AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what do you want ? ∞ ft. han hyo jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   Lun 1 Juil - 1:23

∞ what do your want ?
« yue xin ft. han hyo jin. •• .unbreakable »

Les clés de Xin firent un vacarme assourdissant en atterrissant sur la table d'entrée, vacarme qui eut pour effet d'effrayer les trois pauvres félins - Ming la chasseresse, Sheng le dépendant affectif et Patrick l'idiot - que possédait le jeune homme. Le chinois referma la porte derrière lui en la barrant, un soupir épuisé franchissant ses lèvres. Aujourd'hui avait été une longue et dure journée, encore plus qu'à l'habitude : il avait vu pour la première fois deux nouvelles patientes et avait évidemment dû leur expliquer le suivi qu'il leur offrait ainsi que répondre à leur multiples questions, avait ensuite eut une rencontre de routine avec trois autres et en avait finalement visité une autre chez elle. Cette dernière était d'ailleurs sur le point d'accoucher et il ne serait pas du tout surpris si ses services étaient requis d'ici les prochains jours: voilà pourquoi il comptait sauter sous la douche bien vite, manger un peu puis aller au lit, ayant grandement besoin de sommeil en prévision d'un appel nocturne pour une naissance imminente. Il vivait un peu comme un pompier, tout compte fait : son travail pouvait s'étirer jusqu'aux petites heures du matin, il n'avait aucun contrôle sur celui-ci et surtout, il devait être prêt rapidement. Après tout, le bébé n'attendrait certainement pas qu'il se soit fait beau pour se manifester !

Se laissant tomber sur son sofa, il fut immédiatement assailli par Sheng et entreprit de lui donner toute l'attention qu'il quémandait en lui racontant sa palpitante journée, rituel qu'il accomplissait religieusement à tous les soirs où il rentrait de travailler. Ça pouvait sembler un peu étrange sur les bords, mais ses chats étaient franchement de très bons amis, et il ne voyait de toute façon pas l'intérêt de relater son quotidien à un être humain à tous les jours sans risquer de l'ennuyer avec toute la routine de sa vie. Avec Sheng, au moins, il était certain d'être écouté, et sa bête à poils ne semblait pas se plaindre du discours, recevant en même temps mille-et-unes caresses. Le manège dura une bonne demi-heure, Xin s'était finalement mis à lui parler de la température et de ses projets futurs, à défaut d'évènements hors du commun à propos de lesquels il aurait pu se confier à l'animal. Un peu las de son monologue, il déposa le chat au sol avant d'aller ouvrir son congélateur pour en sortir un plat qu'il mit au four avant de se diriger vers la salle de bains pour aller sous la douche vite fait en attendant que ce soit prêt.

C'est ainsi ce qu'il fit, laissant tomber ses vêtements au sol pour se glisser sous l'eau dès qu'elle fut suffisamment chaude - notre chinois était un douillet - en entreprenant de se laver, donc. Rapidement détendu grâce à la chaleur de l'eau, ses pensées divaguèrent bien vite vers un tas de gens qu'il aimait plus ou moins. C'était souvent comme ça, pour une raison qu'il ignorait: tout en se lavant, il se mettait à réfléchir à des trucs qui ne lui venaient jamais en tête à d'autres moments de sa journée, et sous la douche, il se sentait bien souvent comme le plus grand des philosophes tant il arrivait à résoudre un tas de mystères universels. Il se mit bien vite à siffloter un air totalement aléatoire avant d'en entonner la mélodie, puis de finalement tenter de marmonner les paroles qu'il connaissait plus ou moins, le tout donnant un espèce de chaos sonore franchement pas très musical... Mais enfin, il n'y avait personne pour écouter, pas vrai ? Achevant de rincer ses cheveux sombres du shampooing qu'il y avait mis, il coupa finalement l'eau avant d'attraper une serviette qu'il enroula autour de sa taille après s'être séché.

Il mettait un pied en dehors de la douche lorsqu'il entendit un bruit suspect, un peu comme si quelqu'un venait de refermer la porte. Il l'avait bel-et-bien barrée, non ? Le jeune homme fronça les sourcils, s'immobilisant pour écouter. Peut-être un de ses chats avait-il encore décidé qu'il balançait quelque chose par terre ? Cela ne l'aurait pas surpris, mais... Les chats n'ouvrent pas les portes, du moins, pas en temps normal. Et si quelqu'un s'était introduit chez lui, pour l'attaquer, le voler, ou pire ? Qui pourrait bien lui en vouloir à ce point ? Resserrant légèrement sa serviette, il sortit le plus silencieusement possible de la salle de bains, longeant le court corridor qui menait au salon... Pour tomber face-à-face avec une jeune femme, poussant par la même occasion un léger cri de surprise. Sérieusement, Hyo Jin !?


    - Mais qu'est-ce que... Tu as failli me tuer, tu sais ?

Elle était mieux d'avoir une excellente explication pour entrer comme ça chez lui, sans prévenir... Réalisant du coup qu'il était si légèrement vêtu, Xin eut une moue gênée et détourna le regard, étant plutôt pudique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin

avatar

Han Hyo Jin



■ messages : 589
■ à ulsan depuis : 05/05/2013
■ localisation : ulsan.
■ occupation : mannequin.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   Jeu 15 Aoû - 12:10


xin & hyojin.

Tenue - Encore allongé sous mes draps, j'étais plongée dans le merveilleux pays des rêves. Je faisais un rêve étrange. Il y avait mes parents et Dae Jun. Je ne savais pas ce qu'ils faisaient là. J'étais aussi là, puis d'un coup, avec Dae Jun nous nous retrouvons dans une salle de classe. Why ? Pourquoi une salle de classe ? Je ne savais vraiment pas pourquoi j'étais là. J'avais passé l'âge des salles de classes. Je parlais à une fille, puis les professeurs nous guidèrent en dehors du lycée et nous nous retrouvons dans un train fantôme. J'adorais les trucs d'horreurs, mais là, non. Le train démarra, j'étais au milieu de Dae Jun et une amie puis, le train prit une pente, sauf qu'il n'y avait plus de rails. Oh mon dieu. J'étais la seule à crier et à paniquer, il y avait du sang qui couler puis, certains élèves tombèrent dans le vide ; puis plus rien ! Je me redressai d'un coup, toute transpirante et le souffle coupé. Je posai ma main sur mon front et la laissa glisser le long de mon visage. Mon coeur battait à cent à l'heure, comme quand Dae Jun m'avait embrassé pour la première fois. C'était quoi ce rêve ? Je retirai la couverture de moi, et m'assit normalement, essayant de me calmer. J'avais l’impression d'avoir couru un marathon. Le chambre était toute noire et ce qui me faisait peur. J'avais l'impression qu'il y avait quelqu'un à côté de moi ou qu'il y avait un fantôme sur mon lit, qui me tirerait par le pied quand je me lèverai. En fait, je me sentais en sécurité dans mon lit. Comme si, les sois-disant « fantômes » allaient se dire : « Oh non ! Elle est dans son lit, on peut rien faire ! » Je pris mon courage à deux mains et sortit de mon lit, ouvrant la fenêtre pour éclairer ma chambre et pour faire rentrer de l'air. C'était le matin, il y avait du soleil et il faisait frais. Évidemment, la température allait monter dans l'après-midi. Heureusement, je n'allais pas travailler aujourd'hui. Il y a deux jours, j'avais attrapé un rhume. J'avais été cloué au lit avec de la fièvre, mais aujourd'hui ça allait beaucoup mieux. Et mon docteur m'avait donné un bon traitement, qui avait été très efficace. J'appuyai mes mains sur le rebord de la fenêtre, profitant de l'air frais et du bruit agréable des oiseaux. Puis, je décidai d'aller prendre une bonne douche avant d'aller dépenser de l'argent dans des jeux vidéos. Et, je ressortirai mon skate, cela faisait un bon moment que je n'en avais plus fait. Quand j'étais en France, j'en faisais souvent avec Dae Jun. Mais depuis que je travaillais, je devais faire très attention à mon corps. Du coup, adieu le skate ! Je n'en faisais qu'à ma tête, je ne me gênerai pas pour leur dire que je suis allée faire du skate, non. Je ne les comprenais pas, aujourd'hui il existait le maquillage. Si jamais j'ai des bleus ou quelques égratignures, un coup de maquillage et voilà, c'est réglé. C'est sûr que si je revenais avec des blessures sur les jambes ou mon visage, les personnes qui s'occupaient de moi allaient vite me passer un savon. J'avais l'habitude. Et puis, j'avais bien le droit de m'amuser de temps en temps. Je m'accroupis et regarda sous mon lit s'il y avait quelqu'un, mais personne. Ce que je pouvais être naïve des fois... J'étais toute moite, j'avais vraiment besoin de me doucher. Je me dirigeai dans la salle de bain et retira mon pyjama. Je ne lavai que mon corps, mes cheveux étaient propres d'hier. Je mis au moins dix minutes pour me laver, ce qui fût rapide. J'étais le genre de personne à passer énormément de temps sous la douche, mais là j'étais pressée. Lorsque je sortis de la douche, je pris une serviette et m'entoura le corps avec. Le temps que je sèche, j'en profitai pour coiffer mes cheveux et pour choisir mes habits. J'optai pour une tenue simple et pratique pour faire du skate. Bien sûr, je sortis des baskets; des vans noires. Les seules baskets que j'avais et celle que j'aimais le plus. Je pris une paire de tongs et la mit dans mon sac. Je préparai mes affaires et m'habilla enfin. Je traînais souvent sur twitter et instagram, du coup je pris une photo et la posta. Tout était enfin prêt, j'attachai un ruban dans mes cheveux et pour finir, j'allais dans la cuisine et prépareamon déjeuner. Un bol de céréales et du lait, le temps que celui-ci chauffe, j'allais chercher mon skate et sourit dès que je l'avais dans mes mains. Il m'avait manqué mon petit bébé ! Lorsque mon lait fût chaud, je posai mes fesses sur le canapé et alluma la télévision. Ce canapé était mon plus fidèle ami. Il ne m'avait jamais trompé et c'est pour cette raison que je lui serai fidèle éternellement. Il n'y avait rien à la télévision, même pas des dessins-animés. Même si j'avais vingt-deux ans, j'avais toujours une âme d'enfant. C'était aux alentours d'onze heure écart quand je sortis de mon appartement, je mis mes lunettes de soleil noire et couru jusqu'à l'arrêt de bus. Le bus était à moitié vide, ça changeait de d'habitude. Je me mis dans un coin tranquille et mit mes écouteurs dans mes oreilles. La dernière fois que j'étais montée dans un bus, un vieux pervers m'avait touché les fesses et n'avait fait que me coller. J'avais eu peur, résultat : je suis sortie au mauvais arrêt et j'ai dû me taper la route à pied. J'avais eu mal aux pieds et j'étais de super mauvaise humeur en rentrant. Je me rappelai même d'avoir envoyer Dae Jun balader au téléphone. Je finis par descendre au magasin de jeux vidéos et m'acheta la suite d'un jeu que j'avais à la maison et que j'avais fini la veille. Le skatepark était juste en face, il n'y avait presque personne. Juste un groupe de garçon, ça n'empêche que les skatepark ne sont pas réserver aux mecs. Je déposai mon sac et prit mon skate. Je fis quelques mouvements de bases et quelques figures pour m'échauffer avant de monter sur le half-pipe ; mon endroit favoris. Sinon, j'aimais aussi les barres de slides, c'était cool. Lorsque je fus arrêter, le troupeau de garçons vinrent à ma rencontre et me proposèrent de m'amuser avec eux, je ne refusai pas. Sauf qu'au moment où j'arrivai à la fin de la barre de slide, je glissai, me tapant le genou contre le barre et m'égratigna le front. Au lieu de me plaindre, je me mis à rire comme une débile. C'était quatorze heures quand nous arrêtions de faire des conneries à skate. Je mangeai avec eux, sur place. Je me mit à l'ombre, complètement crever. Mon jeans était troué et j'avais un énorme bleu sur le genou. J'allais me faire tuer par le photographe et les maquilleuses. Mais bon comme je disais, j'avais l'habitude. Concernant les garçons, ils étaient plutôt sympathique et super amusant. J'étais bien avec eux, mais si Dae Jun me voyait il allait surement être jaloux. Et à cause de ça, nous nous disputerons, je finirai par pleurer et il me prendrait dans ses bras. On oubliera tout et feront comme si de rien n'était. Je laissais tomber à chaque fois, je me voyais mal sans lui. J'étais amoureuse, je pouvais lui pardonner ses crises de jalousies, même si c'était énervant à force. Il faisait chaud, très chaud, je m'appuyai contre l'épaule d'un type et reprit un sandwich. Je ne devais pas faire ça, mais j'étais fatiguée. J'avais bien le droit de bien m'entendre avec les garçons, non ? J'étais assise, mes pieds sur le skate, je le faisais rouler. Je ne savais pas quelle heure il était, mais en tout cas je n'allais pas tarder à rentrer chez moi. Je tendis le bras pour attraper mon sac et fouilla pour chercher mon téléphone, je le sortis mais vit que ce n'était pas mon portable. C'était l'ipod de Patrick alias Xin. Je lui avais piqué il y a un moment et je ne lui avais jamais rendu. Il allait me tuer sur place, je devais absolument lui rendre. Je finis par me lever, dire au revoir aux types et ils me donnèrent rendez-vous pour une prochaine fois. Je boitais à moitié à cause de mon genoux, je remis mes lunettes et alla à nouveau prendre le bus. Je ne pris même pas le temps d'aller le prévenir, il devait être habitué à ce que je squatte h24 chez lui. Il m'avait même donné la clé de chez lui, puis cela faisait un moment que je n'avais pas tapé l'incruste chez lui. J'étais enfin descendu du bus, j'en profita pour me changer les chaussures, optant pour des tongs. Je mis les baskets dans le sac et me dirigea chez Patrick. J'aimais bien l'appeler comme ça, chaque fois j'adorais voir ses réactions. Et puis, j'adorais donner des surnoms à mes amis, c'était cool. Arriver devant chez lui, je ne toquais même pas. J'ouvris la porte et rentra, retirant mes chaussures. Il n'y avait personne, mais il y avait des affaires sur la table et j'entendais le bruit de l'eau qui couler. « Hey les chats, il est où Patrick ? » Voilà que maintenant, je parlais aux chats. Je soupirai et me mit en boule pour caresser les chats. « Mais qu'est-ce que... Tu as failli me tuer, tu sais ? » Je sursautai et me releva en souriant. « C'est comme ça que tu me parles ?! Je t'ai pas manqué ? Méchant Patrick... Je suis venue parce que je t'avais piqué un truc depuis un moment et que j'avais pas envie de me faire tuer. » Mon sourire disparu vite en voyant la tenue de Xin. « Oh mon dieu, désolé Patrick. » Je mis mes mains devant mes yeux, mal à l'aise, mais vraiment. J'avais déjà vu Dae Jun tout nu, mais là ce n'était pas la même chose. J'étais mal à l'aise de le voir comme ainsi, c'était mon ami quoi. « Qu'est ce que t'attends pour aller t'habiller espèce de pervers ! Je te pensais pas comme ça Patrick, oh mon dieu.  » Je retirai mes mains de devant mes yeux et mit mes mains sur ses épaules, le faisant pivoter et le poussa jusqu'à sa salle de bain, Je rentrai la première, prenant des pansement, de la pommade et des bandages. Je mis ma main devant mes yeux et dit en lui tirant la langue. « Je me sers, hein. Tu dois avoir l'habitude et je m'en fiche que ça te dérange. » Je ne voyais pas où j'allais, du coup je me pris en pleine tête la porte. Je continuai mon chemin en faisant genre que rien ne s'était passé. « Ne t'en fait pas, je vais super bien. » Je posai mes fesses sur le canapé et allongea ma jambe. J'avais une belle croûte sur mon front, je mis un pansement puis remonta mon pantalon pour pouvoir mettre de la pommade sur l'énorme bleu qui se trouvait sur mon genou. Je posai ma main sur mon front et dit : « Oh mon dieu quelle honte ! Je me suis vraiment fait mal au front. Quelle honte... » J'avais tellement mal à mon genou que j'avais l'impression de m'être casser la jambe, sans blague. Mais je dois admettre que je m'étais bien amuser. Boitant à moitié, j'allais dans la cuisine, la dernière fois j'avais ramener à manger chez lui. « Dis-moi Xin.. Euh Patrick, tu les as mit où les trucs que j'avais emmené la dernière fois ? Me dit pas que tu les as jetés, je te tue sinon ! » Dis-je assez fort pour qu'il m'entende.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dance-floor-move-it-now.tumblr.com/

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   Dim 8 Sep - 14:01

Un soupir s'était échappé d'entre les lèvres de Xin lorsqu'il avait aperçu Hyo Jin : il ne s'habituerait probablement jamais à ce qu'elle se tape l'incruste de la sorte chez lui. En plus, c'était loin d'être comme si c'était la première fois qu'elle débarquait comme ça, la jeune femme semblant effectivement avoir décidé qu'il n'était plus nécessaire d'avertir le propriétaire de l'endroit lorsqu'elle y mettait les pieds. Elle avait beau être son amie, le maïeuticien devait avouer que sa fâcheuse habitude l'énervait quelque peu parfois. Il était certain qu'il finirait par devenir complètement paranoïaque, à craindre sans cesse qu'elle ne fasse irruption dans son salon dans un moment complètement inopportun... Bon, d'accord, il n'en deviendrait pas fou, mais tout de même. Oh, vous imaginez le malaise si la jeune Han passait faire un tour alors qu'il était avec quelqu'un... Avec quelqu'un, si vous voyez ce que je veux dire. Quoiqu'elle serait probablement la plus embarrassée de tous, et il ne manquerait pas de se payer sa tête par la suite. Il supposait déjà la tête qu'elle ferait, son expression de surprise, et la vision le fit sourire bêtement. Oui, décidément, il lui en reparlerait jusqu'à la fin de ses jours si ça arrivait... Quoiqu'elle était très capable de remettre ça contre lui... Son sourire s'évanouit pour laisser place à une moue frustrée, il ne gagnerait décidément jamais.

Hyo Jin se redressa donc et planta son regard dans le sien sans même lui faire une remarque sur son habillement - ce qui le surprit énormément - et évidemment, le sermonna sur ses salutations peu chaleureuses. Hmf, il ignorait à quoi d'autre elle pouvait bien s'attendre : il avait sérieusement passé tout près de mourir de frayeur lorsqu'il avait entendu la porte, il n'allait quand même pas lui sauter dans les bras, si ? Il lui offrit néanmoins une grimace désolée avant qu'elle ne lui affirme qu'elle venait lui rendre quelque chose qu'elle lui avait piqué. Ah, d'accord... Attendez, quelque chose qu'elle lui avait piqué ? Le chinois fronça les sourcils, soudainement un peu énervé - et c'était rare chez lui. Il ne savait même pas ce qu'elle lui avait "emprunté", mais elle aurait au moins pu le lui demander, non ? Il allait d'ailleurs le lui faire remarquer lorsque la tête de son interlocutrice changea complètement, ressemblant d'ailleurs un peu à celle qu'il s'était imaginée quelques instants plus tôt. Quoi, elle avait vu un monstre, un fantôme ? Xin arqua un sourcil, intrigué, avant de comprendre. Hm, elle venait de remarquer sa presque nudité. Il se sentit rougir, mais n'eut pas le temps d'être embarrassé bien longtemps: elle le força à se retourner et le poussa vers sa salle de bains.

    - Hmf, pardon de t'infliger la vue hn, je n'ai pas prit le temps de m'habiller puisque QUELQU'UN EST ENTRÉ CHEZ MOI.

Lui répondit-il sur un ton de gamin frustré, la laissant prendre ce qu'elle voulait - au point où il en était - avant d'entrer lui-même dans la pièce, réprimant un sourire lorsqu'elle se prit la porte en pleine tête. Il attrapa vite fait ce dont il avait besoin avant de filer à sa chambre pour s'habiller et ainsi épargner les yeux de madame, enfilant des sweatpants et un t-shirt - soit sa tenue officielle d'après-travail. Une question fusa et il fit une moue en l'entendant, n'y répondant pas tout de suite, simple histoire de la faire patienter un peu. Sifflotant, il se mit à ranger un peu sa chambre comme s'il était seul et que personne n'attendait après une réponse de sa part : il avait bien le droit de se venger un peu du surnom moqueur qu'elle utilisait contre lui, tiens. Il se lassa cependant bien vite de son petit jeu et revint au salon les mains dans les poches, haussant les épaules.

    - Je les ai mangés ? Tu peux commander quelque chose ou on peut aller manger quelque part, je n'avais rien de prévu pour ce soir de toute façon.

Et comme il se doutait bien qu'elle ne se gênerait pas pour le faire, autant le lui proposer tout de suite... Il ne serait pas fâché d'avoir un peu de compagnie au repas, qui plus était. Xin avait beau être parfaitement heureux avec ses chats, il n'en demeurait pas moins que les dialogues avec ceux-ci étaient disons, très minimaux... Voire inexistants. Si Hyo Jin acceptait de manger avec lui, il aurait au moins quelqu'un qui répondrait à ce qu'il affirmerait ce soir.

    - Hm et sinon, ton front va aller ? Et puis, il est arrivé quoi à ton genou ? On dirait presque que tu t'es retrouvée dans une bagarre, bon sang...

Une nouvelle moue s'installa sur ses lèvres alors qu'il ajoutait:

    - Je peux jeter un coup d'oeil, si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin

avatar

Han Hyo Jin



■ messages : 589
■ à ulsan depuis : 05/05/2013
■ localisation : ulsan.
■ occupation : mannequin.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   Mar 22 Oct - 19:47


xin & hyojin.

Tenue - J’avais pris la mauvaise –enfin bonne- habitude de toujours m’incruster chez Xin. Cela ne devait pas le déranger. La preuve, il m’avait donné les clés de son appartement ! Enfin… C’est surtout parce que je l’avais harcelé, il m’avait parlé de ses chats et moi, j’ai juste voulu les voir puis, je suis venue chaque jour. A force, je squattais h24 chez lui dès que je finissais le travail et je lui ai demandé le double des clés. Au début, je me disais qu’il n’allait pas me les donner, mais au final il l’a fait ! Maintenant, je suis sûre qu’il doit le regretter, j’adore l’embêter le Xin ! Aujourd’hui, après avoir fait du skate j’avais décidé de me rendre chez Xin afin de lui rendre son Ipod que je lui avais emprunté la dernière fois. Avant d’arriver, j’avais changé mes chaussures. De plus, je commençais à avoir mal à mon genou, je m’étais fait un gros bobo. Quand j’ouvris la porte, je vis Xin juste devant moi. Au début, je n’avais pas vu sa tenue… Mais lorsque je m’en rendus compte, mon expression changea complètement. Ma tête devait être hilarante, je forçai Xin à se retourner et le poussa jusqu’à sa salle de bain. « Hmf, pardon de t'infliger la vue hn, je n'ai pas pris le temps de m'habiller puisque QUELQU'UN EST ENTRÉ CHEZ MOI. » Je ne pris pas le temps de lui répondre, je me contentai de lui tirer la langue. Je pris au passage tout ce qu’il me fallait pour mes blessures, et partit tout en me mangeant la porte dans la tête. J’avais envie de crier tellement je m’étais fait mal, mais non, impossible ! Il allait me prendre pour une folle qui sort de l’asile ! Non, la Hyo Jin que tout le monde connaissait était mignonne, attachante et très sérieuse. (a) C’était connu ! En attendant que Xin veuille bien s’habiller, je me mis à fouiller un peu partout. J’avais faim et quand j’avais faim, je ne rigolais pas. Ce n’est pas pour rien que mes parents me surnomment « ventre sur patte », je mange énormément sans jamais prendre un seul kilo. La pure classe. Cependant, il en mettait du temps pour se changer, il avait quelqu’un dans sa chambre ou quoi ? Je ne suis pas patiente, je n’aime pas attendre. Je me mis à fouiller dans la cuisine, j’avais faim. Tellement que si Xin me tendait son bras, je serais capable de lui manger. « Je les ai mangés ? Tu peux commander quelque chose ou on peut aller manger quelque part, je n'avais rien de prévu pour ce soir de toute façon. » Je me retournais vers lui et dit tout en gonflant mes joues : « Enfin ! Ce n’est pas trop tôt ! T’as quelqu’un dans ta chambre ou quoi ? Ah non ! Pas question ! Je ne compte pas bouger de chez toi, j’ai galéré à venir avec mon genoux. De toute façon, même si t’avais eu quelque chose de prévu, je t’aurais empêché d’y aller ! » Je lui donnais un coup de coude et arrêta de chercher, je m’adossai contre le frigo et fixa le sol. Mes pieds étaient tout petits, c’était bizarre. Mes pieds étaient tout rouges, j’avais chaud mais j’avais froid aux pieds ; logique bonjour. « Hm et sinon, ton front va aller ? Et puis, il est arrivé quoi à ton genou ? On dirait presque que tu t'es retrouvée dans une bagarre, bon sang... » Je levai la tête et le regarda sans rien dire, je comptais bien lui faire peur en inventant une histoire bidon. « Je peux jeter un coup d'oeil, si tu veux... » Je me mis à cligner des yeux et prit une expression triste. « Je sais pas si je peux te dire ce que je me suis fait… C’est plutôt grave, mais ça me fait très mal… » Je me retenais de rire puis passa une main dans mes cheveux, je devais trouver une excuse bidon. « En fait… Je me suis retrouvée en plein milieu d’une bagarre de voyou et vu que j’ai mis du temps à partir, ils m’ont poussé et je me suis fait mal… Si tu pouvais regarder, ça serait cool. Mon pantalon est plein de sang, c’est dégueulasse puis il est troué… » Je me raclai la gorge et fixa Xin avant de me redresser et de mettre une mèche derrière mon oreille, chaque fois que je mentais, je faisais ça : mettre mes cheveux derrière mon oreille. C’était un tic horrible ! « Tu peux me passer des chaussettes s’il te plaît ? J’ai froid à mes petits pieds ! S’il te plaît Patrick. » Je collais mes mains, m’approcha de lui et fit les yeux de chat potté. C’était juste des chaussettes, mais mes pieds étaient de vrais glaçons. C’était horrible. Maintenant que j’y pense, l’histoire de ma blessure au genou, il n’allait pas me croire ! Je tendis ma main et lui prit le bras. « J’ai faim. » Tout en disant cela, je mordis dans son bras. Quand j’avais faim, j’étais capable de manger tout ce que je voyais.
© fiche créée par ell



Spoiler:
 


Dernière édition par Han Hyo Jin le Lun 10 Mar - 18:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dance-floor-move-it-now.tumblr.com/

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   Dim 17 Nov - 2:21

Maintenant qu'il se retrouvait dans sa chambre pour se vêtir, un soupir profond lui échappa. Elle avait le don de l’exaspérer, vraiment: qu'arriverait-il à leur prochaine rencontre ? Il avait du mal à concevoir pire que de son arrivée impromptue alors qu'il était presque nu, mais pourtant, il commençait à la connaître assez bien et savait qu'elle était capable de se surpasser. Un beau jour, elle le verrait probablement en tenue d'Adam tiens, ou entrain de faire Dieu savait quoi. Le plus énervant dans tout ça, c'était qu'elle ne semblait même pas faire tout ça volontairement, se rendant plus ou moins compte de ses maladresses… Du moins, Xin l'espérait. Embarrasser constamment quelqu'un comme elle le faisait avec lui ne pouvait pas être quelque chose de prévu, non ? Non, définitivement, elle n'était pas aussi bête… Ou peut-être que si ? Il ne savait plus au final, mais, se connaissant bien, jamais il n'arriverait à lui en vouloir bien longtemps, sa rancune ne s'étirant souvent que sur les quelques secondes qui suivaient chaque incident. La preuve, il lui proposa de commander quelque chose à manger, à ses propres frais évidemment. La réaction de Hyo à son retour retardé ne manqua pas de le faire sourire et il prit un air faussement innocent à sa question:

    - Oui, j'ai tout plein de monsieurs tout nus cachés sous mon lit. ~

Souffla-t-il en lui tirant la langue avant d'extirper son portable de sa poche arrière pour commander un truc à manger, voyant bien qu'il n'arriverait pas à la traîner quelque part pour l'instant. Le chinois s’éloigna donc quelques instants pour passer un appel à un restaurant situé non loin d'où il habitait. Aucun besoin de demander à la jeune femme ce qu'elle voulait manger: elle entreposait si souvent sa nourriture ici qu'il savait même ce qu'elle aimait comme nourriture. Une fois la commande passée, il retourna vers elle et se rappela ses blessures. La tête qu'elle tira à sa proposition lui fit arquer un sourcil alors qu'il attendait patiemment le récit de ses aventures qui semblaient assez palpitantes. Au fur et à mesure qu’elle lui racontait, la surprise se peignait sur ses traits: une bagarre… Des voyous ? Elle avait eu de la chance alors, les vilains auraient pu être moins doux avec elle. Il lui faudrait apprendre à faire attention à où elle se baladait… Et lui, pour sa part, devrait se débarrasser de son immense naïveté, mais il n'en avait pour l'instant aucune idée.

    - Va te rasseoir, je vais chercher des trucs pour nettoyer... Et oui, Patrick va te passer des chaussettes…

Un soupir suivit le surnom qu'il utilisa lui-même et il fit donc demi-tour vers sa chambre pour prendre d’épaisses chaussettes ainsi que des sweatpants semblables à ceux qu'il portait: il ne la laisserait tout de même pas moisir avec son pantalon troué, non ? Le maïeuticien passa ensuite à la salle de bains pour attraper un désinfectant qu'elle n'apprécierait fort probablement pas du tout ainsi qu'un autre pansement, puis laissa ses pas le guider de nouveau au salon jusqu'à aller s'asseoir à ses côtés. Posant tout ce qui relevait des premiers soins de côté, il allait lui tendre les vêtements lorsqu'elle s'empara de son bras pour mordre dedans en lui annonçant qu'elle avait faim. Le jeune Yue glapit en retirant son membre gauche:

    - Aïe ! Ça va pas ? Je ne suis pas comestible, tu sauras… Le repas arrive bientôt, sois patiente un peu et tente de résister à l'appel du cannibalisme… Tiens, enfile ça.

Articula-t-il en lui tendant finalement ce qu'il souhaitait lui remettre au départ en cachant ses yeux d'une main pour lui laisser le loisir de se changer en paix. Lorsque finalement elle le prévint qu'elle avait terminé, il se pencha et remonta le tissu jusqu'en haut de son genou blessé.

    - Bon, je t'avertis, ça risque de chauffer un peu. Si tu me frappes, tu ne manges pas hm.

Il imbiba une serviette propre de désinfectant et l'apposa très délicatement sur la plaie, s'attendant au pire de la part de Hyojin. Évidemment, il ne fit pas exprès pour faire durer cette étape désagréable et s'empressa de couvrir la peau de demoiselle Han du pansement avant de replacer le pantalon comme il le fallait.

    - Voilà... Ça devrait augmenter tes chances de survie. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin

avatar

Han Hyo Jin



■ messages : 589
■ à ulsan depuis : 05/05/2013
■ localisation : ulsan.
■ occupation : mannequin.

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   Lun 10 Mar - 18:41

Je jure que plus jamais je ne m’incrusterai comme cela chez Tonton Patrick, plus jamais. Je lui rendrai ses clefs quand je le sentirai, mais plus jamais je ne viendrai à l’improviste c’était juste horrible… J’étais du genre à me faire pleins d’idées pas très net des gens et ça comptait aussi pour Xin. Aïe aïe, s’il pouvait lire dans mes pensées, il aurait eu très peur de moi parce que dans ma tête ce n’est… pas très net.  Le temps que Xin revienne de sa chambre, je me demandais bien ce qu’il pouvait faire teh ! En revenant, je ne pus m’empêcher de lui faire la remarque héhé. « Oui, j'ai tout plein de monsieurs tout nus cachés sous mon lit. » OH MON DIEU. Mr. Patrick. Tu me caches bien des choses ! « OH MON DIEU ! Les rumeurs sont donc vrai… Patrick est un vrai pervers ! Je devrais faire attention à mes fesses oh mon dieu ! Tu me choques é n o r m é m e n t Xin ! Mais… Tu m’en présenteras hein, encore mieux s’ils sont tout nus héhé ! » Je savais que ce n’était pas vrai… Quoi que... Non mais bon on ne sait jamais ! Xin s’écarta un peu pour commander à manger et quand il revint, je lui racontai comment je m’étais blessée : bien sûr que je mentais mais c’était marrant de lui faire croire tout ça héhé. En fait je m’étais juste blessé en faisant du skate, j’étais très talentueuse je le sais. « Va te rasseoir, je vais chercher des trucs pour nettoyer... Et oui, Patrick va te passer des chaussettes… » « Merci tonton Patrick ! Pleins de cœurs sur toi. » Je me mis à rire et m’installa sur une chaise, attendant patiemment le retour de Xin mon sauveur. Mon ventre se fit à nouveau entendre, aish j’avais faim. Lorsque Xin fit son comeback dans la pièce, je lui pris le bras et mordit dedans. Oh un saucisson géant ! Il retira son bras et me dit : « Aïe ! Ça va pas ? Je ne suis pas comestible, tu sauras… Le repas arrive bientôt, sois patiente un peu et tente de résister à l'appel du cannibalisme… Tiens, enfile ça. » Je lui pris le bas et les chaussettes puis Xin cacha ses yeux pour que je me change, je me change vite et lui fit signe que c’était bon. « Qui me dit que tu n’as pas regardé ? Héhé, tu as des hommes tout nus sous ton lit, je n’ai pas vraiment confiance… Tu me fais peur Patrick, tu me fais vraiment peur mon petit… » Dis-je en mettant mes bras devant moi comme pour me protéger et j’éclatai de rire devant lui. Oui, je n’étais vraiment pas bien dans ma tête.  Ensuite, je m’assis et je me laissai faire tout en regardant tout ce qu’il faisait. Xin remonta le bas du pantalon et lui dit : « [color:be77=666699]Bon, je t'avertis, ça risque de chauffer un peu. Si tu me frappes, tu ne manges pas hm. » Je ne devais pas le frapper, mais je pouvais crier oh oui. Lorsqu’il posa la serviette sur son genoux, je me mis à crier de toute mes forces et donna des coups de poings doux sur ma jambe libre. Cela ne dura pas longtemps, mais son bidule machin piqué et c’était aussi pour l’embêter. C’était connu : j’aimais bien l’embêter le Xin. Puis il replaça le bas correctement. « Voilà... Ça devrait augmenter tes chances de survie. » Je me lève et remonta le bas sur mon t-shirt, comme Obélix et son pantalon, j’avais l’air intelligente teh ! « Il faut que je te dise : je ne me suis pas retrouvée au milieu d’une bagarre : je suis juste tombée en skate. » Je lui souris et lui donna un coup d’épaule, je me mis derrière lui et prit un peu d’élan avant de m’écraser comme une baleine sur son dos. Je m’accrochai bien et posa ma tête sur son épaule. « Hey coucou, j’espère que je ne t’ai pas fait mal. C’est dommage mais je vais rester là un bon moment. Tu vois mon genou ? J’ai mal, oh mon dieu je souffre tellement… Ah je meurs. Non je rigole j’ai vraiment mal ! Donc il faut que tu m’aides à marcher, merci de ta compréhension Yue Xin. » Je lui souris et ferma mes yeux, faisant semblant de dormir et puis je finis par dire en rigolant. « Je suis insupportable pas vrai ? héhé. J’ai très faim, ça arrive quand ? Je vais te manger tout entier si ça continue. » Dit-je en faisant une moue, j’étais adorable parfois, enfin parfois quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dance-floor-move-it-now.tumblr.com/

avatar

Yue Xin



■ messages : 865
■ à ulsan depuis : 15/06/2013
■ occupation : sage-femme (maïeuticien)

■ all about me
dirty little secrets:
relationships:


MessageSujet: Re: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   Lun 19 Mai - 20:40

La réaction, évidemment exagérée, de Hyo Jin à propos de sa remarque sur les supposés monsieurs nus entreposés sous son lit lui arracha un rire sincère. Il fallait avouer que la façon d’agir de la jeune femme avait quelque chose de théâtral et que ç’en était assez divertissant : ça ne lui déplaisait pas du tout. En effet, peu importe la situation, Xin finissait toujours par être amusé de la tournure que prenait les événements… Bien qu’ils ne soient pas toujours en sa faveur. Car oui, bien qu’elle soit plutôt comique, sa squatteuse préférée semblait avoir une passion particulière pour les situations qui fâchaient le chinois et était, effectivement, assez douée pour le mettre sur les nerfs. Heureusement, il était loin d’être rancunier et se laissait rapidement gagner par l’énergie excessive de la demoiselle, oubliant ainsi les frustrations qu’elle pouvait lui causer.

    - Je peux les inviter au salon, si tu préfères ~

Il lui tira la langue et donc, après lui avoir affirmé que oui, son âme était assez généreuse pour lui prêter des chaussettes, il disparut dans les méandres de son appartement, pour ramener tout ce dont il avait besoin – enfin, tout ce dont elle avait besoin, plutôt. Il la laissa se changer, puis arqua un sourcil à son commentaire, tout en réprimant un sourire en coin :

    - Bon, j’avoue, j’ai tout vu… Fais attention, tu pourrais te retrouver sous mon lit toi aussi !

Alors pour ça, il n’y avait aucune chance : il ne séquestrait pas les jolies filles… Et même s’il l’avait fait, elles ne lui auraient été d’aucune utilité. Il préférait franchement se contenter de ses hommes tout nus – même si ils étaient, pour l’instant, fictifs – et laisser tout être féminin tranquille. L’idée lui tira tout de même un sourire alors qu’il se plaçait face à elle pour finalement jeter un œil à ses blessures. Hm, celle sur son genou n’était pas jolie du tout et il la prévint de ne pas le frapper… Puisqu’avec elle, il fallait vraiment s’attendre à tout. Imbibant une compresse stérile de désinfectant, il entreprit donc de nettoyer la plaie, tout en se faisant martyriser les tympans par la grande blessée, qui hurlait à s’en arracher les poumons.

    - Bon sang, moins fort, les voisins vont croire que je commets un meurtre !

Le chinois lui mit ensuite un pansement avant de se redresser lorsque tout fut terminé. Tiens, encore une vie de sauvée… Un vrai super-héros qu’il était ! Surtout lorsqu’il s’agissait de sauver les demoiselles qui se bagarraient… Ou non, en fait, celles qui ne savaient pas faire du skate, plutôt. Un soupir glissa de ses lèvres à l’aveu de la jeune Han, alors qu’il lui tournait le dos pour ramasser la bouteille de désinfectant.

    - Sache que mentir est très vilain, tu ne devrais paaaH !

Bon, une envahisseuse avait pris d’assaut son dos, apparemment. Il lui donna une toute petite tape sur la jambe, histoire de la « punir », tout en prêtant une oreille plus ou moins attentive au discours qu’elle lui faisait, jusqu’à ce qu’il l’entende prononcer son nom.

    - … Tu m’as réellement appelé Xin ? Je crois que je peux mourir en paix maintenant, j’aurai entendu mon si joli prénom sortir de ta bouche.

Puis, il se dirigea vers la salle de bains pour aller ranger ce qu’il avait pris, la traînant donc sur son dos – en faisant exprès pour la secouer un peu, bien sûr.

    - Très insupportable, c’est toi qu’on aurait dû faire cuire pour manger…

Le maïeuticien rit et la laissa donc occuper son dos, vacant à ses occupations habituelles tout en la soutenant – elle n’était pas très lourde. Lorsqu’on sonna à la porte, signe que la bouffe était arrivée, il alla ouvrir sans même la faire descendre, puis paya le livreur en le remerciant.

    - Voilà, maintenant, je n’ai plus à craindre pour ma peau… Quoiqu’on ne s’en éloigne pas trop, j’ai commandé du chinois ~

Le jeune homme trottina jusqu’au sofa pour la déposer là, puis revint chercher les boîtes précédemment commandées, en tendant à la jeune femme.

    - J’espère que ça te va… Sinon, tu iras chercher autre chose hn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ask.fm/dirtydanxin



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: what do you want ? ∞ ft. han hyo jin   

Revenir en haut Aller en bas
 

what do you want ? ∞ ft. han hyo jin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
❝ HELLO ULSAN ❞ :: La Ville :: les résidences :: quartier moyen :: appartement de Yue Xin-