être aussi. Ce que j’ai demandé à ma sœur, c’est le cadeau de Mun Hee. On ne peut pas fêter notre anniversaire, mais … Je tenais tout de même à lui donner ce cadeau aujourd’hui, je veux que ce soit la date précise. Oui, je suis chiant avec ça, je sais … Finalement Na Eun ne reste pas longtemps, elle doit aussi rejoindre son copain pour la soirée … Je lui dis de filer et de se faire belle, surtout qu’elle ne se mette pas en retard pour moi ! Je mets le cadeau dans un tiroir de la table de chevet, je le donnerai à Mun Hee tout à l’heure … J’espère que ça lui plaira.

    La porte s’ouvre une nouvelle fois. J’attends qu’il revienne depuis tout à l’heure … C’est Mun Hee ! Je veux lui demander où est-ce qu’il était parti et prendre mon air gentiment contrarié, pour dire que je voulais me réveiller près de lui, mais il me devance.

    - Oh … J’ai mal si je bouge, mais sinon ça va.
    Je suis des yeux chaque mouvement de mon petit ami, un peu intrigué. Pourquoi est-ce qu’il bouge cette table ? Et cette musique elle sert à quoi ? Je fronce les sourcils, un peu perdu. Quelqu’un toque à la porte et Mun Hee va ouvrir. De toute façon, je ne suis pas en état de me lever. Un homme chargé de fleurs et un autre de plats fumants entre dans la chambre et dépose le tout dans la pièce. Mon regard glisse jusqu’à mon copain. Les hommes partent et mon petit ami m’adresse quelques mots. Un grand sourire se dessine sur mes lèvres, alors qu’il vient m’embrasser avec amour.

    - Awww, t’es adorable mon cœur, je vais me sentir moins coupable d’avoir gâché ce que devait être cette soirée, dis-je pour plaisanter, même si je le pense tout de même un peu …
    Mon regard admire les fleurs. Maintenant j’adore les fleurs, elles me rappellent toutes Mun Hee & j’adore cela. Les plats ont l’air de sentir très bon aussi.

    - C’est trop mignon d’avoir organisé tout cela, m’extasiais-je encore une fois. Moi aussi j’ai quelque chose pour toi … Enfin j’ai demandé à Na Eun de m’apporter ça, quand elle est venu tout à l’heure.
    Je me redresse pour ouvrir le tiroir où j’ai caché le cadeau et la feuille enroulée, retenu par un ruban imprimé fleuri. La douleur dans ma cheville me lance, mais j’essaie de l’ignorer. Je lui tends ensuite le paquet et la feuille. J’ai moi-même dessiné le dessin, c’est lui et moi, en train de nous embrasser, car l’autre jour et j’ai commencé à dessiner cela et j’ai décidé de le lui offrir. Puis … Dans la boite c’est un pendentif (ici ^^). Je ne savais vraiment pas quoi lui prendre et j’espère de tout cœur qu’il aimera. Mais ce collier m’a fait penser à lui … Ce sont des ailes d’ange en argent, retenu par un tour de cou en véritable cuir. J’ai pensé à lui, car il est mon petit ange …

    :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Sam 9 Nov - 21:33

Je fis la moue en entendant Sung Gyu répéter qu'il avait "gaché la soirée". Son ton était rieur, comme s'il plaisantait, mais je connaissais assez mon petit ami pour s'avoir qu'il était en fait sérieux, et ça me rendait triste, parce que ce n'était tout de même pas de sa faute s'il s'était blessé, quand même ! La glasse, ça glisse, et puis tout le monde a des accidents, même les meilleurs, ceux qui sont aussi bons que Sung Gyu. J'allais lui dire une nouvelle fois que je ne lui en voulais pas mais m'interrompis avant de le faire parce que je souriais trop en le voyant observer les fleurs autour de lui. J'étais fier de moi ! Autant pour avoir organisé ce souper romantique à l'hopital à la dernière minute que pour l'avoir rendu sensible à la beauté des fleurs. 'Quoi que celles-ci ne sont pas aussi belles que les mienne... huhuhu Je m'assis sur le lit près de mon petit-ami et souris quand il s'extasia encore en regardant autour de lui. Je souris encore plus grand quand il me dit qu'il m'avait apporté un cadeau 'lui aussi'. Comme si ce changement de plan pour un diner romantique était son cadeau ! C'était juste un plan de rechange. Il aurait eu un cadeau même si je l'avais sorti pour notre anniversaire, voyons ! Il se pencha pour saisir une petite boîte toute mignonne et un rouleau en papier. Je souris doucement en voyant que le dit rouleau était retenu enroulé par un ruban au motif fleuri. Je commençai par dénouer le noeud du ruban et déroulai le papier. Mon coeur fondit dans ma poitrine en voyant le dessin. C'était une oeuvre de Sung Gyu, je le savais car je pourrais reconnaitre le coup de crayon de mon petit-ami n'importe où et n'importe quand. Il nous avait dessiné tous les deux en train de nous embrasser. C'était le plus beau dessin que j'avais jamais vu. Je me penchai vers mon amoureux et l'embrassai avec force, puis souris contre ses lèvres:

« C'est vraiment, vraiment beau, Sungie. C'est parfait. Je t'aime tellement, merci beaucoup. »

Je l'embrassai rapidement à nouveau, du bout des lèvres, et me redressai pour déposer le dessin contre mes genoux en me faisant la promesse de l'encadrer dès que je reviendrais de Séoul. Je saisis la délicate petite boite dans mes mains et l'ouvris doucement, pour y découvrir un magnifique collier. Il était tout simplement parfait, des ailes délicates au cuir qui me permettrait de les porter autour du cou. J'aimais déjà immensément mon cadeau, mais mes yeux se remplirent de larmes quand Sung Gyu m'expliqua pourquoi des ailes, exactement. Pas des larmes de tristesse, non, des larmes de joie, parce que mon petit-ami était le plus parfait des hommes que cette Terre portait, et qu'il était à moi. Juste à moi. Je chassai l'inquiétude du visage de mon amoureux en l'embrassant encore plus passionément que jamais.

« Je t'aime tellement, tellement, tellement, Sung Gyu. Tu ne peux pas savoir comment je t'aime. Je ne peux même pas le dire avec des mots, parce que j'en trouve pas d'assez puissant. Tu es tout ce dont j'ai eu besoin toute ma vie, et je ne te laisserai jamais, jamais, jamais partir. Je t'aime. »

Je refermai la boîte et la déposai sur mes genoux, puis saisis le visage de mon amoureux entre mes mains pour presser mes lèvres fortement contre les siennes. Une de mes mains se glissa derrière sa tête, puis dans son cou, où je capturai délicatement des mèches de cheveux entre mes doigts, contrastant avec l'intensité du baiser que nous échangions. J'écartai les lèvres et touchai sa lèvre inférieure du bout de ma langue, un peu maladroitement. J'engageais rarement ce genre de baisers, étant encore inhabitué d'avoir quelqu'un à embrasser de la sorte, mais cela ne signifiait pas que je ne les appréciais pas. Mais là, j'avais plus qu'envie d'échanger ce genre de baiser avec mon Sung Gyu, mon parfait petit Sung Gyu. Donc j'ignorai ma gêne et glissai ma langue contre les lèvres de mon petit-ami, qui les écarta pour m'accorder le passage à sa bouche. Je sentis sa langue caresser la mienne et resserrai ma poigne sur les cheveux dans sa nuque, sans toutefois serrer trop fort, de peur de le blesser. Je retournai sa caresse en créant une légère succion sur sa langue, l'attirant dans ma bouche le temps de la caresser avec la mienne, puis la relâchai. Aussitôt, le bataille pour la dominance s'engagea entre nos lèvres et nos langues. Après quelques minutes, je m'éloignai lentement de son visage, relâchant ses cheveux et sa lèvre inférieure, que je tenais délicatement entre mes dents. J'y déposai un tout petit baiser rapide et me tortillai sur le matelas pour m'asseoir droit en reprenant mon souffle. Je croisai le regard de Sung Gyu et rougis.

« Je suis désolé, je voulais pas- enfin si je voulais mais- voilà t'es blessé et moi je te saute dessus et je suis désolé, j'aurais du prévenir. Oh mon Dieu, oui, tu es blessé et je pense juste à t'embrasser je suis désolé je- »

Je souris en relaxant en entendant la réponse de mon amoureux. Je n'avais pas réalisé que j'étais aussi crispé avant d'expirer et de sourire à Sung Gyu. J'ouvris la boite du collier et le lui tendit pour qu'il me l'attache au cou. Je me retournai et déposai délicatement un baiser du bout des lèvres sur les siennes.

« Merci pour tes cadeaux, mon amour. Je les adore. Je- Je n'en t'ai acheté qu'un oh mon Dieu je suis tellement ingrat oh non tu m'en as fait deux et moi je- ok, d'accord, je me calme. »

Je me penchai sur le bord du lit et agrippai mon sac. J'ouvris une des nombreuses pochettes et en sortit une petite boite, plus longue que large, et pas très épaisse. Elle était emballée dans un joli papier argent qui reflétait la lumière du néon allumé au dessus de nous. Un ruban rouge était attaché autour de la boîte par un noeud tout simple, où j'avais accroché une petite breloque en forme de patin à glace, juste pour faire beau. À l'intérieur de la boîte se trouvait un collier. À une petite chaine en argent était accroché un coeur, lui aussi en argent, qui pouvait s'ouvrir. Dans le côté droit du coeur se trouvait une minuscule photo de Sung Gyu et moi, se tenant par les mains en nous regardant dans les yeux en souriant. Nous n'avions pas conscience que Jung Wan prenait une photo de nous deux à ce moment-là. Je ne savais même pas qu'il avait cette photo jusqu'à ce qu'il me la montre pour me calmer quand je paniquais parce que je ne trouvais pas le cadeau idéal pour Sung Gyu et que je me promenais de pièce en pièce dans l'appartement en criant qu'il allait me laisser. (Enfin, avant de me montrer la photo, Jung Wan a bien pris le temps de me traiter de 'drama queen' et de me dire d'arrêter d'hurler dans sa maison si je ne voulais pas dormir dehors.) Bref, c'était une magnifique photo, bien que prise avec le Iphone de mon meilleur ami, et en la voyant, je sus immédiatement quel serait le cadeau que j'offrirais à Sung Gyu pour notre anniversaire. Dans le côté gauche du coeur était gravé, en tout petit, 'SG+MH', puis, en dessous, en plus petit, 'Pour toujours'. C'était très 'gnan-gnan' mais ça exprimait bien ce que je ressentais, et j'étais assez fier de mon cadeau. Il ne restait plus qu'à le lui faire ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Dim 17 Nov - 7:07

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.


[list]Mun Hee est tellement adorable quand il fait la moue … Voilà ce qui me traverse l’esprit, alors que je viens une nouvelle fois de dire que j’ai gâché notre soirée d’anniversaire. Mes paroles ne semblent pas trop plaire à mon petit ami d’ailleurs. J’ai dit cela pour plaisanter, mais dans le fond je le pensais. Je m’en veux de lui imposer cela. J’oublie un peu ce point qui me contrarie et j’admire les fleurs qui décorent maintenant la chambre d’hôpital. Une chambre d’hôpital aux murs blancs et monotones, avec ces fleurs c’est de suite plus joyeux ! Surtout que j’associe les fleurs à Mun Hee maintenant. Mon copain est le plus parfait de la Terre, même si c’est affreusement cliché de dire cela et que ça ne me ressemble pas … Dans le fond j’ai toujours caché un côté fleur bleue et romantique, c’est juste qu’après Ki Beom, j’ai enterré ce côté de ma personnalité de peur d’être de nouveau blessé. Désormais, j’ai trouvé celui qui pourra soigner mon cœur, du moins je l’espère, je ferai tout pour … J’ai hâte d’offrir mes cadeaux à Mun Hee et de voir sa réaction. J’espère qu’il aimera … Je sors le dessin enroulé et la petite boite, du tiroir et je lui donne, en souriant.

Je ne le lâche pas des yeux, alors qu’il commence par dénouer le ruban qui tient le dessin enroulé. Je ne peux rien faire d’autre à part sourire, quand je vois des petites étoiles dans ses yeux. Est-ce que je dois comprendre que mon dessin lui plait ? Il se penche pour m’embrasser et je ris légèrement quand il se recule. Mun Hee est vraiment le plus adorable des hommes que j’ai rencontré. Je crois que c’est un des traits de son caractère qui m’ont fait tomber amoureux de lui. Après avoir été blessé par Ki Beom et être tombé dans les vices de la luxure, j’avais besoin de quelqu’un de doux, adorable, en qui je pourrais avoir une confiance aveugle et j’en passe … Mun Hee rassemble tout ce que je recherchais. Enfin, avant de le rencontrer, je ne cherchais pas vraiment à me caser, au contraire. Disons que je préférais me caser dans le lit d’un homme pour une nuit, que dans ses bras pour la vie … Puis Mun Hee a débarqué. Il bien mit le bazar dans ma tête et dans mon cœur, pour que finalement j’accepte que je l’aimais. Je n’ai pas accepté tout de suite … Je préférais nier, mais maintenant on est ensemble, heureux et amoureux. À entendre Mun Hee mon dessin est parfait, je suis content de l’entendre, surtout venant de lui. Il m’embrasse encore et je ne le repousse pas, bien trop heureux de sentir ses lèvres sur les miennes.

Puis il ouvre la petite boite dans laquelle se trouve le collier. Celui que j’ai mis des heures à trouver, mais que j’ai trouvé parfait à la seconde où mes yeux se sont posés dessus. J’espère que Mun Hee l’aimera autant que moi. D’ailleurs je lui précise la signification des ailes d’ange. Quelques larmes se forment dans le regard de mon petit ami. Immédiatement, je m’inquiète. Est-ce que quelque chose ne va pas ? Mun Hee ne me rassure pas avec des mots, il m’embrasse et je pense que c’est bien plus efficace, que tous les mots du monde. Les quelques mots qu’il m’adresse ensuite, me touche énormément, je voudrais lui répondre mais il ne m’en laisse pas le temps. Il se pense vers moi pour m’embrasser passionnément. Le genre de baiser dont je ne voudrais jamais connaître la fin. Sa main agrippe mes cheveux, alors que moi je serre son tee-shirt entre mes doigts, avant de remonter ma main au creux de son coup. Un frisson parcourt mon corps, quand sa langue vient caresser la mienne. J’en ai échangé des baisers, tellement que je ne pourrai jamais les compter. Cependant, aucun n’égalera jamais les sensations que je ressens quand c’est Mun Hee que j’embrasse. Même Ki Beom que j’ai aimé plus que tout, fait pâle figure à côté. Dans un sens, c’est peut-être mieux que j’ai rencontré quelqu’un qui m’a si profondément blessé. Si ça n’avait pas été le cas, peut-être que je n’aurais jamais eu besoin de quelqu’un comme Mun Hee dans ma vie. Il se recule et je n’ai pas le temps de dire quoique ce soit, qu’il se met à paniquer comme quoi il ne fait que m’embrasser, alors que je suis blessé.

- Eh calmes-toi, ça ne me dérange pas que tu ne penses qu’à m’embrasser, au contraire … Détends-toi un peu, t’es tout crispé, dis-je amusé par ses réactions.
Mon regard se plonge dans le siens et je lui adresse un grand sourire.

- Moi aussi je t’aime plus que tout Mun Hee. Tu ne peux pas savoir à quel point ça me fait plaisir que tu aimes mes cadeaux, j’avais tellement peur qu’ils ne te plaisent pas … Je ne savais pas du tout quoi t’offrir … Je me suis même dit que j’étais bien nul comme petit-ami car je ne savais pas ce qui pouvait te faire plaisir.
Oh que oui, j’ai pensé cela très fort. Je me revoie encore entrainer Se Yong dans tous les magasins possibles et imaginables pour qu’il m’aide à trouver un cadeau pour Mun Hee. Chaque fois qu’il me proposait quelque chose, je trouvais un détail qui faisait que non, je ne pouvais pas prendre ça pour l’offrir à mon copain. Se Yong a bien rit de moi … Je l’aide à mettre le collier autour de son cou, puis il me remercie encore pour mes cadeaux, avant de dramatiser encore une fois … Il ne m’offre qu’un cadeau. Comme si c’était grave … Je lui adresse un sourire. Oui, faut qu’il se calme, il est déjà parfait à mes yeux, inutile de dramatiser.

- Ne t’en fais pas pour ça … Tu es mon plus beau cadeau, dis-je avec un clin d’œil, puis en riant. Tu as vu je deviens même guimauves !
Il me tend une boite, un sourire flotte sur mes lèvres, alors que je l’ouvre lentement. Je découvre à l’intérieur un collier en argent, avec un pendentif en forme de cœur. Il est tellement joli. Déjà que la breloque en forme de patin m’a faite sourire, le collier est parfait et la photo à l’intérieur, me fait sourire bêtement. Les gravures sur le pendentif, termine de faire fondre mon cœur.

- Il est parfait Mun Hee, je l’adore ! Je te promets de le porter tous les jours, je me penche vers lui et je lui vole un baiser.
Comme il l’a fait je lui demande de m’aider à enfiler le collier. C’est certains je ne vais pas m’en séparer souvent.

- Finalement on va pouvoir fêter notre anniversaire comme il se doit ! dis-je enthousiaste.
Pendant tout le temps où j’ai été blessé, quand je suis tombé, quand l’ambulance m’a transporté à l’hôpital, je n’ai pensé qu’à une chose. Mun Hee et notre anniversaire que nous devions fêter, celui que je venais de gâcher. Mon copain m’a bien fait comprendre de ne pas m’en vouloir, alors je vais arrêter avec cela.

- Ça fait déjà quatre mois … J’ai l’impression que le temps est passé tellement vite … J’aime me rappelé le jour où tu m’as dit que tu m’aimais, alors que tu croyais que j’étais avec Se Yong, je ne peux pas m’empêcher de rire à l’évocation de ce souvenir. Au moins grâce à cela tu m’as dit ce que tu ressentais … Je ne sais pas si j’aurais trouvé le courage de le faire avant un moment, j’avais bien trop peur de ce que je ressentais, confessais-je ensuite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Dim 24 Nov - 18:08

Je rougis quand Sung Gyu me dit que j’étais son plus beau cadeau, et ricanai en le tapant sur le bras, pas assez fort pour lui faire mal.

« Hé ! De toute façon, la guimauve c’est toujours bon ! »

Je lui donnai son cadeau, et souris tendrement en même temps que lui quand il vit la breloque de patin. Je souris encore plus grand quand il ouvrit enfin la boite et vit le collier. Il sourit adorablement en voyant la photo et la gravure à l’intérieur du pendentif, ce qui fit fondre mon cœur. Je souris dans le baiser qu’il m’offrit puis je lui enfilai son collier quand il me demanda de le faire. J’embrassai sa joue par-dessus son épaule et l’aidai à se réinstaller confortablement dans le lit, puis j’acquiesçai doucement quand il déclara que nous pouvions commencer à fêter comme il se doit. Ce n’était pas que je n’étais plus excité à l’idée du repas de desserts que j’avais rapidement commandé plus tôt. Seulement, être avec Sung Gyu avait toujours des effets étonnants sur moi. Une fois, il peut me rendre excité comme une puce et je saute tout partout, mais la fois d’après, il peut me calmer complètement. C’était le cas à ce moment-là. Sauf que quand Sung Gyu évoqua la journée où je lui ai dit que je l’aimais, je ne pus me retenir de sourire, et mon cœur se mit à battre très fort alors que mes joues devenaient rouges. C’était l’effet que ce souvenir avait sur moi à chaque fois. J’étais encore embarrassé d’avoir fait une scène à Sung Gyu par rapport à Se Yong. C’était pas comme si on était ensemble à ce moment-là ! Mais bon, au moins, ça nous avait permis de se mettre en couple, et ça me rendait plus heureux que gêné de penser à cet incident, à présent. Maintenant que je savais que Sung Gyu avait des sentiments pour moi depuis quelques temps avant ce moment-là, ça me dérangeait moins. Sauf que mon petit-ami ne m’avait jamais avoué avoir eu peur de ses sentiments. Mais je ne fus pas surpris quand il me l’avoua, là, assis dans un lit d’hôpital. Je savais qu’il avait vécu des choses difficiles dans son passé et qu’il essayait depuis d’éviter de renouveler son histoire.  Sauf que connaissant Sung Gyu, je ne savais pas s’il allait un jour me l’avouer. J’étais content qu’il le fasse.

« Je sais que tu avais peur. Je ne t’en veux pas de n’avoir rien dit avant que je le fasse. Je sais que tu as vécu des choses difficiles avec ton ex, et être à ta place, j’aurais eu peur de tomber amoureux à nouveau. Je suis content de t’avoir avoué mon amour, Sungie, mais je sais pour sur que si je ne l’avais pas fait, on aurait quand même terminé ensemble parce que je sens, tout au fond de moi, depuis le premier jour, qu’on est fait l’un pour l’autre. Je t’aime, et pour toujours, comme le dit ton collier. »

Je me penchai vers lui et attachai mes lèvres sur les siennes tranquillement, amoureusement. Le baiser était bien différent de celui qu’on avait échangé plus tôt. Alors que l’autre était intense, chaud et mouillé, celui-ci était tout doux, tout tendre, et il dégageait autant d’amour que possible, sinon plus. Il était plus court, aussi, et je me détachai de lui au bout d’un petit moment. Je soupirai d’aise, les yeux toujours fermés, avant de déposer un baiser sur sa joue et de me lever rapidement.

« Bon ! Notre… diner, maintenant ! »

Je vis l’incompréhension de mon petit-ami vis-à-vis mon hésitation sur le mot ‘’diner’’ et ris joyeusement. J’allai chercher le charriot du traiteur et l’approchai du lit. Enfin, traiteur. C’était plus une pâtisserie qui faisait aussi des repas, mais ce n’était pas important, parce que ce n’était pas un de ces repas que j’avais commandé. Je soulevai les couverts des assiettes un par un et les arômes des desserts tout chauds, tout frais envahirent mes narines. Dans les plats se trouvaient des gâteaux de toutes sortes, des cupcakes de toutes les couleurs, de la glace, bien sûr, et puis d’autres desserts qui me mettaient l’eau à la bouche. Je ne pus m’empêcher de prendre du glaçage bleu sur un des cupcakes, sans vraiment m’en rendre compte, et je relevai la tête vers mon petit-ami. Je souris bêtement en voyant qu’il me regardait faire en riant, et retirai mon doigt de ma bouche. Oups.

« Je me suis dit que ça serait bien, un diner de desserts. Ils font ça dans les films. J’ai pensé à un diner de bonbons, mais les desserts c’est cool aussi, alors, voilà. Tu trouves pas que ça a l’air bon ? »

Je fronçai les sourcils. Et si Sung Gyu était diabétique et que je ne le savais pas ? Je commençais à paniquer encore. Je me trouvais tellement cool et romantique et original avec mon diner de desserts, mais j’ai pas vraiment pensé en le commandant. Et si Sung Gyu était diabétique ? Et si il n’aimait pas du tout les desserts ? Ça existe, du monde comme ça, mon grand-père du côté de ma mère n’aimait pas vraiment les desserts. Peut-être que Sung Gyu est comme ça ? Oh non, peut-être que Sung Gyu est comme mon grand-père ? Mince, j’ai des images de Sung Gyu qui est mon grand-père. Merdouille, pourquoi je n’y avais pas pensé avant d’organiser ça ?

Mais mon amoureux ne passa aucun commentaire négatif sur mon idée, et mes peurs s’évaporèrent. Un peu. Peut-être qu’il avait juste peur de me blesser ? Est-ce qu’il me le dirait s’il trouvait mon idée mauvaise ? S’il aimait pas les gâteaux ? Je ne savais pas si je voudrais qu’il me le dise. Enfin, oui, j’aimerais qu’il m’en parle, mais en même temps si mon idée était mauvaise, j’aurais préféré ne pas le savoir et avoir l’impression que j’avais été vraiment cool.

Mais mon amoureux commença à manger normalement, et je me dis que dans tous les cas, j’avais le meilleur petit ami au monde. Je pris le cupcake bleu sur lequel j’avais enlevé un peu de glaçage et m’assis sur le lit à côté de Sung Gyu. Je pris une bouchée en observant l’homme dans le lit d’hôpital, mon homme. Il n’avait pas l’air de se forcer à manger, c’était probablement bon signe. Mais malgré moi, je doutais encore, parce qu’il n’avait rien dit à propos du repas.

« Est-ce que c’est correct ? Tu aurais peut-être préféré un vrai repas ? Parce que tu es blessé, là, je comprendrais si tu préférerais manger de quoi de mieux, de meilleur. Tu peux me le dire si c’est pas correct, je vais faire venir quelque chose d’autre, je comprendrais. »

Je commençais à me taper sur les nerfs à moi-même avec ma voix stressante de gars stressé, et j’avais peur d’énerver Sung Gyu, donc je gobai mon cupcake rapidement, et en pris un autre sans regarder mon amoureux. Wow. Comme si c’était mieux. Je mange tout le repas. Bravo. J’avais envie de pleurer parce que je m’énervais trop. Je redéposai le deuxième cupcake, que je n’avais pas commencé, et reniflai.

« Je m’excuse Sungie, je veux pas t’énerver mais j’arrête pas de stresser, j’ai peur de pas être assez bien pour toi, je sais pas comment on fait ça, je sais pas comment être assez bien, je sais pas comment faire les choses, j’arrête pas de poser des questions avec ma voix plaignarde et je voudrais arrêter mais je suis comme ça et je veux changer mais- »

Je me tus en mordant dans ma lèvre inférieure. Je recommençais. Est-ce que j’allais arrêter, un jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Mar 26 Nov - 16:40

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.



    Je deviens tellement fleur bleue et guimauve depuis que je suis avec Mun Hee. Je ne me reconnais pas moi-même, à part quand j’ai connu mon premier amour je n’ai jamais été ainsi. J’imagine qu’on est tous plus ou moins naïf quand on connait notre première histoire de cœur, non ? Mais je n’ai pas tellement envie de repenser au passé. Surtout pas maintenant. Je suis heureux avec Mun Hee, je n’ai plus rien à faire de Ki Bum. Même si ce n’est pas totalement vrai. On dit qu’on n’oublie jamais vraiment son premier amour, je crois que c’est vrai. Ki Bum m’a profondément blessé, je l’ai aimé et puis détesté, il m’a infligé une blessure qui me suivra jusqu’à la fin de ma vie j’imagine. Le temps qui passe m’aidera certainement à soigner cette cicatrice, mais j’ai été trop affecté pour l’oublier définitivement. Je me contente de rire à la remarque de mon copain.

    Le cadeau qu’il m’a offert est vraiment très joli, j’adore ce collier et je risque de le porter tous les jours, l’enlever uniquement les fois où je risquerai de l’abimer. J’évoque brièvement le jour où il s’est déclaré et pour une fois je m’ouvre un peu plus à Mun Hee. Je lui dis que j’avais peur de mes sentiments. Je ne lui ai jamais parlé de cela avant. Je ne suis pas du genre à me confier très facilement, Ki Bum m’a appris à me méfier et à garder certaines choses pour moi. Je fais entièrement confiance à mon copain, je sais qu’il ne me blessera pas, mais … J’ai cette habitude de tout garder pour moi, tellement ancrée dans mes veines, que pour le moment c’est difficile de prendre sur moi et de m’ouvrir. Ça viendra, j’ai envie de tout confier à Mun Hee sans avoir peur, mais il me faudra un peu de temps. J’espère qu’il pourra être patient. Je ne sais même pas si je lui ai déjà parlé de mon adoption … On était plutôt proche même avant d’être en couple, mais c’est le sujet que j’ai tendance à classé top-secret et dont je parle à très peu de personne. Je n’aime pas en parler, je n’aime pas que les gens soient au courant … Ce qui fait que maintenant, je ne sais même pas si je lui en ai parlé. Je ne crois pas. Je ne sais plus et de toute façon ce n’est pas important, je pourrai lui en parler plus tard, là ce n’est pas vraiment le moment.

    Sa réponse me fait sourire et si je n’avais pas mal presque à chaque mouvement trop brusque je me serai redressé pour le serrer très fort dans mes bras. Même si Ki Bum m’a profondément blessé et que j’ai perdu confiance en moi et en l’amour, je rêvais secrètement au grand amour. The one true love, ça à plus de gueule en anglais je trouve. Je ne le disais à personne, mais je l’attendais et Mun Hee est apparu, est-ce que c’est vraiment lui mon grand amour ? Ou est-ce que dans quelques mois, il ne sera plus qu’un amour passager dans ma vie ? Je ne peux être sûr de rien, mais je ferai tout pour que notre couple dure le plus longtemps possible. Pour toujours ce serait l’idéal. Comme le collier. Mon copain se penche pour m’embrasser. Je n’ai pas le temps d’ajouter quoique ce soit, qu’il change complètement de sujet. Place au … Diné ? Son hésitation me fait tiquer, ce qui semble le faire rire. C’est quoi ces cachoteries ? Je comprends quand il lève les couvercles des plats et que je découvre des gâteaux tous aussi beaux les uns que les autres, ce serait presque un crime de les manger. Mun Hee fait déjà son gourmand et goûte le glaçage d’un cupcake, ce qui me fait rire. Après on me demande pourquoi je le traite comme un dongsaeng et pas comme un aîné …

    - Ça a l’air délicieux, c’était une bonne idée ! Je suis blessé et le sucré ça remonte toujours le moral !
    Un sourire flottant sur mon visage, je bouge un petit peu pour pouvoir attraper un cupcake au glaçage rose. Ça me met l’eau à la bouche tout ça. Mon copain se fait encore du souci pour rien, je lève les yeux au ciel en souriant, il ne changera donc jamais. Pas qu’il m’énerve et que je veuille qu’il change, non ! Mun Hee est adorable et je l’aime tel qu’il est, mais il panique vraiment pour pas grand-chose …

    - Ne t’inquiètes pas c’est très bien, je ne veux pas manger autre chose ! Il fallait bien un gâteau d’anniversaire de toute façon, non ? Arrêtes donc de paniquer pour un rien, tu vas finir par avoir des cheveux blanc, plaisantais-je en prenant une autre bouchée de cupcake.
    J’ai beau lui dire de ne pas paniquer, rien n’y fait. Il ne me regarde même pas et finit rapidement son gâteau, avant d’en prendre un autre. Mun Hee est de nature très anxieuse comparé à moi. J’ai l’impression qu’il veut toujours bien faire, trop bien faire et qu’il a peur de faire mal. Est-ce qu’il pense que je vais le quitter au moindre faux pas ? Un couple n’est pas censé traverser quelques épreuves pour se renforcer ? Je tiens bien trop à mon copain pour le laisser, pour une broutille. S’il est réellement mon grand amour, je m’en mordrai les doigts plus tard, alors je le garderai jalousement rien que pour moi, encore longtemps.

    Je lève les yeux vers lui quand il commence à s’excuser, je ne comprends pas pourquoi il le fait … Je lui adresse un sourire attendrie, j’espère que ça le rassurera un peu.

    - Tu as peur de ne pas être assez bien pour moi ? Tu sais que parfois je me dis exactement la même chose … Enfin, pas que tu n’es pas assez bien pour moi, mais que moi je ne suis pas celui qu’il te faut. Surtout vu la … Réputation que j’avais avant qu’on soit en couple, je me demande par quel miracle tu peux me faire confiance, malgré ce que tu sais de moi. Alors tu vois, tu angoisses, mais de mon côté je ne suis pas forcément mieux. Je ne le montre pas c’est tout …
    Je veux absolument le rassurer, il n’a pas à s’excuser pour cela. Alors j’essaie de m’ouvrir un peu plus à lui. Je ne sais même pas si j’emploie les bons mots, je n’ai jamais été très doué pour m’exprimer correctement avec des paroles. Mon trucs c’est plus l’art … Je m’exprime sur la glace ou à travers mes dessins.

    - Tu n’as pas besoin de te poser la question, bien ou pas je m’en fiche tant que je peux être avec toi et puis je sais déjà que tu es trop bien pour moi et que j’ai énormément de chance de t’avoir, ok ? Ne change surtout pas, tu ne m’énerve pas, je t’aime.
    Je souris tendrement et je me redresse pour juste déposer délicatement mes lèvres sur les siennes et me reculer, un léger baiser mais pleins d’amour. Ce que je viens de lui dire est très cliché, mais ce ne sont pas des paroles en l’air, je le pense. Mun Hee est mon petit ange … Moi non plus je ne sais pas quoi faire pour être digne de lui. Dire que juste avant de sortir avec lui, j’étais encore le gars fêtard qui sort presque tous les soirs et qui a presque autant de conquêtes. C’est … Je ne sais pas, mais j’ai honte maintenant d’avoir eu une telle réputation et surtout que Mun Hee soit au courant de ce que j’étais, à collectionner les coups d’un soir. Quand Shawn m’a dit que le jour où je rencontrerai quelqu’un de bien je regretterai, je lui ai dit que je m’en fichais, mais il avait raison … Je passe juste pour le mec facile qui se fiche de finir dans le lit d’un inconnu, tant qu’il s’amuse. S’il y a l’un de nous qui ne mérite pas l’autre ou qui n’est pas assez bien, c’est moi. À cette pensée, je baisse les yeux … J’ai vraiment de la chance qu’il m’accepte malgré tout et surtout qu’il m’aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Jeu 19 Déc - 22:06

J'évitais de regarder Sung Gyu, embarassé. Je sentais même ma lèvre inférieure trembler et je la mordis pour la retenir. J'en avais marre de toujours pleurer et paniquer quand c'était pas le temps. Mon regard se posa sur les plateaux de desserts et j'eus presque peur de faire un malaise. Pourtant, j'avais faim y'a quelques minutes... Je trouvai le courage de regarder mon petit ami et il me fit un sourire. Ça avait toujours le même effet sur moi. Je soupirai, un peu rassuré par mon amoureux, et je l'écoutai parler attentivement.

« Ah nan mais je t'ai déjà dit que ta "réputation" elle me dérangeait pas, Sungie ! Ce que je sais de toi, c'est que t'es celui que j'aime, peu importe ce que tu fais ou ce que tu as fait, okay ? Ça me dérange pas, ce que t'as fait avant qu'on soit ensemble, tant que maintenant on soit ensemble, l'un pour l'autre, et c'est tout. »

Je me sentais un peu stupide: j'étais en train de lui dire exactement ce que je savais qu'il ressentait pour moi, il me l'avait répété plusieurs fois... à chaque fois que je me mets à paniquer, en fait. Sung Gyu se redressa un peu et déposa un tout petit baiser tout doux sur mes lèvres.

« Tu sais, j'suis pas du tout trop bien pour toi. Et puisque tu dis que tu n'es pas trop bien pour moi... je pense qu'on est tout à fait faits l'un pour l'autre, t'en dis quoi ? hihi »

Je couvris ma bouche en regardant Sung Gyu d'un air gêné en me rendant compte du ricanement enfantin que je venais de pousser. Puis, j'éclatai d'un rire très fort en me penchant, accrochant un des plateaux au passage par accident. J'eus le réflexe de le ratrapper rapidement et je me fis une note à moi même de me faire un tope-la plus tard pour ma vitesse. Un des petits gâteaux allait tomber du plateau que je venais de ratrapper, mais je l'ai attrapé aussi avant qu'il touche le sol. Je me levai et portai le gâteau à bout de bras.

« Yah ! Nan mais t'as vu je suis trop rapide, j'suis un éclair, Sung Gyu ! Woohoo ! »

Je continuai avec une petite danse de la victoire, mais j'entendis un râclement de gorge derrière moi et je fermai les yeux, déjà embarassé, puis je me retournai en les rouvrant très lentement. La docteure Kang, que j'avais rapidement vu plus tôt quand elle était venue me dire la chambre de Sung Gyu, se tenait dans l'entrée de la chambre d'hopital. Elle affichait un petit sourire moqueur et je rougis violemment.

« Je peux revenir plus tard, si vous êtes occupés... »

« Euh... »

Je ne répondis pas et m'assied sur la chaise en enfonçant ma tête dans mes épaules, essayant de m'effacer alors qu'elle parlait à mon petit ami qui semblait être en train d'essayer de refouler un fou rire. Puis, elle se pencha au dessus du lit et commença à lui tâter la jambe et Sung Gyu se mit à grimacer de douleur. Je me sentis super mal immédiatement et oubliai mon malaise face à l'interruption du docteur. Je me levai rapidement et allai me placer dans le champ de vision de mon amoureux, et je me mis à danser comme un clown. Il me regarda faire sans comprendre et je cherchai une autre manière de le faire rire. Une idée ridicule me traversa l'esprit et j'agis avant d'avoir pu y penser. Je saisis deux cupcakes et me mis à faire comme Katy Perry dans le clip de California Gurls jusqu'à ce que je réalise que j'avais l'air complètement stupide et vulgaire, donc je me mis à manger mes deux cupcakes le plus rapidement possible. Dr Kang se redressa alors que j’engouffrais ma dernière bouchée et se retourna vers moi. Elle s'arrêta net en me voyant, avec mes deux joues complètement remplies de gâteau. Ma première réaction a été de lui faire un sourire, ayant presque oublié ma bouche pleine de nourriture, mais je me rattrapai assez rapidement et mis ma main devant ma bouche en la regardant avec de grands yeux. J'étais trop occupé à essayer de mâcher et d'avaler mes cupcakes pour rougir, mais au moment où j'avais fini de manger, je me mis à rougir. J'essayai de le camoufler en lui faisant un grand sourire, la priant du regard de ne pas me juger. Enfin, pas trop. Parce que n'importe qui m'aurait jugé et se serait mis à rire. Elle m'adressa le même sourire moqueur que quand elle était entrée dans la chambre en me voyant danser, puis se retourna vers Sung Gyu et se remit à lui parler. Je me tins immobile, debout au milieu de la pièce, jusqu'à ce qu'elle nous dise au revoir et qu'elle quitte la pièce. La docteure Kang s'arrêta près de moi, toujours avec le même sourire moqueur, avant de sortir.

« Vous avez du glaçage partout sur les joues. »

Je déglutis en hochant la tête alors qu'elle sortait. Je restai immobile jusqu'à ce qu'elle referme la porte derrière elle. Seulement alors, je m'activai. Je me remis à parler en entrant dans la petite salle d'eau reliée à la chambre d'hôpital.

« Oh mon Dieu, Sungie, c'était trooop gênant ! Elle est super, genre, imposante, ou je sais pas, en tout cas c'était gênant ! »

Je constatai, dans le miroir au dessus du lavabo, que l'avais effectivement plein de glacage vert lime et rose autour de la bouche. Je pris une serviette en papier et la mouillai, puis me débarbouillai le visage avec. Une fois cela de fait, je la jetai à la poubelle et revint m'asseoir à côté de Sung Gyu sur le lit, en faisant attention pour ne pas accrocher sa jambe. Je lui souris doucement en prenant sa main.

« Ça va, ta jambe ? T'as méchamment grimacé quand elle a tâté ta jambe pour vérifier je sais pas quoi... »

Je jouai avec ses doigts pendant qu'il me répondait en les soulevant et en les relaissant tomber sur le lit, là où j'avais re-déposé sa main après l'avoir relâchée. Je me redressai sur le lit, et les draps firent beaucoup trop de bruit, parce que les draps d'hopital c'est trop le mal.

« Aish... Tu veux de la glace ? Ça va toujours mieux quand on a mangé de la glace, j'te dis ! »

Je m'étirai un peu et saisis un petit bol de glace au caramel et une petite cuillère. Je pris un peu de glace et présentai à Sung Gyu, pour qu'il ouvre la bouche et prenne une bouchée.

hola ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Lun 23 Déc - 14:48

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.



    Je ne peux pas m’empêcher de sourire à Mun Hee et je me redresse même pour l’embrasser légèrement. Quand je bouge trop la douleur dans ma jambe me lance, mais je m’en fiche, j’avais envie de l’embrasser. Bien avant que je ne rencontre Mun Hee j’ai commencé à beaucoup sortir avec des amis et à souvent me retrouver au lit avec des inconnus. Auprès de certains j’avais la réputation de mec facile. Puis quand j’ai rencontré Mun Hee et que je suis tombé amoureux de lui c’était encore pire, car je voulais me le sortir de la tête, oublier cet amour, je ne voulais pas être amoureux de lui. J’avais trop peur de le blesser. Alors j’avais pleins de conquêtes en espérant oublier mes sentiments, ça n’a pas marché. Mun Hee est au courant de cette réputation libertine que j’avais et au départ j’avais peur qu’il ne me fasse pas confiance. Mais je me suis promis à moi-même que je ne ferai rien pour le blesser, je tiendrai cette promesse, parce que je l’aime plus que tout. Je veux être la raison de son sourire, pas de ses larmes.

    - Je suis content que tu me fasses à ce point confiance, je ne te blesserais jamais, promis !
    Ou alors si jamais ça arrive, ce sera vraiment inconsciemment, j’aurais bien du mal à lui faire de la peine en ayant conscience de mes actes. Un ricanement très enfant se fit entendre, c’est Mun Hee et moi je ne peux pas m’empêcher de rire. Gentiment bien sûr, je ne me moque pas pour être méchant. C’est juste parce qu’il est adorable et mignon.

    - Je suis d’accord … On est fait l’un pour l’autre. Cette idée me plaît bien, puisque je ne veux personne d’autre que toi.
    Ok, c’est très guimauve, mais même en étant très volage et libertin, j’ai toujours espéré trouver le grand amour un jour. J’étais juste trop effrayé pour l’admettre après ce que Ki Bum m’avait fait. Quand j’étais plus jeune, je croyais que c’était lui mon grand amour, puis il a planté un couteau en pleine poitrine. Son amour pour moi n’était qu’un pari. Mais maintenant j’ai Mun Hee dans ma vie et je veux croire que c’est lui mon grand amour. J’ai vraiment envie que ce soit lui l’amour de ma vie. Je ris encore une fois, Mun Hee a bien failli faire tomber tout un plateau de cupcakes, mais il a été assez rapide pour éviter la catastrophe, un véritable éclair comme il le dit si bien. Ok j’ai peut-être un peu gâché la soirée qui devait avoir lieu ce soir pour notre anniversaire, mais même dans un hôpital et moi avec une jambe blessée … On s’amuse plutôt bien, non ? Au moins c’est une soirée dont on se souviendra longtemps car elle n’est pas banale. Un bon souvenir à garder … Mun Hee continue sa petite danse de la victoire quand le médecin en charge de mon dossier entre dans la chambre. Mon pauvre Mun Hee est de suite embarrassé, alors que le docteur Kang dit qu’elle peut repasser, elle vient juste vérifier quelques détails.

    Elle s’approche du lit où je suis allongé et commence à tâter ma jambe. Je sais qu’elle fait cela pour vérifier mon état et pas pour volontairement me blesser, mais je n’aime pas du tout. La douleur me lance et je grimace. Fichue blessure ! Je suis des yeux mon copain qui vient se placer dans mon champ de vision, tout en me demandant ce qu’il a derrière la tête. Je devine par la suite qu’il veut me redonner le sourire et entre deux grimaces de douleur je ne peux m’empêcher de rire. Mun Hee sait très bien faire le clown pour me faire rire. Je fronce les sourcils quand une drôle d’idée lui passe par la tête à danser comme Katy Perry, mais au moins il continue de me faire sourire et penser à autre chose qu’au médecin qui examine ma jambe et qui me fait mal. Le docteur Kang lui adresse un petit sourire moqueur et se retourne vers moi pour me parler. J’écoute attentivement ce qu’elle me dit et je ne peux m’empêcher de lui demander encore une fois si je pourrai reprendre le patin. Elle me rassure en disant que oui, il n’y a pas de problème pour reprendre mon sport, mais j’ai quelques mois de repos forcés où je ne devrais pas forcer sur ma jambe pour ne pas aggraver la blessure, le temps de me remettre correctement. D’accord, ces quelques mois sans patin vont être long, mais après je pourrai reprendre mon sport à 100% alors je ferai attention pour ne pas allonger mon temps de guérison. Je souris gentiment quand, avant de sortir, elle fait remarquer à Mun Hee qu’il a pleins de glaçage sur les joues. Puis elle nous laisse tous les deux dans la chambre, tandis que mon copain se précipite dans la petite salle de bain.

    - Au moins tu as réussis à me faire rire, dis-je en espérant ne pas empirer la gêne qu’il doit ressentir.
    Une fois débarbouillé il revient s’assoir auprès de moi sur le lit et je me décale un peu pour lui faire de la place, même si j’ai un peu mal à la jambe. D’ailleurs Mun Hee me demande comment ça va, en prenant ma main.

    - Ça va t’inquiètes pas, j’ai juste mal quand on appuie dessus ou si je bouge de trop, mais t’en fais pas ça va aller !
    Je lui adresse un grand sourire. Je ne veux pas qu’il s’inquiète de trop pour moi, je ne suis pas mourant non plus, je vais guérir même si c’est pas mal douloureux vu que la blessure est récente. Je le regarde s’amuser avec mes doigts et je me laisse faire. Puis Mun Hee se redresse et me propose de la glace. Je ne refuse pas, c’est bon la glace même en hiver ! Et ça me rappelle le jour où nous nous sommes m’y ensemble, après on a mangé de la glace. Voilà maintenant j’associe la glace à un très bon souvenir … Celui du jour où je me suis mis en couple avec l’homme le plus mignon et merveilleux, que j’ai eu l’occasion de rencontrer dans ma vie. J’ouvre la bouche et mon copain me fait goûter la glace au caramel.

    - Tu me nourris maintenant ? J’suis plus un bébé, mais j’aime bien quand tu t’occupes de moi, le taquinais-je un peu.
    Même si c’est toujours moi qui l’appelle mon dongsaeng et qui le traite souvent comme s’il était le plus jeune de nous deux.

    - Je crois qu’en fait j’ai bien fait de me blesser, même si ça fait super mal, au moins on se souviendra de cette soirée longtemps, car elle est loin d’être banal, dis-je en riant un peu.
    Autant trouver un avantage à ma blessure, même si, oui, ça fait mal …

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Dim 2 Fév - 17:31

Je souris et pris un peu de crème glacée pour moi même dans la cuiller. Je mangeai ma bouchée et avalai avant de répondre :

« Hey, j'espère bien que t'aime ça, parce que t'es pris avec moi comme infirmier personnel pour longtemps! »

Je lui fais une grimace et lui donne un bisou sur la joue en riant. Je souris tendrement en l'entendant parler.

« Je suis triste que tu sois blessé et que tu ne puisse pas faire ton tournoi demain, mais c'est vrai que ça a pas été ordinaire ! Au moins, on a eu notre soirée tous les deux tout seuls ensemble, pas vrai ? C'est déjà tout ce dont j'avais besoin pour une soirée mémorable ! »

Je me penchai au dessus de son visage et pris sa joue délicatement dans ma main et caressai sa pommette avec mon pouce. De mon autre main, je repoussai les mèches de cheveux qui tombaient sur son front. Alors que nos lèvres commençaient à se frôler, la porte de la chambre d’hôpital s'ouvrit et je me redressai rapidement en lançant un regard désolé à Sung Gyu. Je savais bien que ce n'était pas le meilleur endroit pour manifester son amour comme ça, vu que n'importe qui pouvait rentrer à n'importe quel moment, mais avec mon amoureux, je ne pouvais simplement pas me retenir. J'avais toujours besoin de lui tenir la main, l'embrasser ou lui faire des câlins. Enfin, les câlins, c'est avec à peu près tout le monde, mais avec Sung Gyu, c'était presque comme si je ressentais une douleur dans ma poitrine quand je ne le touchais pas.

À la porte se tenait un clown, ouais, un vrai clown habillé tout en couleurs avec une perruque fofolle. Il nous regardait un peu comme s'il avait interrompu quelque chose, ce qui était le cas, mais il n'avait pas l'air outré ou fâché, ce qui était bon signe. « Il à l'air jeune », me dis-je en l'observant comme il faut. J'avais cru au premier regard qu'il serait un homme d'âge mûr, mais en fait, il semblait avoir à peu près notre âge, ce qui expliquerait peut-être un peu plus le fait qu'il n'avait pas l'air de vouloir nous lancer des roches parce qu'il était rentré alors qu'on allait s'embrasser.

« Euh, excusez-moi de vous déranger les gars, mais hm, en fait c'est que c'est le jour où je suis supposé visiter les enfants malades et tout, mais le personnel a demandé de trouver un autre endroit que celui qu'on utilise d'habitude et vous êtes pas trop loin de la section infantile et apparemment y'a personne de malade ici et c'est super bien décoré alors je me demandais si on pouvait emménager ici pour le reste de l'après-midi ? »

Il avait l'air très embarrassé, et aussi angoissé de se faire dire non. Je me sentais mal pour lui, et pour les enfants aussi. Je ne savais pas si lui, il était là vraiment juste pour faire plaisir aux enfants ou s'il faisait ça seulement pour faire de l'argent, mais dans tous les cas, il rendait les enfants malades heureux et moi je trouvais ça cool donc je regardai Sung Gyu en lui demandant avec mes yeux si ça lui dérangeait. Quand je fus sur qu'il était okay avec ça, je me retournai vers le clown et lui dis en souriant :

« Ouais, c'est beau ! Tu peux les emmener ! Ils sont beaucoup ? »

« Non, répondit-il. Il n'y en a seulement quelques uns qui peuvent sortir de leur chambre... »

Mon cœur se serra en pensant à la raison pour laquelle ces enfants ne pouvaient pas quitter leur chambre d'hôpital. Quand j'étais enfant, j'étais souvent malade au point de me retrouver à l'hôpital, et même si je n'avais aucune capacité sociale à l'époque, je m'étais souvent lié avec d'autres enfants très malades, dont un en particulier, Jun. Il avait 4 ans alors que j'en avais 6, et j'avais compris sans les explications de ma maman que Jun était comme une fleur qui était sur le point d'arrêter d'être une jolie fleur plein de couleur. Mon ami allait mourir comme les fleurs et ça m'a rendu triste. C'est pour ça qu'après que j'aie quitté l'hôpital, j'ai insisté, du haut de mes 6 ans, pour visiter Jun tous les jours avec une nouvelle fleur en plastique que mon papa ramenait de l'usine. Quand il me demandait pourquoi je ne lui apportais pas une vraie fleur, je lui répondais en lui souriant tristement :

« Comme ça, elles vont vivre pour toujours, comme toi. »

Quelques semaines après, Jun avait quitté ce monde et je m'étais présenté à ses funérailles avec ma maman et mon papa. Dans mes mains, je tenais petit bouquet de fleurs artificielles que je donnai plus tard à ses parents, en leur disant :

« Elles vont vivre pour toujours, comme Jun dans mon cœur. »

J'essuyai mes yeux qui commençaient à brûler, en repensant à Jun. Quand je vis Sung Gyu qui semblait se demander pourquoi je pleurais, je secouai la tête en haussant les épaules, lui signalant par ces mouvements que j'en lui parlerais plus tard. Le clown était déjà parti chercher les enfants, et je me redressai pour prendre un biscuit au beurre d'arachide avant de me rasseoir sur le bord du lit. Je ressentis un espèce de froissement dans mon ventre alors que je m'éloignais de mon amoureux, et je dus serrer le poing qui ne tenait pas mon biscuit en rentrant mes ongles dans la paume de main pour essayer de détourner l'espèce de douleur. Ce n'est pas normal de se sentir mal dès qu'on s'éloigne de quelques centimètres d'une personne, même si cette personne est celle qu'on aime. Je me sentais ridicule de dépendre autant de Sung Gyu, mais en même temps, je me sentais tout drôle d'aimer quelqu'un à ce point-là. Je tournai la tête vers lui et lui souris tendrement en prenant sa main discrètement dans la mienne.

« Je t'aime, Sung Gyu. »

Je serrai ses doigts et me retournai vers le clown qui entrait à ce moment-là. Puis je lâchai sa main et m'avançai vers les enfants qui le suivaient lentement en se tenant la main. Plein d'émotions m'envahirent, mais je m'accroupis devant eux avec un grand sourire.

« Salut ! Je m'appelle Mun Hee ! Et vous ? »

Une demie-douzaine de petites voix s'anima, et chaque enfant me dit son nom timidement. Je leur souris à nouveau.

« Votre ami le clown va nous faire un spectacle ? C'est génial ! Venez vous asseoir, on va pouvoir le regarder en mangeant des gâteaux ! »

Les enfants sourirent en hochant la tête et je les aidai tous un par un à s'asseoir sur le lit sans faire mal à Sung Gyu. Je les avertis qu'il était blessé et qu'il fallait faire attention à sa jambe, puis m'assis sur le sol à côté du lit. La main de Sung Gyu dépassait un peu sur le bord du matelas, et je pris ses doigts entre les miens, discrètement. Le clown sortit un ballon de sa poche et une pompe de l'autre, et commença à le gonfler jusqu'à ce que ça soit un long ballon mauve. Il noua le bout et commença à plier en racontant des blagues aux enfants. J'éclatai de rire en même temps que les enfants alors qu'il racontait une blague sur les moustaches de souris, et pris un petit gâteau au citron. Ouais, c'était vraiment une soirée magique.


Dernière édition par Choi Mun Hee le Dim 23 Fév - 16:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Lun 10 Fév - 17:37

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.



    Je suis blessé, c’est douloureux et je ne pourrais pas participer à la compétition de demain. Essayons de voir les points positifs, au moins notre soirée d’anniversaire n’aura pas été banale et j’ai mon chéri pour s’occuper de moi. C’est chouette ça, non ? D’ailleurs je le fais remarquer à Mun Hee. Il me répond que j’ai plutôt intérêt à apprécier cela, car je l’aurais comme infirmier pendant un moment. Ok, ça ne me dérange pas, pas du tout même ! Je ne demande que ça, que mon copain soit aux petits soins pour moi. Un grand sourire se dessine sur mes lèvres et j’embête un peu Mun Hee. Je suis peut-être blessé, mais je n’ai pas perdu ma langue !

    - Je suis sûr que tu serais très sexy dans un uniforme d’infirmier …
    Un sourire flotte sur mes lèvres pendant quelques secondes, avant que je n’éclate de rire pour me moquer un peu de l’expression de mon copain. Je vous assure sa tête après avoir entendu ma phrase vaut vraiment le détour ! Je me moque, mais c’est affectueux, je ne me moquerai jamais pour être blessant ou méchant envers lui. Il est juste trop adorable et ma phrase l’a sans doute surpris. Désolé, mais je me sentais bien dans l’humeur de sortir une vanne dans ce genre.

    - Tu devrais voir ta tête, dis-je en riant. C’est bon je te taquine !
    Je ne l’ai pas choqué à ce point j’espère ? Nan … Mun Hee a l’air tout innocent mais je suis sûr qu’il ne l’est pas tant que cela. Il cache juste bien son jeu. Je suppose ? J’en sais rien après tout … Cela ne fait que quatre mois qu’on est ensemble et on apprend doucement à se connaître … Enfin on se connaissait et on était proche déjà avant d’être ensemble, mais je veux dire … Être amis et en couple, sont deux choses bien différentes, il ne faut pas brûler les étapes et ma petite phrase pleine de sous-entendus était juste pour m’amuser, le taquiner. J’ai le droit je suis son copain … Par contre le premier mec qui lui sort une phrase de ce genre, je ne donne pas cher de sa peau ! Je suis le seul à pouvoir dire que Mun Hee serait sexy en infirmier … Ou à pouvoir dire qu’il est sexy tout court ! Nan mais oh … C’est mon copain !

    Mun Hee vient déposer un bisou sur ma joue et un petit sourire flotte toujours sur mes lèvres. Il me dit être triste que je ne puisse pas être en compétition demain, mais qu’il est d’accord ; au moins notre soirée n’est pas banale. On s’en souviendra longtemps. Mon sourire s’agrandit, oui, on a notre soirée pour nous deux. C’est un anniversaire chouette tant qu’on est tous les deux. Je suis content que Mun Hee apprécie la soirée, je ne me sens plus vraiment coupable d’avoir tout gâché alors. Je vois les choses totalement du bon côté. Mon copain a aimé son cadeau, il aime bien notre petite soirée tous les deux et il la trouve mémorable. J’espère que l’on pourra passer encore pleins de soirée d’anniversaire pour notre couple … Il caresse ma joue et replace quelques mèche rebelles, avant de s’approcher lentement. Mes yeux se ferment automatique, me préparant à profiter d’un doux baiser de mon copain, mais la porte de la chambre s’ouvre nous coupant dans notre élan. Aussitôt, Mun Hee se recule. Je ne lui en veux pas, je sais qu’il fait ça pour nous protéger. Les couples homosexuels ne sont pas toujours très bien vu, autant se faire discrets quand on ne connait pas la réaction des autres. Je me contente de lui adresser un petit sourire quand je croise son regard désolé. Je ne peux tout de même pas m’empêcher d’être un peu contrarié et de toiser du regard celui qui a osé nous déranger. C’est un clown … Heureusement je ne suis pas coulrophobe … C’est une phobie bien plus rependue qu’il n’y parait. Ma phobie des chats me suffit, je ne veux pas avoir une peur panique des clowns en plus, merci bien ! Ce clown plein de couleurs qui nous a dérangé, oui je ne retiens que ça, demande s’il peut faire venir les enfants ici, car l’endroit où ils vont habituellement n’est pas libre pour aujourd’hui. Je ne peux pas juste être tranquille avec mon copain ? C’est moi le malade, enfin blessé surtout, c’est à moi qu’on devrait demander son avis, non ?! Mun Hee répond u clown qu’il n’y a pas de problème. Je me tais. Je ne veux pas jouer les rabat-joie. Très bien ces petits monstres pourront venir ici, puisque Mun Hee accepte, qu’est-ce qu’on ne ferait pas par amour …

    Je ne veux pas être égoïste non plus. Ces petits enfants n’ont pas demandé à être bloqués dans cet hôpital. Moi, je suis juste blessé, je sors demain. Le clown précise que certains ne peuvent pas sortir de leur chambre. J’ai l’impression de ne pas avoir de cœur en pensant que je préfèrerais rester seul avec Mun Hee … Je ne sais pas à quoi pense mon copain, mis son regard est tout triste et perdu dans le vide. C’est sûr en tout cas qu’il est beaucoup plus empathique à ce genre de chose, que moi. Ils sont sûrement adorables ces enfants, après tout … Je ne le quitte pas des yeux, jusqu’à ce que je remarque quelques larmes qui menacent de couler. Je sais que Mun Hee est sensible, mais je me demande tout de même ce qui lui passe par la tête. D’un simple geste, je comprends qu’il m’en parlera plus tard. On est ensemble depuis seulement quatre mois, mais je suis très attentif quand il s’agit de lui. Il a intérêt à m’en parler, je n’aime pas le voir dans cet état … Le clown part chercher les enfants et Mun Hee se lève pour prendre un biscuit, je lui demande de m’en passer un, j’ai faim moi aussi ! Ou plutôt, je suis gourmand. Je lui souris amusé quand il prend ma main en me disant qu’il m’aime.


    - Je sais. Je t’aime aussi.
    Le clown revient, suivit de plusieurs enfants. Je ne peux pas bouger, mais je ne quitte pas Mun Hee du regard, il s’accroupit devant eux et se présente, avant de leur demander leur prénom. Il est adorable. Un spectacle de clown … Cette idée ne me ravi pas tant que cela, ce n’est pas mon genre, mais j’essaie de faire un effort, pour ces enfants et surtout pour Mun Hee, alors je souris. Les enfants s’installent sur le lit, Mun Hee fait encore attention à moi en leur indiquant que je suis blessé. Le clown commence son spectacle avec des ballons et des blagues. La main de Mun Hee vient gentiment chercher la mienne et je souris, me laissant finalement prendre dans l’ambiance qui règne désormais dans la chambre. Mun Hee rit comme un enfant, mon regard finit par ne plus faire attention au clown, mais je l’observe lui. Mon adorable petit-ami, c’est un gosse, mais je l’aime … Une dizaine de minutes plus tard, le clown dit qu’il fait une petite pause pour que les enfants puissent manger quelques gâteaux. À leur âge rester concentrer sur quelque chose trop longtemps, ce n’est pas si facile, même s’ils ont l’air tous excités par ce numéro. Mun Hee se charge de distribuer des gâteaux à toute la petite bande, moi je suis condamné à ne pas bouger. Je réponds aux questions de quelques petits curieux qui me demandent comment je me suis fait mal. Les enfants chahutent et discute en attendant le clown qui est parti quelques minutes, Mun Hee est debout à côté du lit, à côté de moi. Je me fiche de qui nous regarde, mes bras enlacent sa taille et je le force presque à s’assoir à côté de moi, sans le lâcher.

    - Tu sais que tu es adorable avec ces enfants, murmurais-je à son oreille. Ça m’amuse de voir comment tu t’occupes d’eux.
    Je dépose mes lèvres sur sa joue, pour un furtif baiser et je lui souris. Il est toujours adorable de toute façon … Je voudrais toujours le garder rien que pour moi aujourd'hui, mais je vais essayer de ne pas être trop égoïste. Puis ces enfants ne sont pas horribles, ils sont même plutôt attachants ...

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/

avatar

Choi Mun Hee



■ messages : 311
■ à ulsan depuis : 19/06/2013
■ localisation : Wendy's flowers, à Ulsan
■ occupation : Fleuriste
■ humeur : je l'aime, il m'aime aussi, la vie est juste trop belle ♥

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Sam 1 Mar - 18:22

    Je rougis violemment quand Sung Gyu sous-entendit qu'il me trouverait sexy en infirmier. Est-ce qu'il me trouvait sexy sans être en infirmier? Est-ce que je voulais qu'il me trouve sexy? Je sais pas. Je n'étais pas prêt pour faire... plus, disons. Pas encore. Mais ça viendrait, j'avais juste à me laisser du temps. J'étais reconnaissant envers mon amoureux par rapport à ça. Il aurait bien pu essayer de me pousser à ce qu'on, hm, avance dans notre relation, mais il me laissait du temps et savait que j'irais vers lui lorsque je serais prêt.

    Je me penchais pour l'embrasser, j'avais même les lèvres à un tiers de souffle des siennes, quand la porte de la chambre s'ouvrit. Un clown s'y tenait, et il nous a demandé, un peu embarrassé, s'il pouvait emmener quelques enfants dans la chambre car la nôtre était décorée et aucun de nous deux était malade. Je regardai mon petit-copain pour voir si ça lui allait, et acceptai. Par contre, une fois le clown parti, je remarquai qu'il n'avait pas l'air si enchanté que ça d'avoir tout plein de petits intrus lors de notre rendez-vous. J'essuyai les presque larmes qui s'étaient accumulées dans mes yeux à cause de quelques souvenirs, et lui demandai :

    « Oh.. je m'excuse, mon cœur, tu voulais pas? Je- Je peux lui dire que finalement on aimerait mieux pas si tu préfères te reposer... Je sais pas, j'ai cru que ça te dérangeait pas, on a plein de place et de gâteaux et de fleurs je- »

    Sung Gyu me rassura et je serrai sa main doucement en lui disant que je l'aimais, avec un sourire toujours triste à cause de mes souvenirs d'enfance. Je vis dans son regard qu'il se demandait qu'est-ce que j'avais, mais je lui promis que je lui en parlerais plus tard. Je m'étirai et nous pris chacun un biscuit.

    Le clown revint alors que je terminais ma dernière bouchée, et je m'accroupis devant les enfants pour me présenter. Rapidement, ils étaient presque tous assis sur le lit avec Sung Gyu, bien avertis de ''faire attention à la jambe de mon ami parce qu'il est tombé en faisant de jolies pirouettes sur la glace!''. Les enfants avaient tous regardé Sung Gyu d'un air émerveillé après que j'aie affirmé qu'il était le meilleur et qu'il pouvait presque voler en faisant des saut sur la patinoire. Le clown commença son numéro rapidement avant qu'un des enfants ne puisse demander à mon amoureux s'il savait vraiment voler. Il fit son numéro pour les enfants en faisant des blagues (auxquelles j'ai ris, aucune honte à l'avouer) pendant quelques temps jusqu'à ce qu'il déclare que c'était le moment de faire une pause. Il quitta la chambre et les enfants allèrent sur le sol pour manger leurs gâteaux en parlant. Je gardai un œil sur eux en me tenant debout à côté du lit, près de Sung Gyu. Je baissai les yeux vers lui quand il entoura ma taille de ses bras et je m'assis à côté de lui lentement en lui souriant. Je me tourne un peu vers lui et passe mes bras autour de son cou, oubliant complètement les enfants pendant quelques secondes. Ils étaient tranquilles, de toute façon. Ils parlaient un peu fort mais c'était normal, ça ne me dérangeait pas. Tant qu'ils ne se mettaient pas à courir partout dans la pièce. Malade comme ils sont, ça serait mal qu'ils se blessent en tombant ou un truc du genre...

    Je rougis quand Sung Gyu murmura dans mon oreille. Je sentais son souffle sur ma joue et je savais que mon visage rougissait de plus en plus. Même après plusieurs mois, la proximité de mon amoureux me faisait rougir parfois, surtout quand il me complimentait en plus. Je pressai mon visage contre le sien, presque imperceptiblement, quand il déposa ses lèvres sur ma joue. Même après qu'il ait éloigné son visage du mien, je sentais toujours le baiser qu'il avait laissé sur mon visage, me faisant sourire comme un imbécile. Il déposa sa tête sur mon épaule, le visage dans mon cou, et je serrai ses bras en plaçant les miens par dessus les siens sur mon ventre, puisqu'ils entouraient ma taille. Je pressai un baiser sur sa tête, dans ses cheveux, et souris.

    « Bah j'y peux rien, ils sont si mignons, si fragiles... Comme mes fleurs. Je peux juste les aimer. »

    Sun Gyu embrassa ma joue de nouveau et je soupirai en souriant. J'étais vraiment bien avec lui, dans ses bras. Quand j'étais avec lui, je me sentais comme quand je me réveille mais que je suis pas encore réveillé. À ce moment-là, je suis heureux parce que je ne pense à rien, je suis juste là et je me laisse réchauffer par mes couvertures et par le soleil. Avec Sung Gyu, c'est pareil, sauf qu'à la place d'être des couvertures c'est ses bras et au lieu du soleil c'est son amour qui me réchauffe.Je suis toujours bien avec lui. Je fermai les yeux et me laissai un peu reposer sur mon petit-ami, en faisant quand même attention à ne pas lui faire mal. Je frottai ma joue contre la sienne, un peu perdu dans son odeur qui me faisait toujours du bien, mais une petite main d'enfant qui se posa sur mon genou me fit revenir à la réalité. Un Ok, qui s'était présenté tout à l'heure lorsqu'ils étaient entrés dans la chambre, tenait son ami Young Jae par la main et nous regardait curieusement. Je souris aux deux petits garçons en m'éloignant un peu, discrètement, de Sung Gyu. Un Ok inclina la tête sur le côté.

    « Mun Hee, est-ce que Sung Gyu c'est ton Young Jae? »

    Je fronçai les sourcils en me mettant à genoux devant eux. Ils n'avaient pas plus que 8 ans, c'était clair par leur grandeur et leurs petits visages.

    « Quoi? Mon Young Jae? Tu veux dire mon meilleur ami? »

    « Non! Young Jae c'est mon amoureux! Les filles voulaient qu'on soit leurs amoureux mais les filles sont pas cool elles parlent juste de princesses et d'émissions à la télé, c'est pas amusant. »

    Je les regardai, surpris. Young Jae avait rougis quand Un Ok l'avait appelé son amoureux, et ce dernier le tenait par la main en souriant fièrement.

    « Ton amoureux? »

    Un Ok se frotta les cheveux et regarda par terre.

    « Oui, ben, il faut pas que tu le dises à nos parents, Mun Hee, ils veulent pas. Ils disent qu'on peut pas être des amoureux mais moi j'aime beaucoup Young Jae alors c'est correct, mais on le dit pas à tout le monde parce qu'on veut pas que nos parents le sachent. »

    Je leur souris doucement et les pris dans mes bras pour leur faire un gros câlin, mais pas trop fort. Je voulais pas leur faire mal. C'était émouvant de les voir à cet âge-là, amoureux l'un de l'autre. Je ne savais pas si c'était vraiment qu'ils étaient amoureux l'un de l'autre ou qu'ils étaient juste meilleurs amis, mais qu'ils puissent me dire qu'ils étaient amoureux et qu'ils s'aimaient, c'était déjà spécial. À cet âge-là, moi, je n'avais pas d'amis parce que ma mère me faisait l'école à la maison. Je ne pouvais pas avoir de meilleur ami. Je ne pouvais pas savoir que j'aimais les garçons. Même après ça, je n'avais pas été sur avant plusieurs années. Les voir, comme ça, avec leurs mains entrecroisées et leurs dents manquantes, avec leurs têtes chauves qui me donnaient envie de pleurer, c'était vraiment quelque chose. Je les laissai  aller en me reculant un peu, puis leur souris en leur frottant la tête.

    « Oui, Sung Gyu et moi on est des amoureux, comme vous deux. »

    Ils me sourirent à nouveaux et retournèrent prendre un gâteau qu'ils allèrent partager dans un coin, avec les autres enfants. Je me redressai et m'assis à côté de Sung Gyu en souriant. Je pris sa main et la serrai un peu, puis lui déposai un baiser sur la joue. Je m'étirai et saisis un petit gâteau et le séparai en deux, et en donnai un bout à mon amoureux, puis lui fis un petit bisou rapide du bout des lèvres.

    « Ils sont mignons, hein? Regarde les, ils se tiennent encore la main! C'est vraiment adorable! »

    Le clown rentra à ce moment-là et les enfants insistèrent pour rester assis par terre, car il y avait plus de place. On insista pour qu'ils reviennent sur le lit, pour ne pas tomber malade ou se faire mal, mais ils protestèrent alors le clown accepta à condition que le numéro soit écourté pour qu'ils puissent retourner dans leurs chambres, pour se reposer. Ils acceptèrent et rapidement, environ 20 minutes après, ils étaient en train de quitter. Je leur dit au revoir et Un Ok et Young Jae secouèrent la main dans notre direction pour nous saluer. Le clown nous remercia et referma la porte derrière lui en quittant. Je me retournai vers Sung Gyu et lui fit un grand sourire en ricanant.

    « Ah, c'est calme à nouveau! Enfin! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marieisnotacat.tumblr.com/

avatar

Hwang Sung Gyu



■ messages : 511
■ à ulsan depuis : 01/12/2012
■ localisation : Ulsan ♥.
■ occupation : Juste étudiant en histoire.
■ humeur : On dit que l'amour donne des ailes ♫

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   Dim 2 Mar - 15:30

- it's our anniversary ~ -
Whenever, it’s alright – if it’s you, it’s alright. We gon’ be alright though I’m a bit shy. Let’s get this Tonight Let’s get this Tonight. Let’s get this Tonight You love me. This secret can only be know by you and me. We’re already together, like how time can’t be turned back. Even if tomorrow blocks us, hold tightly to the end of this night. Yeah it’s time time for us to get down down. I got a crush crush crush on you ... D-Unit - Crush. (c)Silver Lungs.



    Mes sous-entendus font rougir Mun Hee et je ne peux pas m’empêcher de rire. Je le taquine et ça marche très bien visiblement. Il est adorable à rougir et être gêné si facilement. Je ne fais que l’embêter, même si c’est vrai, je pense qu’il serait sexy en tenue d’infirmier ou sexy tout court. Nous n’avons jamais été dans un contexte où je pouvais réellement le trouver sexy, la plus part du temps je trouve Mun Hee, mignon, adorable et j’en passe. Disons que nous n’avons jamais franchis ce pas dans notre relation. Moi, ça ne me dérangerais pas, mais je comprends que Mun Hee ne soit pas prêt et je ne le forcerais pas tant que je ne serai pas sûr qu’il en a envie. Surtout vu la réputation que j’avais avant … Je ne veux pas qu’il croit que je veux juste coucher avec lui. Je sais ce que ça fait ce genre d’impression, je l’ai vécu, alors je refuse qu’il en fasse l’expérience aussi. Bref ! J’ai juste dit cela pour le taquiner, aussi parce que c’est drôle et mignon de le voir rougir.

    Il se penche pour m’embrasser mais un clown fait irruption dans la chambre. Il veut nous demander s’il peut amener quelques enfants ici. La chambre est bien décorée et on a des gâteaux délicieux. Je ne suis pas tellement pour. Je veux dire … Je n’ai rien contre ces enfants ou contre ce clown, c’est juste que c’est notre anniversaire, j’aimerais pouvoir profiter de mon petit ami, qu’on soit seul tous les deux quoi … Cependant, Mun Hee a l’air vraiment enthousiaste à l’idée de voir tous ces bouts de chou débarquer ici. Je ne veux pas paraître égoïste, sans cœur ou décevoir Mun Hee, alors je me tais. Je me contente de dire que c’est ok, il n’y a aucun souci. J’essaie d’avoir l’air enthousiaste, mais dès que le clown s’en va, mon sourire s’efface un peu. Mun Hee le remarque, on n’est pas ensemble depuis très longtemps, mais il commence à plutôt bien me connaître. Il commence à s’excuser mais je le coupe dans son élan et je lui adresse un sourire tendre.

    - Ne t’en fais pas, ce n’est pas grave. Si ça peut te faire plaisir qu’ils viennent, alors ça me va. Je suis juste un peu possessif je te voulais rien que pour moi, mais je peux bien partager un petit peu !

    Je lui souris mais notre petit moment est bientôt interrompu par une petite bande d’enfants qui viennent s’installer dans notre chambre. Mun Hee est tellement mignon avec les enfants, il s’accroupit face à eux et se présente, je fais de même, sauf que moi je ne peux pas bouger de ce lit. Les enfants se présentent aussi et ils ont tous l’air content d’être là. Je suis toujours un peu contrarié de ce pas être qu’avec Mun Hee, mais je ferai un effort. Je ris lorsque Mun Hee vante mes capacités sur la glace. Je ne suis pas si doué … Enfin … Je n’ai fait aucune grande compétition pour le moment. Je n’ai fait que des compétitions régionale ou nationale, mais un jour j’aimerais avoir l’opportunité d’essayer l’internationale. Je dois encore travailler un peu, mais là n’est pas la discussion pour le moment. Les compliments ça fait toujours plaisir et surtout venant de mon copain. Les enfants ont des étoiles pleins les yeux quand il leurs dit que je vole au-dessus de la patinoire. Il me fait rire …

    Le clown décide que le numéro va commencer, les enfants se calment et s’installent par terre, tandis que mon copain revient vers moi. Je ne peux pas m’empêcher de l’enlacer par la taille et de l’inciter à s’assoir près de moi. De toute façon les enfants sont trop petits pour comprendre ce qu’il pourrait se passer entre Mun Hee et moi, puis ce geste peut être totalement amical ! Après quelques minutes de numéro, le clown fait une petite pause. Je serre toujours Mun Hee tout contre moi. Il m’enlace aussi et un sourire se dessine sur mes lèvres. Je pourrai passer ma vie dans ses bras et à ses côtés. Dire qu’il y a quelques mois, je ne m’imaginais pas du tout me fixer avec quelqu’un de sitôt. Puis y’a eu Mun Hee que j’ai considéré comme un ami, puis un petit frère et regarder nous maintenant … On est en couple. Je murmure à son oreille qu’il est adorable avec des enfants et l’idée qu’un jour nous pourrons avoir nos propres enfant m’effleure l’esprit, mais ce n’est vraiment pas le moment, on fête à peine nos quatre mois ! C’est vraiment le monde à l’envers pour moi qui changeait de partenaire chaque soir ou presque. Cette longue période de ma vie ne me manque même pas. Mun Hee me suffit maintenant. Il rougit encore et je souris. Sa réponse me fait sourire et j’embrasse sa joue. On reste sans bouger et je profite vraiment de ce moment, jusqu’à ce qu’un enfant vienne attirer notre attention. Il est mignon, mais j’étais vraiment bien avec Mun Hee là … Oui, bon ok ! J’arrête de jouer au petit ami égoïste je profiterai de Mun Hee plus tard.

    Le petit garçon qui s’est présenté comme étant Un Ok pose une question bien étrange. Son amoureux ? Je ne peux m’empêcher de sourire. Est-ce qu’il se rend compte au moins de ce que c’est l’amour dans ce sens-là ? Peu importe, ils sont mignons comme tout, je comprends Mun Hee en fait … Et ça m’aide à passer ma contrariété. Mun Hee finit par leur dire que oui, je suis son amoureux. Il est vraiment doué avec les enfants, je crois que ce n’est pas du tout mon cas. Je suis le dernier de la famille et je n’ai jamais eu tellement de contact avec des petits, enfin pas au point d’avoir besoin de prendre soin d’un plus jeune que moi. Je crois que je serai vraiment mauvais si je devais prendre soin d’un enfant. Parfois je me considère moi-même encore comme un enfant … Même si j’ai l’impression d’avoir gagné un peu en maturité grâce à Mun Hee.

    - Oui ils sont adorables, dis-je.

    Le clown revient et le numéro reprend, mais il est écourté et le moment de se dire au revoir arrive. Les enfants ont l’air vraiment content, c’est chouette ! Je leur adresse un signe de la main alors qu’ils sortent tous de la chambre. Comme le dit Mun Hee c’est plus calme.

    - Je vais surtout pouvoir profiter de ta présence, dis-je en riant.

    Mun Hee est près de moi, alors je prends sa main et je l’attire vers moi, je me redresse légèrement pour déposer mes lèvres sur les siennes. Je le serre contre moi aussi fort que je peux à cause de ma blessure et des médicaments qui me rendent un peu somnolant par moment. Puis je me recule, un sourire satisfait sur les lèvres. Je ne veux jamais être séparé de Mun Hee … Jamais. Je l’aime beaucoup trop ...


END !


    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kilafic-os.skyrock.com/



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: It's our anniversary ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's our anniversary ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vous écoutez quoi en ce moment ?
» Happy anniversary to we ! [Sae Hee & Ji Eun]
» HeroQuest fete ses 25 ans
» ROH 14th Anniversary
» JAPW 16th Anniversary du 15.11.14 | Résultats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: Hors-Jeu :: topics archivés-